Gremese

  • Quentin Tarantino est désormais devenu une icône de la culture de masse contemporaine, un cinéaste caractéristique entre tous, plébiscité par le grand public, mais aussi par l'élite, capable de concilier l'art et la consommation, l'expérimentation et le divertissement.

    Cette nouvelle édition présente un portrait complet de cet artiste polyvalent - à la fois réalisateur, mais aussi acteur, scénariste, producteur, et même distributeur - et analyse toute sa carrière, de ses débuts difficiles à son extraordinaire affirmation internationale, grâce à des films tels que Réservoir Dogs et surtout Pulp Fiction. Elle comprend entre autres un essai approfondi sur les derniers projets de Tarantino, de l'"expérimental" mais controversé Grindhouse au grandiose Inglourious Basterds, où le talent virtuose du réalisateur atteint son apogée, et qui a été consacré par la critique et le public du monde entier. Chaque film est dûment analysé et illustré de photos à l'apport essentiel. Elle a également la particularité de contenir un essai concernant "l'après Basterds", son activité récente et ses projets à venir.

    Enfin, une filmographie et une bibliographie complètes et détaillées clôturent cette passionnante monographie dont le but est de faire valoir la "nouveauté" absolue que représente l'art de Tarantino dans le panorama cinématographique international.

  • Cette passionnante monographie retrace sur trente-cinq ans l'oeuvre de Bertrand Tavernier, constituée de vingt-six films de L'Horloger de Saint-Paul (1973) à Dans la brume électrique (2008) , oeuvre qui, pour être étonnamment diverse, n'en est pas moins profondément cohérente, en prise sur la vie, ouverte sur le monde, enracinée dans des espaces et des paysages qu'il filme comme personne.
    S'il aime s'immerger dans le passé, ancien (Que la fête commence) ou plus récent (Le Juge et l'assassin, La Vie et rien d'autre, Laissez-Passer), c'est pour rechercher comment l'Histoire a forgé les hommes d'aujourd'hui. Si son regard sur la société contemporaine est parfois rempli de colère (L. 627, L'Appât, Ça commence aujourd'hui), c'est parce qu'il fuit plus que tout la dérision et le cynisme, croyant profondément que le cinéma peut changer le monde. Si tous ses films, par delà la variété de leurs sujets, parlent des rapports entre les générations et si certains sont entièrement consacrés à la famille (Un Dimanche à la campagne, Daddy nostalgie), c'est parce qu'il est hanté par la question de la transmission, transmission d'un savoir, de valeurs, d'un amour, qui donne un sens à la vie humaine.

  • Sur commande
  • Sur commande
empty