First

  • 16 octobre 1946. À l'issue du procès de Nuremberg, le dignitaire nazi Julius Streicher monte à l'échafaud. Avant d'être pendu, il lance : « Ce sont les Juifs qui vont être contents ! C'est Pourim 1946 ! » Stupeur dans le monde. Qu'a-t-il voulu dire ? Il est établi que Streicher fait référence à une fête juive qui commémore les événements relatés dans un texte biblique vieux de deux mille ans : le « Livre d'Esther ». Mais sa déclaration n'en demeure pas moins énigmatique.

    Ce fait historique avéré est le point de départ du Code d'Esther. Une aventure extraordinaire qui va conduire Bernard Benyamin et Yohan Perez de Nuremberg à Jérusalem, et des banques de Zurich à la prison de Landsberg, où Hitler rédigea Mein Kampf. De rencontres en révélations, ils découvriront que le Livre d'Esther recèle un message secret, et qu'il existe entre l'antique royaume perse et l'Allemagne du IIIe Reich des ressemblances défi ant la raison.



    Cet incroyable scénario, digne des Aventuriers de l'Arche perdue et de Dan Brown, n'a pourtant rien d'une fiction ; tous les faits relatés dans ce livre sont en effet rigoureusement authentiques. Pour percer le « code d'Esther », Bernard Benyamin et Yohan Perez ont mené une longue enquête, interrogé de nombreux érudits juifs et historiens. Au terme de leurs investigations, ils lèvent ici le voile sur la prophétie la plus troublante du XXe siècle.

  • Sur les traces des experts de la police technique et scientifique...

  • On choisit ses amis, pas sa famille. Celle de François Troukens mène une vie écolo avant l'heure en ces années 1970, en pleine campagne où elle pratique l'agriculture biologique. Il reçoit une bonne éducation, va à l'école et se montre plutôt doué pour la musique. Lecteur compulsif, il n'y a pas la télé à la maison, sa formation intellectuelle est au-dessus de la moyenne. Mais le mode de vie imposé par ses parents fait naitre en lui une frustration, un désir de revanche sociale. À 23 ans, il choisit son camp : il se fait embaucher comme convoyeur de fonds, observe le fonctionnement des choses et réalise, en solo, son premier coup : il détourne l'argent qu'il transporte en faisant croire à un vol.
    C'est le début d'une "carrière" de braqueur qui va aller crescendo et faire de lui l'ennemi public n°1 dans son pays, la Belgique. Intelligent, méticuleux, il prépare ses braquages comme des films avec le souci du moindre détail, et réussit des coups de plus en plus audacieux et lucratifs. Il monte une équipe de braqueurs chevronnés et leurs "exploits" font la une des journaux. Jusqu'au jour où on lui reproche d'avoir ouvert le feu sur un convoyeur de fond qui a dû être amputé de sa jambe blessée.
    Arrêté, il s'évade en 1997 pour échaper à la longue peine qui l'attend et commence une cavale qui durera 7 ans. Arrêté à Paris par l'Antigang en 2004, il est extradé en Belgique où il est condamné à 19 ans de prison.

    Durant sa cavale, François a rencontré des gens du monde de la bande dessinée et du cinéma et même montée une société d'édition. C'est le début d'une rédemption qui le mènera derrière la caméra pour réaliser son premier film, Tueurs, avec Olivier Gourmet et Boulie Lanners qui sortira fin 2017 sur les écrans.

  • Olympia Alberti est partie sur les traces de Mère Teresa, de Rathfarnham (Irlande) à Darjeeling, en passant par Calcutta et ses bidonvilles, pour comprendre qui fut cette figure d'amour d'une grande spiritualité aussi laïque que religieuse.
    Le centenaire de la naissance de Mère Teresa sera célébré en août 2010. En quoi Mère Teresa est-elle différente, si pauvre parmi les pauvres, si démunie et à la fois si étincelante? Que sait-on du cheminement d'apprendre et d'aimer, en nous? Nous savons si peu de nous-mêmes, nous savons encore moins de ce qui construit le différent de nous. Comme nous manquons d'amour pour l'essentiel. Comme nous nous aimons mal ! Oui, les sages ont raison, nous sommes notre pire ennemi.
    Alors, en essayant de suivre et de saisir comment on devient une Mère Teresa, une petite bonne femme têtue de bonté et d'amour, de courage et d'altruisme, de persévérance et d'abnégation, on va l'accompagner, cette âme immense, dans sa vie, sa vie de tous les jours. Pour comprendre. Pour apprendre. Pour aimer.

  • Oui, les hommes politiques mentent. Partant de ce constat, et plutôt que de participer au concert des récriminations ambiantes, Thomas Guénolé nous explique pourquoi et comment ils le font. Dans ce livre pédagogique, il nous explique simplement et clairement que les politiques mentent parce qu'ils ont quelque chose à nous vendre, leur programme, et qu'ils doivent faire face à une concurrence acharnée. Cela étant dit, l'auteur démontrera aussi qu'ils ne mentent pas plus, et pas moins, que le publicitaire qui doit nous vendre des automobiles par exemple. En quelques chapitres courts et percutants il exposera et analysera pour nous les techniques de mensonge les plus utilisées en politique, les illustrera par des exemples tirés de la vie politique récente. A la fin de chaque chapitre, le lecteur pourra vérifier qu'il a compris ce qui précède grâce à des cas pratiques et leur corrigé... Vous ne verrez plus jamais la politique de la même manière !

  • Un cartel nommé Daech est une enquête minutieuse sur le fonctionnement opérationnel de l'État islamique. Par le récit inédit d'opérations de commandos, les portraits exclusifs de fidèles de l'organisation chargés d'opérations de contrebande de pétrole ou d'objets d'art pillés, ce livre montre comment Daech s'enracine au-delà de ses enclaves territoriales. En s'arrêtant sur des noms et profils d'agents clandestins, trafiquants de drogues, d'armes ou de personnes qui sont recherchés par les services secrets du monde entier, le livre s'attache à décrypter des faits jamais révélés.
    Les hommes du drapeau noir ont organisé une industrie du crime au service d'objectifs idéologiques. Des pratiques criminelles alliées à une stratégie plus extrême et plus tentaculaire que ses prédécesseurs djihadistes d'al-Qaeda. Avec un recrutement de masse et des institutions hiérarchisées, l'organisation a professionnalisé le terrorisme international. Une menace née de la rencontre entre des groupes djihadistes criminels, des services secrets de dictatures arabes déchues, des petits délinquants de banlieues et de l'Internet. Une créature mutante qui ne peut être détruite par des bombes. Un défi d'un tout nouveau genre pour les services de sécurité occidentaux.
    Cette enquête sur les méthodes et les objectifs de l'État Islamique s'appuie sur des documents inédits de l'EI, des témoignages de ses membres, des archives secrètes américaines ainsi que les fiches intégrales des renseignements libyens sur le djihadisme. Un décodage de la stratégie de la nébuleuse islamiste pour comprendre comment le groupe s'est assuré de survivre à la perte des territoires conquis et esquisser des solutions pour lutter contre une organisation en perpétuelle mutation.

    Sur commande
  • Jean-Louis Trintignant incarne à lui seul une bonne part des riches heures du cinéma Français... et européen. Pourtant, et ce n'est pas là le moindre paradoxe de cet homme, la timidité maladive du jeune Jean-Louis n'était pas un atout pour monter sur les planches ou affronter l'oeil des caméras. C'est ce qui étonne le plus dans ce parcours en tous points exceptionnels, cette volonté inébranlable de jouer la comédie dès que cette vocation s'imposera chez lui, malgré les obstacles, dont cette grande timidité. "Je n'étais pas doué alors j'ai beaucoup travaillé" répète inlassablement Trintignant, dont le lecteur peine à imaginer où se situe exactement ce manque de qualités pour ce métier...
    61 ans de carrière, 137 films et séries tournés, 6 distinctions (dont le prix du meilleur acteur à Cannes pour son rôle dans "Z" de Costa-Gavras et le César du meilleur acteur pour sa composition dans "Amour"), Jean-Louis Trintignant est une histoire du cinéma à lui seul.
    Cette biographie exhaustive, admirative mais pas hagiographique, retrace la vie de ce monstre sacré du cinéma par des séquences thématiques, qui, les unes à la suite des autres, font dérouler sous les yeux du lecteur le film d'une vie incroyable sur les pas d'un acteur aussi généreux dans ses rôles que discret dans la vie.

  • Il existe des personnages qu'on ne retrouve jamais dans l'Histoire officielle. Des aventuriers de génie, espions à leurs heures pour certains, agents doubles pour d'autres, grands criminels parfois... ont réussi à orienter l'Histoire. Ils en sont les "faiseurs secrets". Pour qui ? Pour quoi ? Tout ceci est encore peu connu aujourd'hui et empreint de mystère.
    L'Histoire qu'ils écrivent n'est pas celle de l'harmonie universelle. Au contraire, c'est celle du chaos dans un dessein d'apocalypse. Leur but ? Orienter l'Histoire à des fins criminelles. Les guerres, les dictatures, les génocides et les actes terroristes, le crime en général, leur donnent l'occasion de rentrer en scène.
    Ils oeuvrent aujourd'hui encore, souvent à l'ombre des grands de ce monde. Qui sont-ils ? Sont-ils les bras de sociétés secrètes ? De Raspoutine au Jim Jones du massacre de Guyana, du Temple solaire de Di Mambro et Jouret à Charles Manson qui défrayait il y a peu la chronique, l'auteur nous propose un voyage inédit à la rencontre des figures les plus sombres de notre époque. Autant de facettes du crime révélées par les méfaits hors du commun commis par ces "anges de satan".

  • Depuis toujours, les hommes pensent que des forces obscures sont à l'oeuvre, qu'elles agissent dans le plus grand secret pour contrôler tous les leviers du pouvoir et décider ainsi du destin de l'humanité à leur seul avantage. La théorie du complot a toujours existé et ses traces les plus anciennes remontent au XVIIème siècle. Mais ce sont deux événements majeurs qui ont cependant donné aux complots supposés et à leurs adorateurs, les complotistes, leur visibilité actuelle : les attentats du 11 septembre 2001 à New York, et internet. L'ampleur du drame du World Trade Center, les questions qui l'ont entouré, ont nourri toutes les spéculations, même les plus louofoques, et internet leur a permis de faire le tour de la terre en quelques heures seulement et d'être disponibles pour tous. Nicolas Chevassus-au-Louis décrypte pour nous cette "paranoïa" très répandue, et au travers d'exemples concrets (attentat de Boston, accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge entre autres), il nous explique les forces qui sont à la manoeuvre, leurs croyances, et leur manière de s'emparer de l'actualité pour nourrir leur théorie et leurs fantasmes. En conclusion, il s'interroge avec nous : et si l'affaire des écoutes géantes de la NSA donnait finalement raison à la théorie du complot ?

  • « Commissaire de police, j'ai assisté sur le terrain à la montée en puissance des trafics. Dès les années 1980, j'ai vu les banlieues se déliter. De mon poste privilégié, j'ai vu la République céder au communautarisme avec la bénédiction d'élus obnubilés par la paix sociale à court terme. J'ai vu la police s'enferrer. Les flics ont cherché à tenir le terrain dans la mesure de leurs moyens, très limités comme l'on sait. Regardons les choses en face : aujourd'hui, flics et voyous ne jouent plus à armes égales ».

    Hervé Pierre revient sur trente ans de gestion de nos « quartiers », désormais conquis par l'économie criminelle. Tandis que le lien entre les populations et les forces de l'ordre ne cesse de se déliter, son analyse de terrain invite à agir à la source des trafics pour garantir le contrat social de la République.

  • Le cinéma a trouvé Lino Ventura, au sens le plus strict du terme. Catcheur professionnel, le hasard d'une rencontre décide de son destin. Son rôle dans le film à succès Touchez pas au grisbi, où il donne la réplique à Jean Gabin, lancera la carrière cinématographique de celui qui n'était pas encore acteur, le monstre sacré du cinéma français. Lino Ventura aura une des trajectoires les plus abouties du cinéma français des années 60, 70 et 80, durant lesquelles il tournera 75 films avec les plus grands réalisateurs de son époque, jusqu'à devenir une vedette, pour ne pas dire une star, mot qu'il détestait. Les Tontons flingueurs, L'Aventure c'est l'aventure, La Gifle, L'Emmerdeur, pour ne citer qu'eux, seront des succès au box-office.
    Dans cette biographie extrêmement documentée, sous la plume chaleureuse de Philippe Durant, Lino Ventura apparait tel qu'en lui-même : discret, pudique, d'une exigence folle sur un plateau de tournage, toujours en recherche de la justesse de ton, de la vérité du jeu. Le parcours hors norme du gamin des quartiers populaires de Parme, devenu une vedette de cinéma au pays de Molière, apparait alors dans toute sa splendeur et toute sa cohérence.
    En fin connaisseur du parcours de Lino, Philippe Durant ne nous cache rien de la vie, des vies, de Ventura.

  • Que deviennent les rapports qui alertent le gouvernement sur les menaces et les dérives graves touchant les aspects essentiels de notre vie ? Que recèlent exactement les études que nos responsables politiques préféreraient parfois ne jamais avoir commandées ? Ils atterrissent le plus souvent au fond de placards soigneusement refermés. Mais l'enquêteur curieux  y découvre, pêle-mêle, les menaces qui pèsent sur la santé de la population, les détournements des finances publiques, l'aggravation  des  catastrophes liées au bouleversement climatique sur le territoire Français, le véritable impact des produits chimiques et des médicaments qu'on n'aurait jamais dû autoriser, la mortalité liée aux erreurs médicales, la manière dont on pille nos aînés placés sous tutelle, ou bien la diversité des pratiques de corruption qui sont devenues un sport national...
    Cette nouvelle enquête de Roger Lenglet et Jean-Luc Touly s'appuie sur des documents que les autorités auraient préféré laisser aux oubliettes, mais aussi sur des témoignages de responsables excédés par l'enterrement systématique des rapports dénonçant les faits les plus effarants. Au fil des pages, le lecteur découvrira que notre démocratie a prévu de nombreuses institutions pour protéger l'intérêt général en pointant les dysfonctionnements et les dangers qui nous menacent. Mais il découvrira aussi comment les décideurs préfèrent se protéger eux-mêmes en perpétuant une tradition du secret et de la démarche à reculons qui, au prétexte d'éviter le risque de « psychose collective », relègue au second plan l'intérêt des citoyens.

  • « Tête haute, mains propres », proférait le père. « Tête haute, mains blanches », lance la fille en avril 2016, au lendemain des révélations sur les opérations financières de deux de ses proches, épinglés dans l'affaire des « Panama Papers ». Mais l'affaire qui menace le plus Marine Le Pen est d'une tout autre ampleur. Il s'agit de ce qui pourrait être considéré comme une gigantesque escroquerie au détriment du porte-monnaie des contribuables.
    Durant trois ans et demi, ce système a fait l'objet d'une enquête fouillée de la brigade financière, puis de deux juges d'instruction spécialisés dans la lutte anti-corruption. Elle a été bouclée en octobre 2016 et aurait, en toute logique, dû être jugée avant la prochaine élection présidentielle. La présidente du FN a multiplié les recours juridiques pour repousser l'échéance, allant jusqu'à mettre en cause les juges eux-mêmes... Dans les hautes sphères du pouvoir, certains craignaient aussi sans doute qu'un tel procès fasse le jeu de Marine Le Pen. Qu'il alimente sa stratégie de « victimisation » de candidate ciblée par l'« establishment » et que le bruit de la défense de l'extrême droite - fût-elle mensongère - grossisse encore les rangs de ses électeurs.
    Ce livre fait le pari inverse. Il postule qu'en démocratie il n'y a pas de citoyen trop informé et qu'avant de déposer un bulletin dans l'urne, mieux vaut en savoir le plus possible sur les faits et gestes des candidats. Surtout quand ceux-ci flirtent allègrement avec l'illégalité et sont soupçonnés d'avoir détourné massivement de l'argent public. Il ne s'agit pas de juger avant la justice, mais de livrer au public des éléments d'information propres à éclairer ses choix.

  • Qui sont-elles ? Tantôt des courtisanes, des confidentes et des compagnes, d'un soir ou d'un mois. Tantôt, des gourgandines de passage, des maitresses attitrées ou leurs premières conseillères. Or toutes ces femmes ont une seule chose en commun, leur métier de journalistes. Depuis les premières heures de la Cinquième République, elles sont ainsi une lignée à avoir franchi les grilles de l'Elysée, comme celles d'un square d'arrondissement, dont elles ont séduits leurs différents locataires, tombés comme des mouches.

    Romanesques, burlesques, grivoises et parfois surréalistes, les anecdotes qui peuplent cet ouvrage éclairent d'un jour particulier la fonction présidentielle. Et dressent un portrait parfois décapant des relations entre la politique et une génération d'amazones venues de la presse écrite ou de l'audiovisuel, qui ont marqué à leur manière la « petite » histoire de ce palais.

  • Épuisé par les dérives de ses joueurs, de ses clubs et de ses institutions, le plus beau jeu du monde est aujourd'hui défiguré par son incomparable popularité. L'arrêt Bosman, permettant aux clubs d'engager autant de joueurs européens qu'ils le souhaitent, l'irrésistible ascension des droits télévisés, en ont été l'acte fondateur, entraînant l'augmentation du salaire des joueurs dans d'hallucinantes proportions. La Coupe du monde dégage des milliards d'euros de profits, les pays souhaitant l'organiser sont prêts à toutes les compromissions pour en obtenir l'organisation. Voilà où en est le ciel du football. Désespérément noir. Dans le même temps, FIFA et UEFA s'opposent mortellement au nom du pouvoir. La chute de Michel Platini en est un symbole : arrivé au sommet de l'UEFA avec l'aide de Sepp Blatter, il est tombé à cause de lui.
    En France, il y a plus de trente ans que le football se traîne dans la boue : détournements de fonds, caisses noires, présidents de clubs en prison, matchs et arbitres achetés, comptes truqués, agents malhonnêtes... Comment s'étonner ensuite d'assister aux dérives des joueurs ? De Knysna à la sextape de Valbuena, de Ribery-Zahia à Benzema en passant par Domenech et les insultes d'Anelka, le football français est champion du monde. du scandale. Sous le ciel du football mondial, ce n'est pas mieux : clubs endettés, dopage, corruption, évasion fiscale, chantage, racisme, détournements de fonds, tous les coups sont permis ! Là aussi, rien que du noir et peu d'espérance.
    À désespérer de tout ? Peut-être, s'il n'existait quelques beaux destins auxquels nous avons envie de croire. Ainsi, dans le sud de la France, brille, à la tête de la plus jeune équipe d'Europe, un ancien enfant perdu qui pourfend le noir du ciel. Et nous rappelle qu'on ne peut se passer des étoiles.
     

  • Le 7 mai 2017, Emmanuel Macron devient le plus jeune président de la Ve République. Quasi inconnu des Français il y a deux ans et demi, il a mené une campagne unique dans notre histoire, à l'écart des grands partis, porté par un mouvement créé seulement un an plus tôt, avec la volonté de dépasser le clivage droite-gauche. Il ne s'était jamais présenté à aucune élection, il fut le dernier rempart face à l'extrême-droite.
    Le candidat victorieux d'En Marche ! incarne un destin politique hors norme. Haut fonctionnaire prometteur, banquier d'affaire fortuné, conseiller de l'ombre de François Hollande, il s'émancipe en un temps record, imposant son style direct et le couple atypique qu'il forme avec son épouse, Brigitte.
    Moments de ferveur, coups tactiques, attaques et maladresses... Sa campagne fut pleine de rebondissements. Comment cet inconnu a-t-il pu convaincre les Français d'en faire leur Président ? Pourquoi a-t-il engrangé autant de ralliements, au centre bien sûr, mais aussi à droite et à gauche ? Que signifie sa victoire pour la vie politique française ?
    C'est cette ascension incroyable vers l'Élysée que retrace Nicolas Prissette, qui a suivi Emmanuel Macron au jour le jour, et livre ici la première chronique exclusive d'une campagne pas comme les autres et d'une victoire... impensable.

  • La France est une monarchie républicaine ; La France est impossible à réformer ; Le modèle social français est condamné ; Les Français sont des assistés ; La France est en déclin ; Les Français sont prétentieux et arrogants ; La France est le pays du luxe ; La France est la fille aînée de l'Église ; Les universités françaises sont nulles.
    Répétés à l'envi, ces lieux communs ont tôt fait d'acquérir la force de l'évidence. Pourtant, ils donnent souvent une image simpliste, obsolète, voire fantasque de la France et de ses habitants. Cet ouvrage passe en revue 150 grands poncifs du roman national. Politique, société, économie, culture : aucun domaine n'échappe à cet examen critique basé sur de nombreux exemples et des données chiffrées. Au fil de cette visite guidée au "pays des droits de l'homme et du fromage", c'est un portrait plus juste et plus nuancé de la réalité hexagonale qui se dessine.
    Débusquer les demi ou les contrevérités s'avère prodigieusement instructif. Mais c'est avant tout un exercice salutaire : en ces temps de crise, de doute et de campagne électorale, c'est assurément le plus sûr moyen de se prémunir contre les tentatives de manipulation en tout genre !

  • Les 22 avril et 6 mai prochains, 50 millions d'électeurs sont invités à désigner l'homme ou la femme qui présidera aux destinées de la France.
    Pour guider votre choix, l'Union fédérale des électeurs a procédé à une étude de marché approfondie personnalités qui briguent la magistrature suprême. Tout a été passé au crible : l'origine du produit, sa fiabilité, son positionnement, le rapport qualité/prix, l'offre de de la concurrence, sans oublier l'avis des experts et des utilisateurs. Ainsi, vous pourrez choisir votre favori en consommateur avisé.
    Mais attention ! Ici, pas de service après- vente. Le candidat victorieux ne sera ni repris ni échangé. Un article défectueux, une taille mal ajustée pour le poste, une contrefaçon et c'est cinq ans de galère assurés. Heureusement, l'UFE-Qui choisir est là pour vous aider !

  • L'objectif du Dr Marklund : faire le guide de santé le plus simple du monde, en 100 pages et 10 points fondamentaux, pour ramener le grand public à l'essentiel tout en refusant l'hyper contrôle, très à la mode à l'époque où fleurissent les guides avec telle ou telle méthode fantaisiste.
    Un seul mot d'ordre : combattre l'inflammation.

    Au programme :
    1. Faites de l'exercice physique, n'importe lequel.
    2. Profitez du soleil, sans excès.
    3. Mangez sain, mangez bien.
    4. Pesez-vous (mais pas trop souvent).
    5. Buvez du café (eh oui... un anti-inflammatoire!) 6. Ménagez votre coeur.
    7. Dormez mais pas trop, juste ce dont vous avez besoin.
    8. Déstressez.
    9. Adoptez la pensée positive.
    10. Cultivez votre vie sociale.
    />

  • Dans les années 2000, les experts qui avaient construit le château de cartes des "subprimes" avaient calculé avec précision la probabilité que la finance mondiale connaisse une crise majeure. Ils estimaient que la crise avait autant de chance de se produire que de gagner vingt fois de suite le gros lot à la loterie. En 2008, nous avons tous pu vérifier la rigueur et la justesse de ces prédictions... Après nous avoir chanté les louanges de la finance, du marché et de la main invisible pendant trente ans, ils ont effectivement gagné le gros lot, et se sont pris la main invisible... en pleine figure. On pouvait croire alors, ou du moins l'espérer, que la catastrophe aurait calmé l'impudence de cette cohorte d'économistes savants et d'experts autoproclamés. Que nenni ! Au lieu de se couvrir la tête de cendres et de demander pardon pour les milliers de milliards (si, si...) envolés, pour les gens jetés à la rue avec leurs enfants et les millions de chômeurs supplémentaires, les voilà qui recommencent, comme si rien n'était, à nous donner des leçons d'économie...Nous avons été quelques uns, j'en fais partie, à alerter clairement sur le pli dangereux et inquiétant qu'a pris l'économie au cours des dernières décennies. Puisqu'il faut remettre l'ouvrage sur le métier, ce livre dénonce clairement les mensonges et autres racontars qui nous sont servis à longueur d'émissions télévisées par ces fameux experts dont l'expertise se limite à parler des crises une fois qu'elles se sont produites. Nicolas Bouzou, Marc Fiorentino et François Lenglet, pour ne citer qu'eux, y sont à l'honneur et leurs prédictions passées au crible de la réalité. Parce que les citoyens ont le droit de savoir qu'on leur ment et de connaitre la vérité sur l'économie. Sans dramatiser, sans faux semblants, et sans rien cacher.

  • Le paysage médiatique est en plein bouleversement ! Le Monde, Libération, L'Express, L'Obs, Le Parisien, Canal+, BFM TV, tous ces grands médias ont récemment changé de main. Leurs nouveaux propriétaires s'appellent Xavier Niel, Patrick Drahi, Vincent Bolloré ou Bernard Arnault.

    Pourquoi ces milliardaires ont-ils décidé d'investir massivement dans un secteur en crise ? Quels leviers ont-ils actionné pour parvenir à leurs fins ? Avec ce paysage en pleine concentration et des groupes devenus tentaculaires, peut-on encore informer en toute indépendance ? Quelles conséquences sur la liberté de la presse et le pluralisme de l'information ? Les premiers pas de Bolloré à la tête de Canal+ et ITélé ont de quoi inquiéter...

    Il fut un temps où l'on acquérait un média pour avoir un rôle politique, à l'image de Robert Hersant dans les années 70-80. Aujourd'hui, il s'agit surtout de défendre ses affaires en mettant la main sur des médias d'information politique. Et ce sont les politiques qui cherchent à se donner le meilleur rôle auprès des propriétaires de médias, quitte à servir des intérêts privés, pour ne rien perdre de leur précieuse onction. C'est cette histoire que ce livre se propose de raconter.

  • Juin 1962, Alain Vircondelet embarque avec ses parents sur le Ville d'Alger.
    Destination Marseille. A la veille de l'indépendance algérienne, près d'un million de Français sommés de choisir "la valise ou le cercueil" quittent ainsi précipitamment l'Algérie. En métropole, on les accueille comme des parias. Sacrifiés sur l'autel de la décolonisation, les pieds-noirs sont la mauvaise conscience de l'Etat gaulliste. Nourrie de souvenirs personnels et de documents d'époque, cette Traversée relate leur exode et l'inconsolable sentiment de déracinement qui les accompagne depuis lors.
    Un récit émouvant et cruel qui apporte un éclairage inédit sur l'un des épisodes les plus dramatiques de l'histoire contemporaine.

  • Connu pour ses talents de conteur, Pierre Bellemare présente dans cet ouvrage 10 affaires de faits divers et de crimes, qui permettront au lecteur curieux de découvrir un lieu (le palais de justice), un moment (la révolution, l'empire), la France des paysans ou celle des aristocrates. Du XVIIe au XXe siècle, de l'effroyable abbé Collonges au bandit Cartouche, ce sont 10 nouvelles histoires extraordinaires qui sont rassemblées ici.

    Pour le plus grand bonheur des amateurs des histoires de Pierre Bellemare, riches de rebondissements, de détails étonnants et de mystères au coeur de la France des siècles passés !


    Incipit des premières histoires...
    Au coeur de la France du XIXe siècle, on découvre le corps démembré et sans coeur... d'une jeune femme. La presse s'enflamme, mais ce n'est qu'après quelques semaines d'enquêtes que les soupçons se portent sur l'amant de cette jeune femme sans histoire, l'effroyable abbé Collonges.
    Landru a eu un précurseur, maintes fois évoqué à son procès, le fameux Albert PEL qui montra toute l'ingéniosité humaine à empoisonner diverses femmes pour hériter. L'acte d'accusation relève sept empoisonnements échelonnés sur dix ans, mais seulement deux sont poursuivis.
    Paris, 1685. Louis XIV a entamé son règne personnel et le procès de Fouquet n'est plus qu'un souvenir. Dans la capitale honnie de son roi, un vol est commis. Mais pas n'importe où... Au sein du prestigieux palais de justice, dans l'une des boutiques on dérobe un article de luxe, une bague. La criminelle est une jeune fille de seize ans.
    Eté 1881, la république est installée, et la loi sur la liberté de la presse promulguée. A Tours, Charles Morisset, employé de bureau sans histoires, tire soudain sur la foule qui circule au coeur du grand boulevard devant la gare. La ville s'émeut. La police saisit immédiatement livre, poèmes, journaux qui sont restés dans la chambre du criminel....
    Lyon, décembre 1910. Jules Bonnot, ancien mécanicien a une idée. Pour la première fois, il veut braquer, mais pas d'importe comment. Son automobile ? une De Dion-Bouton ? sera son arme face à des policiers et gendarmes qui déplacent encore à cheval ou à vélo ... Et son braquage marche.

empty