Des Falaises

  • Le roman tel qu'il a été publié en 1909 provient d'un feuilleton publié de novembre 1908 à mai 1909 dans le mensuel Je sais tout. Le texte original est sensiblement différent puisque beaucoup d'éléments historiques ont été supprimés, ainsi que les illustrations. Les titres des chapitres et le découpage ont également évolué. Un système de notes très complet explique et guide dans ce retour aux sources.

  • Code lupin

    Michel Bussi

    L'aiguille creuse d'Etretat, les tours blanches de l'abbaye de Jumièges, le vieux phare de Tancarville, le tombeau de Rollon sous les ruines de Thibermesnil, la valleuse déserte de Parfonval, les îles englouties de la Seine, les marées d'équinoxe de la Barre-y-va... Autant de lieux mystérieux dont les énigmes sont percées par Arsène Lupin, dans de fascinantes chasses aux trésors, au coeur du triangle d'or, le fameux triangle cauchois, imaginé par Maurice Leblanc.
    Imaginé ? Est-ce si sûr ? Et si les aventures d'Arsène Lupin dissimulaient un code ? Un sens secret ? La clé d'un trésor normand, bien réel celui-là ? Le professeur Roland Bergton en est convaincu. Il dispose d'une journée pour percer l'énigme, avec pour seuls indices une pièce d'or trouvée sous les falaises, une nouvelle inachevée de Maurice Leblanc... et l'aide d'une jeune étudiante en histoire, aussi brillante que séduisante.

  • Mourir sur Seine

    Michel Bussi

    Sixième jour de l´Armada 2008. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen ! Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ? Quel étrange pacte semble lier des matelots du monde entier ? De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ?
    Une implacable machination... qui prend en otage huit millions de touristes, une course effrénée contre la montre avant la parade de la Seine.

  • Jardins d'hiver, jardins divers Nouv.

    Quelques rares jardins d?hiver sont construits dès la fin du XVIIIe siècle, mais les évolutions techniques ? maîtrise de la fonte, de la fabrication du verre, du chauffage - du début du XIXe vont permettre de créer de vastes bâtiments vitrés dédiés autant à la présentation de plantes rares exotiques qu?à la rencontre, la conversation, la lecture, les fêtes, les bals? Le monde horticole, architectural, littéraire, pictural va s?emparer de ces nouvelles possibilités, créer une mode et un courant artistique autour des jardins d?hiver, de l?exotisme végétal et de l?image de la « forêt vierge ». Posséder son jardin d?hiver attenant à sa résidence devient un symbole de réussite sociale.
    Avec cet engouement plusieurs types de jardins divers sont créés depuis les petits jardins de salon jusqu?à l?aménagement de façades ou toits vitrés de certains immeubles. Née dans les années 1850, cette passion s?estompe après la Première guerre mondiale, mais ce patrimoine architectural nous fascine encore aujourd?hui.

  • Ouvrage témoignage du peintre Paul Signac, et de l'exposition du musée Jacquemart-André.

  • Sur l'eau

    Guy De Maupassant

    Ce journal ne contient aucune histoire et aucune aventure intéressantes.
    Ayant fait, au printemps dernier, une petite croisière sur les côtes de la méditerranée, je me suis amusé à écrire chaque jour ce que j'ai vu et ce que j'ai pensé. en somme, j'ai vu de l'eau, du soleil, des nuages et des roches - je ne puis raconter autre chose - et j'ai pensé simplement, comme on pense quand le flot vous berce, vous engourdit et vous promène. guy de maupassant.

  • Dans cet ouvrage, Benjamin Findinier, conservateur du musée Eugène Boudin à Honfleur tient à valoriser toutes les toiles et dessins faits par Monet pendant ses nombreux séjours dans la ville.

  • 40 images accompagnées par 40 poèmes dont le la mer est la protagoniste, les petites choses du quotidien, du temps avec des amis, une promenade, regarder le soleil se lever et descendre.
    Je ne pourrais jamais vivre loin de la mer. Presque toute ma vie s'est déroulée à distance de marche des rives, le bruit des vagues traînant et griffant la plage alors qu'elles respiraient pour retomber fait partie de ma vie. En constante évolution, déchirée par les vents mais chaude et accueillante à la fin du printemps. La montée et la descente de la marée perpétuelle rythment les jours. Vous ne pouvez pas échapper à la nature dans sa puissance et sa gloire, sa puissance et sa neutralité féroce sur des événements humains de peu d'importance.
    Et puis ces moments de calme, où à peine une ondulation perturbe l'étendue du miroir d'eau scintillante. Un appel de mouettes percer l'air.
    Et les enfants qui jouent.
    Ce tableau n'est nulle part en particulier, bien qu'il soit influencé par les mers le long de la côte d'Armor, notamment après la tempête d'il y a quelques semaines, ainsi que par les déferlantes à Erquy. Peut-être aussi la côte normande où la mer frappe avec force les côtes non protégées, ou même la mer du Nord, où les vagues s'écrasent contre un littoral fragile qui change de forme du jour au lendemain.
    Mais cette mer est une mer calme, une seule vague se brisant maladroitement. Des enfants absorbés par leurs découvertes.
    Un autre jour.

  • Le thème des jardins est omniprésent dans la peinture de Maurice Denis, grand amoureux de la Nature. S'il a représenté des jardins réels, admirés lors de ses voyages notamment, il a aussi beaucoup rêvé cet espace de verdure domestique, chez lui à Saint-Germain-en-Laye ou dans sa maison de Bretagne.
    Le livre est structuré en 5 chapitres : les jardins italiens, les jardins pittoresques, les jardins intimes, les jardins d'Eden, et les femmes au jardin.

  • Ouvrage témoignage à l?occasion du bicentenaire de la naissance de Louis-Alexandre Dubourg (1821-1891). Honfleur, sa ville natale, organise une exposition au musée Eugène Boudin.

  • Parcourir Paris et s?attarder sur son fantastique patrimoine architectural et artistique est une manière bien agréable de remonter le temps.
    Les statues notamment, dont le nombre et l?incroyable diversité impressionnent, sont installées partout, au long des rues, sur les places, dans les squares et les jardins, sur les façades des maisons et des monuments.... Sans compter l?art funéraire, elles sont près d?un millier, conçues par 3 à 400 sculpteurs dont le nom de quelques dizaines seulement nous est familier.
    Celles qui furent érigées lors de la grande transformation urbaine de la capitale à la fin du 19° siècle sont les plus nombreuses.
    Elles glorifiaient les Lumières et les vertus républicaines et célébraient les ?Grands hommes? de notre histoire nationale : politiques, scientifiques, philosophes, patriotes?
    Après avoir exploré tous les arrondissements de la capitale j?ai très subjectivement retenu 130 sculptures en fonction de leur intérêt historique ou artistique, de leur thème, de leur époque et de la diversité de leurs auteurs, avant d?entamer mes recherches.

  • Par petites touches impressionnistes, l'auteur nous invite à découvrir le grand maître de Nymphéas en feuilletant avec lui l'album de ses souvenirs.
    Juste avant le déjeuner de fête pour ses 80 ans, Claude Monet parcourt les différents chapitres de sa vie, ses femmes, ses maisons, ses amis, ses joies et ses difficultés.

  • Violette, une jeune résistante normande, voit son avenir bouleversé lorsqu?elle s?éprend de Jack Winters, un aviateur américain tombé, littéralement, dans sa vie mais que la guerre lui arrache trop vite. À la Libération, elle est prête à tout pour retrouver cet homme qu?elle ne peut oublier.  Ira-t-elle jusqu?à traverser l?Atlantique ?
    Le récit suit le destin de Violette qui s?affronte à la grande Histoire. Mais il relate aussi un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale : à la fin du conflit, quelque 100 000 jeunes femmes de toutes nationalités attendent de rejoindre en Amérique le soldat qu?elles ont aimé pendant le conflit et parfois épousé en quelques semaines. En 1945, le Congrès des États-Unis devra adopter la « War Brides Act », une loi qui permet à toutes ces jeunes mariées et fiancées d?immigrer vers le continent américain sur des navires spécialement affrétés pour elles.
    Violette suivra-t-elle la route de ces « War Brides » ? Les amours et les souffrances des héros attachants de cette passionnante fresque historique, qui mêle l?histoire des hommes à celle du monde, sont à la mesure de cette époque tourmentée.

  • Manoirs et châteaux emblématiques (architecture, histoire ou décoration). Promenade au travers de la Normandie des pierres et des blasons, capital culturel et touristique exceptionnel et unique d'aujourd'hui.

  • Claude Monet sa passion pour les fleurs « Chers amis, Je mentirais si je vous disais que je ne suis pas heureux de me retrouver au milieu des miens et de revoir mes fleurs... » confiait Monet à Sacha Guitry et Charlotte Lysès (Giverny, 25 août [1913]). Tout au long de son existence, Monet éprouva envers les fleurs une passion emplie de ferveur qui ne se démentit jamais et qu'il aimait à partager entre initiés (Sacha Guitry, Caillebotte, Mirbeau, Clemenceau...). Fleurs cueillies en odorants bouquets, un prétexte à l'élaboration d'émouvantes ou somptueuses natures mortes, fleurs disséminées à travers champs, fleurs ornant ses jardins ou flottant à la surface de son bassin, toutes eurent droit au regard du peintre (sans oublier les « fleurs d'Hokusai » dans sa collection d'estampes japonaises), à ses pinceaux autant qu'à ses soins : le maître de Giverny donnait sans cesse à ses jardiniers et à celle qui deviendrait sa seconde épouse, Alice, de précieuses recommandations pour leur entretien quotidien.

  • Gustave Flaubert est né à Rouen le 12 décembre 1821 à l'Hôtel-Dieu mais c'est à Trouville qu'il passait ses vacances en famille. On retrouve ses séjours dans sa propriété à Croisset en bord de Seine, à Pont-l?Évêque, ou «S ur les traces de Mme Bovary » autour de Ry et Lyons-la-Forêt (grande promenade balisée). L?environnement médical du jeune Flaubert, avec panorama sur l'exercice de la médecine en Normandie à la ville comme à la campagne dans la première moitié du XIXe siècle.
    Le livre se divise en 3 parties :
    Normandie, histoire collective, histoire individuelle.
    Normandie géographique, Normandie littéraire (Madame Bovary, 3 contes, Bouvard et Pécouchet).
    Patrimoine normand.

  • Des chefs normands revisitent des recettes traditionnelles en s?inspirant d?extraits de l??uvre de Flaubert.
    Un excellent photographe mettra en valeur, non seulement les plats réalisés mais les ambiances et le style de l?époque dans des lieux liés à Flaubert et décrits dans ses livres.
    Des belles photos de paysages, des portraits de ville et des maisons, des banquets et des tables s?alternent dans le livre pour en faire un bel ouvrage varié et coloré sur l?art de vivre en Normandie.

  • Le Grand Palais consacre une grande rétrospective à Henri de Toulouse-Lautrec du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020. Anne Roquebert propose un ouvrage sur le regard de Toulouse-Lautrec sur les femmes.

  • A Paris, dans les banlieues, Monet, Sisley, Pissarro, Renoir, Caillebotte, Morisot, Manet... deviennent les chantres des effets de la météorologie sur le paysage, mais aussi sur les activités humaines. Leur quête introduit dans la peinture la notion d'instant. Le temps qu'il fait devient le temps qui passe. Puis, à mesure qu'ils s'éloignent de Paris et de la modernité, les impressionnistes essaient, chacun à sa manière, de suspendre le temps en un éternel été.
    La vision impressionniste trouve de nombreux échos dans la littérature de cette époque : Goncourt, Flaubert, Daudet, Maupassant, Zola... et surtout Proust, dont l'oeuvre est imprégnée de cette recherche du temps météorologique et chronologique.

  • Une découverte de la Normandie à travers son art de vivre, sa gastronomie et son patrimoine.

  • La Normandie est une terre fertile au climat propice à la culture des fleurs et des plantes. On y trouve une grande variété de jardins : du classique de Le Nôtre à celui romantique de Maupassant, à la création contemporaine d'un paysagiste contemporain.

  • - Le premier roman de Michel Bussi est une merveille. Toute l'étendue des on talent s'y exprime : un sens du rebond, un rythme soutenu et une connaissance très fine des romans de Maurice Leblanc.
    - Michel Bussi est selon les années le 2e ou le 3e meilleur vendeur de romans en France. Un succès immense qui dépasse largement l'hexagone.
    - De nombreux clichés (inédits pour la plupart)  et des notes enrichissent le livre.

  • Avec les images, avec les mots, la forêt, devenue musée en temps de confinement, n'est plus décor ou accessoire de nos émotions.
    Cette nature nous parle, sort de son mutisme et ouvre les portes de ses invisibles. Pour que nous la regardions et la respections autrement.

  • Le riche et très varié patrimoine de la côte normande méritait un guides pécifique. Entre un patrimoine naturel exceptionnel et une séduction sans pareille, la côte dispose d'atouts incomparables.

empty