Casterman

  • Décembre 1944 La bataille des Ardennes fait rage depuis plusieurs jours. Dans une forêt figée par la neige et le gel, d'ultimes détonations parviennent encore aux oreilles d'un GI Airborne abattu dans la neige. Face à lui, deux enfants impuissants tentent de l'empêcher de mourir. Mais dans son dos, une tache de sang s'agrandit inexorablement.

    Flash-back.

    La guerre partout, pour tous.

    Au milieu d'un ruisseau, Luther Yepsen et un soldat allemand se tiennent mutuellement en joue. Ils hésitent à s'entretuer. L'Allemand finit par rompre l'affrontement et disparaît entre les arbres. Luther regarde sa main gauche ensanglantée. Il lui manque deux doigts, arrachés par une balle. Fouillant désespérement le lit du cours d'eau, il trouve enfin ce qu'il cherche : son annulaire autour duquel se trouve encore son alliance. Délicatement, il la récupère.

    Sur la crête d'une colline, des SS enfouissent des mines sous la neige. La discorde règne entre les officiers. Evoquant une mystérieuse mission ordonnée par le Reichsführer Himmler en personne, l'un des deux hommes assassine froidement le second. Qui est donc cet Egon Kellerman qu'ils sont chargés de retrouver à tout prix ?

    Dans un ancien haras, Gabrielle vit seule avec ses deux derniers chevaux. La guerre lui a pris tout le reste. Tout ce qui comptait à ses yeux. Dans une forêt aux contours de brume et de danger, deux enfants perdus sont partis à la rencontre de leurs parents que, dans leur naïveté, ils croient encore vivants. Leur destin commun est en marche. Avec les deux tomes d'AIRBORNE 44 dessinés directement à l'aquarelle, Philippe Jarbinet nous livre un solide récit d'action et un vrai suspense, tout en dressant le portrait intimiste d'une passion inattendue entre un soldat américain et une jeune européenne au coeur de l'une des pires batailles de la Seconde Guerre mondiale. L'omniprésence du danger exacerbe les sentiments et les intérêts, poussant chacun à faire des choix cornéliens qui ne devraient pas être faits en temps de paix. Car une chose est sûre : la guerre ne pardonne aucune erreur et ne fait pas de quartier. Sans avoir l'air d'y toucher et en faisant preuve d'une irréprochable précision dans le moindre détail, Philippe Jarbinet nous entraîne sur les traces d'un pan de l'Histoire qui ne doit jamais tomber dans l'oubli.

  • Lumière rouge. Bassins. Agrandisseur. Photos qui sèchent sur un fil. Dans la pièce où son frère développait ses photos avant la guerre, Gabrielle Osterlin regarde apparaître des visages de femmes et d'enfants, de corps dénudés face à des fusils et des fosses au milieu de nulle part.

    La réalité de la barbarie nazie jaillit du passé sur le papier photo, appuyée par la force d'un récit minutieux qui ne laisse aucune place au doute. Pour Gabrielle, Luther et Casmir, la guerre prend alors un sens dont peu de gens, à l'Ouest, avaient pris conscience.
    Et pour cause. La directive 1005 émanant du Reichsführer Himmler en personne exigeait que toute trace des massacres perpétrés à l'encontre des Juifs sur le front de l'Est soit impitoyablement traquée et effacée. Personne ne devait savoir.
    Sur le terrain, Himmler faillit réussir.
    Dans les mémoires, il en allait tout autrement.

    Egon Kellerman et Jakob Osterlin, pauvres « malgré nous » enrôlés de force au début de la guerre, font partie de ces mémoires en fuite. Malheureusement, la connaissance a un prix. Dans le village de Gabrielle, le commando SS a fini par apprendre l'existence de cette dernière.
    La chasse est lancée.
    Elle ne pourra se terminer que par la mort de ceux qui savent.

    Le destin, là encore, va choisir ses victimes.

    Demain sera sans nous, certes, mais à partir de quand ?
    C'est aujourd'hui que tout se joue.
    Si la parole peut survivre à la mort, alors demain pourra parler à jamais.

  • En 1938, un jeune franco-américain de 17 ans, Gavin, est en vacances avec ses parents sur la côte normande. Il y tombe amoureux d'une séduisante jeune française, Joanne, et va vivre sur place, l'espace de quelques semaines, le plus bel été de son existence.
    Six ans plus tard, le 6 juin 1944, dans la ligne de mire des batteries allemandes, Gavin s'apprête à remettre les pieds sur le sol normand, au sein de la première vague d'assaut en passe de débarquer à Omaha Beach. Son esprit est plein du souvenir de Joanne, avec qui il a correspondu des années durant.
    Mais depuis avril 1944, Joanne n'a plu écrit.
    Pour elle, Gavin va s'efforcer de survivre...

  • Consacré par les lecteurs et la critique pour son diptyque Airborne 44 publié chez Casterman en 2009 (Là où tombent les hommes, suivi de Demain sera sans nous), Philippe Jarbinet donne un prolongement à cette oeuvre forte avec un nouveau récit en deux volets dont le second, Destins croisés, paraitra en janvier 2012. Moins qu'une véritable suite, il s'agit d'une histoire distincte, qui entretient néanmoins certaines correspondances avec les personnages et les situations rencontrés au fil des deux albums initiaux.

  • La quête épique de robert frazer se poursuit dans un climat de plus en plus lourd.
    La révolte indienne gronde et les affrontements se multiplient. au campement crow oú elle était retenue prisonnière, sa femme elisabeth vient d'être vendue.

  • 1810, Missouri. Robert Frazer s'est installé avec sa famille en pleine nature pour exploiter une ferme. En son absence, un groupe d'indiens Crows attaque la propriété, massacre ses défenseurs et kidnappe Elisabeth, la femme de Frazer, et son jeune fils Joshua. Robert et son frère, accompagnés de quelques trappeurs, se lancent à la poursuite des ravisseurs.

  • Qu'est-ce donc si ce n'est un jeu ? Que font ces hommes à errer sur les océans, sinon jouer leurs âmes à quitte ou double ? Que faisons-nous à ramper sur l'eau ? Ne jouons-nous pas à nous faire peur ?

  • 1177. Un sultan perse est assassiné devant sa cour, son meurtrier se laisse massacrer par la foule en colère. À plusieurs centaines de kilomètres de là, à Alamut, une forteresse cachée dans les montagnes de la frontière Est de l'Iran, un homme est condamné à mort pour trahison et pendu. Deux actes qui portent la signature du Vieux de la Montagne, maître incontesté de la secte des Assassins. Une organisation riche d'innombrables combattants d'une loyauté sans faille, qui a institué l'utilisation du meurtre public comme moyen de pression politique.
    La bande dessinée n'avait guère abordé jusqu'alors l'histoire fascinante de la secte des Assassins et de leur chef, que l'on peut considérer à bien des égards comme des précurseurs du terrorisme moderne. C'est désormais chose faite à travers les aventures mouvementées de Selim l'Assassin, appelé à jouer un rôle clef dans la chute des Royaumes Chrétiens de Terre Sainte.

  • Prague, fin du XIXe siècle. Henri, maître d'armes à la retraite, croise la route de Médée, sans connaître sa véritable identité. Les événements étranges qui entourent la jeune femme vont le conduire sur les traces d'un mystère historique : il y aurait une vérité cachée dans les récits qu'Homère a consacrés à la ville de Troie, et la cité légendaire aurait en fait des liens étroits avec la culture celtique et l'univers des druides. Henri, toujours inspiré par Médée, se lance dans une quête passionnée, qui l'emmènera dans le nord de l'Angleterre, au voisinage d'une autre ville mythique : Camelot.

  • Jeanne et le souteneur ont embarqué avec l'équipage du capitaine Wolf, leur promettant un trésor caché. Mais l'île sur laquelle ils débarquent leur réserve bien des surprises...

  • Hyde

    Stéphane Heurteau

    Alors qu'il chemine à dos d'âne dans la région d'Inverness en Écosse, un jeune homme est agressé par des maraudeurs. Matraqué et abandonné sur les lieux de l'agression, le jeune homme reprend connaissance... mais il est devenu amnésique. Recueilli et soigné dans le village de Hyde, par un borgne dont la rumeur prétend qu'il serait un pirate repenti, le jeune homme sans souvenirs apprend à connaître et à apprécier la communauté qui l'a généreusement accueilli - au point d'ailleurs de lui donner son nom : tout le monde n'appelle plus le jeune homme, désormais, que Mr Hyde... Sur fond de chronique de la vie écossaise, un bel album à clés dont la richesse de contenu appelle au moins deux lectures attentives, sinon davantage - et une passionnante réflexion sur les composantes de la création artistique.


  • Septembre 1795 : en guerre contre
    le monde entier, l'Angleterre vient
    de perdre ses territoires américains.
    Pour entretenir sa gigantesque flotte
    et compléter ses équipages, la Navy envoie
    des commandos de presse rafler tous les
    hommes valides du littoral. C'est ainsi que
    John Fenton embarque malgré lui à bord
    de La Danaë, où les matelots meurent
    dans des accidents plus que suspects...


  • Dernières années du XVIIIe siècle. La Perle, navire britannique que dirige le capitaine Mowett et dont l'infirmerie est dirigée par le docteur Fenton, croise à l'entrée du détroit de Sicile. Dans la hune, deux matelots inquiets, Collins et Paget, échangent leurs mauvais pressentiments : ils sont les derniers survivants d'un équipage de six hommes dont tous les autres membres sont morts récemment. Collins est convaincu qu'il s'agit d'assassinats, et se dit persuadé qu'ils sont tous deux menacés, désormais. Pendant ce temps, ailleurs en Méditerranée, à la faveur du brusque changement d'alliance qui voit les Espagnols se ranger aux côtés de la France pour affronter les Anglais, Stephen Rathbone, en fuite à bord d'un vaisseau espagnol, est victime d'un sordide marchandage et se voit livré pieds et poings liés au commandant d'un bâtiment français.

  • Dernières années du XVIIIe siècle, en mer des Antilles. Sur l'île de Saint-Vincent, les Garifunas (les célèbres et redoutés « Caraïbes Noirs », issus de croisements entre des esclaves africains et des indiens Caraïbes) révoltés se sont emparés du HMS Gloucester et s'apprêtent à fuir. C'est le branle-bas de combat à Kingstown, capitale de l'île : le gouverneur, le général Abercomby et les planteurs, prévenus de cette fuite imminente, y voient une excellente occasion d'enfin se débarrasser de cette « racaille ». Pendant ce temps, dans la plantation Rathbone dévastée par la révolte, John Fenton poursuit l'enquête secrète que lui a confié l'Amirauté. Toujours à la recherche du mystérieux espion qui sévit parmi les colons, il va enfin trouver une piste, la plus inattendue.

  • Le comte Dracula est de retour !
    1912. Vingt-cinq ans après avoir détruit le vampire en Transylvanie, ceux qui ont mis un terme à son sanglant parcours sont dispersés de par le monde, et souvent perturbés par l'aventure hors du commun qu'ils ont vécue et partagée. Or voilà qu'une mort inexpliquée devant un théâtre parisien, puis un deuxième assassinat d'une effroyable cruauté au coeur de Londres semblent tout remettre en cause. La peur s'est réveillée. Du Quartier latin à Piccadilly Circus, l'ombre du prince des ténèbres semble à nouveau planer.
    Suite officielle du Dracula originel de Bram Stoker, car rédigée de la plume même de son descendant Dacre Stoker (en partenariat avec Ian Holt) à partir de notes laissées par l'écrivain, Dracula l'Immortel devient une bande dessinée. L'adaptation du roman est réalisée par Michel Dufranne, et la mise en images est de Piotrek Kowalski, qui signe là sa première contribution au catalogue de Casterman.
    Il s'agit d'une trilogie, réalisée en co-édition avec l'éditeur Michel Lafon.

empty