Livres illustrés / Enfance (+ de 3 ans)

  • Cette semaine c'est la fête des Mères et moi, je suis chanceux, car j'en ai deux.
    - Madame Luce, pourquoi on dit tout le temps que ça prend un papa et une maman pour faire des bébés ? Isaac, lui, il a deux mamans et il a été un bébé.
    Madame Luce regarde Layla. Elle tourne la tête de droite à gauche et fait une moue en levant les yeux au ciel. Elle plisse le front. Elle ouvre la bouche puis la referme. Elle se gratte la tête.
    - D'accord, écoutez bien, les enfants...

  • Assis par terre au fond de la cour d'école, je regarde les autres enfants. J'aimerais jouer avec eux, mais ils ne veulent pas, car je ne suis pas très bon au ballon. En classe, je ne tiens pas correctement mon crayon et je salis mes cahiers à force d'effacer. Les cours d'arts plastiques sont un vrai cauchemar. Quand j'ai dit à mon enseignante que j'étais fatigué d'être dyspraxique, elle m'a répondu que j'étais d'abord et avant tout Loïk, un garçon sympathique et dynamique. Ça m'a fait plaisir d'entendre ça, car je trouve que la dyspraxie est un bien grand défi.

  • Je m'appelle Henri et j'ai 4 ans. Il y a quelques mois, mes parents m'ont annoncé qu'Hubert, mon frère jumeau, irait dans une école spécialisée. J'étais très en colère, car je voulais aller à la même école que lui. Je ne pouvais pas m'imaginer qu'on soit séparés toute une journée. J'ai expliqué à mes parents que je pouvais jouer aux mêmes jeux qu'Hubert. Moi aussi, je savais faire des activités pour les petits...
    La série « Au coeur des différences » présente des personnages attachants vivant une différence : allergie, maladie, syndrome. Les interrogations des enfants conduiront à d'heureuses découvertes. Par l'entremise de courtes histoires, ces livres permettront aux parents et aux éducateurs de sensibiliser les enfants à la richesse des différences.

  • - Maman, quand on est mort, c'est pour toujours?
    - Oui, c'est pour toujours, ma puce.
    - Mais moi, je voudrais le revoir, mon frère. Je voudrais jouer avec lui pour vrai. Je voudrais qu'il couche encore dans mon lit. Comme ça, je n'aurais pas peur du noir.
    - Je sais. Moi aussi, je voudrais le revoir et le serrer dans mes bras. On ne peut plus le voir avec nos yeux, mais on peut lui parler.
    - Il nous entend?
    - Oui, il peut nous entendre. Tu peux tout lui dire, ma chérie.
    - Oui, mais quand on va pouvoir le revoir?

  • Je m'appelle Gabriel. J'adore lire, mais j'aime de moins en moins compter. Au début, je comptais des choses autour de moi pour m'amuser, mais maintenant je ne peux plus m'en empêcher. J'ai aussi besoin de tout ranger, de me laver et relaver les mains...
    Heureusement, Anne-Marie, une gentille psychologue, m'a parlé de monsieur TOC et m'apprend à le calmer.

    Sur commande
  • Je m'appelle Mathilde et je suis épileptique. Ça veut dire que dans ma tête quelques fois, il y a des orages électriques. C'est comme si j'étais dans la lune, je ne bouge plus. Mais Adrien, lui quand ça lui arrive, il tombe par terre et tout son corps tremble et saute. Heureusement que j'ai Berger, mon toutou préféré, pour me rassurer.

  • Moi, je m'assois en arrivant à la garderie. Mais Lolo, quand il arrive dans le local, sur la pointe des pieds, il se met à danser. Lolo ne comprend pas les mots... Il faut lui montrer un dessin ou une photo. Mais Lolo, lui aussi, aime les jeux et il me donne la main pour aller jouer avec le train.

empty