Editions De L'aube

  • Quand vous pensez à la Bretagne, à quoi pensez-vous ? Au ciel et aux menhirs ? À la Pointe du Raz ou aux landes de bruyères ?
    Parcourez ce petit abécédaire composé de citations de grands écrivains comme Pierre Loti, la comtesse de Ségur, Tristan Corbière, François-René de Chateaubriand, Victor Hugo...
    Cinquante-trois mots illustrés par quarante écrivains pour un voyage littéraire à travers la Bretagne.

  • Que veulent les habitants ? Qu'attendent-ils de leur quartier, de leur ville ? Comment connaître les préférences d'habitants encore absents ? Ces questions s'imposent aux promoteurs quand ils deviennent "opérateurs urbains", pilotant de grandes opérations de longue durée, sous le regard des collectivités locales. L'enquête sociologique dont on fait ici le récit tente d'y répondre. Elle s'est focalisée sur les métropoles et couvre le "milieu" de la société française, hors les plus riches et les plus pauvres.

  • Yves Laffoucrière et Nicolas Binet ont pour eux la diversité de leurs formations et de leurs origines.
    Tous deux spécialistes reconnus des problématiques liées au logement et à l'aménagement des villes, ils ont pu, lors de la décennie passée, observer et vivre la rénovation urbaine d'un belvédère particulier : soit au sein d'un même espace urbain, soit dans la diversité des situations locales. Plus qu'à un récit monographique, c'est à une découverte de la complexité du sujet que nous convient ces deux experts à travers leur témoignage, là où dimensions spatiales et sociales trouvent leur convergence, dans une quête d'adaptation sans fin vécue par des cohortes successives d'habitants aux caractéristiques et aux modes de vie toujours en cours de transformation." Gilbert Emont

  • La question du logement se pose aujourd'hui avec une acuité nouvelle dans de nombreux pays. Cet ouvrage aborde les difficultés relatives à l'accès et au maintien dans l'habitat en croisant des enquêtes conduites dans des villes des hémisphères Nord et Sud.
    Interrogeant la notion de « vulnérabilité résidentielle », les auteurs identifient les risques associés au mal-logement, au non logement et à l'expulsion, ainsi qu'aux déplacements contraints ou forcés. Ils décrivent les inégalités structurant les rapports sociaux résidentiels, mais aussi les ressources individuelles ou collectives permettant aux habitants de « rebondir ». Il s'agit ainsi d'objectiver la complexité des vulnérabilités résidentielles contemporaines, marquées par un regain de ségrégations et de mécanismes spéculatifs.

  • Cet ouvrage analyse les grandes évolutions de l'action publique urbaine depuis un demi-siècle à la lumière des grandes transformations sociétales :
    Individualisation des sociétés, montée en puissance de la société du risque, montée en puissance de la société de la connaissance, transformation des modes de régulations sociales, etc. Il s'agit de rendre compte de ce qui change l'action publique et non ce qui change dans l'action publique. Pour ce faire, les auteurs croisent des analyses quant aux transformations sociétales et des analyses portant sur l'action publique urbaine.

  • La récente crise des Gilets jaunes a remis en avant la question des fractures territoriales et l'opposition entre des Villes centres qui iraient bien et une France périurbaine qui irait mal. Il faut toutefois penser la ville dans sa globalité et combiner des approches géographiques, sociologiques et juridiques du sujet métropolitain. Comment mieux relier la Ville à sa périphérie, comment faire de la Ville un acteur de l'action sociale efficient pour qu'une vraie solidarité s'exerce dans les territoires, comment garantir à tous un droit à la métropole ? Sans surjouer les oppositions, en déjouant quelques idées reçues, en observant rigoureusement les initiatives locales qui pullulent, il est possible de l'affirmer : le bonheur est dans la métropole.

  • "Des hommes, d'abord, des lieux ensuite, des pouvoirs enfin, et non pas l'inverse ! C'est ce que nous appelons la République des territoires. La « République des territoires » surprendra peut-être par sa formule. N'est-elle pas en apparence un oxymore ? La République ne s'est-elle pas construite historiquement contre les pouvoirs régionaux et locaux dans leurs particularismes ? Nous tenterons de prouver le contraire. La diversité est une force. Les territoires sont une richesse. Leurs citoyens et leurs représentants sont là pour faire vivre la République. Ils ont vocation à en être les alliés indéfectibles."

  • Cet ouvrage, nourri par une trentaine d'années d'interventions et de recherches dans les grands ensembles d'habitat social, révèle la diversité de ces quartiers et des modes d'habiter de leurs occupants. Il montre l'importance que représente l'habitat pour ces personnes et le rôle décisif qu'il joue dans leur inscription dans la société. Dépassant les vaines oppositions entre l'urbain et le social, conditions de vie et cadre de vie, il met en évidence les interactions entre les situations socio-économiques des habitants, la conception des espaces urbains et leur gestion, ainsi que les politiques publiques qui contribuent à façonner modes d'habiter et situations habitantes.

  • La fabrication des villes s'est toujours organisée à partir de la constitution d'un centre. Lieu des échanges, des pouvoirs et du sens (religieux, politique, identitaire), le centre rassemblait une multiplicité de fonctions et quelque chose de plus : l'innovation, l'imprévu, l'ouverture sur le monde et l'altérité, l'effervescence sociale et, dans les démocraties, le débat public. Le centre de la ville était aussi celui de la société. Aujourd'hui ces caractéristiques sont plus que jamais d'actualité et pourtant le centre s'est décomposé en une multitude de centralités.
    Dans une lecture urbanistique et socio-économique, ce livre s'interroge : à quoi sert le centre aujourd'hui, en particulier dans la production de différents types de valeurs ?

  • Pour mieux connaître et comprendre la nouvelle grande région des Hauts-de-France : plongez au coeur du territoire, sillonnez ses villes et ses campagnes, sondez les coeurs et les esprits de ses habitants, sans perdre le fil de l'Histoire. De Bray-Dunes à la baie de Somme, d'Ault à Château-Thierry, de Soissons à Bouvines et de Lille à Amiens, quatre grandes étapes mettent à jour les nouvelles frontières de la grande région et soulignent ses caractéristiques les plus significatives.
    Quelles sont les réalités de ses habitants, leurs valeurs communes, différences, atouts, espoirs ?
    Quels souvenirs à partager et quel avenir à construire ensemble ?
    Ce voyage foisonnant dans l'espace et le temps, abondamment illustré, en ouvre les perspectives.

  • Aujourd'hui, plus de la moitié de la population mondiale vit en ville et le taux d'urbanisation atteindra 68 % en 2050. Les pays émergents joueront un rôle majeur dans ce futur d'une urbanisation généralisée mais c'est l'Inde qui contribuera le plus à cette croissance, devant la Chine et le Nigeria. À cette date, le nombre d'habitants dans les villes indiennes sera de 800 millions, contre 377 millions en 2011, soit une fois et demie la population totale de l'Europe. Ces chiffres sont vertigineux et rendent nécessaire une appréhension fine de ce qu'est la transition urbaine de l'Inde. Trois grandes lignes de force structurent cet ouvrage : la nature du processus d'urbanisation, les effets de libéralisation économique sur les villes indiennes et la persistance de très fortes inégalités.

  • La Seine Saint-Denis est un territoire social et politique singulier, un territoire médiatisé et stigmatisé - le « 9.3 » - qui a connu aux cours des quatre dernières décennies de profondes mutations. La Seine-Saint-Denis reste emblématique des banlieues populaires, de leur histoire et de leurs transformations. Alors que certains observateurs défendent que les enjeux d'intégration et de cohésion, sociales et urbaines auraient quitté la banlieue pour se déplacer vers les grandes périphéries des métropoles, cet ouvrage a pour ambition de rappeler et de démontrer que les banlieues populaires ont constitué et constituent encore aujourd'hui un fait social majeur de notre époque.

  • Partout dans le monde surgissent des projets urbains qui réfèrent aux « territoires intelligents » : simple effet de mode ou signe d'une mutation profonde dans la manière d'articuler sobriété énergétique, mobilités innovantes, pratiques participatives ? En croisant les approches de spécialistes venus des horizons les plus variés (sciences et techniques, sciences humaines et sociales, communication, responsables territoriaux), cet ouvrage vise à interroger le sens de ces transformations émergentes.

  • Ce livre est un dialogue entre Jean-Paul Alduy, sénateur-maire de Perpignan, ville des records nationaux de pauvreté, de chômage, de criminalité, de diversités culturelles, et le sociologue Alain Tarrius, qui étudie les formes et destinées de la mosaïque cosmopolite de cette ville. La ville de Perpignan est abordée sous toutes ses coutures, "par le haut" (réseaux culturels mondialisés, développement culturel, transformations urbaines...) et "par le bas" (économies souterraines, trafics de drogues...) Un livre passionnant pour comprendre les enjeux de cette ville du Sud, mais aussi pour s'interroger de façon plus large sur l'ensemble des sujets évoqués et leur impact sur un certain nombre de communes européennes.

  • Promenade illustrée dans la ville de Bordeaux, témoignant notamment des transformations à l'oeuvre depuis 1995, de la rénovation du centre historique à la mise en place du tramway en passant par le développement du vélo, la création d'écoquartiers ou la classification à l'UNESCO.

  • Cet essai politique à plusieurs voix convergentes tente de reposer les fondations d'une « gauche du réel » qui s'attacherait aussi à porter haut des valeurs et des idéaux.

    La gauche traverse aujourd'hui une crise existentielle. L'ouvrage collectif La gauche du réel - pour une refondation idéologique du progressisme rassemble des contributions individuelles représentant une diversité d'opinions, d'approches et de thèmes, autour de deux convictions communes : la nécessité que continue à exister, en France et en Europe, une gauche réformiste ou social-démocrate prête à gouverner; et l'importance que ce courant se dote, pour convaincre à nouveau et réussir une fois au pouvoir, d'une assise idéologique solide.

  • Révolution numérique, mondialisation, dérèglement clima­tique... suscitent un grand désarroi. L'ampleur des défis est inédite. La destruction est en train de l'emporter sur la création. Dans cet ouvrage, Jean Carassus expose que la réorientation radicale de la troisième révolution industrielle passe par une décarbonation massive de l'investissement et la formation des personnes non qualifiées aux métiers de l'investissement décarboné. La décarbonation de l'économie signifie également une profonde transformation des modes de vie. Comment agir?? Contrairement à l'idée dominante, en particulier en France, l'auteur pense que l'État n'est pas l'acteur essentiel pour piloter le changement des modes de vie. L'action se situe selon lui dans les territoires, qui sont lieux de vie et espaces de relations entre acteurs mobilisant énergies, compétences et désirs. Un débat essentiel.

  • Une série de 40 textes-interventions, courts et enlevés, est d'une grande actualité au regard de ce que nous venons de vivre. Elle l'est aussi du fait du changement qui vient dans les municipalités. Car il traite autant de villes et de quartiers que de moments de vie urbaine, de personnages, de débats ou, avec humour et exigence, de la manière dont les politiques locales sont conduites. Il apporte également ce que toute action publique devrait intégrer : un regard sensible sur les gens et sur le monde.

  • Ces Questions urbaines ne sont pas seulement des préoccupations académiques, mais des interpellations du citoyen et de la communauté nationale. La ville devient un prétexte pour s'interroger sur l'avenir de la société tout entière. Solutions sectorielles ou réévaluations des principes de la nation ? Initiatives individuelles et locales ou réformes des institutions ? Mesures d'urgence immédiates ou traitements de fond ? L'espace et le temps sont observés, et finalement le lien qui rend cohérents un peuple et son territoire.
    En quelques décennies, la ville est devenue ce que la terre a été pendant des millénaires pour les civilisations agricoles : une source de vie et une reconnaissance d'identité. Ne pas la mettre au centre du débat politique est une erreur historique tragique.

  • Dans cet ouvrage, Jean-Pierre Charbonneau relate, sans fioritures ni fauxsemblants, les moments qui ont jalonné sa vie professionnelle. Cherchant à transmettre son expérience et à décrire sa méthode de travail, son approche participative de la concertation et son souci de faire beaucoup avec peu, il mêle analyses fouillées, comptes rendus de situations, escapades conceptuelles et agacements. Par le biais de ce rassemblement de textes d'intervention parfois très polémiques, d'articles de fond et d'éléments plus personnels, il propose un livre original, cohérent avec son approche atypique du métier d'urbaniste, approche qu'il explique par la diversité des enjeux et des niveaux de compréhension et d'action.

  • Le défi est clair, que Pierre Sallenave résume ainsi : "il n'y a qu'une seule voie : il faut réussir la mutation urbaine". T outes les autres évolutions sont contingentes, en particulier l'accélération démographique ou la nécessité d'un développement durable : la recherche de la ville dense s'impose comme une loi incontournable de cette prise de conscience. Dans son riche parcours à travers les villes de la Société des Urbains, Pierre Sallenave nous invite à quitter la technicité et la compétition que se livrent les grandes métropoles entre elles, pour retrouver et ressentir la vie qu'elles abritent et, avec optimisme, rechercher inlassablement les moyens de la rendre plus belle.

  • Étonnant, innovant, perturbant, EuropaCity, le projet d'Auchan, fascine. Le groupe de la grande distribution porte le seul projet privé labellisé Grand Paris. Trois milliards d'euros d'investissements. Son constat?? Le commerce physique est en crise, totalement bousculé par le numérique. Il doit proposer une expérience nouvelle où culture, loisirs et lien social prennent le pas sur l'acte d'achat?; il doit se réenchanter, faire rêver. Ce que veut faire Auchan avec ce mégachantier de 80 hectares à Gonesse, à côté de Roissy, où, en 2024, 12?000 employés accueilleront les 30?millions de visiteurs attendus. Un projet extrêmement déstabilisant car en perpétuel mouvement dans un monde où l'on aime les choses finies et bien cadrées. Il n'a pas été facile à faire accepter depuis 2007. Il suscitera encore beaucoup de controverses. Un journaliste, Jean-Pierre Gonguet, un professeur de l'ESSEC, Franck Vallérugo, et un urbaniste architecte, Jean-Michel Guénod, se sont plongés dans le dossier, ont rencontré toutes les parties prenantes et les meilleurs spécialistes pour comprendre ce qui se joue avec ce projet. Comment anticiper le commerce du futur?? Comment un lieu de culture, de loisirs et d'échanges peut-il devenir un élément structurant du Grand Paris?? Peut-il même «?faire ville?»?? Le privé peut-il, lui aussi, être un aménageur intelligent du territoire?? Quelle est la spécificité du Grand Paris dans l'affrontement des villes mondialisées?? Ce sont quelques-unes des questions essentielles posées par ce projet hors norme.

empty