Editions Flblb

  • Pour Barbara, capitaine de l'équipe des Roses de Rosigny, le foot passe avant le bac. Les filles ne se ménagent pas pour le championnat et c'est pas son histoire avec le beau Bilal qui va lui faire louper un entraînement. Quand les subventions au club sont drastiquement réduites, la présidente décide de tout miser sur l'équipe masculine et veut retirer les Roses du championnat. Barbara, abasourdie par cette injustice, propose une autre manière de décider : un match filles contre garçons...

  • Le coup de boule est parti tout seul Nouv.

    Dans le collège d'une petite ville du Nord, le prof de français perd ses nerfs après que sa voiture ait été taggée. Rémi, con collègue d'arts plastiques, aimerait trouver les coupables, mais il est pris en otage par des individus cagoulés alors qu'il fait ses courses. Les terroristes ouvrent le feu, mais tout va bien : ce sont des balles à blanc, la police a organisé cette opération surprise dans le cadre de Vigipirate.
    Les faux attentats se multiplient, plus personne n'y croit, sauf peut-être ce policier qui a chargé son AK47 avec de vraies balles et se réfugie dans le camp de migrants voisin, où la famille de Rémi se rend régulièrement pour faire du bénévolat... Quand la réalité est à pleurer, Rémi Lucas en fait une comédie et Otto T. la dessine. Tout va mieux.

  • "Vous qui êtes vieux, vous ne trouvez pas que notre génération est totalement déprimée ? "

  • Un futur proche, quelque part en Europe. L'éco­sys­tème conti­nue de se dégra­der, affec­tant le quoti­dien de façon de plus en plus notable et rien n'en­raye cette fuite en avant. Alors que chacun louvoie pour garder un peu d'es­poir en l'ave­nir, Céci­lia Bress­ler, astro­phy­si­cienne à l'Agence Spatiale Euro­péenne, provoque un sursaut mondial : elle a décou­vert une planète, Gamma Céphée Bb, à 45 années lumières de la terre et qui présente des lueurs semblables à celles de nos villes. Même si cette planète est inac­ces­sible, la nouvelle boule­verse tout le monde : Céci­lia, terro­ri­sée par le danger poten­tiel que repré­sente cette civi­li­sa­tion avan­cée?; Anti­maadmi, dont la secte avait prédit l'exis­tence des « céphéens » et voit défer­ler quan­ti­tés de nouveaux adeptes?; Elaine Long, dési­gnée malgré elle « ambas­sa­drice des êtres humains »?; Benja­min, chef d'en­tre­prise, père de famille et jour­na­liste polé­miste, qui tente d'aver­tir de la fin immi­nente de l'hu­ma­nité?; Simon, le mari de Céci­lia, qui ne voyait plus de sens au fait de main­te­nir en vie les derniers animaux dans son conser­va­toire zoolo­gique et qui se prend à espé­rer qu'une civi­li­sa­tion plus avan­cée offre un nouveau modèle à l'hu­ma­nité.

    En dépit du fait qu'un message envoyé à cette planète ne lui parvien­drait pas avant 45 ans, le monde entier s'em­pare du débat, et doit y répondre collec­ti­ve­ment : ces extra­ter­restres sont-ils paci­fiques?? Doit-on se cacher de cette nouvelle civi­li­sa­tion ou essayer de les contac­ter à tout prix?? Dans ce cas-là comment enta­mer le dialogue?? Notre civi­li­sa­tion sera-t-elle encore là dans 90 ans pour entendre leur réponse?? Peut-elle sortir de l'im­passe dans laquelle elle s'est embour­bée??

  • Gary travaille dans une petite agence de détectives qui semble avoir touché le gros lot : la multinationale de consulting Jimini leur demande d'enquêter sur des sabotages qui touchent le réseau internet mondial. Après Jimini Pro, logiciel de gestion et d'aide à la décision, c'est Jimini Me, application de coach à la personne sur lunettes connectées, qui va bientôt faire le buzz. Gary est peu féru de nouvelles technologies, alors que Jean, son meilleur ami hypermnésique, consacre son temps à des programmes open source aussi poétiques que politiques. Jean sent tout de suite que quelque chose ne va pas dans cette enquête...

  • La Fondation pour l'étude des systèmes complexes et dynamiques accueille vingt-quatre chercheurs en résidence et leur fournit des moyens illimités pour mener à bien leurs travaux. Un soir, trois chercheurs, Louise, Stéphane et Vilhem, découvrent qu'il y a dans leur bâtiment un quatrième résident que personne n'a jamais vu. Il travaillait sur le « problème P=NP ».
    - C'est quoi au juste P=NP ?
    - C'est un problème de la théorie de complexité algorithmique.
    La plupart des mathématiciens pensent que P est différent de NP. Ça pose une limite théorique à la capacité des ordinateurs...
    - Et si on prouve que P et NP sont égaux ?
    - Ça révolutionnerait les mathématiques modernes, ça bouleverserait la recherche scientifique.
    - Ah.
    />

  • Rémi Lucas tisse un dialogue entre des personnages qui sont des doubles de lui-même à différents âges de sa vie, qui ne sont pas d'accord entre eux et confrontent leurs points de vue avec plus ou moins de mauvaise foi.
    Au fur et à mesure, l'auteur parle de sa relation au cinéma qui évolue avec l'âge, notamment le moment où son goût pour les comédies populaires, forgé dans l'enfance, fait place à un goût plus affirmé pour le cinéma en général et pour le cinéma d'auteur en particulier.
    Un livre drôle de bout en bout, car si Rémi Lucas est cinéphile averti, c'est d'abord un auteur comique, qui a ce talent d'aborder l'intime avec légèreté et dérision.

  • Lisa Lugrin et Clément Xavier sont les heureux parents d'un petit garçon. Ils ne cessent de s'étonner de la rapidité à laquelle les bébés grandissent. Leur conseiller Pôle Emploi, lui, les exhorte à enfin trouver un vrai métier. Cela leur a inspiré une histoire dans laquelle les nouveaux-nés, frappés par une épidémie de maturisme aiguë, développent une intelligence d'adulte.
    Ce phénomène touche une génération entière, consciente que si elle ne prend pas au plus vite en main le destin de l'humanité, celle-ci court à sa perte.
    Selon les bébés, si le prochain président était tiré au sort parmi les chômeurs, la société s'améliorerait considérablement. La revendication soulève les foules, chacun rêvant de participer à cette grande loterie.
    Bientôt le chômage atteint 80% de la population...

  • Dans une époque préhistorique, un clan d'humains à têtes d'oiseaux (Rouge- Gorge, Héron, Mésange, Canard...) vit dans une grotte, avec Svante, humain à tête de chat qui cherche à comprendre ce qui les entoure. Tous les sept se pensent seuls au monde, jusqu'à ce qu'ils rencontrent un autre clan, nomade. Eux aussi ont des têtes d'oiseaux, mais se nomment Ibis, Toucan, Cacatoès ou Vautour et ils vivent des expériences magiques au travers de la peinture et de la musique. Lorsque Perroquet, la cheffe du second clan, meurt, Ibis lui succède et elle impose une nouvelle politique : trouver le Cercle Noir, la terre promise chantée dans leurs légendes. Les deux groupes se lancent dans cette quête exaltante, bientôt guidés par un sifflement envoûtant.

  • Sarcellopolis, c'est l'archétype de ces grands ensembles dans lesquels se côtoient les individualités malmenées, en un cocktail si explosif qu'on ne sait d'où vient l'étincelle. Il y a le jeune inspecteur Schneider, pour qui seul l'ordre compte.
    Il y a sa femme, qui ne sort pas de chez eux mais qui est assez tsoin-tsoin.
    Il y a le fou surinformé du 20ème étage.
    Il y a Emile Grandvallet, l'égoutier qui bricole sa pisciculture.
    Sa femme Victoire, au ventre chaud.
    Jean-Yves Grandvallet, énervé par la connerie humaine - celle du Sergent Reig, mais pas seulement.
    Il y a Locomotive Baba N'doula, laveur de carreaux, qui voit défiler ces vies, qui n'en est pas que témoin.
    Il y a Butch, pas froid aux yeux pour son âge.
    Bloody Mary n'existe peut-être pas, mais elle va faire des dégâts

  • Le professeur Martelli, digne héritier de Levi- Strauss mais en beaucoup plus sexy, est attendu à New- York, où il doit présider une conférence poststructuraliste.
    Mais son avion s'écrase en pleine jungle.
    Avec les membres de son labo, à savoir Candice une jeune stagiaire en attente de contrat aidé, Astrid sa secrétaire dévouée et Bart son discret collègue qui se révèle parfaitement à l'aise dans ce milieu hostile, ils sont capturés par la mythique tribu des Indios, qu'aucun occidental n'avait réussi à approcher. Les Indios jettent un sortilège à Martelli : s'il ne parvient pas à avoir de relation sexuelle d'ici à la prochaine fête de la fertilité, lui et ses amis seront sacrifiés. Des problèmes inédits de libido se posent soudain au malheureux, tandis que le compte à rebours défile.

  • Gilles et Emmanuel travaillent dans une agence multimédia. Ils lancent un site communautaire où des guides proposent à des visiteurs des périples dans des lieux singuliers, diffusés en vidéo et en direct. Le site connaît un rapide succès et Aurore, présidente de l'agence, souhaite en tirer profit. Ils montent une entreprise autour de ce nouveau concept d'expérience en ligne, où un volontaire est entièrement pris en charge par un internaute, nourri, logé, vêtu, en échange d'un voyage ininterrompu avec caméras connectées. Le succès est foudroyant, réduisant le chômage à l'échelle mondiale.
    Le gouvernement s'associe à cette talentueuse entreprise, le projet s'étend à toute la société. Mais tout le monde n'y adhère pas. Les premiers opposants font leur apparition, les premiers bugs aussi.

  • Alors que le monde est sous la coupe d'une coalition asiatique, Ky, jeune championne de viet vudao, débarque à Marseille en quête de son père qu'elle ne connaît pas. Or celui-ci est introuvable. Aidée par une journaliste, elle découvre qu'il préside le Syndicat des algues brunes, un des nombreux syndicats des plantes. Ses prises de positions politiques défavorables à la coalition asiatique le contraignent à vivre clandestinement. Malgré elle, Ky prendra part à ses combats, dans un monde où les habitants sont soumis à des règles en fonction de leur groupe sanguin, et où les premiers effets secondaires des manipulations génétiques s'imposent de façon surprenante.
    Un magnifique et ambitieux roman-photo d'aventures et d'anticipation.

  • Une équipe de la Nasa dirigée par Lisa part capturer un astéroïde et le placer en orbite autour de la Terre. John, le Chef de la Nasa, constate d'étranges dysfonctionnements, et fait appel au FBI, tandis que William, au sous-sol, cherche à prouver ses théories de complots extraterrestres.
    Quand la mission revient sur terre, l'âge mental de l'équipe se met à régresser, sauf celui de Lisa, qui craque pour Vincent, le stagiaire. Qui est le saboteur ? Pourquoi tout le monde passe son temps à se disputer alors qu'il y a une grave crise à gérer ? La menace extraterrestre est-elle réelle ? Et si l'humanité était condamnée ?

  • Les rois du voyage, ce sont les Space Manouches. Dans leur campine spatiale ou sur la planète Choupochou, ils ont l'art de se tirer de toutes les situations.
    Un despote les embête ? Ils fuient, pour mieux voler au secours d'une princesse. Leur ennemi les projette sur une planète sens dessus dessous ? Ils apprennent à en déchiffrer les règles.
    Un problème de météorite retarde leur participation à un barbecue ? Ils savent tirer profit des ressources locales.
    Leur seul point faible : la gourmandise. Sauront-ils résister à un bon barbecue de crottes de nez chantilly ?
    Quatre histoires intergalactiques par trente enfants manouches et des auteurs de BD complètement gadjés.

  • Précipité du haut d'un immeuble par un producteur de télévision sans scrupules, le dessinateur de BD Otohiko Yamanobe acquiert la faculté, appelée «Diletta», de faire physiquement partager aux gens qui l'entourent les fantasmes délirants de son cerveau d'artiste génial. Le producteur va populartiser le « Diletta » en construisant un immense émetteur, créant ainsi un nouveau média bien plus puissant que la télévision...

  • Au matin du deuxième des 3 jours qui vont changer le monde, la révolution gronde, à cause du nouveau mode de scrutin mis en place par la présidente Sauzet. Son second mandat semble compromis, et rend plus nécessaire que jamais de remettre la main sur le truand Delgado, évadé la veille. Or il se trouve au même endroit, et dans la même mauvaise posture que Vildieu, émissaire gouvernemental auprès de la pègre. Pendant ce temps la fliquette Nina Plebeski, empêtrée dans le buzz de son frère, fait marcher son salace collègue Guérin, dont elle ignore les combines.
    La seule chose qui fonctionne correctement, c'est l'humour railleur et bonhomme d'Alexandre Géraudie.

  • Cinquième tome des aventures de Jérôme d'Alphagraph, par Nylso (dessin) et Marie Saur (scénario).

    La canicule pèse sur la ville, et les clients se font rares à la librairie : le patron encourage Jérôme à prendre le large, car l'ennui est un art trop subtil pour un jeune apprenti. Aussi, lorsque Sultana annonce qu'elle quitte le village pour aller faire ses études dans la grande ville, Jérôme décide de l'accompagner. La petite fille est bien décidée à faire de même, mais ils la jugent trop jeune pour cela et lui cachent le moment de leur départ. Voyageant l'une en train, l'autre en roulotte, Sultana et Jérôme finissent par se rejoindre pour cheminer de concert, et oublier ainsi l'angoisse d'affronter la ville. Jérôme renoue avec ses rêves d'écrivain-voyageur, et Sultana se prend au jeu...
    Dans Jérôme et l'arbre, les velléités voyageuses de Jérôme, brusquement contrariées, le plongeaient dans un vertige immobile. Dans ce cinquième volume, Nylso et Marie Saur l'entrainent loin de son village, avant d'entamer un nouveau cycle sur la ville.

  • Lorsqu'il y a une élection présidentielle en France, la petite musique se remet en marche, toujours la même, les politiques, les médias, les sondages, tout ça. Résultat : on ne sait plus pour qui voter, alors que c'est quand même important.
    Pour ne pas se faire embobiner, Grégory Jarry est allé au contact des candidats, des journalistes, des sondeurs d'opinion, il a recueilli leurs témoignages et s'est fait sa petite idée. Ensuite il a voté. Et quand le président a été élu, bingo, il ne s'était pas trompé.

  • La première des trois journées qui va changer le monde commence mal, très mal. Rodrigo Delgado, l'ennemi public n°1, parvient une fois de plus à s'échapper de prison. La Présidente de la République, qui brigue un second mandat, se fait immédiatement dépasser par son rival dans les sondages. En parallèle, l'aspirante Plebeski voit dans cette évasion une aubaine pour se faire un nom tandis que Montashi, chef de la pègre, organise une réunion secrète où il dévoile ses plans pour l'avenir...
    Satire tournicotante de nos sociétés contemporaines, avec leurs processus électoraux participatifs et leur manipulation électronique de l'opinion, cette oeuvre à l'humour salutaire fait la jonction entre le cinéma libertaire des années 70 et les aventures de Popeye.

  • Un matin, trois terroristes d'un genre nouveau stupéfient la planète via une vidéo postée sur les réseaux sociaux : ils ont découvert une faille dans l'Internet et peuvent déclencher un tsunami électronique capable d'électrocuter tous les gens connectés, soit 50 % de la population sur terre. Leur revendications sont simples : ils veulent le Pouvoir Mondial et demandent la démission de tous les présidents en exercice. La menace est prise très au sérieux, dans les grandes rédactions souffle un vent de panique. C'est alors que Marianne, médiatrice de la République française, entre en action...
    Dans un monde où une conjonction de périls extravagants est sur le point de faire disparaître l'espèce humaine, il ne reste qu'une seule certitude : ça va pas durer longtemps, mais ça va faire très mal.

  • Le roman-photo, tout le monde s'en fout pas mal.
    Dans les années 60 et 70, de nombreuses revues ont trainé le genre dans la boue, en publiant des romans-photos à deux balles pour faire du fric. Le roman-photo aujourd'hui, plus personne n'en publie à part Nous Deux, qui est devenu une chose toute vieille avec son nez refait 10 fois et qui va mourir d'une embolie.
    Ce qui fait qu'encore aujourd'hui, le roman-photo est un continent inexploré. Quelques voyageurs s'y sont quand même aventurés, le plus grand d'entre eux se nomme Gébé. Ce livre rassemble les romans-photos qu'il a réalisés avec Lépinay, photographe d'Hara-Kiri. Malheur à qui me dessinera des moustaches n'a pas de pacemaker, il ne s'est pas fait opérer de la hanche et les nouvelles générations d'auteurs ne la ramènent pas quand ils le croisent sur leur chemin.
    Parce que quand même, dans Malheur à qui me dessinera des moustaches, il y a Cavanna, Cabu, Reiser et le Professeur Choron qui jouent. Tandis que dans Nous deux, il n'y a que des acteurs italiens de seconde zone.

empty