Ash

  • 15 ans après : les mots égalité, citoyenneté, participation contenus dans le titre même de la loi du 11 février 2005 sont encore aujourd'hui pleinement d'actualité, tant les objectifs et surtout les moyens (humains, financiers) restant à déployer pour une "société inclusive" restent importants.

    L'inclusion vise la scolarisation, la formation et l'emploi, l'habitat... Et ce thème ne peut être dissocié des domaines où les (in)égalités sont susceptibles d'interagir : l'éducation, la santé, la vie sociale et citoyenne, la protection juridique des majeurs. Les objectifs et méthodes sont connus : développer la coopération entre les différents acteurs, fluidifier et individualiser les parcours. La démarche "Une réponse adaptée pour tous", combinée avec d'autres chantiers, comme la transformation de l'offre, cherche à répondre à ces exigences.

    Des lois se succèdent : Loi santé, Loi pour une république numérique, Loi Avenir professionnel, Loi portant Evolution du Logement, de l'Aménagement et du Numérique, Loi pour une Ecole de la confiance, Réforme de la justice, Loi "Mobilités"...

    Reste à savoir si le foisonnement de textes répondra aux souhaits formulés depuis de longues années pour plus d'équité et de lisibilité et contribuera à enrayer le non-recours aux droits sociaux.

    Le Guide Néret "Droit des personnes handicapées" est indispensable pour comprendre les implications pratiques de ces évolutions. Il décrypte les modifications récentes apportées dans tous les différents domaines du Droit et explicite en quoi elles impactent les personnes handicapées. Il éclaire également sur de nouveaux dispositifs mis en oeuvre pour développer l'accessibilité et favoriser l'inclusion à tous les niveaux.

    Synthétique et pratique, ce guide permet aux personnes en situation de handicap et à toute personne concernée par leur accompagnement (famille, professionnels, associations, pair - aidants...) d'avoir une vision globale et concrète sur le Droit applicable, tout en facilitant la compréhension des démarches à accomplir et des éventuels recours.

    Que veut dire : "droits attribués "à vie" ? Quel est le statut des accompagnants d'enfants en situation de handicap ? En quoi consiste le "pôle inclusif d'accompagnement localisé" ? Quel est le cadre d'intervention des entreprises adaptées ? Qui est concerné par un projet d'accompagnement à l'autonomie en santé ? Que recouvre la notion de "logement évolutif" ? Qu'est-ce que l'habitat inclusif ? De quel soutien peuvent bénéficier les aidants ? Quels seront les impacts de la future réforme des retraites ?

    Autant de points abordés dans ce Guide 2020 qui contient également des éclairages sur des pratiques visant à l'élaboration d'une charte handicap, à développer l'accès aux loisirs pour l'enfant en situation de handicap, à sensibiliser au handicap invisible et à mieux prendre en compte le handicap psychique.

  • Michelle Arcand et Lorraine Brissette, fortes de leur expérience clinique se sont penchées il y a plusieurs années sur la question de l'épuisement en relation d'aide. Elles ont publié divers ouvrages sur la problématique qui ont pour mission de dépasser le descriptif de la situation pour se concentrer sur les causes fondamentales du problème.

  • Nous vivons aujourd'hui dans une société marquée par des difficultés à vivre ensemble, dans le respect des valeurs, des rôles et des places de chacun. Cette problématique se retrouve, à un autre niveau, au sein des établissements d'accueil de jeunes enfants. Les professionnels doivent en effet désormais apprendre, sans y avoir été formés, à coopérer d'égal à égal avec les parents.

    Cette nouvelle donne oblige chacun à reconsidérer sa place et à prendre en compte celle de l'autre. Comment se déroulent ces interactions et où puisent-elles leur origine ? De quelle place parle-t-on et pour quels parents? Quelle compétence développer du côté des professionnels pour contribuer à fonder le "vivre ensemble" ? Partant de l'étude des origines des structures petite enfance, les auteurs interrogent l'évolution des liens parents/professionnels et analysent les intérêts et les limites de ces interactions. Sont également présentés des outils de compréhension et d'action pour faciliter les relations autour du jeune enfant. Parce que ces établissements, centrés sur l'éducation collective, jouent un rôle majeur dans la société actuelle et contribuent à construire celle de demain, cet ouvrage a pour objectif d'aider parents, professionnels, formateurs et partenaires à mieux comprendre les enjeux et les appuis qui vont donner aux parents la possibilité d'occuper une place tout en permettant aux professionnels d'ajuster la leur. Enfin, pour la réédition de cet ouvrage, les auteurs se réinterrogent quant aux relations parents professionnels en lien avec la réactualisation du contexte socio-politique et les nouveaux enjeux dans le champ de la petite enfance.

    Sur commande
  • L'économie sociale familiale repose sur une conjugaison de relations entre le public, les organismes de tutelles, les partenaires, les financeurs et les professionnels. A cette multiplicité d'intervenants s'ajoute une mutiplicité de disciplines (éducation sanitaire, vie familiale et sociale...) dans des domaines très variés : surendettement, logement, organismes de consommation... Ce contexte particulièrement exigeant nécessite l'apprentissage d'une méthode spécifique pour les étudiants en action sociale, afin qu'ils disposent des outils de recherche et d'analyse pour répondre aux questions qui pourront se poser dans le cadre d'exercice de leur profession. Dans cette optique, une bonne maîtrise de la recherche bibliographique, du questionnaire, de l'entretien, de la revue de la littérature ou de la méthodologie de projet est indispensable. Ces exercices font ici l'objet d'une description explicitée et illustrée de situations concrètes, issues de la pratique professionnelle. Les différentes démarches sont présentées de manière pédagogique, afin que l'étudiant en comprenne les objectifs, la procédure et les applications. Cette troisième édition mise à jour (recherche bibliographique et documentaire ; représentation graphique ; exemples actualisés) et enrichie (note d'aide à la décision ; fiche d'observation d'un professionnel ; productions écrites à l'issue des stages) est l'outil incontournable des étudiants en ESF et en action sociale, leur permettant d'acquérir les démarches qui leur seront essentielles lorsqu'ils seront en poste.

  • La Justice est constamment interpellée sur sa manière de traiter la délinquance des jeunes.

    Laxistes pour les uns, trop répressifs pour les autres, oubliant que le jeune délinquant est avant tout un enfant en danger, les juges sont fréquemment mis en cause. Également critiquée, la mythique ordonnance du 2 février 1945 sur l'enfance délinquante signée à la Libération que l'on entend régulièrement modifier, voire révolutionner.

    S'appuyant sur de nombreux travaux, les dernières réformes de 1995 et 2012 ont eu pour objectif de gommer la spécificité du droit pénal des mineurs, rendant la législation complexe au point d'être illisible. Le projet Taubira, supposé refonder la justice des mineurs dans l'esprit de ses initiateurs de 1912-1945 en redonnant la priorité à l'éducatif et se conformer aux engagements internationaux de la France, est mort-né.

    Quelles sont aujourd'hui les grandes caractéristiques du droit pénal des mineurs ? Peut-on encore parler de droit pénal spécial ? Quels en sont les acteurs ?

    Cet ouvrage, qui revisite en permanence l'histoire récente, est le fruit du travail d'un praticien du droit de l'enfance qui durant trois décennies a exercé les fonctions de juge des enfants, puis de président du tribunal pour enfants de Bobigny, et a porté de nombreuses réformes législatives, pénales comme civiles. Il vient compléter deux autres livres publiés récemment aux Editions ASH : L'enfant en danger et la justice et L'enfant victime d'infractions et la justice. Ce triptyque se veut un regard sur les rapports qu'entretiennent la justice et l'enfance : comment rendre justice aux enfants ?

  • Depuis l'extension par arrêté du 3 avril 2014 de la convention collective des entreprises de services à la personne du 28 septembre 2012, de nombreuses évolutions ont eu lieu tant sur le plan du droit du travail que sur le texte conventionnel originel.

    Dès lors, pour la Fédésap (Fédération Française des Entreprises de services à la personne et de proximité), il est apparu nécessaire que les entreprises commeles salariés puissent bénéficier d'un ouvrage simple et complet regroupant l'ensemble des textes conventionnels.

    Différentes questions peuvent se poser. Comment articuler les stipulations conventionnelles antérieures au droit positif ? Comment l'appliquer et interpréter les réserves posées par les arrêtés d'extension , identifier les modifications apportées au texte originel ?

    La Fédésap a souhaité que les professionnels disposent d'un outil fonctionnel reprenant l'ensemble de ces éléments avec des annotations claires et précises.

  • L'éducateur spécialisé aide au développement de la personnalité, de l'autonomie et à l'épanouissement de la personne ainsi qu'à la mise en oeuvre d'actions collectives en direction des groupes et des territoires, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d'insertion.
    Ce professionnel phare de la filière socio-éducative intervient auprès de publics variés : enfants ou adultes en situation de handicap, enfants placés, adultes en réinsertion... Son action se situe bien sûr dans le domaine social, mais aussi dans le secteur scolaire, dans le monde médical et dans la protection judiciaire. Cet ouvrage invite le lecteur à découvrir, au travers d'un vaste panorama, les multiples facettes de ce métier pivot : historique, sociologique, juridique, institutionnel, philosophique, etc.
    Manuel de référence et guide pratique, ce livre s'adresse à tous les acteurs du social, étudiants ou professionnels, formateurs ou universitaires ainsi qu'à tous ceux souhaitant s'orienter vers le métier d'éducateur spécialisé.

  • Le métier d'éducateur de jeunes enfants.
    La formation : le DEEJE. L'exercice professionnelle

  • La diversité des conflits entre les membres de la famille, de la fratrie et ceux-ci avec les équipes médicales et soignantes, posent autant de questions médicales, sociales, qu'éthiques des personnes en état de vulnérabilité avec la singularité des pathologies et des dépendances qui les concernent. En tant qu'approche innovante, la médiation familiale en santé publique introduit une nouvelle manière de faire et de penser dans la résolution des conflits intrafamiliaux en gérontologie, dans les soins curatifs, palliatifs et en fin de vie.
    Cet ouvrage est la première publication en France et en Europe qui propose des outils pertinents aux professionnels de santé, praticiens de la médiation et aux étudiants : l'acquisition des méthodes de la prise en charge spécifique aux situations conflictuelles singulières, difficiles et particulièrement complexes. La vision éclairante et un ensemble de principes pour guider la réflexion et pratique, apportent une connaissance sur toute la complexité de la dynamique conflictuelle, qui s'étend à plusieurs lieux et à différents niveaux dans le champ familial qu'en institution médicale.
    Il vient également apporter une contribution au processus de formulation de politique de santé publique, considérant la prise en charge des conflits intrafamiliaux dans les soins comme un déterminant d'amélioration des qualités de soins et de vie, des personnes malades (enfants, adultes), âgées, handicapées et aux personnes en fin de vie.

    Sur commande
  • Place donnée à l'enfant au sein de la famille et de la société. En définitive, la loi traduit et accompagne ces évolutions sociétales. L'intervention éducative auprès de la famille, et a fortiori de l'enfant, ne peut se faire que dans un cadre précis.
    Ce cadre de référence, déterminé par la loi, est indispensable à la construction d'une relation éducative avec la famille et l'enfant. Une connaissance suffisamment fine des droits et devoirs des différents acteurs familiaux permet d'appuyer son intervention sur des bases solides. Et il est tout autant nécessaire d'adapter les pratiques professionnelles au regard des nouvelles normes juridiques.

    Conçu avec et pour les travailleurs sociaux, ce guide leur permet d'acquérir les connaissances essentielles du droit de la famille et de l'enfant. Avec l'analyse de la jurisprudence et de nombreux exemples concrets, l'auteur créé une véritable interaction avec les lecteurs et les invite ainsi à mener une réflexion éthique sur les actions posées dans le cadre de la loi et à réinterroger leurs pratiques éducatives.

    Sur commande
  • Travail social dans les établissements ou services de droit privé ou de droit public. Le plus souvent, la responsabilité du travailleur social peut être engagée pour n'avoir pas respecté les obligations issues de son contrat de travail ou du cadre statutaire de la fonction publique.
    Plus rarement, le professionnel du secteur social peut se retrouver confronté à une inculpation pénale pour des actes graves commis dans l'exercice de ses fonctions. Enfin, l'activité qu'il déploie peut créer un préjudice à une personne prise en charge par un établissement ou à une personne tiers au service. Dans ce cas, il s'agit d'apprécier la responsabilité qui découle de ce fait préjudiciable.
    Dans cette 2e édition entièrement revue et mise à jour, l'auteur étudie successivement la responsabilité professionnelle du travailleur social, les principaux cas de responsabilité pénale, ainsi que la responsabilité civile et administrative du fait du travailleur social.

  • Inconnus du grand public, les éducateurs techniques spécialisés (ETS) exercent principalement leurs fonctions au sein des services et des établissements du secteur social et médico-social. Responsable de l'accompagnement socio-éducatif, de l'apprentissage et de la formation professionnelle ainsi que de l'encadrement à la production dans un atelier, les ETS accompagnent aujourd'hui un public diversifié en situation de handicap mental, physique, psychique ou social.

    Dès l'origine, les ETS ont occupé une position située à l'interface du secteur éducatif et du monde du travail. Ils se distinguent par le fait de posséder à la fois un diplôme de l'enseignement technique, une expérience professionnelle et des connaissances acquises au sein des centres de formation du travail social.Depuis la réforme de 2005 qui crée le diplôme d'Etat d'éducateur technique spécialisé (DEETS), la formation, jusqu'ici réservée aux personnes en situation d'emploi d'éducateur technique ou de moniteur d'atelier, est désormais accessible à tout détenteur d'un diplôme, certificat ou titre de l'enseignement technique équivalent au niveau du baccalauréat.

    Les auteurs s'efforcent de donner les clés de lecture permettant de connaître et de comprendre ce monde professionnel complexe, en pleine mutation et peu connu.

    Cet ouvrage de référence s'adresse aux étudiants de la filière éducative ou en sciences humaines et sociales, aux professionnels et aux formateurs du secteur social, aux enseignants-chercheurs ou encore à toute personne souhaitant d'informer des réalités du métier d'ETS.

  • Depuis la loi du 27 juin 2005, l'assistant familial n'est plus seulement un « accueillant » animé de sa seule bonne volonté et de son expérience éducative personnelle, mais un professionnel de l'aide sociale à l'enfance, formé et intégré à l'équipe pluridisciplinaire en charge de la situation de l'enfant. Comment l'accueil familial en protection de l'enfance est-il encadré et réglementé ? Comment obtenir l'agrément d'assistant familial et se former à ce métier ? Quels sont les droits, obligations et responsabilités d'un assistant familial ? Quelles sont les particularités de son contrat de travail ?

    Ce guide répond, en termes clairs et précis, à toutes les questions relatives au fonctionnement et à l'organisation de l'accueil familial. Il permet à la fois aux assistants familiaux et à l'ensemble des professionnels de la protection de l'enfance, services publics et secteur associatif habilité, d'exercer leur activité dans le cadre fixé par les textes.

  • Qu'est-ce qu'une enquête sociologique ? Comment choisir un terrain de recherche et élaborer une problématique ? Comment mobiliser des auteurs dans la construction d'une problématique ? Quels sont les outils et les méthodes appropriés pour le recueil de données ? Telles sont, parmi d'autres, les questions auxquelles cet ouvrage se propose de répondre.
    Destiné aux étudiants en travail social et plus largement en sciences sociales, ce livre est construit sous la forme d'un cours d'initiation à la méthodologie sociologique. Il puise ses ressources tout à la fois dans les expériences pédagogiques et de recherche des auteurs et dans les manuels de méthodologie de référence. Ecrit dans un style clair et vivant, il offre aux lecteurs des clés pratiques pour comprendre, le plus concrètement possible, ce qu'est une démarche d'enquête.
    Des exemples de sujets de recherche, de problématiques, d'applications des outils méthodologiques (entretien, grille d'entretien, grille d'analyse, carnet d'observation, enquête par questionnaire) sont développés tout au long de l'ouvrage ; ils permettront aux étudiants de mieux s'approprier la démarche d'enquête en vue, notamment, de réaliser un mémoire de fin de formation.

  • Au coeur des diverses formes de la relation d'aide, les professionnels des secteurs sanitaires et sociaux connaissent et vivent de profondes mutations des espaces qui leur sont dévolus.
    Or, la relation à l'autre (accueillis/accueillants, hôte qui donne l'hospitalité/hôte qui la reçoit, institués/instituants, etc.), indispensable, ne suffit jamais au fondement d'une pratique professionnelle qui ne prend son sens que d'un " au-delà " (de l'autre, de ses pratiques). Cet " au-delà ", cet " espoir qui se glisse à travers l'opacité des obstacles " (François Tosquelles) nécessite, inlassablement, un travail de la pensée jamais acquis, jamais achevé, jamais immédiatement finalisable.
    Les travaux de François Tosquelles et Jean Oury, pionniers parmi d'autres de ce mouvement, nommé en 1952 " Psychothérapie institutionnelle ", nous invitent, avec une belle constance, à poursuivre ces réflexions. Comment différencier ce qu'il en est de l'individu (souvent objectivé, instrumentalisé, des différentes classifications nord-américaines en matière de psychiatrie aux chartes qualité des établissements) et ce qu'il en est de la personne et des échanges qu'elle promeut et qui la constituent ? Comment éviter de se prendre pour un statut, de trop spécialiser et techniciser les rôles, d'homogénéiser une fonction vide de tout partage ? Comment permettre l'émergence d'un Collectif, au sens conceptualisé par Jean Oury cette machine abstraite à traiter l'aliénation dans le champ institutionnel ? Les contributions à cet ouvrage éclairent, à partir de pratiques cliniques dans des lieux qui révèlent différentes formes d'enfermement, les enjeux de la relation d'aide, de la formation professionnelle, continuellement à penser, à approfondir, à soigner...
    Les approches transdisciplinaires s'appuieront essentiellement mais non exclusivement sur les pistes frayées par la psychothérapie institutionnelle.

  • Inconnus du grand public, relativement méconnus dans leur propre secteur professionnel, souvent peu reconnus dans les établissements où ils sont employés, les éducateurs techniques spécialisés (ETS.) souffrent d'un déficit de visibilité et de légitimité.
    Leurs fonctions principales au sein des centres d'aide par le travail (C.A.T) et des instituts médico-professionnels (I.M.Pro), dans lesquels ils exercent majoritairement, sont liées à l'encadrement à la production, à l'accompagnement socio-éducatif, à l'apprentissage et à la formation professionnelle en vue de favoriser l'insertion des personnes handicapées ou en situation d'exclusion dans le milieu ordinaire ou protégé du travail.
    Cette position charnière qui repose sur une double compétence acquise au fil du parcours professionnel les distingue des autres travailleurs sociaux dans la mesure où l'accès à l'emploi et à la formation d'ETS. implique à la fois d'être en situation d'emploi et de posséder a minima un C.A. P et cinq ans d'activité professionnelle en lien avec leur qualification. La formation, le diplôme et son projet de réforme, les conditions d'exercice du métier, les trajectoires sociales mais aussi la construction sociale de l'identité professionnelle constituent autant d'objets analysés par les auteurs.
    Cet ouvrage de référence s'adresse aux étudiants de la filière éducative, aux professionnels et formateurs du secteur social, aux enseignants et aux étudiants en sciences humaines et sociales, ainsi qu'à toute personne souhaitant s'orienter vers le métier d'éducateur technique spécialisé.

  • En France, l'univers de beaucoup (de trop) d'enfants est fait de violence, d'instabilité, de carences de toutes sortes, quand ce n'est pas précisément de maltraitance. L'aide sociale et la justice jouent un rôle majeur dans la protection de l'enfance en danger.
    Qu'est-ce qu'une procédure d'assistance éducative ? Quelles en sont les différentes étapes et en quoi consistent-elles ? Parquet, juge des enfants, services sociaux..., qui fait quoi ? Comment gérer les situations d'urgence ? Quels sont les droits des parents ?
    Autant de questions et bien d'autres encore que sont amenés à se poser les professionnels de l'action sociale, mais aussi les familles et leurs conseils. Pierre Verdier et Jean-Pierre Rosenczveig éclairent de leur expérience les méandres de la procédure d'assistance éducative et le cadre du tribunal pour enfants, et portent plus généralement un regard critique sur la protection et la justice des mineurs.

  • On est légitimement choqué que des enfants puissent encore être victimes d'infractions. Mais c'est pourtant une réalité : certains enfants sont régulièrement victimes de faits pénalement répréhensibles. Force est également de reconnaître que d'autres subissent des violences, pas seulement de la part d'adultes, mais souvent d'autres enfants. On pense immédiatement aux violences physiques ou sexuelles, infligées dans la famille, mais aussi hors la famille, dans la rue ou dans des institutions, parfois même dans des structures relevant du dispositif de protection de l'enfance.
    Face à cette réalité, a émergé un droit pénal spécifique qui contribue à dessiner un statut de l'enfant. Ce dernier peut être victime d'infractions de droit commun ou d'infractions spécifiques. Et le fait que la victime soit mineure peut être une circonstance aggravante.
    Une procédure pénale particulière s'efforce en outre de compenser la faiblesse de l'enfant à se faire rendre justice. L'enfant victime a ainsi acquis le droit d'être acteur de la procédure contre son agresseur, notamment par l'introduction de dispositions lui facilitant la parole.
    Indéniablement, on va dans le bon sens avec une meilleure prise en compte des enfants victimes d'infractions pénales. Reste que composé de nombreuses règles ou dispositions entassées les unes sur les autres, accumulées au fil du temps et des réactions du moment, ce droit peut apparaître disparate, confus, complexe, difficilement intelligible.

    Sur commande
  • Depuis le décret du 1er août 2000 (modifié par le décret du 7 juin 2010), les structures d'accueil de jeunes enfants sont tenues d'élaborer un projet d'établissement. Cette obligation, si elle a devancé celle concernant les établissements sociaux et médico-sociaux instituée par la loi du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale, est bien plus imprécise et sans véritables modalités d'application.

    Les institutions comme les conseils départementaux ou les caisses d'allocations familiales fixent des cadres et des exigences autour du projet d'établissement, sans que les acteurs aient l'ensemble des clés pour mettre en avant leur propre dynamique au-delà de ces contraintes.

    Cet ouvrage revient, dans un premier temps, sur la démarche globale de projet, ses origines et son histoire. Il décrit les contextes international et national dans lesquels les projets pour l'accueil des jeunes enfants prennent place ainsi que le cadre plus spécifique du projet d'établissement. Un deuxième temps est consacré à une approche pratique de la démarche de projet avec la présentation de différents supports et outils possibles pour associer l'ensemble des acteurs concernés : enfants, parents, professionnels, gestionnaires et partenaires locaux. Enfin, des notions comme la diversité, la qualité et l'évaluation - questions au coeur des pratiques d'aujourd'hui - sont développées, afin de proposer des éléments de réflexion aux lecteurs. Au fil des pages, des témoignages de professionnels, de parents, de formateurs, de représentants institutionnels, d'intervenants et de chercheurs viennent enrichir le propos.

    Ces contributions aident à appréhender la complexité du projet d'établissement et ouvrent la réflexion, cet outil s'inscrivant dans une démarche en perpétuel mouvement. Ce livre s'adresse à tous les professionnels, parents, élus, gestionnaires oeuvrant auprès des jeunes enfants ou en position de responsabilité, et qui contribuent à la mise en oeuvre d'une politique petite enfance. Il peut, en outre, utilement servir de support aux formateurs et aux étudiants dans ce secteur.

    Sur commande
  • Notes d'information, rapports, évaluations... nombreux sont les écrits que les travailleurs sociaux sont amenés à rédiger.

    Des écrits qui vont le plus souvent servir d'aide à la décision concernant les usagers des services sociaux (enfant, adulte vulnérable, famille en difficulté, personne âgée...).

    Recueillir l'information, la sélectionner, structurer et rédiger son écrit... ce guide méthodologique fourmille de conseils pratiques pour faciliter le travail d'écriture.

    Il est un outil indispensable pour tous les travailleurs sociaux et pour ceux chargés de la relecture et la validation de leurs écrits.

empty