J'ai Lu

  • Alex tient la rubrique loisirs d'un quotidien londonien, ce qui l'amène à voyager régulièrement. Un jour, alors qu'elle rentre plus tôt d'un de ses voyages, elle trouve son compagnon, Max, en compagnie d'autre femme. Alex se réfugie chez sa meilleure amie qui lui conseille de soigner le mal par le mâle.

  • Lindy doit couvrir par un reportage photographique le retour de son amie Nathalie devenue star mondiale du 7e art aux Etats-Unis. Mais des histoires de garçons sèmeront le trouble dans leur amitié.

  • "- Stuart est l'homme de ma vie. Nous allons nous marier." Pour Louis, Tanya et Ollie, c'est l'effarement général. Commentoe Grace, amoureuse de Stuart! Ce type mou, incolore, qui frise le ridicule avec ses pantalons de velours côtelé, sa coupe au bol et ses grosses lunettesoe C'est avec lui que Grace veut finir sa vie?
    D'un seul regard, les trois compères se sont compris: impossible de laisser leur meilleure amie foncer tête baissée vers un tel désastre. Aux grands maux les grands remèdes!
    La pousser dans les bras d'un autreoe La faire interneroe Jeter Stuart dans la Tamiseoe Ce ne sont pas les idées qui manquent. Car il faudra bien, au bout du compte, que Grace se rende à la raison.

  • J'adore ma mère, vraiment. Mais, parfois, elle me rend folle.Banal. Pourtant, à cause d'elle, ma vie de Californienne lambda a dérapé tout droit dans le burlesque. Jugez plutôt.Au départ, moi, Stacey Reiser, je voulais seulement que ma maman me fiche la paix. À trente-quatre ans, on n'a pas envie de s'entendre rabâcher des vérités du genre: «Fais-toi couper les cheveux!», «Actrice, ce n'est pas un métier sérieux!» ou «Tu mérites bien mieux que ce type-là!»Comment aurais-je pu prévoir qu'en deux temps trois mouvements, elle deviendrait cette icône publicitaire adulée, surbookée, quasi injoignableoe Que je serais obligée de surveiller ses fréquentations, ses finances, ses amoursoeEt les miennes, alors?

  • Carrie doit reprendre son travail après son congé de maternité. Cependant, elle hésite entre sa carrière et ses enfants.

  • Le quotidien de Tess, trente ans, consiste à organiser les fêtes d'anniversaire de ses deux enfants et d'attendre que son mari rentre. Elle se met à regretter de ne pas avoir suivi, Patrick, son premier amour, en Italie. Mais les traditionnelles vacances dans la demeure familiale vont lui donner l'occasion de se rattraper.

  • Miranda travaille pour le coiffeur le plus en vogue de Londres et multiplie les conquêtes. Celles-ci se révèlent le plus souvent être des catastrophes...

  • Il y a des week-ends comme ça, où tout dérape.
    Les choses étaient pourtant bien organisées: le vendredi soir, j'enterrais ma vie de jeune fille avec les copines; le lendemain, j'épousais Rob. Et nous devenions, avec l'approbation générale, un gentil petit ménage sans histoire. Sauf que le samedi, j'ai rompu. Du coup, furax, Rob m'a révélé ce que tout le quartier sait apparemment depuis vingt-deux ans: à savoir que mon père n'est pas mon vrai père. Forcément, ça fiche un coup.
    Et c'est ainsi que moi, Poppy, je me suis retrouvée à Londres. En quête - dans le désordre - d'un appartement de mon géniteur, d'un job et de l'âme soeur.
    Il faudrait vraiment un gros coup de bol pour arriver à dénicher tout ça, non?

  • Nancy Stern a une homonyme qui vient d'emménager dans son immeuble. Devant les invitations select, les coups de fils étonnants et les gerbes de roses qu'elle reçoit, elle décide d'abuser de la situation pour tenter de rencontrer les plus beaux partis du pays.

  • Qu'arrive-t-il aux petites Anglaises qui partent pour l'Australie ?
    Elles rencontrent un homme merveilleux avec de gros biscoteaux qui leur sauve la vie et les emmène vivre dans une maison aussi grande que les Pays-Bas.
    Je suis donc arrivée à Sydney la tête farcie de clichés et d'images exotiques : la baie, l'opéra, le bush, les kangourous... Sauf que je ne suis pas venue là en vacances, mais pour travailler à Glow, le célèbre magazine féminin branché sexe. J'ai parcouru des milliers de kilomètres pour fuir un chagrin d'amour et je me suis retrouvée au milieu d'une foule de déjantés, de nymphomanes, d'homosexuels, une faune étrange, drôle et pathétique : Debbie, Liinda, Zoé, Anthony, Sera, Nick, Rory, Maxine et les autres...
    Et mon prince charmant, où se cache-t-il dans tout ça ?

  • «Ai-je eu tort d'épouser Harry ?» Je n'avais jamais osé me poser la question. Mais, ce soir, le dîner chez les Boffington-Clarke a été encore plus barbant que d'habitude. Des gens si chics, qui passent leur temps à chasser la bécasse et à organiser des tournois de bridge... Bref, une soirée ennuyeuse à mourir. Bien entendu, Harry est rentré complètement saoul. Et, après avoir flirté ouvertement avec la baby-sitter, il s'est écroulé comme une masse.
    Trop, c'est trop !
    J'ai su à cet instant que je ne pouvais plus supporter cet homme. Que mon mariage était terminé. J'allais divorcer. Ce qui ne s'annonce pas comme une partie de plaisir quand on a un petit garçon, une mère réac et un CV qui affiche le degré zéro de la qualification professionnelle !

  • - Alors, il vous a plaquée ? Il ne reviendra plus ?
    Spiro, l'ouvrier grec, ouvre des yeux comme des soucoupes. La gorge nouée, je réponds :
    - Non. C'est une désertion totale et définitive du domicile conjugal.
    Pauvre de moi. Larguée avec ma fille de dix ans et la nouvelle maison en plein chantier. Mais bon, ce n'est pas parce que le monde s'écroule que la vie s'arrête. Il faut réagir, vite, efficacement, par les bonnes vieilles méthodes qui ont fait leurs preuves : sécher ses larmes, s'affirmer comme une femme autonome et forte, s'ouvrir au monde...
    En commençant par le voisinage. Justement, le voisin, il est franchement bizarroïde. Il agite les bras devant sa fenêtre fermée en hurlant des invectives que personne n'entend. Et, l'autre jour, il a fait ses courses en pyjama.
    Inquiétant, non ? Je suis sûre qu'il cache quelque chose...

  • Mmmm, cet officier de police aux yeux bleus... On a beau dire, le prestige de l'uniforme ! Tout de même, de là à lui faire croire que ce reste de milk-shake à la fraise, c'est le sperme de ton mari (tu n'es pas mariée, Suzy !) et que si vous avez explosé le radar c'est parce que vous filiez dare-dare à l'hôpital pour une FIV... Suzy, tu exagères.
    Tu sais pourtant que tu as d'autres atouts. Du tempérament, des courbes bien placées, un job qui rapporte, une famille, un ex-mari rock star... Alors pourquoi toujours en faire trop ? Tu vois bien que ça te met dans des situations pas possibles ! Le pompon, c'est cette histoire de fiançailles...
    Allez, ça suffit, Suzy ! Reprends-toi. L'homme de ta vie n'a peut-être pas besoin que tu joues les hystériques, les écervelées, les fofolles de service pour te tomber dans les bras...

  • Toutes les écoles ont leur star, la fille la plus jolie, la plus populaire. Et la nôtre, c'était Claire Masterton : blonde, chic, bohème... Nous l'enviions toutes, moi la première.
    Vingt ans après, rien n'a changé. Claire est toujours blonde, sublime et séduisante ; tellement parfaite qu'on se demande pourquoi elle est revenue à Morton, banale banlieue de Londres, après avoir connu la vie trépidante de New York !
    Et, en la revoyant, moi, Maggie Owen, mère au foyer, ce n'est pas que je me sois sentie inférieure, mais plutôt, comment dire... complètement tarte, oui, voilà, c'est le mot !
    Un déclic s'est produit et, soudain, tout m'est apparu sous un jour différent : mon couple, mes choix, mon avenir...
    /> Je ne savais pas encore dans quelles péripéties cela allait m'entraîner...

  • L'agence s'appelait «La nounou idéale». Exactement ce que cherche une mère célibataire qui travaille et élève seule une petite fille. Seulement, Kate a déchanté quand s'est présentée la fantasque Paloma. Cette nounou-là allait chavirer tous les mâles du quartier, mais pour ce qui était de tenir la maison...
    À l'usage, ses craintes se sont confirmées : la «perle» n'a aucun sens de l'organisation. Et, ce soir, c'est le bouquet !
    Kate a vu débarquer chez elle un type à l'air passablement énervé :
    - C'est vous, Paloma ? À cause de vous, mon frère veut rompre ses fiançailles !
    Il aurait fallu dissiper d'emblée ce quiproquo, mais quand on a affaire à un grand brun séduisant au faux air de Hugh Grant...

  • Orla Hart, auteur de best-sellers, est au désespoir.
    Son mari la trompe et son dernier roman vient d'être éreinté par la critique. Adieu vie cruelle ! La voilà prête à commettre l'irréparable lorsqu'elle rencontre Millie Brady.
    Leur amitié va déboucher sur la plus extravagante des associations : Orla, en panne d'inspiration, embauche Millie en qualité de muse. Elle sera l'héroïne de son prochain livre, qui relatera... sa vie amoureuse !
    Des péripéties, des rebondissements à n'en plus finir, les quiproquos les plus cocasses ! Le tout enrobé d'émotions rigoureusement authentiques.
    Technique sans faille à première vue. Mais, quand les destins se croisent, s'emmêlent, se bousculent, est-ce la réalité qui inspire la fiction ou l'inverse ?
    Et, dans ce chassé-croisé des sentiments, où se cache le véritable amour ?

  • Depuis deux ans, Amélie Sturm se partage entre son café branché de Hambourg et l'homme de sa vie, avocat de la jet-set à Berlin. Un homme aussi sérieux et raisonnable qu'elle est loufoque, gaffeuse... et curieuse. On ne se refait pas.
    C'est donc sans hésiter qu'un matin, avant le réveil de Philipp, elle écoute en cachette sa boîte vocale où attend un nouveau message. Un message qui lui fait l'effet d'un cataclysme planétaire (la demi-mesure, Amélie Sturm ne connaît pas).
    Le coeur brisé et sa chienne sous le bras, elle saute dans son cabriolet Fiat Spider bleu métallisé, bien décidée à se la jouer Thelma et Louise. Sans Louise.
    Bon, d'accord, elle aurait peut-être dû demander des explications au coupable avant de noyer toute sa garderobe sous un grand cru de bordeaux. On a le sens du mélodrame ou on ne l'a pas !

  • Les concurrents sont dans les starting-blocks. C'est parti pour la course au mariage!Will est rapidement en tête, après avoir découvert entre ses draps, au petit matin, la présentatrice de télé de ses rêves. Mais, au premier tournant, ses deux meilleurs amis prennent l'avantage. L'un en nouant une liaison qui le replonge dans un passé douloureux, l'autre en s'engageant dans une relation qui compromet son avenir professionnel.Devant Will, les obstacles se multiplient: client indélicat qu'il doit défendre en dépit de ses principes, petite amie qui semble préférer à sa compagnie celle d'un pingouin! Tant et si bien que, parti favori sur la ligne de départ, il se retrouve rapidement hors course...

  • Antonia est désemparée, son mari la quitte pour emménager avec son coiffeur ! Ne sachant comment réagir avec leur fils, elle se réfugie dans la nourriture. Heureusement l'oncle Percy a décidé de soutenir la jeune femme, et pour commencer il l'emmène dans une salle de gym où elle rencontre James.


  • Choisir entre deux hommes...
    Quelle femme n'a pas rêvé de se trouver confronter à ce
    type de dilemme ? Eh bien, cela m'arrive enfin, à moi,
    Annabel Leonhard, malgré ma poitrine quasi inexistante et
    mes trois kilos en trop. Robin ou Ben ? Lequel prendre oe
    Je sais, je suis venue sous le soleil de Majorque pour réfléchir
    sérieusement à ma vie et à mon couple. Depuis quatre
    ans, je vis avec Ben. Quatre ans, c'est long... Alors, qui
    pourrait résister au charme d'un jeune et séduisant propriétaire
    de yacht oe
    Évidemment, si j'apprenais, par le plus grand des hasards,
    que Sonja, cette fille brillante, parfaite et incroyablement
    mince, a des vues sur Ben, ou qu'elle l'a embrassé dès le
    lendemain de mon départ pour Majorque, je crois que je
    verrais Ben d'un autre oeil.



  • Toute névrose a ses bons côtés. Par exemple, moi, Lauren,
    maniaque de l'ordre, je suis devenue une excellente organisatrice
    de mariages. Quand deux inconscients se lancent
    dans cette entreprise périlleuse, c'est moi qui gère l'intendance,
    moi qui garde le sourire et la tête froide, même en
    pleine panique, pâmoison de la future, éboulement de la
    pièce montée ou crise d'éthylisme du grand-oncle.
    N'empêche, cinq petites semaines pour préparer les noces
    de Darla Tendaski, c'était un vrai défi. Que j'ai néanmoins
    relevé avec professionnalisme. Darla, sublime blonde, riche,
    sûre d'elle, ne connaît même pas le sens du mot fiasco. Je
    me suis donc surpassée, donnant le meilleur de moi-même.
    Et j'avoue que le résultat aurait frisé l'apothéose, nonobstant
    le grain de sable venu dérégler cette brillante machinerie...
    Parce que, quand l'organisatrice tombe amoureuse du
    fiancé, ça fait désordre !


  • Milly est réceptionniste, ce travail lui permet d'écrire des scénari plutôt drôles qu'elle n'arrive pas à vendre. Prête à faire une croix sur sa carrière cinématographique, elle rencontre Mitch, un producteur hollywoodien. Premier roman.

empty