Sciences & Techniques

  • La théorie des distributions, construite par Laurent Schwartz vers 1950, est le cadre le mieux adapté à l'étude systématique des équations aux dérivées partielles. L'objectif de ce livre est de donner un exposé approfondi du calcul des distributions permettant d'aborder la plupart des questions relatives à l'analyse des équations aux dérivées partielles linéaires à coefficients constants. Le cas des équations aux dérivées partielles d'ordre un, étudié au début de l'ouvrage, sert de motivation à la notion de distribution et aux principales opérations du calcul des distributions (dérivation, multiplication par une fonction indéfiniment dérivable, produit de convolution, transformation de Fourier...). L'étude détaillée de ces différentes opérations occupe la première partie de ce livre. La deuxième partie de l'ouvrage est consacrée à une présentation de la théorie des équations aux dérivées partielles linéaires à coefficients constants d'ordre supérieur à un. Cette théorie est présentée à travers les principaux exemples d'équations aux dérivées partielles de la physique mathématique (équations de Laplace et de Poisson, de la chaleur, de Schrödinger et des ondes), étudiées systématiquement du point de vue de la notion de "solution élémentaire" et de "solution au sens des distributions des problèmes de Cauchy". Cet ouvrage ne fait appel qu'au minimum des notions de topologie et d'analyse (intégration, calcul différentiel, fonctions holomorphes d'une variable complexe...) indispensable à l'exposé. Toutes les notions présentées sont illustrées par de très nombreux exemples traités en détail. Ce livre s'adresse principalement aux étudiants en master de mathématiques et aux élèves des écoles d'ingénieurs, ainsi qu'aux candidats à l'agrégation de mathématiques.

  • Notions d'ensemble. Introduction. Notions préliminaires. Le carnet de notes. Instruments. Les principaux organes communs. Les instruments accessoires. Les goniomètres. L'altimètre et le niveau. La mesure linéaire. Les erreurs dues aux instruments et les réglages. Méthodes de levé. Les angles et l'orientation. Les opérations sur le terrain. La polygonation. Le nivellement. Calculs topographiques. La représentation du relief. La superficie et le volume. Topométrie appliquée. La topométrie de construction. La topométrie souterraine. L'hydrographie. La topométrie routière. La topométrie industrielle. Positionnement global. Le système de positionnement global (GPS). Lexique. Index.

  • Cet ouvrage propose une présentation structurée de la formulation et la mise en oeuvre de la simulation numérique par éléments finis en mécanique des solides déformables.
    Il présente et développe les concepts et techniques permettant la transposition, en termes de codes de calcul de structures mécaniques industrielles, des notions fondamentales de mécanique des milieux continus solides, et ce dans le cadre d'analyses en régimes (a) statique linéaire, (b) quasistatique non-linéaire et (c) dynamique linéaire. L'exposé théorique est complété et illustré au moyen de programmes d'initiation écrits en Matlab (librement accessibles par Internet) mettant en oeuvre les notions développées dans cet ouvrage et conçus comme support pratique à un enseignement.
    Le texte combine ainsi l'exposition des principes et des méthodes avec la présentation détaillée de ces programmes et d'exemples les mettant en oeuvre. L'ouvrage est complété d'une annexe écrite par Andrei Constantinescu (directeur de recherche au CNRS) présentant la mise en oeuvre des principaux concepts dans l'environnement Cast3M développé par le CEA. Issu d'un enseignement de l'Ecole Polytechnique, cet ouvrage s'adresse aux étudiants d'école d'ingénieur ou de 2e ou 3e cycles universitaires, ainsi qu'aux ingénieurs et chercheurs.
    Il constitue une suite naturelle à un enseignement de mécanique des milieux continus

  • Ce livre est issu d'un cours enseigné à l'École Polytechnique dont l'objectif, au delà de la présentation de l'analyse numérique et de l'optimisation, est d'introduire les étudiants au monde de la modélisation mathématique et de la simulation numérique.
    La modélisation et la simulation ont pris une importance considérable ces dernières décennies dans tous les domaines de la science et des applications industrielles (ou sciences de l'ingénieur). En effet, depuis leur apparition au lendemain de la seconde guerre mondiale les ordinateurs ont profondément transformé les mathématiques en en faisant une science expérimentale : on fait des " expériences numériques " (des calculs sur ordinateurs) comme d'autres font des expériences physiques.
    L'analyse numérique est justement la discipline qui conçoit et analyse les méthodes ou algorithmes de calcul. La simulation numérique permet aux mathématiciens de s'attaquer à des problèmes beaucoup plus complexes et concrets qu'auparavant, issus de motivations immédiates industrielles ou scientifiques, auxquels on peut apporter des réponses à la fois qualitatives mais aussi quantitatives : c'est la modélisation mathématique.
    Remarquons qu'à coté des champs d'applications traditionnels que sont la chimie, le mécanique et la physique se sont ouverts de nouvelles perspectives en biologie, environnement, finance, médecine et sciences sociales. Par ailleurs, l'ingénieur ou le scientifique qui a réussi à simuler numériquement son problème ne s'arrête pas en si bon chemin : il veut ensuite pouvoir intervenir sur certains paramètres pour améliorer ou optimiser le fonctionnement, le rendement, ou la réponse d'un système en maximisant (ou minimisant) des fonctions associées.
    C'est précisément le but de l'optimisation qui fournit des outils théoriques ou numériques pour ce faire. L'analyse numérique et l'optimisation sont donc deux outils essentiels et complémentaires de la modélisation mathématique. Des travaux pratiques de simulation numérique à l'aide des logiciels Scilab et FreeFem ++ accompagnent cet ouvrage et sont disponibles sur le site web http://www. cmap. polytechnique.
    Fr/-allaire. Ce livre s'adresse en premier lieu aux étudiants des grandes écoles d'ingénieurs et des universités scientifiques en fin de licence ou première année de masters. Il peut par ailleurs permettre à des ingénieurs ou des chercheurs d'autres disciplines de se familiariser avec l'analyse numérique et l'optimisation.

  • Cet ouvrage est issu d'un cours en première année à l'École Polytechnique.
    Son format un peu particulier en fait un bon compagnon pour la préparation des concours du taupin ambitieux et de l'agrégatif, ou pour l'étudiant de L3 ou quiconque ayant atteint ce niveau et cherchant à saisir le fonctionnement interne des mathématiques. Le long chapitre "Vocabulaire Mathématique", dont le but était d'offrir aux élèves des autres filières le résumé d'un cours des meilleures classes de MP*, regroupe et précise, sous une forme compacte, l'essentiel des notions de base vues en L1 et L2 ou pendant les classes préparatoires (groupes, anneaux, corps, algèbre linéaire, matrices, topologie, compacité, connexité, complétude, séries numériques, convergence de fonctions, espaces hermitiens).
    Il comporte plus d'une centaine d'exercices corrigés. Le cours qui suit offre une introduction à trois des théories à la racine des mathématiques : la théorie des représentations des groupes finis, qui est à la fois une extension naturelle de l'algèbre linéaire et une première approche de la transformée de Fourier, l'analyse fonctionnelle classique (espaces de Banach et Hilbert, intégrale de Lebesgue, transformée de Fourier) et la théorie des fonctions holomorphes.
    Il recouvre une bonne partie du cursus de L3 à l'Université. Les 13 problèmes corrigés combinent les théorèmes du cours pour démontrer de jolis résultats comme l'irrationalité de Sigma (3). La principale originalité de l'ouvrage vient de l'accent mis sur l'aspect culturel et l'unité des mathématiques. De nombreuses notes de bas de page proposent de petites excursions en dehors de l'autoroute des mathématiques utiles.
    Sept appendices présentent des extraits de la littérature mathématique classique, accessibles avec le contenu du cours, qui montrent comment les théories de base se combinent pour la résolution de problèmes naturels profonds. L'un d'entre eux est consacré au théorème des nombres premiers dont la démonstration a pris plus de 150 ans ; un autre est une introduction au programme de Langlands, qui occupe les arithméticiens depuis plus de 40 ans, et dont une des retombées les plus spectaculaires est la démonstration du théorème de Fermat.
    Entre les deux le lecteur pourra découvrir quelques aspects du monde p-adique ou une formule indiquant des liens encore mystérieux entre les mondes réels et p-adiques, ou encore un problème millénaire non encore résolu.

  • Cet ouvrage est destiné aux étudiants de master et aux chimistes souhaitant s'initier aux modèles théoriques simples permettant de faire des prédictions sans faire appel au calcul intensif.
    Principalement centré sur la théorie des orbitales moléculaires, il aborde également la théorie de la liaison de valence et les ponts existant entre ces deux théories. la théorie de hückel, les diagrammes de corrélation de woodward-hoffmann et le modèle des orbitales frontières y sont présentés, ainsi qu'une méthode simple permettant d'obtenir la forme des orbitales moléculaires de composés élémentaires, avec le souci constant de toujours préférer le graphe et la compréhension visuelle aux calculs numériques.
    Le domaine d'application de ces modèles s'étend de la chimie organique à la chimie des complexes de métaux de transition, dont les principes de base sont exposés.

  • Ce cours a comme ambition de présenter les concepts de base permettant de discuter quelques problèmes classiques du calcul des variations.
    Tout en donnant des méthodes de portée générale, Il est centré autour de la recherche des extremums d'une fonction définie sur un espace. Pour faire cela, il convient de généraliser la notion d'espace dans deux directions : d'abord, pour traiter commodément des objets qui sont "variés" (le plus souvent des fonctions), il faut disposer d'espaces qui possèdent naturellement une infinité de dimensions (c'est là une amorce de l'étude de l'analyse fonctionnelle qui s'est révélée si féconde dans la résolution des équations aux dérivées partielles); ensuite, pour trouver les extremums de la fonction étudiée, il faut pouvoir continuer à disposer d'une notion de dérivée dans des espaces courbes comme le sont la plupart des espaces de configuration intervenant dans des situations concrètes, par exemple en mécanique.
    C'est là une première rencontre avec la géométrie différentielle intrinsèque ; cette partie se cache souvent sous le nom de calcul différentiel. Pour ce faire nous avons délibérément utilisé le langage géométrique parce qu'il nous semble le mieux adapté et le plus efficace pour traiter les problèmes que nous avons en vue, d'où le titre de "Calcul variationnel" donné à ce cours. Ces notes de cours en onze chapitres se décomposent naturellement en trois parties qu'il est bon d'aborder avec des états d'esprit assez différents.
    La première, intitulée "Le cadre analytique", regroupe les chapitres I, II et III. Elle se propose d'amplifier et de fortifier les connaissances antérieures des étudiants sur les fondements de l'analyse. La deuxième, intitulée "Le cadre géométrique", couvre les chapitres IV, V, VI et VII et introduit une démarche et des concepts plus nouveaux. Elle suppose la pratique de nombreux exercices (dont certains proposés dans ces notes de cours) pour se persuader que parler "en prose" tout en le sachant n'est finalement pas chose si difficile.
    La troisième enfin, intitulée "Le calcul des variations", englobe les chapitres VIII, IX, X et XI, (et est le véritable aboutissement du cours). Elle ouvre sur un champ très large d'applications, et c'est cette variété qui fait la force des théorèmes présentés.

  • Cet ouvrage sur la dynamique et les vibrations s'adresse aux étudiants, ingénieurs et chercheurs ayant des connaissances de base en mécanique des fluides et en mécanique des solides.
    Ce livre est le support d'un cours de dynamique et vibrations enseigné aux élèves de l'ecole polytechnique dans leur année de formation pluridisciplinaire. il a donc été conçu non pas comme un cours avancé destiné à des étudiants se spécialisant dans la mécanique vibratoire, mais bien comme un cours générique permettant d'accéder à certains concepts essentiels associés à la dimension temporelle en mécanique.

  • Généralités et normes. Microtamisage. Coagulation et floculation. Décantation. Filtration. Désinfection. Adoucissement par précipitation. Adsorption et échanges d'ions. Élimination du fer et du manganèse. Stabilisation de l'eau. Fluoruration et défluoruration des eaux. Dessalement des eaux saumâtres et des eaux de mer. Problèmes.

  • Cet ouvrage s'adresse à des étudiants de maîtrise ou des grandes écoles.
    Sa lecture ne fait appel qu'à des connaissances de base en physique des ondes et en mécanique des milieux continus. L'ouvrage est consacré à l'acoustique audible, en milieu aérien. On y introduit tout d'abord les notions de base de la propagation et de la génération des ondes sonores, dans le cadre de l'approximation linéaire. La suite du cours est destinée à permettre aux lecteurs d'aborder les applications variées de l'acoustique : acoustique des instruments de musique, acoustique architecturale, filtres acoustiques,...
    On y trouve des développements sur les ondes guidées, sur la modélisation des sources sonores élémentaires et planes, ainsi que sur les interactions entre une structure vibrante et le champ acoustique qu'elle génère. Le dernier chapitre est consacré à la présentation des différentes théories utilisées pour étudier l'acoustique des lieux clos : théorie statistique, théorie ondulatoire et théorie des rayons.
    Chaque chapitre comprend plusieurs exemples d'applications traités sous forme d'exercices ou de problèmes avec leurs corrigés détaillés.

  • Sur commande
  • Les textes réunis dans ce volume présentent, par l'intermédiaire de problèmes classiques de géométrie, les aspects géométriques, parfois mal connus, de la théorie de la mesure. On y trouvera aussi des applications récentes de la théorie de la mesure géométrique.

  • Ce livre présente un recueil de sujets, ou thèmes, issus des corrigés détaillés des huit petites classes (travaux dirigés) du cours « Nanomatériaux et applications électroniques » enseigné en troisième année à l'École polytechnique.

  • Toute mesure d'un phénomène physique implique nécessairement un traitement de signal. Les données expérimentales ainsi recueillies sont souvent analysées et traitées par la suite afin d'en extraire uniquement les valeurs utiles et fidèles à la réalité. D'où l'importance de connaître les fondements du traitement de signal et de l'analyse fréquentielle.

    Le livre Analyse fréquentielle et traitement de signal - Que l'essentiel contient à lui seul tout ce qu'il faut savoir en matière de traitement de signal. Il fournit au lecteur les notions de base dans cette discipline et lui permet de développer ses compétences en vue de réaliser le traitement et l'analyse numérique des données. Y sont abordés les différents types de signaux, la transformée de Fourier (continue et discrète), l'analyse fréquentielle numérique, la corrélation des données, l'identification de systèmes ainsi que le filtrage analogique et numérique. D'une grande rigueur sur le plan mathématique, ce manuel va au-delà des équations grâce à une abondance d'éléments visuels (graphiques, illustrations, images) utiles pour mieux saisir les concepts. Une liste des faits saillants conclut chaque chapitre. Des annexes permettent une mise à niveau des connaissances antérieures.

  • Le Guide de modélisation 3D propose une approche systématique et structurée en modélisation 3D qui met l'accent sur la représentation visuelle de la matière. La stratégie adoptée pour présenter les notions est simple et efficace : un thème, une page. Le lecteur a ainsi accès, en un seul coup d'oeil, à une vue synthétique de toutes les informations sur un thème.

    Cet ouvrage aborde tour à tour les principes de base inhérents à la modélisation de pièces, les étapes de la réalisation d'esquisses isocontraintes, la signature 3D des différents solides de base permettant d'amorcer une modélisation, la transformation et l'habillage d'un solide existant et une introduction à l'assemblage de pièces. Le dernier chapitre traite de la réalisation des dessins de détail et des dessins d'assemblage par projection d'un modèle 3D. Enfin, en appendice, le lecteur trouvera la liste des étapes à suivre lors de la modélisation d'une pièce.

    Plutôt que de privilégier un logiciel en particulier, l'ouvrage présente le raisonnement et les principes communs à plusieurs modeleurs tels SolidWorks et CATIA V5 (Dassault Systèmes), Inventor (Autodesk), Solid Edge et NX (Siemens) de même qu'à des logiciels libres, comme FreeCAD.

  • La modélisation et l'analyse des systèmes-qu'ils soient biologiques, physiques, informatiques ou économiques - supposent la prise en compte de deux paramètres essentiels : le temps et l'incertain.
    La distinction du passé (connu) et du futur (à estimer) est à la base de la théorie des processus de Markov et des martingales. Ce livre est une introduction à ces théories. Il est issu du cours de probabilités enseigné par les auteurs en seconde année à l'Ecole Polytechnique et est destiné aux étudiants des écoles d'ingénieurs ou de second et troisième cycle universitaire (Mastères). Les connaissances requises pour sa lecture ont été réduites au minimum et bien qu'une certaine familiarité avec le vocabulaire probabiliste (variables aléatoires, espérance, etc.) soit supposée, le seul concept dont il vraiment fait usage est celui d'indépendance.
    La première partie du livre traite des chaînes de Markov et de leurs applications à la simulation (algorithme de Métropolis, Propp-Wilson, Recuit simulé). La notion d'espérance conditionnelle n'apparaît que dans la seconde partie où elle est appliquée à l'étude des martingales à temps discret et aux problèmes d'arrêt optimal. Les applications du théorème de convergence des martingales qui sont proposées couvrent des domaines très larges, comme la dynamique de population avec les processus de branchement, l'économie avec les problèmes de standardisation, l'algorithmique avec les algorithmes stochastiques.
    La finance des produits dérivés, qui a connu un grand essor ces quinze dernières années fait un large usage des outils introduits dans ce livre, comme le montre le chapitre introductif qui lui est consacré. La troisième partie est un " appendice " où sont rappelés avec des démonstrations les principaux résultats de la théorie de la mesure et les notions de base du calcul des probabilités. Elle peut servir de support à un cours sur ces sujets.
    Sur chacun des thèmes retenus, une rubrique " pour en savoir plus " propose un exposé de développements récents sur le sujet..

  • Depuis 40 ans, les outils mathématiques probabilistes ont montré leur rôle central dans le développement d'outils d'aide à la décision pour les marchés financiers. Ils offrent un cadre méthodologique robuste de modélisation et calcul des risques associés aux produits dérivés, ces fameux instruments financiers qui dépendent de manière plus ou moins complexe d'autres produits financiers plus simples (actions, indices, taux de change, taux d'intérêt, matières premières). Cet ouvrage se veut être une introduction aux outils stochastiques de la finance de marché, et à leurs utilisations dans la gestion dynamique des produits dérivés. Pour le développement des outils probabilistes du calcul stochastique, nous suivons une approche élémentaire à la Föllmer, qui permettra à un lecteur ayant juste des bases de probabilité de rentrer plus facilement dans le sujet. Pour autant, cette grande simplification permet de traiter de manière complète des applications aux options (simples ou exotiques) sur actions, à la modélisation des taux d'intérêt ou du risque de crédit. A travers l'expérience de la crise financière actuelle, nous expliquons l'importance des hypothèses sous-tendant l'utilisation de ces outils en salle de marché.

  • The Guide to 3D Modeling provides a systematic and structured approach to 3D modeling that focuses on the visual representation of the solid. The strategy adopted for presenting these concepts is simple and effective: one page, one topic.

    This way, the reader has access at a glance to an overview of all the information on a given topic. The Guide contains the basic principles of part modeling, the steps for achieving fully constrained sketches, the 3D signature of the various base solids from which to start a model, the transformation and dress-up of an existing solid, and an introduction to parts assembly. The final chapter discusses the production of design and working drawings by projection of a 3D model.
    />
    Lastly, in appendix, the reader will find the list of steps to follow when modeling a part and an overview of the degrees of freedom associated with a coincidence constraint.

    Instead of referring to a specific software program, the Guide presents the reasoning and principles common to multiple modeling programs, such as SolidWorks and CATIA V5 (Dassault Systèmes), Inventor (Autodesk), Solid Edge and NX (Siemens), and open-source software such as FreeCAD.

    The Guide to 3D Modeling is primarily intended for undergraduate engineering students and for students in related fields at the college level and in professional training. It is also an excellent reference for practitioners working in the industry after graduation.

    Sur commande
  • Malgré l'impact qu'a eu l'informatisation de la société sur le crime, les connaissances sur le cybercrime n'abondent pas. Ce livre se veut une contribution à la synthèse des connaissances sur différents cybercrimes, notamment par l'examen des enjeux qu'ils soulèvent. Il étudie de façon approfondie quatorze phénomènes liés aux cybercrimes, allant des pratiques policières sur les médias sociaux à l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet, en passant par la cyberintimidation, le piratage, les fraudes et l'utilisation des nouvelles technologies à des fins de propagande.

    Selon le sujet, les chapitres adoptent l'une de deux structures : les chapitres de type synthèse proposent une analyse des dernières connaissances criminologiques, sociologiques, juridiques et technologiques relatives à un cybercrime donné tandis que les chapitres de type nouvelle recherche présentent les résultats d'une recherche récente.

    Dans tous les cas, les expériences professionnelles et universitaires des auteurs, à l'instar de la diversité de leur provenance géographique au sein de la Francophonie (Canada, Suisse, France), viennent enrichir le contenu.

    Cet ouvrage, qui s'adresse aussi bien à l'étudiant, au chercheur ou à l'intervenant du milieu de la justice qu'au citoyen, peut se lire d'une couverture à l'autre ou un chapitre - voire une section - à la fois.

  • L'algèbre linéaire fait partie des branches des mathématiques les plus enseignées, tant au collège qu'à l'université. Elle se distingue par son considérable pouvoir formateur et l'élégance de ses méthodes. Ses applications, d'une grande portée, ne se comptent plus dans tous les domaines des sciences pures et appliquées ainsi que des sciences humaines. Cet ouvrage est avant tout un cours d'algèbre linéaire qui compte plus de 1 800 exercices de tous niveaux de difficulté. L'auteur y présente une approche différente d'un contenu classique et s'applique à motiver l'introduction de nouveaux concepts ainsi qu'à expliquer les idées sous-jacentes aux preuves, tout en présentant le matériel comme une théorie cohérente ayant ses buts et sa pertinence. La rigueur mathématique est compensée par un ton vivant, des commentaires détaillés et de très nombreux exemples résolus.

  • Tour à tour branche de la philosophie, des mathématiques et de l'informatique, la logique a pour objet d'étude les méthodes qui permettent d'établir qu'un énoncé est vrai, tels le raisonnement et le calcul.
    Ce livre est une introduction aux concepts fondamentaux de la logique contemporaine - ceux de démonstration, de fonction calculable, de modèle et d'ensemble. Il présente une série de résultats tant négatifs que positifs - le théorème d'indécidabilité de Church, le théorème d'incomplétude de Gödel, le théorème de semi-décidabilité de la démontrabilité, ... - qui ont profondément changé notre conception du raisonnement, du calcul et, finalement, de la vérité elle-même.

  • CLIENTÈLE CIBLE Le livre Probabilités, statistique et applications s'adresse d'abord aux étudiants de premier cycle en génie et en sciences appliquées, toutes spécialités confondues, car il présente la théorie généralement enseignée dans un cours sur les probabilités et la statistique. Comme il traite de tous les sujets essentiels de cette discipline, il constitue un excellent manuel de classe. En outre, les deux derniers chapitres, où la fiabilité et les principaux modèles de files d'attente sont étudiés, en font un ouvrage particulièrement intéressant pour les étudiants en informatique et en génie industriel. Enfin, il peut également servir de manuel de référence pour les étudiants qui effectuent des études supérieures en sciences et qui travaillent sur des projets de recherche exigeant des connaissances de base en probabilités et en statistique.

    ORIGINALITÉ DE L'OUVRAGE Les livres sur les probabilités et la statistique pour ingénieurs ou scientifiques utilisés dans beaucoup d'universités francophones sont écrits en anglais. De plus, ces ouvrages contiennent généralement plusieurs chapitres non essentiels, ce qui les rend inutilement coûteux pour les étudiants. Les livres rédigés en français, pour leur part, sont souvent trop théoriques. Finalement, peu nombreux sont les ouvrages qui proposent des exercices variés et originaux permettant aux étudiants de vérifier s'ils ont bien assimilé les notions abordées. Tout en présentant l'ensemble des notions requises pour la compréhension de la matière, le présent ouvrage n'insiste pas sur les détails mathématiques, mais plutôt sur les applications des résultats théoriques. Il contient près de 600 exercices, dont la plupart sont résolus. Les deux derniers chapitres, portant sur la fiabilité et les modèles de files d'attente, offrent une valeur ajoutée pour les étudiants et les praticiens de l'informatique et du génie industriel.

    TRAITEMENT DU SUJET Le premier chapitre du manuel présente les éléments de base du calcul différentiel et intégral que le lecteur devrait connaître avant d'étudier les chapitres suivants. Les chapitres 2 à 4, consacrés aux résultats de base des probabilités, abordent respectivement les probabilités élémentaires, les variables aléatoires et les vecteurs aléatoires. Les chapitres 5 et 6, qui traitent de statistique descriptive et d'estimation ainsi que de tests d'hypothèses, s'intéressent aux résultats de la statistique mathématique. Pour terminer, les chapitres 7 à 9 portent sur les applications de la théorie sous les aspects de la régression linéaire simple, de la fiabilité et des files d'attente.

    4e DE COUVERTURE Probabilités, statistique et applications présente toute la théorie essentielle des probabilités et de la statistique ; il constitue un excellent choix comme manuel de classe, peu importe la discipline du génie ou des sciences appliquées dans le cadre de laquelle la matière est enseignée. Après une révision des éléments de base du calcul différentiel et intégral, l'ouvrage traite des principaux résultats des probabilités et de la statistique mathématique ainsi que des applications de la théorie. En effet, l'ouvrage privilégie l'application plutôt que les détails mathématiques, car pour tout étudiant, peu importe son niveau et sa formation préalable, la véritable maîtrise des probabilités et de la statistique passe par la résolution d'un grand nombre d'exercices, de types et de degrés de diffi culté variés. C'est dans cette optique qu'une part très importante de l'ouvrage est réservée aux exercices ; le livre en regroupe près de 600, dont 320 sont résolus.

    S'il s'adresse d'abord aux étudiants de premier cycle en génie et en sciences appliquées, Probabilités, statistique et applications peut aussi servir de manuel de référence pour les étudiants aux études supérieures dont les projets de recherche exigent des connaissances de base en probabilités et en statistique. En outre, les deux derniers chapitres de l'ouvrage, qui traitent de fi abilité et de modèles de fi les d'attente, en font un outil particulièrement intéressant pour les étudiants en informatique et en génie industriel.

    Mario Lefebvre est professeur titulaire au Département de mathématiques et de génie industriel de l'École Polytechnique de Montréal, où il a coordonné l'enseignement de cours de probabilités et statistique au premier cycle universitaire pendant plusieurs années, tout en enseignant les processus stochastiques aux cycles supérieurs. Il détient un baccalauréat et une maîtrise en mathématiques de l'Université de Montréal ainsi qu'un doctorat en mathématiques de l'Université de Cambridge, en Angleterre.

  • L'objectif du Guide des normes et conventions de représentation graphique est d'expliquer et d'illustrer de manière structurée et explicite les normes et conventions de base régissant le dessin technique. Le guide se présente sous la forme d'un petit carnet pliable où l'accent est mis sur l'illustration du thème à exposer. L'approche adoptée pour présenter les notions est simple et effi¬cace : un thème, une page. Le lecteur peut ainsi avoir, en un seul coup d'oeil, une vue synthétique de toutes les informations sur un thème.

    Dans cet ouvrage, on trouve les définitions et les conventions de base du dessin technique, la représentation conventionnelle des formes, les vues en coupe, les règles de cotation, la représentation et la codification des filetages. Le dernier chapitre est consacré aux dessins de définition que sont le dessin de détail, le dessin d'assemblage et le dessin d'aménagement. Le guide propose, entre autres, une stratégie de résolution d'un problème de projection orthogo-nale à deux vues complètes basée sur des principes et des lois géométriques. Outil essentiellement visuel, ce guide réunit des techniques et des consignes destinées à renforcer l'habilité des étudiants à définir des produits, des composants ou des bâtiments de façon graphique, selon les normes et les conventions propres au dessin technique. C'est un document de référence concis, actuel, en accord avec les principales normes canadiennes et internationales.

    Ce livre s'adresse en premier lieu aux étudiants de premier cycle en génie mais aussi aux élèves du niveau collégial et de la formation professionnelle. Il peut être utilisé comme manuel de référence dans tous les cours faisant appel aux notions de dessin technique. Il constitue également une excellente source de réfé¬rence pour l'ingénieur diplômé oeuvrant dans l'industrie.

empty