Cherche Midi

  • Le tour du monde en 26 nouvelles, du canal de l'Ourcq à Ostende, d'Aubervilliers à Nouméa, de la Rochelle au Québec, de Bordeaux aux Antilles. On y rencontre des situations improbables, mêlant émotions, violences et humour avec des personnages réels, passerelles entre la fiction et la réalité.

  • La marche du XXe siècle a taillé bien des croupières à l'oeuvre très belle et très originale de l'écrivain Jean Malaquais (1908-1998). Le prix Renaudot avait salué Les Javanais ; mais c'était en 1939. On sait la suite. Planète sans visa partait parmi les favoris du Goncourt, mais c'était en 1947, au sortir de la guerre. Pour sa part, le recueil de sept nouvelles qu'est Coups de barre n'a jamais été publié en France ; il est sorti à New York, en 1944.

    Chronologiquement, Coups de barre se situe donc à mi-chemin entre Les Javanais, le roman du métèque « à la grandeur épique, à la fois bouffonne et tragique », pour reprendre le salut d'André Gide, et Planète sans visa, la fresque de « Marseille-sous-Vichy », dont l'écrivain américain Norman Mailer a loué « la puissance, l'ambition, l'ironie et l'indignation sourde à l'endroit d'une société, la nôtre [...]. Ce livre avait cinquante ans d'avance : il est temps de le lire ! ».

    Du récit à la tonalité joyeuse qu'est « La montre », dont le personnage central est un adolescent ouvert à toutes les aventures, à « Marianka », dont la sobriété tragique reflète la violence collective de l'histoire, en passant par l'humour à la fois tendre et grinçant du « Marchand de balais » ou de « Garry » ou encore par la folie meurtrière des nouvelles maritimes « Il Piemonte » et « El Valiente », Malaquais trempe sa plume dans la mouvance du réel. Il s'entend à faire voyager son lecteur. Ses personnages sont des nomades par essence, qui ne parlent que de partir, et le dynamisme de son écriture ouvre l'antre des mille langues qui se croisent sur la terre et parviennent, envers et contre tout, à communiquer.

  • Un homme obstiné qui veut faire sortir de la mer un phare improbable.
    Une enfant pour qui un chromosome supplémentaire est un atout extraordinaire. Un jeune faucon qui n'aime pas les oiseaux. Deux adolescents amoureux au milieu des ruines d'un ghetto. Une ouvreuse de cinéma à l'appétit incompréhensible... Quel point commun entre ces héros et les quelques autres qui peuplent ce recueil ? Une formidable énergie de vivre, de survivre, d'exister. Vingt nouvelles attachantes, émouvantes, drôles, étonnantes, jubilatoires et parfois terribles.
    Vingt auteurs aux genres différents. Vingt occasions de s'évader. Ces vingt textes sont les finalistes d'un concours de nouvelles que le Groupe EDF a organisé en 2011 pour encourager ses salariés et ses retraités à prendre la plurale pendant leurs loisirs, qu'ils soient passionnés d'écriture ou simples amoureux des mots.

    Sur commande
  • Il sera ici question d'une clé verte, d'un pigeon albinos, du bleu mouillé, du gris qui sent l'érable et d'un dieu... dont on ne dira rien dans ces lignes.
    Une même palette, dix-sept auteurs, dix-sept nouvelles teintées de rouge, de bleu et de jaune, de vert parfois. Ces textes, très différents les uns des autres, disent les souvenirs apaisés de l'enfance, la tourmente de la création picturale, le chancellement d'un monde soudain passé en noir et blanc...
    Le fantastique, la poésie ne sont jamais très loin. Proust, Rimbaud, Malevitch et Vermeer semblent veiller sur ces pages arc-en-ciel, guidés par une fillette aux mains mystérieusement bleues....

    Ces nouvelles ont été sélectionnées à l'issue d'un concours organisé par la Maison Guerlain et le cherche midi éditeur. L'ensemble des droits d'auteur sera reversé aux Restos du Coeur pour leur atelier de lutte contre l'illettrisme.

    Sur commande
empty