Arts et spectacles

  • Frère Paul Claudel, mon grand-père, est allé vous voir en 1943 à Montdevergues, un mois avant votre disparition. J'avais 5 ans et mon grand-père a dit penser que. j'étais trop petite pour affronter cette épreuve... C'est pour cela que j'entreprends aujourd'hui de vous écrire une très longue lettre que malheureusement vous ne recevrez jamais comme ce fit le cas de toutes les lettres de correspondants, amis et parents, qui ne vous ont jamais été remises à l'asile pendant ces trente interminables années où vous viviez parmi les fous qui criaient, pleuraient, marmonnaient des phrases sans queue ni tête, alors que vous aviez gardé un cerveau lucide malgré la persistance d'une " idée " obsédante, amalgamée en vous comme une.
    /> Flirte en fiction. Cette "idée" a sournoisement envahi votre intelligence et sclérosé votre flamboyante personnalité qui s'est peu à peu rouillée, réduite à un souvenir. Pourtant quand je contemple votre visage sur la photo où vous êtes avec votre amie Jessie, avec votre chapeau firtigué et votre manteau râpé, j'y surprends encore la lueur d'une petite. flamme qui dit : Je suis toujours vivante, mes oeuvres parlent, elles entretiennent une complicité avec le fruit d'un art vécu qui s'insurge contre la vilenie des hommes, un art vécu intimement, dont l'expression est naturellement adéquate.
    Vous ne lirez jamais cette lettre parce que vous avez quitté ce monde il y à 69 ans, mais il me tenait à coeur ale vous conter mon parcours en votre compagnie, depuis une quarantaine d'années. Votre vie a été un roman, une épopée, dites-vous, comme Napoléon dans son Mémorial à Sainte-Hélène, digne d'Homère. La mienne, entraînée par la vôtre, a été une succession de découvertes, de joies, de déconvenues et parfois de grandes peines".
    Reine-Marie Paris.

  • Camille claudel

    Reine-Marie Paris

    Sur commande
  • Pour de nombreux acteurs, impliqués professionnellement ou politiquement dans les problématiques de la ville et de son aménagement, il est devenu clair que la planification de l'urbanisation ne peut être déconnectée des politiques de transport : elles interagissent l'une sur l'autre et doivent être considérées ensemble, ce qui nécessite de les formaliser sous la forme d'un système. Dans ce contexte, c'est véritablement à la question de la modélisation du système-ville, envisagé à travers sa forme et ses politiques de transport, que cet ouvrage souhaite apporter une contribution : celle de la recherche française actuelle dans ce domaine. L'ouvrage présente douze modèles de la ville, issus du monde la recherche académique, de bureaux d'études ou d'organismes privés impliqués dans les questions d'aménagement du territoire, regroupés en deux parties. La première présente une série de modèles qui prennent en compte de manière combinée la question des déplacements quotidiens et des localisations résidentielles et d'entreprises, selon des échelles et des temporalités différentes, dans une philosophie qui peut s'assimiler à celle des modèles LUTI (Land-Use and Transportation Integrated models), dont ils offrent une adaptation au cas français sur plusieurs terrains d'étude. La deuxième partie regroupe des modèles fondés sur l'analyse des transports et de l'urbanisation : ils prennent en compte les interactions de ces deux dynamiques, mais se distinguent par une approche centrée sur des questions plus particulières, souvent innovantes, parfois très théoriques, qui offrent autant d'ouvertures pour de nombreux développements futurs. Ainsi, chacun de ces modèles s'attache à la question des mobilités ou de l'évolution de l'occupation du sol en ouvrant de nouvelles voies, tant sur le plan formel, que sur celui des thématiques qu'ils explorent et de leurs implications en matière d'aide à la décision pour la planification urbaine et les politiques de transport. Les questionnements auxquels cet ouvrage tente de faire face, les méthodes qu'il apporte à la simulation de processus complexes, les résultats prometteurs qui s'y esquissent, les domaines nouveaux qui y sont explorés, tant d'un point de vue pratique que théorique, montrent que la recherche ouvre de voies et des chemins qui se croisent et permettent de mieux considérer la question de l'urbanisation et des politiques de transports qui s'y associent, proposant des solutions pour envisager plus concrètement la mise en place d'un développement durable des territoires et des systèmes urbains.

    Sur commande
  • Le Design et le Marketing sont devenus incontournables pour le management des entreprises, mais c'est seulement dans leur mise en contexte dans un secteur d'activité précis que se matérialisent des fondements signifiants et des méthodes opérantes. Ce livre légitime l'importance de la liaison entre le design et le marketing, lorsqu'il s'agit de création ou d'innovation. Les auteurs s'inscrivent dans une démarche de rassemblement et de mise en correspondance d'idées, de théories et de méthodes au-delà des frontières des champs disciplinaires.

    Sur commande
  • Le patrimoine culturel est-il un facteur de développement ou une charge pour la société ? Le considérer comme une source d'activités et d'emplois est une idée neuve, même si elle est aujourd'hui popularisée par les grands travaux, les journées du patrimoine ou la multiplication de musées de toute sorte.
    Les choses ne sont pourtant pas simples : les utilisateurs du patrimoine ne sont guère plus nombreux aujourd'hui qu'il y a dix ans, bien des collectivités territoriales n'ont pas pu maintenir les budgets de fonctionnement promis, certains sites font l'objet de dégradations croissantes. La gestion du patrimoine culturel est donc mise en question. Il s'agit d'abord de sa gestion " privée " ou décentralisée, les détenteurs du patrimoine devant transformer leurs actifs en offre de services, et mettre en place des politiques de prix et de commercialisation adaptées.
    Il s'agit ensuite de sa gestion " publique ", les politiques traditionnelles n'ayant guère modifié les indices de fréquentation, faute de prendre les choses en amont et d'agir au niveau des formations et des compétences. Mais il s'agit surtout de l'aptitude de la société à dépasser le patrimoine comme secteur d'émotion ou de loisir, pour y voir une activité susceptible d'irriguer de nouvelles filières et de nouveaux métiers dans l'ensemble de l'économie.

    Sur commande
  • Qu'est-ce que la ville ? Dans quel sens évolue-t-elle ? Comment les habitants vivent-ils cette évolution ? Comment les urbanistes et les politiques s'y prennent-ils désormais pour gérer, réguler et construire la ville ? Répondre à ces questions paraît une tâche nécessaire sinon urgente à l'heure où nos sociétés - événement sans doute inédit dans l'histoire deviennent massivement urbaines.
    L'ouvrage s'y emploie en se fondant sur une méthode d'investigation qui consiste à envisager l'imaginaire urbain comme une donnée de tout premier ordre, riche non seulement d'une fonction d'initiation essentielle à la réalité urbaine en mutation, mais également d'une fonction d'intelligibilité irremplaçable de cette réalité.

    Sur commande
  • Les historiens ont beaucoup fait progresser notre connaissance des marines antiques mais leur approche est le plus souvent archéologique ou institutionnelle.
    Les études rassemblées ici sont l'oeuvre d'un historien, mais aussi d'un marin. Elles s'efforcent de comprendre les mécanismes de la guerre navale, dans une optique traditionnelle que l'on a, à tort, délaissée. Après tout, les marines sont faites pour combattre et trop d'études récentes ont perdu de vue cette vérité première. L'étude technique des armes et des navires, l'étude tactique des convois et de leurs escortes, l'étude stratégique et politique du désarmement permettent de mieux comprendre le fonctionnement des marines antiques.
    Elles montrent que la guerre navale antique n'était pas moins complexe que la guerre navale contemporaine et que beaucoup de questions qui ont préoccupé les tacticiens et stratèges contemporains se posaient déjà dans l'Antiquité. Ce livre est donc, à la fois, une contribution à l'histoire navale et à la théorie tactique et stratégique.

  • Le pied a envie de se libérer de la banalité...
    Le pied cherche son style... Le pied qui se libère découvre la souplesse du cuir... et rapidement le tango... Il s'accomplit dans le tango... Le tangomaniaque est un amoureux du pied... Il réorganise sa vie à partir de cette révolution esthético-domestique qui déferle sur l'Europe urbaine... explique le maître Lorenzo Giaparizze dans sa préface à cet ouvrage de Remi Hess qu'il perçoit comme " une anthropologie du pied urbain " !
    Suite du Moment tango, ce journal permet de suivre la suite de l'aventure des tangomaniaques en 1997-98.
    On découvre l'institutionnalisation du tango à l'université, on voit émerger de nouvelles pratiques, de nouveaux bals, de nouveaux spectacles de tango à Paris, Berlin, Bologne, Vienne... Une vraie tangomanie traverse la France, l'Europe... Journal de recherche sur la pédagogie, l'enseignement du tango... Ce livre est aussi une méditation sur la place de la danse dans notre société. Apprendre à danser relève-t-il du domestique ou du social ? Quelles nouvelles formes de relations entre hommes et femmes sont en train de se tisser ? Quelle nouvelle société interculturelle facilitant les rencontres inter-ethniques, intergénérationnelles sommes-nous en train de faire surgir ?

  • L'étude porte sur un groupe d'architectes statutairement homogène et qui, en début de carrière, présentent tous la même caractéristique.
    Chacun d'eux a passé une ou plusieurs fois, la dernière avec succès, le concours du Grand-Prix de Rome. On a choisi de travailler sur ces populations d'architectes, sur les manières canoniques, institutionnelles, d'inculcation, de transmission des savoirs architecturaux qui seront intériorisés en posture. Le Grand-Prix de Rome, blason de l'institution se répète et se reproduit, d'atelier en atelier, de dessins en dessins, de programmes en programmes : on peut en faire la lexicométrie quantitative, on peut en dessiner les gammes et les variations réglées : il s'agit de figures obligatoires et de " prodigieuses " dextérité pouvant être faites par des " dentellières " ou des " forces du dessin ".
    Les rapports entre l'architecture avec l'archéologie sont lourds de conséquences : ils sont de l'ordre du rien, du fragment et de l'image restitutive. Les architectes dessinant des restitutions à partir de fragments supputent la matérialité d'un monument en représentant graphiquement l'ordonnance imaginaire du désordre des ruines livrées au temps : ils construisent une fiction globale dans l'exercice de la restitution historico-imaginative.
    Ils représentent les monuments et sont jugés par les membres d'institutions qui lisent et vous élisent, qui passent les commandes publiques, vous reconnaissent et vous acceptent. La relation entre le titre et l'emploi est liée à l'investissement mis à " faire " le Grand-Prix : il tient alors aux privilèges de recrutement dont bénéficient des architectes provenant de viviers strictement déterminés, balisés malgré " le flottement des intentions humaines ".
    Ainsi nous assistons à de multiples métamorphoses ordonnées des carrières d'architectes qui furent Grand-Prix de Rome.

  • Ce livre a pour but : de préciser les concepts d'art, d'antiquité et de collection ; de montrer l'importance économique et sociale des marchés de l'art ; d'étudier la rentabilité des placements en objets culturels comparativement à celle des investissements financiers ; de fournir des outils d'aide au placement en objets d'art ; d'analyser les stratégies des intermédiaires (galeristes, antiquaires, courtiers, commissaires-priseurs, sociétés de vente aux enchères publiques, sociétés de courtage en ligne...) et des artistes ; de comprendre les logiques d'achat individuelles et institutionnelles ; de souligner le poids du différentiel d'information et de connaissance entre vendeurs, intermédiaires et acquéreurs ; de donner les bases juridiques (protectrices) et fiscales (incitatrices) qui régissent les transactions et les gestions patrimoniales artistiques tant privées que publiques.
    Alternant analyses rigoureuses et conseils pratiques, cet ouvrage devrait intéresser : les amateurs d'art, d'antiquité et de collection ; les professionnels du marché des arts plastiques et des antiquités ; les conseillers en gestion du patrimoine (compagnies d'assurance, banques, investisseurs, fiscalistes, notaires...) ainsi que leurs clients (particuliers, entreprises...) soucieux de diversifier les placements, d'échapper à l'impôt (ISF) ou de le réduire (dation, mécénat, fondation...) ; les étudiants et chercheurs concernés par le commerce de l'art, le marketing, le management culturel ou événementiel.

  • Outre les denrées exotiques, de nouvelles idées et de nouvelles croyances parcouraient d'immenses distances sur ces routes.
    Elles furent aussi les chemins des conquérants, de leurs armadas, modelant ainsi l'histoire du monde. Afin de mieux connaître l'importance de ces routes pour l'histoire de l'humanité, l'UNESCO a organisé une série d'expéditions destinées à en retracer le cheminement, en suivant la route de la Soie, la route des Epices et la route de l'Encens au long de l'histoire et à travers le monde.


  • catherine grandcoing propose, dans ce livre, une approche croisée de la communication de nature publicitaire et des médias, mêlant avec bonheur et originalité un exposé de nature académique rigoureuse et une vision professionnelle du marché.
    les diverses théories de la communication y sont présentées, ainsi que le déploiement des stratégies de communication. de même, pour bien comprendre les liens entre médias et publicité, une part importante est consacrée aux médias. cependant, un objectif et un apport majeurs de l'ouvrage sont de resituer les rapports existant entre médias et communication publicitaire dans le contexte de deux environnements en évolution constante, dont la prise en compte est fondamentale : celui de la société d'une part, celui des nouvelles technologies d'autre part.


    Sur commande
  • Arts et argent

    Xavier Greffe

    Sur commande
  • Sur commande
  • Les livres Harry Potter représentent les plus grosses ventes de tous les temps eut Rowling l'auteure la mieux rémunérée de toute l'histoire de littérature. L'histoire de J. K. Rowling, de Bloomsbury et de Scholastic a créé une légende dans l'édition et élevé la marque rang d'icône. Pourquoi Harry Potter a-t-il connu un tel succès ? Quel est son pouvoir d'attraction ? Quels sont les différents éléments qui ont fait de Harry Potter une marque ? Pourquoi les clients faisaient-ils la queue à minuit pour acheter ces livres ? Dans ce nouveau livre étonnant, Susan Gunelius analyse tous les aspects du phénomène de marque Harry Potter : la guerre des prix, le secret concernant les lieux de stockage, le chiffre d'affaires des adaptations cinématographiques, le merchandising, le web social, le bouche à oreille, le marketing perpétuel, la valeur des marques, la création d'un parc à thème Harry Potter... Ce que Susan Gunelius nous livre ici, ce n'est pas seulement l'histoire du plus incroyable succès d'une marque, c'est aussi une enquête sur la possibilité de reproduire le succès sans précédent de Harry Potter.

    Sur commande
empty