De Boeck Superieur

  • Au XXe siècle, la philosophie analytique est devenue le mouvement philosophique dominant dans le monde anglo-saxon. Ce manuel expose de manière très claire les fondements et les enjeux de ce courant de pensée parfois méconnu dans le monde francophone.
    Limpide et accessible au plus grand nombre, cet ouvrage explore les grandes questions posées par ce mouvement qui met au coeur de la pensée l'exigence d'une analyse précise du langage. Il présente la naissance de ces interrogations chez Frege, Russell et Moore et leur développement par Wittgenstein, Carnap, Quine, Ryle ou encore Austin, d'une manière nouvelle, qui met en avant la cohérence et les enjeux fondamentaux de la philosophie analytique. Un appareil pédagogique poussé (résumés de fin de chapitre, glossaire...) vient encore faciliter l'apprentissage.

    Cette introduction - l'une des seules en français - à l'un des courants les plus importants de la pensée contemporaine passionnera tous ceux qui s'intéressent à la philosophie ou à la logique, mais aussi aux mathématiques ou aux sciences du langage.

  • "Écrit sous forme de dialogue vivant, De l'homme et du citoyen est à la fois une introduction à la philosophie et une réflexion critique sur la politique. Il s'adresse tant aux étudiants et aux néophytes qu'aux lecteurs plus avertis, en attente de débat et de questionnement citoyens.

    Le fil conducteur de l'ouvrage est la liberté. En quoi l'homme, conditionné par ses déterminations biologiques et sociales, est-il libre ? Quelle place les sociétés premières puis les sociétés théologico-politiques accordaient-elles aux individus ? Comment la modernité a-t-elle rompu avec « l'au-delà » pour promouvoir l'autonomie du sujet ?

    Au fil des dialogues, l'auteur montre comment les philosophes modernes ont théorisé l'idée de liberté - de la liberté « négative » des penseurs anglais (Hobbes, Locke, Adam Smith) à la liberté « radicale » des philosophes français du XXe siècle (Sartre, Foucault), en passant par la liberté « positive » chez les philosophes allemands héritiers de la Révolution française (Kant, Hegel, Marx).

    Mais cette liberté ne se trouve-t-elle pas aujourd'hui paradoxalement menacée par le néolibéralisme, ainsi que par la résurgence du racisme ? Faudrait-il donc en finir avec le grand récit de l'émancipation et du progrès ?

    Deux auteurs détonants balisent le parcours : Machiavel qui, le premier, a montré la tension féconde entre l'insurrection d'un peuple et l'institution de l'État ; Spinoza qui, d'un seul mouvement, a pensé l'émancipation de l'homme et du citoyen.
    "

    Sur commande
  • Science de la pensée rationnelle, la logique s'est donné pour tâche de dégager les grands principes théoriques permettant de distinguer les raisonnements corrects des raisonnements fallacieux.

    Au cours de son histoire, elle a forgé des outils d'analyse de plus en plus précis et rigoureux. Ces développements ont abouti aux divers systèmes formels de la logique symbolique dont nous disposons aujourd'hui. Il est désormais possible de traiter de nombreux raisonnements comme de calculs dont la validité est assurée par le seul respect de règles d'inférence préalablement établies.

    La question de la légitimité de nos argumentations quotidiennes suppose cependant que l'on prenne également en compte des critères qui relèvent d'autres dimensions - dialectique, topique, rhétorique ou linguistique - de l'argumentation. C'est en se fondant sur l'ensemble de ces analyses que l'on peut évaluer l'usage en contexte de tel ou tel schéma d'inférence et déterminer, par des questions critiques, s'il fait l'objet d'une utilisation globalement rationnelle ou d'un abus sophistique.

    Parce qu'il envisage l'étude des raisonnements sous ces différents aspects, ce livre constitue une véritable introduction générale à la logique. L'approche choisie est délibérément pédagogique. L'ouvrage analyse plus de 280 raisonnements et propose au lecteur 360 exercices dont les corrigés sont disponibles en ligne.

  • A partir d'une réflexion sur la délibération d'un jury d'assises dans le film 12 hommes en colère, ce livre déploie une introduction pratique et critique aux trois activités fondamentales qui caractérisent la démocratie : penser, délibérer, juger. Il met en perspective les principales théories philosophiques de la justice et un questionnement sur la place des citoyens dans son exercice - acteurs ou spectateurs ?

    Pour affronter les actes criminels les plus sensibles, la justice des « experts » tend à se substituer à celle des jurys populaires. Face à cette réalité, l'auteure affirme que chacun d'entre nous est capable de construire une perspective personnelle et critique, d'aller au-delà des idées reçues, autrement dit de se hisser au niveau d'une philosophie de la justice en actes. Ces actes doivent être les trois fondements de la citoyenneté en démocratie : penser - délibérer - juger.

    En nous rendant accessible la pensée des grands théoriciens de la justice, de la politique et de la citoyenneté, de Platon et Aristote à Nussbaum en passant par Hume, Smith, Tocqueville, Arendt, Rawls et Sen, mais aussi en confrontant les cultures juridiques contemporaines des mondes anglophone et francophone, Sophie Klimis nous offre des éclairages nouveaux pour penser le fait juridique. À partir d'une réflexion sur le classique du cinéma 12 Hommes en colère, des témoignages de ses étudiantes et étudiants ainsi que des exemples que fournit l'actualité, elle nous propose un questionnement actif sur la justice, l'appartenance à une communauté politique et la condition même de l'humanité.

    Sur commande
  • Qu'est-ce qu'une spécialiste de la philosophie grecque peut bien avoir à transmettre à un auditoire de 500 juristes débutant(e)s ? Le plaisir de penser, dans la rigueur et l'audace. Le goût foncièrement démocratique pour le débat, c'est-à-dire la nécessité de confronter sa pensée à celle d'autrui, fût-elle sous-tendue par une raison contradictoire. Comment faire ?

    Plutôt qu'un parcours classique dans l'histoire de la philosophie, l'auteur a choisi de construire le cheminement d'une enquête en deux étapes. La première, placée sous le signe d'Oedipe, interroge l'énigme de l'humain. Elle fera voyager de la description poétique de l'homme comme mortel éphémère chez Homère à l'être-vers la- mort selon Heidegger, de la définition de l'homme comme animal rationnel d'Aristote à son retournement en animal fou par Castoriadis. La seconde étape prolongera ce questionnement en l'axant sur le collectif. Elle portera sur l'invention de la politique : de la cité grecque à l'État moderne, comment les sociétés humaines se sont-elles organisées ? Qu'ont-elles institué comme fondement à leur communauté ?

    Une grande attention sera également accordée à l'étude de philosophes contemporains, qui, en se fondant sur la discussion des penseurs grecs et modernes, ont proposé de nouvelles manières de penser la démocratie, la liberté et le pouvoir, les formes de vie et les types humains, les actions et les passions propres au politique.

    Plongeant dans les racines du passé pour mieux comprendre le présent et inventer le futur, cet ouvrage intéressera en réalité toutes les personnes désireuses de s'engager dans une réflexion citoyenne.

    Sur commande
  • Sartre domina la scène intellectuelle française de 1945 à 1960, puis, avec l'arrivée du structuralisme, subit une longue éclipse. Peut-être cet ostracisme a-t-il fait son temps. Sartre a de nouveaux lecteurs, les signes en sont nombreux ; sa pensée politique elle-même, qui fut tant décriée, pourrait redevenir d'actualité à la faveur des nouveaux mouvements de contestation surgis de la crise que nous vivons.

    Le présent ouvrage, dans cette perspective, a l'utilité et le mérite de proposer un parcours synthétique de cette oeuvre énorme et plurielle ; technique mais accessible, complet mais ouvert, très informé mais ni aride ni scolaire, il restitue non seulement les contenus de cette pensée, mais aussi son style, sa cohérence dans sa multiplicité même, le souffle de liberté qui la traverse et qui parle à notre aujourd'hui.

    Sur commande
empty