Comite Des Travaux Historiques Et Scientifiques

  • Le 18 mars 1962, les accords d'Évian sont signés. Soixante ans après, voici, extraits des archives diplomatiques françaises, les procès-verbaux des pourparlers qui ont mis fin à huit ans de guerre et ont abouti à une paix fragile et à l'indépendance de l'Algérie. Ces documents illustrent les vicissitudes et les difficultés de la relation franco-algérienne ; ils révèlent dix-huit mois de discussions, où dans le plus grand secret, émissaires et membres du gouvernement ont négocié avec les représentants du Front de Libération nationale. À la suite de l'introduction générale de Maurice Vaïsse, Sadek Sellam et Chantal Morelle éclairent ces négociations d'un double point de vue algérien et français.
    Ce volume comporte aussi la conclusion des pourparlers d'Évian, de courtes biographies des négociateurs, ainsi qu'une chronologie très détaillée, élaborée par Olivier Delorme.

  • études révolutionnaires t.21 ; mourir en révolutionnaire (XVIIIe–XXe siècle)

    , , ,

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 12 January 2022

    « Que le peuple soit sauvé, et je fais volontiers le sacrifice de ma vie ». Cette phrase de Dartigoeyte, représentant du peuple montagnard, insérée dans son Opinion (...) sur la défense de Louis Capet, présentée devant la Convention le 3 janvier 1793, combien d'autres révolutionnaires l'ont alors faite leur ? Deux semaines plus tard, l'assassinat de Le Peletier ouvrait une sinistre liste, celle des membres de cette Assemblée décédés d'une mort non naturelle, exécutés, suicidés, assassinés, morts en mission, morts en prison ou en déportation, tous tombés en raison de leurs engagements politiques.
    Des révolutions de 1830, 1848 et 1871 aux révolutions du XXe siècle, l'idée qu'un révolutionnaire doit par avance accepter de tout sacrifier à son engagement militant, y compris sa vie s'il le faut, s'est largement diffusée et a été l'objet de mythes dont le corps de Che Guevara assassiné en Bolivie peut apparaître comme une icône planétaire, y compris via ses détournements commerciaux.
    « Qu'eût valu une vie pour laquelle il n'eût pas accepté de mourir ? Il est facile de mourir quand on ne meurt pas seul », écrit André Malraux dans La Condition humaine. Cette autre phrase, de même combien de révolutionnaires l'auraient-ils reniée, dès lors qu'ils étaient justement imprégnés par toute une culture du sacrifice de soi au service d'une cause ?
    Le présent ouvrage n'entend ni servir à une sorte de martyrologe, ni suivre un déroulement chronologique. Le centre de ses thématiques est consacré à l'importance de cette question dans les mythologies révolutionnaires et aux transferts entre révolutions par-delà les frontières.

  • FORMAT t.85 ; Jean-Gabriel Gallot : un médecin des Lumières au chevet de la Révolution

    Philippe Bourdin

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 22 March 2022

    Jean-Gabriel Gallot (1744-1794), médecin et député du tiers état, constitue l'archétype de ces hommes qui ont vu dans la Révolution la possible réalisation de leurs idéaux philanthropiques. Issu du milieu protestant vendéen et proche de celui des négociants rochelais, passionné par des disciplines éclectiques - médecine, bien sûr, mais aussi météorologie, botanique, minéralogie, bibliophilie... -, cet homme des Lumières participe sa vie durant aux réseaux académiques, francmaçonniques, aux clubs et sociétés savantes. Admirateur de Rousseau, philanthrope, il adhère tout naturellement aux idées révolutionnaires et est élu aux États généraux, avant d'être le malheureux témoin de la guerre de Vendée et des exactions des colonnes infernales dans sa contrée natale.
    Dans cette remarquable biographie intellectuelle et personnelle, Philippe Bourdin reconstitue la vie quotidienne d'un médecin et d'un député humaniste à travers sa correspondance avec son ami Aimé-Paul Fleuriau et les lettres inédites adressées à son épouse Élisabeth, lors de ses séjours à Versailles et Paris en pleine période révolutionnaire.

  • Léon Bourgeois et la paix

    ,

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 30 September 2021

    Oublié Léon Bourgeois ; dépréciée son oeuvre : ingratitude du temps qui passe !
    Et cependant, en dehors de sa formidable idée de solidarisme, véritable projet de société voilà une personnalité qui a consacré sa vie à la paix. D'abord, lors des conférences de la Haye, en imposant son idée de l'arbitrage, ensuite en bâtissant patiemment la trame d'une Société des Nations, enfin-malgré l'échec de sa conception d'une institution internationale, réussissant à faire naître cette Société : tout cela lui valant le Prix Nobel de la Paix en 1920.
    Loin d'être le rêveur qu'on a fait de lui, il sait que la révolution qui « substituera le règne de l'ordre et de la justice à celui de la force et de la violence » ne se fera pas en quelques années. C'est à cet « homme d'action de la paix » qu'on doit-en grande partie-toutes les tentatives de gouvernance mondiale, tous les efforts pour le multilatéralisme au XXe siècle.
    Les multiples contributions rassemblées dans ce livre visent à remettre à l'honneur et simplement en mémoire ce que l'on doit à Léon Bourgeois.

  • Louis XI ou l'exercice du pouvoir : gouverner par la signature

    Claude Jeay

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 6 May 2021

    S'intéresser aux documents produits par Louis XI et son entourage - secrétaires, conseillers, chambellans, familiers - fait apparaître la pratique de gouvernement dans toute sa complexité. Quels sont les grands desseins du roi ? Ses ambitions dans les domaines de l'économie, ou la réforme de l'armée ? Réussit-il à atteindre ses objectifs ? Comment fait-il face à la contrainte, à la menace, voire au péril ? Autant de questions auxquelles le présent ouvrage esquisse des réponses. Se dessine un roi pragmatique, qui fait son affaire des circonstances et des aléas du quotidien, navigue à vue aussi parfois, tout en s'efforçant de transposer en actes ses grands desseins.
    La circulation de l'information constitue déjà un enjeu majeur au temps de Louis XI qui, par méfiance autant que par calcul, se préoccupe du contrôle de l'information, pratiquant au besoin la désinformation.

  • Jean-Baptiste Greuze et ses têtes d'expression : la fortune d'un genre Nouv.

    Jean-Baptiste Greuze et ses têtes d'expression : la fortune d'un genre

    Yuriko Jackall

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 3 May 2022

    La représentation de têtes dites d'expression a été initiée par Charles Le Brun au XVIIe siècle et s'inscrit dans la tradition académique, notamment celle de la peinture de genre. Les figures de Jean-Baptiste Greuze, principalement féminines, sont d'abord le vecteur narratif des oeuvres d'histoire au sein desquelles elles ont vocation à s'intégrer. Toutefois, les émotions vont peu à peu constituer l'unique élément fictionnel des productions de l'artiste. L'autrice montre comment les têtes « greuziennes » - parfois jugées décadentes en raison de leur lascivité et leur volupté affichées - acquièrent finalement un statut autonome et deviennent un genre artistique à part entière entretenu par les collectionneurs et perpétué par une nouvelle génération d'artistes.

  • Conserver et reconnaître les photographies anciennes

    Lavedrine B

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 13 April 2007

    au cours de ces dernières décennies, l'intérêt pour la photographie ancienne n'a fait que s'accroître auprès d'un public très divers : collectionneurs, conservateurs, archivistes mais également amateurs soucieux de conserver au mieux de précieux témoignages familiaux ou régionaux aux travers de quelques images.
    souci de préservation d'autant plus justifié pour la photographie qu'elle est sans doute l'un des biens culturels les plus populaires et les plus répandus dans notre société. connaître et reconnaître les photographies, savoir comment les manipuler, les ranger est l'objectif de ce guide, car malgré une histoire relativement courte, ces 150 dernières années ont vu naître une multitude de procédés photographiques ayant chacun leur spécificité et réclamant des soins adaptés.
    cet ouvrage porte à la connaissance du public les évolutions les plus récentes dans ce domaine avec un souci de clarté, de concision et de simplicité.

  • Dumont d'Urville : l'homme et la mer

    Edward Duyker

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 13 May 2021

    Jules Sébastien César Dumont d'Urville, l'un des derniers grands navigateurs de l'ère de la voile, figure parmi les principaux écrivains de voyage du XIXe siècle. Explorateur des océans, des terres lointaines ou inconnues du Pacifique et de l'Antarctique, il a enrichi par ses découvertes majeures des domaines aussi variés que l'archéologie, la géographie maritime, l'histoire naturelle ou encore l'ethnologie naissante des peuples d'Océanie en dépit des préjugés de l'époque. Son journal de bord, ses nombreux rapports d'expédition et d'autres sources difficiles d'accès servent de matériau à cette vaste enquête biographique en hommage à la personnalité intrépide et tourmentée du circumnavigateur disparu à l'apogée de sa carrière.
    L'historien australien Edward Duyker fait revivre les grandes étapes d'une trajectoire exceptionnelle, dissipant au passage certains mythes et malentendus. De la Méditerranée orientale à la Terre Adélie, son récit nous entraîne dans le sillage d'une aventure épique à la fois humaine et scientifique.

  • La géographie culturelle

    , ,

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 4 June 2020

    De Madagascar à la Mélanésie, Joël Bonnemaison fut l'homme des îles, ces mondes à la fois clos et ouverts où s'exprime l'essentiel de notre condition terrestre.
    Il voyait dans les structures concrètes et l'organisation matérielle de l'espace l'expression d'un imaginaire peuplé de symboles, de visions et de rêves. Pour lui, les paysages observables n'étaient pas dissociables des modes de pensée dont ils dépendent et qu'ils donnent à voir.
    Ce bref ouvrage est issu de la transcription des derniers cours de géographie culturelle qu'il a donnés à l'université de Paris-IV Sorbonne entre 1994 et 1997.
    Par ses références textuelles et iconographiques il nous invite à découvrir ou à revisiter l'oeuvre novatrice de ce grand spécialiste de l'Océanie.

  • L'Université française entre autonomie et centralisme (des années 1950 aux années 1970)

    Arnaud Desvignes

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 25 January 2022

    Edgar Faure aurait dit que la France est toujours en retard d'une réforme et en avance d'une révolution. Si le propos peut sembler discutable, les compétences de ce ministre de l'Éducation nationale du général de Gaulle ne sont plus à prouver. Il n'a pas eu à gérer la crise de mai 1968, mais ses lendemains délicats avec la mission qui lui a été confiée de réformer l'enseignement supérieur français. Le ministre remit au goût du jour le principe d'« autonomie des universités » avancé par les réformateurs de la IIIe République, et intégra tout aussi habilement à son projet de loi les concepts de « participation » et de « pluridisciplinarité » mis en avant par certains de ses contemporains. Edgar Faure est nommé en juillet 1968 et la loi est promulguée en novembre après un vote à l'unanimité... Bien que ce texte présente des faiblesses, il reste encore de nos jours la ligne d'horizon de tout projet de réforme de l'enseignement supérieur français. Aussi, il nous a semblé qu'une étude destinée à réévaluer la place de cette loi dans l'évolution du système universitaire pouvait être utile à une époque où les questions de formation, d'innovation, d'inégalités devant l'éducation sont, plus que jamais, d'actualité.

  • Oeuvres de Maximilien Robespierre t.12 : compléments t.2 (1778-1794) Nouv.

    Oeuvres de Maximilien Robespierre t.12 : compléments t.2 (1778-1794)

    Maximilien de Robespierre

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 10 May 2022

    En 2011, avec le soutien d'une souscription lancée par la Société des études robespierristes, d'exceptionnels manuscrits de Robespierre entraient aux Archives nationales. Ce douzième volume des OEuvres donne désormais accès à leur transcription ; il rappelle aussi l'incroyable médiatisation de cet événement, qui soulignait l'actualité préservée de la Révolution, le débat sur sa mémoire, ou les passions suscitées par le personnage.
    Par d'autres textes, souvent totalement inédits, ce volume invite également à découvrir le collégien Robespierre dans ses relations avec l'administration de Louis-le-Grand, l'académicien d'Arras et sa correspondance avec son ami Dubois de Fosseux, où encore l'avocat, ses ardentes défenses et sa dénonciation des « préjugés ». Le volume rassemble encore trois adresses rédigées par Robespierre pour les Jacobins (1791), un projet de discours contre « la faction de l'étranger » (sept.-oct. 1793), des notes sur les « chefs de la coalition » (juin-juillet 1794), etc.
    Longtemps oubliés, ces textes majeurs, divers par leur moment de production, leur nature ou leurs objets, permettent d'approcher Robespierre au travail et de renouveler le regard sur certains moments-clés de son existence.

  • Objets de cinéma ; de Marienbad à Fantômas

    Joséphine Jibokji

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 6 June 2019

    Le cinéma n'enregistre pas seulement ce qui existe, il arrive qu'il fabrique des objets pour les filmer. Des « objets de cinéma » qui peuvent être aussi bien des parodies d'oeuvres d'art que des machines à voyager dans le temps. Comment penser ces simulacres qui dénoncent au sein du film ses artifices fictionnels ? Quelle relation entretiennent-ils avec le cinéma et les arts plastiques ? Cet ouvrage s'est donné pour objectif de replacer ces objets dans la culture visuelle du cinéma français des années 1960 et de débattre des questions théoriques qu'ils soulèvent, notamment de la capacité du cinéma à mettre en fiction le pouvoir des autres arts.
    Au point de rencontre entre la théorie artistique et la fiction cinématographique, l'histoire de ces objets hybrides permet de comprendre que le cinéma peut se faire historien d'art et que l'histoire de l'art est elle-même une longue suite de fictions sur les pouvoirs attribués aux objets.

  • La géographie de la Renaissance

    Numa Broc

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 6 June 2019

    La géographie de la Renaissance est indissociable de l'histoire des grandes découvertes et de son imaginaire flamboyant. En marge des apports fondamentaux livrés par les navigateurs se développe pourtant de façon presque indépendante une géographie des savants qui contribue elle aussi au renouveau de la représentation du Monde.
    Dans cet essai de synthèse, Numa Broc insiste sur le rôle parfois sous-estimé de l'héritage livresque de l'Antiquité dans les travaux des cosmographes et leur influence sur les explorations. Plus encore que par les relations de voyage, c'est par la carte que se révèle dans toute sa complexité la découverte progressive du monde.
    Enfin, l'auteur montre les analogies qui peuvent se tisser entre la perspective en peinture et la projection en cartographie.

  • Luxe intime ; essai sur notre lien aux objets précieux

    Anne Perrin Khelissa

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 5 March 2020

    Notre rapport aux objets intimes (meubles, boîtes, tableaux, luminaires, services de table, vêtements, bijoux...) est historiquement daté. Sans une certaine conscience de soi, nous n'aurions pu leur accorder autant de sens :
    Leur demander de satisfaire des besoins et des désirs, tout en les inscrivant dans des chaînes relationnelles et symboliques multiples. Ce changement advient au XVIIIe siècle et se perçoit actuellement encore dans nos sociétés de consommation. À l'heure où la planète croule sous les déchets et où l'objet du quotidien par excellence devient le téléphone portable, il semble important de s'interroger sur les fondements de notre être aux choses.
    Comment parler des objets intimes et du lien empathique que l'on tisse avec eux ? Quel langage et quelle sensibilité sont-ils les plus à même d'exprimer leur part technique et poétique, leur empreinte historique et leur aura transgénérationnelle ? Comment penser la culture matérielle occidentale au regard des contacts qu'elle a entretenu avec les autres cultures étrangères ?
    En puisant dans l'historiographie féconde de ce domaine, profondément renouvelée ces dix dernières années avec les apports des Cultural Studies et de la Global History, l'auteur esquisse une voie de rencontre où s'associent les discours, entre approche historique, sociale, littéraire, anthropologique et muséale.

  • Dakar dans les années 1950

    Paul Mercier

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 25 February 2021

    Dakar, 1952. L'anthropologue Paul Mercier, compagnon de route de Georges Balandier, entreprend sous l'égide de l'IFAN la première enquête sociologique sur la ville sénégalaise. Pendant deux ans, il examine les relations de parenté et de voisinage, il étudie les nouvelles formes de groupement social et de la vie politique, il analyse la stratification sociale ainsi que les relations ethniques et raciales.
    Rédigé en 1968, ce texte inédit témoigne non seulement des processus de formation de la société africaine postcoloniale au milieu du siècle des luttes pour les indépendances, mais aussi de la genèse des démarches empiriques et conceptuelles employées pour les appréhender.
    Le manuscrit a été édité par Jean Copans. Sa postface retrace les cheminements individuels et collectifs qui ont contribué à construire la société urbaine dakaroise et d'Afrique de l'Ouest comme un véritable objet sociologique.

  • L'artiste comme stratège ; topographie et création plastique contemporaine

    Julio Velasco

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 18 March 2021

    Issu d'une enquête transdisciplinaire, ce livre s'intéresse aux territoires d'art sous l'angle de leurs rapports avec la production artistique et des transformations qu'ils favorisent à l'intérieur de celle-ci.
    Après une étude historique dédiée à ce type de lieux, six territoires d'art contemporains, dans cinq villes différentes, sont analysés. L'auteur explore ensuite le travail plastique ou théorique de sept personnalités de premier ordre liées à l'art contemporain, ayant habité le quartier du faubourg Saint-Denis, à Paris, au XXIe siècle.
    Les comparaisons entre l'ensemble des quartiers et le groupe des personnalités de l'art permettent de relever des éléments d'une stratégie collective et d'identifier, entre eux, des caractéristiques communes. Le rôle fondamental joué par ces territoires, dans la formation d'une identité artistique comme dans la construction de l'autonomie du champ de l'art contemporain, est ainsi mis en lumière.

  • Du client au consommateur : casino, une chaîne succursaliste française (1898-1960)

    Olivier Londeix

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 2 September 2021

    À travers la genèse des Établissements économiques du Casino fondés en 1898 par Geoffroy Guichard, Olivier Londeix dessine l'histoire inédite du succursalisme français. L'étude des archives de l'entreprise permet de retracer l'évolution du commerce de détail et de la consommation entre 1898 et 1960.
    L'originalité de Casino est d'avoir su conjuguer sa dimension familiale et paternaliste, personnifiée par son fondateur et ses descendants, et une redoutable efficacité organisationnelle, par le biais de circulaires et d'inspections. L'auteur montre comment la société succursaliste stéphanoise s'est insérée dans le territoire national en créant un réseau régional de succursales et de dépôts - une politique d'expansion qui a pu être menée en s'appuyant notamment sur la fabrication de certains produits et le développement de marques propres.
    Artisan de la transition de la vente au comptoir vers la grande distribution, le succursalisme français a contribué à moderniser le commerce en rationalisant les relations entre le détaillant et ses clients. Grâce à l'implantation du libre-service, Casino a pris part à la transformation du lien marchand en créant une nouvelle relation commerciale, à l'origine de la figure du consommateur.
    Cette étude approfondie et rigoureuse, issue de la thèse pour laquelle Olivier Londeix a obtenu le prix de thèse du Congrès international d'histoire des entreprises en France (Paris, 2019), offre au lecteur une histoire sans précédent de Casino, entreprise incontournable dans le paysage de la grande distribution en France et à l'international.

  • Cluny ; les origines du monastère et de ses églises

    ,

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 10 October 2019

    Les campagnes archéologiques de 2006-2013 à Cluny avaient pour objectif de comprendre plus précisément la constitution du sanctuaire et du chevet de Cluny II, d'en assurer une meilleure datation par les méthodes archéologiques, de déceler d'éventuelles occupations antérieures. Il en était de même pour l'amorce des bâtiments claustraux et l'église Sainte- Marie. La découverte des vestiges de la demeure aristocratique de la villa carolingienne, renouvelle aujourd'hui considérablement les connaissances sur les origines de Cluny.
    L'ouvrage présente les résultats de ces travaux, dans le prolongement de ceux du grand archéologue K. J. Conant qui avait à plusieurs reprises proposé des schémas d'évolution avant et après la fondation du monastère en 910. Nous avons aujourd'hui la chance de bénéficier d'avancées considérables des connaissances sur ces périodes en Europe, qui nous aident à regarder autrement les maçonneries retrouvées.
    À l'échelle des grandes élévations du transept de la Maior ecclesia encore conservé, ces vestiges découverts peuvent paraître modestes et peu spectaculaires, cependant ils sont les plus anciens témoignages de la présence des hommes en ce lieu, et de leur communauté qui sera à l'origine de la plus grande abbaye d'Europe.

  • L'héritage européen de Robert Schuman ; du fédéralisme à la souveraineté

    ,

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 3 December 2020

    Robert Schuman (1886-1963) fut l'un des hommes d'État les plus importants de la France d'Après-guerre ; chef de gouvernement puis ministre des Affaires étrangères, il marqua son temps par son rôle décisif en faveur de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne. À l'occasion du 70e anniversaire de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères présente l'état actuel de la réflexion historique sur la contribution de Robert Schuman à la création et au développement de l'Europe communautaire, devenue depuis l'Union européenne. Cet ouvrage s'appuie sur les archives du Quai d'Orsay pour permettre à un large public de mieux comprendre l'action de cette éminente personnalité de la IVe République au service de cet engagement. La construction européenne illustre un engagement diplomatique mis en oeuvre sur le temps long : avec la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), les grands enjeux de l'intégration supranationale des années cinquante contenaient déjà en germe les débats sur la souveraineté européenne apparus dans le cadre de l'Union européenne.
    Cet hommage à Robert Schuman et à l'idéal européen qu'il a inspiré met en perspective le chemin parcouru. Il est une invitation pour chaque citoyen à s'impliquer pleinement dans le projet européen, comme le propose la Conférence sur l'avenir de l'Europe lancée le 9 mai 2020.

  • Wayana au cour des mots ; wajana omi jatëku ; dictionnaire analogique bilingue

    ,

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 26 November 2020

    Cet ouvrage présente un échantillon de l'univers lexical du wayana, langue de la famille linguistique caribe. En tant que dictionnaire analogique, il se compose d'entrées regroupées en champs lexicaux. Les items sont accompagnés de leurs dérivations lexicales précisant les nuances de sens qu'elles peuvent présenter. Le cas échéant, l'origine du mot est précisée. De nombreux exemples illustrent leur emploi dans différents contextes. Plusieurs entrées sont accompagnées de commentaires utiles à leur compréhension, sans toutefois prétendre en épuiser tous les champs sémantiques. En effet, notre objectif est d'offrir au lecteur une première approche de la langue. Ainsi, muni d'informations tant linguistiques qu'ethnographiques, il pourra saisir la langue et la culture wayana sous tous leurs aspects et en apprécier toute la richesse.

  • Voyages au grand ocean geographies du pacifique et colonisation 1815-1845

    Blais H

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 28 April 2005

    Pour avoir été dédiées à la découverte et à la science, les grands voyages de découverte autour du monde du XVIIIe siècle ont acquis un immense prestige.
    Au lendemain des guerres napoléoniennes, la Marine française tente de renouer avec cette tradition. De grands marins comme Freycinet, Dumont d'Urville ou Dupetit-Thouars partent alors sur les traces de Bougainville et de Lapérouse. Le monde a cependant changé. De 1815 à 1845, les ambitions coloniales renaissent. L'océan Pacifique, qui reste un réservoir de mythes et de rêves pour les Européens, devient simultanément un terrain de convoitise.
    Il faut répondre à la fois aux normes modernes de précision et aux impératifs géostratégiques qui se modèlent dans cette partie du monde. En 1842, la mainmise française sur les archipels des Marquises et de Tahiti donne aux reconnaissances géographiques une orientation coloniale soudain explicite. C'est l'histoire encore méconnue de ces voyages océaniens, où les visées impérialistes se mêlent aux objectifs scientifiques, qui est ici racontée.
    Quels étaient les objectifs politiques et les visées scientifiques de ces explorations ? Que faisaient au juste les voyageurs sur le terrain ? Quels nouveaux savoirs géographiques ont-ils élaboré ? Quel usage a-t-on fait des informations rapportées ? Hélène Blais montre comment la curiosité géographique et les ambitions coloniales s'articulent de façon inattendue et parfois ambiguë. Les marins comblent les blancs de la carte, donnant ainsi naissance à des géographies du Pacifique qui se distinguent par leurs usages et leur réception.
    Mais au-delà, ces voyages au Grand Océan font apparaître, à travers le choix des échelles et les découpages internes, les différents facteurs qui président à l'invention d'un territoire dans un contexte d'expansion coloniale.

  • Elisee reclus

    Ferretti Federi

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 19 June 2014
  • Jean-Baptiste Isabey ; petits portraits et grands desseins

    Lecosse Cyril

    • Comite des travaux historiques et scientifiques
    • 8 November 2018
empty