Religion & Esotérisme

  • Ecrit, il y a cent ans, le bushidô continue de figurer parmi les best-sellers mondiaux.
    Cette éthique noble et puissante, qui a inspiré les samouraïs dès la période des guerres civiles (xve et xvie siècles), demeure l'un des secrets des hommes d'affaires d'aujourd'hui. grâce à ce code de valeurs, qui est leur vraie armature morale, les japonais ont surmonté bien des épreuves et réussi des mutations majeures, impensables autrement : la restauration de meiji (1868) et la reconstruction après la seconde guerre mondiale.
    Ce livre révèle le formidable moteur spirituel qu'est le bushidô, dans sa force, sa beauté, sa fascination.

  • L'Eglise catholique est durement affectée par des processus variés qui ébranlent, les uns après les autres, les fondements mêmes de son existence en tant qu'institution. En analysant les différentes facettes de cette crise, en étudiant les façons dont les catholiques en France " appartiennent " à l'Eglise mais aussi la contestent ou s'en détournent, Jacques Lagroye (1936-2009), ancien directeur du département de science politique de la Sorbonne (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), nous montre que "bien des ruptures résultent d'un amour déçu, mais aussi bien des efforts, parfois pathétiques, pour préserver une relation dans laquelle on a trouvé une forme de bonheur et en laquelle, en dépit du désarroi, on veut encore croire ".
    Cet ouvrage est une contribution importante à la compréhension des transformations contemporaines du catholicisme, qui met tout à la fois l'accent sur les modalités d'appartenance des fidèles à l'Eglise, sur les modes d'exercice du pouvoir de ses dirigeants, sur les formes d'entretien de la docilité en son sein et donc, aussi, sur les contestations et les ruptures. Mais c'est également, et peut-être d'abord, une contribution à la sociologie des institutions, qui cherche à comprendre les relations entre un collectif organisé et les multiples manières de vivre l'appartenance à ce collectif, de participer à ses activités, de le construire en pratique tel qu'il est. Ce livre posthume d'un grand universitaire catholique, qui retrace en creux un itinéraire intellectuel, est une leçon de sociologie, attentive à comprendre les différences entre la posture du spécialiste en sciences sociales et celle du théologien, respectueuse des croyances pour comprendre ce qui les rend possibles.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Deux révolutions successives sont intervenues dans l'histoire de l'humanité : le langage et l'invention du père.
    Les conséquences en furent psychiques et sociales. Partant de la critique que Lévi-Strauss mène à l'encontre de Freud, l'auteur, soucieux de faire dialoguer les disciplines constitutives du champ de l'anthropologie, réexamine les questions du Droit, de l'Inceste, du Père et de l'Échange des Femmes. Il aboutit à ces cinq conclusions : 1) bien que Lévi-Strauss ne l'énonce jamais, il a produit successivement deux modèles sur la naissance et sur la nature de l'état social de droit, 2) l'inceste " freudien " et l'inceste social sont deux réalités différentes, confondues tant par Freud que par Lévi-Strauss, 3) Freud est responsable de cette confusion en ne distinguant pas clairement l'inceste préoedipien et l'investissement sexuel des parents lors de l'Oedipe, 4) l'interdit social de l'inceste, ne constitue le seuil ni du culturel, ni de la société de droit, notions également confondues par les deux auteurs, 5) l'alliance au principe des systèmes de parenté ne se fait aucunement par le truchement de l'échange des femmes.
    Si Lévi-Strauss qui commente incessamment la pensée freudienne rejette la psychanalyse, c'est qu'il ne se résout pas à admette que du Réel on n'en jouit pas, que le malaise affecte irrémédiablement la civilisation, et que la pensée de Freud interdit l'espoir d'une identification réconciliatrice avec l'ensemble du vivant.

    Sur commande
empty