Littérature traduite

  • 1875. Dans le but de favoriser l'intégration, un chef cheyenne, Little Wolf, propose au président Grant d'échanger mille chevaux contre mille femmes blanches pour les marier à ses guerriers. Grant accepte et envoie dans les contrées reculées du Nebraska les premières femmes, pour la plupart « recrutées » de force dans les pénitenciers et les asiles du pays. En dépit de tous les traités, la tribu de Little Wolf ne tarde pas à être exterminée par l'armée américaine, et quelques femmes blanches seulement échappent à ce massacre.
    Parmi elles, deux soeurs, Margaret et Susan Kelly, qui, traumatisées par la perte de leurs enfants et par le comportement sanguinaire de l'armée, refusent de rejoindre la « civilisation ». Après avoir trouvé refuge dans la tribu de Sitting Bull, elles vont prendre le parti du peuple indien et se lancer, avec quelques prisonnières des Sioux, dans une lutte désespérée pour leur survie.

    Avec cette aventure passionnante d'un petit groupe de femmes prises au milieu des guerres indiennes, Jim Fergus nous donne enfin la suite de Mille femmes blanches. Le miracle se produit à nouveau et cette épopée fabuleusement romanesque, véritable chant d'amour à la culture indienne et à la féminité, procure un incommensurable plaisir de lecture.

     

  • Colonie de la baie du Massachusetts, 1672. Mary Rowlandson vit dans une communauté de puritains venus d'Angleterre. Bonne mère, bonne épouse, elle souffre néanmoins de la rigidité morale étouffante qui règne parmi les siens. Si elle essaie d'accomplir tous ses devoirs, elle se sent de plus en plus comme un oiseau en cage. Celle-ci va être ouverte de façon violente lorsque des Indiens attaquent son village et la font prisonnière. Mary doit alors épouser le quotidien souvent terrible de cette tribu en fuite, traquée par l'armée. Contre toute attente, c'est au milieu de ces « sauvages » qu'elle va trouver une liberté qu'elle n'aurait jamais imaginée. Les moeurs qu'elle y découvre, que ce soit le rôle des femmes, l'éducation des enfants, la communion avec la nature, lui font remettre en question tous ses repères. Et, pour la première fois, elle va enfin pouvoir se demander qui elle est et ce qu'elle veut vraiment. Cette renaissance pourra-t-elle s'accoutumer d'un retour « à la normale », dans une société blanche dont l'hypocrisie lui est désormais insupportable ?

    Cette magnifique épopée romanesque, inspirée de la véritable histoire de Mary Rowlandson, est à la fois un portrait de femme bouleversant et un vibrant hommage à une culture bouillonnante de vie, que la « civilisation » s'est efforcée d'anéantir.

    « Dès la première page, Amy Belding Brown propulse le lecteur directement au coeur sombre de l'Amérique puritaine du xviie siècle et ne le lâche plus jusqu'à la fin. Ce livre, basé sur un travail de recherche monumental, est une chronique passionnante des premiers antagonismes entre le monde des Indiens et celui des Blancs. Inspiré d'une histoire vraie, c'est un superbe roman à la fois violent, tragique, courageux et édifiant. Notre coeur bat au rythme de celui de l'héroïne, cette femme extraordinaire qui, en dépit de tout, non seulement survit, mais triomphe de son destin. » Jim Fergus.

  • Elmwood Springs, Missouri. Elner Shimfissle, pétillante octogénaire, dérange un essaim de guêpes en cueillant des figues dans son arbre, se fait piquer et tombe de l'échelle. À l'hôpital, elle est déclarée morte. La nouvelle se propage vite dans la communauté. Tous ou presque évoquent cette femme d'un incroyable optimisme, toujours prête à rendre service. Son décès brutal pousse également ses proches à s'interroger sur le sens de la vie en général, et de la leur en particulier. C'est peut-être Elner elle-même qui, contre toute attente, détient les réponses à leurs questions. Revenue inopinément d'entre les morts, à la grande surprise des médecins et de sa famille, elle rapporte en effet des souvenirs de son bref passage dans l'au-delà. Ceux-ci vont bouleverser l'existence de cette petite ville jusqu'ici bien tranquille.

    On retrouve dans Nous irons tous au paradis tout le charme de Beignets de tomates vertes : humour, émotion, des personnages plus attachants les uns que les autres et, à travers les petites contrariétés de la vie, un appel au bonheur qui résonnera longtemps après avoir refermé ce livre.
     

    Sur commande
  • À Sydney, Justine Carmichael - Sagittaire cartésienne inflexible sur l'orthographe - croise par hasard Nick Jordan - Verseau inspiré, accro à la scène -, son amour d'enfance.
    Les deux amis ont grandi ensemble et ne se sont plus revus depuis l'adolescence. Nick est comédien, ou tente de l'être, tandis que Justine attend patiemment qu'une place de journaliste se libère au sein du magazine où elle travaille, L'Étoile.
    Lorsque Nick confie à Justine l'admiration et la confiance qu'il voue à l'astrologue de L'Étoile et à ses prédictions, la jeune femme commence à s'intéresser de plus près à ce fameux horoscope.
    À la faveur d'une promotion tombée du ciel, Justine se lance alors dans une folle aventure... Dans l'espoir d'influencer les décisions de Nick et de le rapprocher d'elle, elle réécrit en douce, chaque mois, les prédictions dédiées aux Verseau.
    Mais rien ne va se passer comme prévu et les horoscopes de Justine vont bientôt impacter la vie de personnes dont elle ne soupçonnait pas l'existence... De turbulences stellaires en chaos tout à fait terrestres, les quiproquos vont s'enchaîner, au fil de scènes savoureuses.
    Peut-on se jouer du destin ? Rien n'est moins sûr ! Accro aux prévisions astrales ou totalement sceptique, vous serez envoûté par ce roman !

  • Natty et Sean forment un couple heureux depuis le lycée. Après avoir travaillé très dur, ils sont aujourd'hui propriétaires d'un charmant petit hôtel et mènent une vie confortable dans la région des Lakes au nord ouest de l'Angleterre.
    Natty, sans doute trop perfectionniste, se démène pour que tout soit parfait, aussi bien sur le plan professionnel que familial, sans se rendre compte que son mari se sent parfois un peu abandonné.
    Alors que la plus jeune de leurs filles, Felicity, est en voyage scolaire en France, Eve, la meilleure amie de Natty, vient lui rendre visite. Psychologue de renom, elle a toujours soutenu Natty dans les moments difficiles. Quand l'école appelle Natty pour lui annoncer que Felicity est gravement malade et vient d'être hospitalisée, Natty n'hésite pas une seconde et part en France au chevet de sa fille. Elle est rassurée par la présence d'Eve qui pourra veiller sur sa famille et les aider pendant son absence. Lorsque Natty rentre enfin chez elle, après une dizaine de jours, c'est le choc : Sean lui annonce qu'il est tombé amoureux d'Eve et qu'il veut divorcer. Tout s'écroule autour de Natty. Elle n'a pas d'autre choix que de tenter de faire face, au moins pour ses filles, et d'accepter la fatalité. Mais un jour, elle reçoit une lettre : Eve aurait déjà agi ainsi à plusieurs reprises, avec des conséquences dramatiques. Natty va alors se lancer dans une bataille très dangereuse .
     

  • George et Alice Martin, jeunes mariés, accueillent un nouveau membre dans leur famille : Only, un chien de berger orphelin et pataud. C'est le bonheur, mais ils s'aperçoivent vite que le chiot a des idées bien arrêtées et que, lorsqu'il veut quelque chose, il est prêt à tout pour l'obtenir. Observateur sensible et insolite, Only regarde ses humains évoluer et s'aventurer vers des horizons inattendus. Perplexe, il décide un jour d'abandonner la maison pour partir à la rencontre du vaste monde. Le voyage ne sera pas de tout repos !

    Seul l'auteur de Forrest Gump pouvait nous faire vibrer ainsi, d'un bout à l'autre de toute la palette des sentiments, en nous racontant l'histoire d'un chien. Préparez-vous donc à éprouver une empathie et une affection inconditionnelles pour Only, à trembler pour lui, l'encourager, rire et pleurer, jusqu'à un dénouement absolument inoubliable. Un pur moment de grâce... et d'émotion.
     

  • En 1875, un chef cheyenne demanda au président grant de lui faire présent de mille femmes blanches à marier à mille de ses guerriers afin de favoriser l'intégration.
    Prenant pour point de départ ce fait historique, jim fergus retrace à travers les carnets intimes d'une de ces femmes blanches, may dodd, les aventures dans les terres sauvages de l'ouest de ces femmes recrutées pour la plupart dans les prisons ou les asiles psychiatriques. c'est à la fois un magnifique portrait de femme qu'il nous offre ainsi, un chant d'amour pour le peuple indien, et une condamnation sans appel de la politique indienne du gouvernement américain d'alors.

    Cette épopée fabuleusement romanesque, qui s'inscrit dans la grande tradition de la saga de l'ouest américain, a été un événement lors de sa publication aux etats-unis. elle a été encensée par les plus grands écrivains américains, dont jim harrison qui a salué " ce roman splendide, puissant et exaltant ". les droits de ce livre ont été achetés par hollywood.

  • Hanmouth, Angleterre. Une petite ville de bord de mer à la vie douce où, selon la formule consacrée, « personne n'a rien à craindre, puisque personne n'a rien à cacher ». Le jour où la petite China disparaît mystérieusement, les journalistes envahissent la place et commencent à menacer la vie privée des habitants.
    Mais celle-ci ne l'était-elle pas déjà ? En effet, comme partout, les parents espionnent les adolescents ; les voisins s'épient les uns les autres ; les amis, les commerçants, tout le monde est à l'affût. Entre médias, caméras de surveillance et smartphones, il semble aujourd'hui illusoire de vivre sans témoins, garder un secret est mission impossible. Et des secrets, à Hanmouth, tout le monde en a : adultère, sexualité débridée, drogue. des vices qui, privés, sont inoffensifs mais qui, mis en place publique, deviennent meurtriers. Alors que les recherches pour retrouver China s'intensifient, la paranoïa va s'accroître, jusqu'à un dénouement inattendu.

empty