Langue française

  • Emily Stowe était une femme d'exception et une militante engagée! Élevée dans une famille de quakers où l'égalité des sexes est un principe fondamental, Emily est d'abord institutrice, puis devient la première femme directrice d'école, en Ontario. Une fois mariée et mère de famille, elle poursuit ses études en médecine aux États-Unis, car les universités canadiennes n'acceptent pas les femmes. En 1867, Emily Stowe devient la première femme à pratiquer la médecine au Canada. Persévérante, éprise de justice sociale et d'égalité, Emily milite que les femmes bénéficient des mêmes avantages et des mêmes opportunités que les hommes. Son implication politique l'amènera à militer pour le droit de vote des femmes. Hélas, elle n'ira jamais aux urnes; au Canada, le droit de vote ne sera accordé aux femmes qu'en 1918, soit quinze ans après sa mort. Personnage méconnu, Emily Stowe est considérée comme la mère du mouvement des suffragettes au pays.

    Sur commande
  • D'origine métisse, Riel est né dans la colonie de la rivière Rouge, dans l'actuel Manitoba. Aîné d'une grande famille, il quitte les siens à treize ans pour venir étudier à Montréal. De retour chez lui dix ans plus tard, Riel, par son charisme et son éducation, s'impose rapidement comme leader et s'engage dans la défense des Métis. Il réussira, non sans mal, à faire valoir plusieurs de leurs droits et contribuera à la création de la province du Manitoba, mais sera finalement jugé pour haute trahison et exécuté en 1885.

  • Jeanne Mance est née en France, dans la ville de Langres. C'est lors de la grande peste qu'elle découvre sa vocation de soignante. Après de nombreuses péripéties, elle arrive en Nouvelle-France en tant que missionnaire laïque en compagnie d'une quarantaine de personnes afin de fonder Ville-Marie. Elle y occupe le poste d'économe et d'administratrice de la colonie. Elle fondera également l'Hôtel-Dieu, le premier hôpital de Montréal.
    Aujourd'hui, Jeanne Mance est reconnue comme la cofondatrice de Montréal au même titre que Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve.

  • Louis Jolliet possédait de multiples talents. Après des études au Séminaire de Québec et un voyage en France pour parfaire ses connaissances en cartographie, il revient en Nouvelle-France, décidé à faire sa marque. Peu de temps après son retour,l'aventurier effectue sa première expédition entre Québec et les Grands Lacs pour faire le commerce des fourrures. Mais c'est en 1673, quand il découvre le Mississippi en compagnie du père Marquette, qu'il réussit son plus grand exploit.

    Sur commande
empty