Sciences humaines & sociales

  • Deux textes à la portée écologique du géographe et libertaire français. Le premier, paru en 1880, est un traité de vulgarisation géographique en même tant qu'une médiation poétique et morale sur la montagne. Dans le second, il décrit les phénomènes naturels et les paysages au fil d'un ruisseau, de la source à l'embouchure.

  • " Qu'ont-elles en commun, toutes ces femmes aux personnalités si fortes ?Sinon l'intrépidité et le talent unique de savoir reconnaître leur instinct et soutenir leur désir. " Les grandes aventurières ne sont plus seulement des courtisanes: ce sont des conquérantes d'un type nouveau apparu dans la première moitié du XIXe siècle. Des femmes qui voulaient être des géographes, des botanistes, des ethnologues - bref des exploratrices à part entière ! Et elles ont conquis le monde, d'est en ouest et du nord au sud, le collet bien monté, pour que leur vertu ne soit en rien suspectée, leur corset étroitement lacé.
    Mais sous leur armure vibraient des émotions violentes, des sentiments brûlants. Et beaucoup ont vécu des amours, qui, pour êtres secrètes, n'en furent pas moins passionnées.

  • « Les subordonnés doivent considérer les ordres de leurs supérieurs comme directement émis par l'empereur. Toute désobéissance prend le caractère d'un sacrilège ».

    Rester trente ans dans la jungle en croyant que la guerre continue : le sous-lieutenant Onoda n'a jamais capitulé. Envoyé aux Philippines en 1944, dans l'île de Lubang, pour organiser la guérilla, cet officier japonais refuse d'admettre que l'empire aurait perdu la guerre et mène une résistance inlassable contre un ennemi fantôme jusqu'en 1974. À cette date seulement, après avoir perdu ses trois compagnons d'armes et vécu dans une solitude absolue, Onoda consent à renouer avec le fil de l'histoire et à sortir de la jungle...

  • «La méthode utilisée par l'association L214 est frontale et d'une efficacité redoutable : donner à voir sans pathos la réalité des élevages. Les faits parlent d'eux-mêmes. Nul besoin de maîtriser les nuances de la philosophie utilitariste ni d'être familier de la notion d'antispécisme pour s' émouvoir de ces images».

    Grâce à la détermination de ses militants, l'association L214 touche une part toujours plus large de la société, qu'elle encourage à ouvrir les yeux sur une réalité longtemps niée : celle de l'exploitation animale et des souffrances endurées par les animaux dans les élevages et les abattoirs.
    Aujourd'hui, L214 reste toutefois mal connue. Aussi, parce qu'il s'agit avant tout d'une aventure humaine et de l'histoire collective d'un projet associatif en perpétuel mouvement, ce livre en dresse un portrait qui se veut honnête et sensible.
    Il nous pousse ainsi à mettre à mal nos certitudes et à participer à une véritable révolution copernicienne, pour accepter que l'être humain ne soit plus au centre du monde et que les autres espèces n'aient plus à pâtir systématiquement de ses actions.

  • Ils se sont révoltés contre toutes les formes d'injustices, contre le monopole des grandes puissances maritimes, contre l'avènement du monde industriel, ils étaient nostalgiques des grands espaces vierges. Plutôt que de perdre leur liberté, ils ont préféré se diriger vers une mort certaine, anticipant avec sang-froid une issue inéluctable.
    Pour Mandrin, Olivier Misson - le pirate philosophe -, Calamity Jane, Marius Jacob... et tant d'autres assoiffés de liberté, la quête d'un monde meilleur tourne à l'obsession et devient leur ultime convoitise.
    Une justice arbitraire, l'enrichissement éhonté d'une minorité, l'oppression des plus pauvres font de ces hommes d'honneur écorchés vifs des hors-la-loi redoutés. Leur soif d'idéal appelle le sacrifice et se paie au prix fort : la roue, le peloton d'exécution ou l'acharnement aveugle des forces de police. Le vol, la cavale, la solitude marquent la destinée hors-normes de ces affranchis.
    Et si la plupart des faits d'armes de ces aventuriers sont connus de tous, leur véritable révolte est trop souvent passée sous silence. D'abord considérés comme de redoutables malfrats, ces hommes hors des lois exercent sur chacun d'entre nous une obscure fascination. Difficile de ne pas partager en secret leur soif de rébellion.

empty