Brumes De Mars

  • Sur commande
  • La naissance du grand magasin, pieuvre commerciale écrasant le petit négoce traditionnel, conséquence inexorable du consumérisme inhérent au développement économique.
    Cette « Mécanique à manger les femmes » génère, pour fonctionner, une forme spécifique de communauté : une société hiérarchisée, avec son cortège d'arrivisme, de jalousie, de malveillance et de perfidie.
    Octave Mouret, précurseur inspiré, bouleverse sa corporation comme Haussmann bouleverse la ville. Il parie tout sur les femmes, sur leurs envies et sur leur capacité à faire plier le monde devant leurs désirs effrénés.
    Une lui résiste : Denise, incarnation de la vertu et de la générosité. Elle devient une obsession pour cet ogre.

  • Un an après la parution du Voyage autour du monde de Bougainville, Diderot, intéressé par l'opposition des moeurs entre les Français et les Tahitiens telle que décrite dans le rapport qu'en fait l'auteur, décide d'ajouter un supplément à ce récit sous forme d'un dialogue philosophique et sociologique entre deux personnages fictifs dénommés A et B. Il ajoute une confrontation directe des deux civilisations sous forme d'une conversation censée avoir existée entre l'aumônier de l'expédition et un vieux sage de l'ile décrit par Bougainville comme étant réfractaire à la venue des européens.
    Ce texte, de forme limpide et spirituelle, est porteur de hardiesses morales et philosophiques qui en font un des sommets de la pensée des Lumières.

    Sur commande
  • Manon Lescaut

    Abbé Prévost

    Sous la régence, période aux moeurs débridées succédant à l'austère fin de règne de Louis XIV, le chevalier des Grieux rencontre une belle adolescente : Manon Lescaut.
    Une passion irraisonnée naît entre les jeunes gens.
    Malgrè son éducation rigoriste, des Grieux ne pourra resister aux penchants licencieux de Manon. L'inconséquence et la candide immoralité des deux amants vont les jeter dans des aventures qui aboutiront à leur déchéance. Les "dupés" de leurs intrigues, s'ils sont libertins, n'en sont pas moins puissants et, pour le malheur du couple, ils sont rancuniers.
    Quels que soient leurs torts, Manon et des Grieux figurent au panthéon des amours célèbres aux côtés de Roméo et Juliette et de Tristan et Iseult.

    Lors de sa parution, l'ouvrage fut condamné au feu par le Parlement de Paris.

    Sur commande
  • Sous le second empire, le bouleversement de Paris voit le quartier marchand se transformer avec l'apparition du projet Baltard. C'est pendant l'édification des fameux pavillons que Zola situe son récit. La pratique ancienne, artisanale, persiste à côté du modernisme de ce qu'on appellera " Les Halles ". L'auteur décrit la vie, les rapports quotidiens et les intrigues des personnages typiques de ce monde commerçant. Parallèlement, un homme, Florent, revient du bagne. Etranger à ce monde, il ne pourra jamais s'y intégrer et perdra sa liberté alors que la communauté des marchands file son destin sans être contrariée par les drames qui se nouent dans son sein.

    Sur commande
  • Le capitaine Marlow raconte sa remontée d'un grand fleuve africain sur un vapeur, jusqu'au coeur des ténèbres, à la recherche d'un certain Kurtz ... Dans ce récit d'une grande puissance évocatrice, Joseph Conrad nous invite à une odyssée initiatique que Francis F. Coppola a adaptée au cinéma dans son film "Apocalypse Now".

    Sur commande
  • La Curée

    Emile Zola

    Le Second Empire vu à travers les Rougon, archétypes de la bourgeoisie ambitieuse et parvenue. Aristide Rougon, dit Saccard, fait partie des prédateurs-prévaricateurs qui vont bâtir leur fortune pendant la transfor- mation de Paris initiée par le baron Haussmann. A cette époque de spéculation immobilière et de révolution industrielle, la caste financière forme l'armature sur laquelle s'appuie le pouvoir de Napoléon III.
    En contrepoint, l'auteur décrit le parcours de Renée, épouse de Saccard, emportée dans la spirale des mondanités arrogantes et superficielles inhérentes à sa condition.
    Elle se perdra dans sa recherche d'émotions singulières.

    Sur commande
  • L'Argent

    Emile Zola

    Sous le second empire va naître le système de la spéculation financière qui régit l'économie encore aujourd'hui. La Bourse, le « jeu » capitaliste, vont enflammer les passions des grandes fortunes comme des classes laborieuses. Nous retrouvons Aristide Rougon, dit Saccard, qui, après ses déboires de promoteur immobilier (La Curée) se lance dans la conquête des marchés financiers.
    En démontant le mécanisme des grandes opérations boursières à travers la création d'une banque, Zola fait vivre tous les personnages typiques gravitant autour de ce monde spéculateur.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Colomba

    Prosper Merimee

    Après la chute de l'Empire,Orso Della Rebbia, officier et gentilhomme corse, rentre au pays. Son père a été assassiné deux ans auparavant, mais Orso,influencé par les moeurs continentales, débarque sans intention agressive, tout occupé par l'intérêt qu'il porte à une jeune anglaise rencontrèe sur le bateau. Mais la Corse - ses traditions, sa singularité et surtout sa coutume vengeresse, la "vendetta" - l'attend en la personne de sa jeune soeur Colomba.

  • La bataille

    Patrick Rambaud

    Cette bataille, c'est Essling, près de Vienne, en 1809.
    Elle opposa l'armée de Napoléon aux Autrichiens de l'Archiduc Charles.
    Balzac voulut en faire le récit, mais c'est Patrick Rambaud qui réalisera le projet en faisant revivre l'événement par deux amis : le peintre Louis-François Lejeune, alors colonel au service du maréchal Berthier, et Henri Beyle - futur Stendhal - alors commissaire dans l'intendance.
    Cette violente bataille de deux jours n'eut pas de vainqueur, mais laissa 40.000 morts sur le terrain.
    Ce roman a reçu le Prix Goncourt et le Grand Prix du Roman de l'Académie Française en 1997.

  • Correspondance

    ,

    lu par JEAN-FRANCIS MAUREL; MARC-HENRI BOISSE

    Zweig est vraiment le fils que Freud aurait aimé avoir : il apprécie en lui sa " modestie intérieure " tout en étant séduit par l'écrivain, si proche à bien des égards d'Arthur Schnitzler qu'il considérait comme son " frère jumeau " (Roland Jaccard).
    Pendant trente ans, Freud et Zweig vont échanger des lettres dans lesquelles percent l'admiration, et même une certaine affection, qu'ils ont l'un pour l'autre. Freud considère très vite Zweig comme un écrivain visionnaire, et Zweig est un des premiers à entrevoir le génie de son ainé.

    Sur commande
  • A travers son personnage domestique, Thackeray fustige avec ironie la société britannique de son temps et, en particulier, l'aristocratie de naissance, classe supérieure souvent trop désargentée pour maintenir son rang par des moyens honnêtes, mais toujours adulée par l'homme du peuple.
    Vanité, snobisme et cupidité sont les causes principales des maux qui s'abattent sur les personnages.
    Dans leur dégénérescente confusion, ils perdent toute conscience des valeurs morales.

    L'auteur, William Makepeace THACKERAY (1811-1863), romancier emblématique de l'époque victorienne, est l'auteur du célèbre "Barry Lyndon".

  • Bougainville profite d'une mission royale aux iles Malouines pour réaliser son projet de tour du monde dont le but est, surtout, de découvrir de nouvelles terres dans l'océan Pacifique. Il aborde Tahiti dont il décrit la population et la beauté de la nature. Passant par la Nouvelle Bretagne, il rejoint les iles Moluques, puis Batavia, et revient par l'océan Indien.
    Commencée fin 1766, cette circumnavigation se termine en mars 1769. Les observations de Bougainville sur les polynésiens firent beaucoup pour la prise de conscience des européens sur la nature et la sociabilité des peuples primitifs.

  • L'histoire se déroule au XVIe siècle, en pleine guerre de religion.
    Mlle de Mézières, amoureuse du duc de Guise, est contrainte d'épouser le prince de Montpensier. Elle est courtisée par le comte de Chabanes, ami de son mari, dont elle fait son confident. Elle lui dévoile son amour pour Guise et son obstination à combattre cette inclination. Quelques années plus tard, elle retrouve le duc de Guise, toujours amoureux. Bien qu'elle s'en défende, elle ne peut résister à cette passion. Son débat se complique par l'attirance qu'elle inspire au duc d'Anjou, frère du roi.
    De guerre lasse, Guise l'abandonne, Chabanes meurt assassiné et Montpensier prend connaissance de la passion de sa femme. La princesse, désespérée, se laisse mourir de n'avoir su, contrairement à la princesse de Clèves, résister à un amour interdit.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
empty