Armand Colin

  • Il s'agira donc d'un livre de présentation des méthodes et moments successifs de la critique, et en même temps d'un essai d'interprétation qui vise à dégager la dynamique qui a gouverné ces deux siècles.

  • La deuxième édition de cet ouvrage, qui confronte les discours des théoriciens du théâtre occidental, d'Aristote à nos jours, prend en compte les travaux récents. Analyse textuelle, art de l'interprétation, esthétique de la réception, tels sont les différents modes d'approche du phénomène théâtral, qui sont dictés à chacun d'eux, tant par la problématique de la période à laquelle ils appartiennent que par leur pratique personnelle, philosophique, littéraire ou scénique.  Accompagné d'un glossaire, d'une chronologie sur les théoriciens de l'esthétique théâtrale et d'un index des noms d'auteurs, ce livre constitue un outil de référence pour les étudiants de lettres, les candidats aux concours de recrutement, les élèves des cours d'art dramatique et pour tous ceux qui s'intéressent au théâtre. 

  • La littérature comparée est devenue une anthropologie littéraire qui interroge les cultures pour comprendre les textes. Ce manuel offre une synthèse inégalée sur l'évolution des pratiques et méthodes de cette discipline. Partant des origines dans la seconde moitié du XVIIIe siècle pour parvenir à son renouvellement à l'heure des études européennes, il atteint ces deux points fondamentaux que sont la réflexion sur l'identité européenne et l'idée du relativisme esthétique. Cet ouvrage est appelé à devenir un fondement théorique de la discipline.

  • La littérature de jeunesse n'a pas encore donné lieu de manière synthétique à une approche générique universitaire. Une telle approche, purement littéraire, n'a pas encore été proposée sur la marché et fera le bonheur des étudiants !
    Le but de cet ouvrage est de produire une présentation efficace de la littérature de jeunesse, de la définir et de donner les clefs d'approche d'un genre qui résiste encore à l'analyse universitaire.

  • Les grandes théories du théâtre Nouv.

    Analyse textuelle, art de l'interprétation, esthétique de la réception, tels sont les différents modes d'approche du phénomène théâtral, qui sont dictés à chacun d'eux, tant par la problématique de la période à laquelle ils appartiennent que par leur pratique personnelle, philosophique, littéraire ou scénique.
    Accompagné d'un glossaire, d'une chronologie sur les théoriciens de l'esthétique théâtrale et d'un index des noms d'auteurs, ce livre constitue un outil de référence pour les étudiants de lettres, les candidats aux concours de recrutement, les élèves des cours d'art dramatique et pour tous ceux qui s'intéressent au théâtre.

    awaiting publication
  • Voici un ouvrage riche et abordable, aussi amusant qu'instructif, sur le fonctionnement des jeux verbaux et des créations verbales. Ce livre offre une vue d'ensemble organisée, abondamment illustrée, où les procédés s'éclairent les uns les autres. Il vise la pleine compréhension des jeux de langage et, par conséquent, une connaissance accrue du fonctionnement de la langue française.
    Il s'adresse aux étudiants en langue et littérature françaises, en linguistique, en communication, en publicité mais aussi à tous les enseignants et professeurs de langue et de littérature française et à tous ceux qui aspirent à le devenir. Tous les amoureux de la langue française, en particulier ceux qui ont un intérêt marqué pour ses manifestations ludiques et humoristiques, ne manqueront pas d'être passionnés par ce livre.

  • Chacun a noté l'expansion du genre autobiographique et son succès auprès de tous les publics. Beaucoup déplorent ce phénomène et objectent que l'autobiographie n'est pas un genre littéraire. Cet ouvrage, au contraire, propose une définition, une défense et une illustration de l'autobiographie en priorité à travers la littérature française. Il s'agit d'abord de définir ce genre très controversé en présentant tous les termes d'un débat qui demeure très vif.
    La religion, l'histoire et la psychanalyse sont bien souvent de puissants motifs de l'acte autobiographique, qui a pourtant trouvé, au fil du temps, sa pleine autonomie. Le pacte autobiographique évolue depuis l'acte testamentaire jusqu'à la communication d'une mémoire vive, en passant par des engagements de plus en plus radicaux: l'écrivain se raconte au plus près de sa vie, de son corps. La vie et le sexe étant l'objet même de l'autobiographie, celle des femmes est étudiée en tant que telle.
    Des portraits d'autobiographes jalonnent la préfiguration du genre (saint Augustin, Abélard et Héloïse, Montaigne), son émergence (de Rousseau à George Sand), son épanouissement au XXe siècle (de Gide à Camus) et ses voies nouvelles (avec Leiris et Perec). Les mutations du geste autobiographique (carnets, enregistrement sonore, radio, illustration photographique, audio-visuel...) sont également explorées.
    L'actualité du sujet apparaît à travers trois tendances: un espace original - entre roman et autobiographie, désigné par le terme d'«autofiction» -, des récits vrais, nus et sobres et, enfin, les autobiographies de la foi et de la désillusion, jadis appelées credo, qui connaissent un nouvel essor.

    Sur commande
  • La deuxième édition de cet ouvrage, qui confronte les discours des théoriciens du théâtre occidental, d'Aristote à nos jours, prend en compte les travaux récents. Analyse textuelle, art de l'interprétation, esthétique de la réception, tels sont les différents modes d'approche du phénomène théâtral, qui sont dictés à chacun d'eux, tant par la problématique de la période à laquelle ils appartiennent que par leur pratique personnelle, philosophique, littéraire ou scénique. Accompagné d'un glossaire, d'une chronologie sur les théoriciens de l'esthétique théâtrale et d'un index des noms d'auteurs, ce livre constitue un outil de référence pour les étudiants de lettres, les candidats aux concours de recrutement, les élèves des cours d'art dramatique et pour tous ceux qui s'intéressent au théâtre.

  • Notre époque se caractérise par la construction et l'élargissement de l'Union européenne.
    Cette idée n'est cependant pas neuve, et le " père de l'Europe ", c'est... Charlemagne ! Charlemagne est-il Français ou Allemand ? De nombreux faits actuels ne peuvent vraiment s'expliquer que si l'on remonte à l'époque médiévale. Exemple type : les relations particulières qui existent entre la France et l'Allemagne. L'Alsace et la Lorraine continuent de nous fournir le témoignage d'un passé commun. Cet ouvrage a pour but de faire connaissance avec l' " Allemagne " médiévale sous ses différents aspects.
    Si cet ouvrage, conçu comme une introduction, donc facilement accessible, permet de prendre la mesure de notre dette envers le Moyen Age et, conjointement, de liquider le cliché d'une période aussi obscure que lointaine, il aura pleinement rempli son rôle.
    Il est destiné aux étudiants germanistes soucieux de mieux connaître cette période réservée en général aux agrégatifs, et aussi aux historiens débutants ainsi qu'à tous ceux qui, intrigués par le nombre des commémorations actuelles, ont le légitime désir de s'informer sur leurs origines.

  • À la recherche du passé, amateurs et spécialistes sont de plus en plus nombreux à vouloir remonter dans le temps, jusqu'à l'Ancien Régime, soit les XVIe XVIIe et XVIIIe siècles. En France, en Belgique, en Suisse comme au Québec mais aussi en Allemagne, aux Pays-Bas et en Italie, bien des manuscrits de cette période sont écrits en français. Pourtant, ils paraissent illisibles.
    De fait, les scribes d'alors, constituant une minorité lettrée de la société, s'étaient dotés d'un système d'écriture particulier, destiné certes à économiser du papier et à gagner du temps, mais aussi à les valoriser puisque, de cette façon, ils étaient les seuls à pouvoir lire et écrire. La difficulté que nous rencontrons aujourd'hui était déjà celle de la majorité de la population à cette époque. Pourtant, il suffit de posséder le code pour réussir à lire les textes.
    Le présent ouvrage se veut un manuel de paléographie. La paléographie étant la science de l'écriture ancienne et le manuel un livre pratique, il vise, à l'aide de nombreux exemples, à initier le débutant à l'écriture manuscrite française des XVe-XVIIIe siècles. En découvrant et en apprivoisant la forme particulière de certaines lettres, les ligatures, les déformations dues à une écriture de plus en plus cursive, les abréviations des mots les plus usités, chacun peut maîtriser cette « science » qui n'est qu'une « technique » et lire le français d'hier.
    Cette cinquième édition a été revue, corrigée et augmentée d'un chapitre sur le « moyen français » et de trois nouveaux documents « très difficiles ».

  • Les auteurs et théoriciens français du XVIIe siècle, voulant que les spectateurs de tragédie oublient leur statut de spectateurs pour devenir les témoins hallucinés du déchaînement des passions ont rêvé d'abolir toute trace du code artistique pour faire croire aux spectateurs, durant le temps de la représentation, que les événements se racontaient d'eux-mêmes, comme s'il ne s'agissait pas d'une fiction inventée par un dramaturge. Mais pour effacer toute perception du code, ils ont paradoxalement instauré un nouvel ensemble de règles, les "règles classiques".  Pour éclairer cette spécificité paradoxale de la tragédie française, pour permettre de comprendre la nature des tragédies de Corneille et Racine, ce livre examine les fondements du système de la représentation classique, les caractéristiques de la dramaturgie propre à la tragédie française et les modalités d'intégration et de fonctionnement des caractères et des passions, avant de finir par interroger la notion de tragique elle-même. 

  • entre 1150 et 1350, l'italie connaît un essor urbain unique en europe : plusieurs dizaines de villes, dont la population n'a pas d'équivalent ailleurs, élaborent un système politique nouveau qui échappe aux cadres monarchiques et féodaux, établissent leur domination économique de la mer du nord à la mer noire, et mûrissent une culture qui prépare directement la renaissance.
    ce guide fournira aux étudiants l'essentiel des références bibliographiques permettant de traiter le sujet, avec une approche thématique.
    françois menant, professeur à l'école normale supérieure de paris, est agrégé d'histoire et ancien membre de l'école française de rome. il a notamment publié campagnes lombardes du moyen âge, rome, 1993, et, en collaboration, les capétiens. histoire et dictionnaire, collection bouquins, 1999. il a également collaboré à la storia economica e sociale di bergamo, vol. 2, bergame, 1999, et à la storia di cremona, vol. 2 (à paraître).

    l'italie et ses villes, du milieu du xiie au milieu du xive siècle : problématique et première approche bibliographique. identité, population, paysages urbains. villes et royaumes : histoire et institutions. la société urbaine. la mémoire collective et l'art de gouverner. du notariat à la littérature : une société de culture. la ville, lieu de production et d'échange. ville par ville. venise. gênes. milan. d'autres villes du nord. florence. d'autres villes toscanes et ombriennes. quelques monographies sur d'autres villes du centre-nord. rome et les villes du latium. naples. palerme. messine. d'autres villes du sud. cartes.

  • Cet ouvrage fait le tour de la question : son évolution, ses frontières (lecture scénique, mise en scène improvisée, etc.), la confrontation entre mise en scène et performance, les tendances de la scénographie en France et la mise en jeu des textes contemporains. Enfin, le théâtre du geste et la dramaturgie de l'acteur sont illustrés au fil de neuf mises en scènes et l'interprétation des classiques trouve une formulation théorique solide. Cette nouvelle édition actualise les données en constante évolution dans ce domaine.

  • L'épreuve écrite d'ancien français n'est pas le moindre des obstacles qu'ont à franchir les candidats au Capes de lettres modernes et aux agrégations de lettres et de grammaire. Et la question de sémantique lexicale qu'elle comporte n'est pas la plus aisée à affronter... Le candidat trouvera enfin ici tous les éléments d'une préparation efficace, réunis en quelque 400 fiches de vocabulaire. Traitant un par un les termes les plus usuels de la littérature médiévale - et les plus susceptibles de faire l'objet d'une question aux concours -, ces fiches sont structurées suivant le modèle attendu par les jurys (étymologie, sens en ancien français, paradigmes morphologique et sémantique, évolution ultérieure). Clair et pratique, cet ouvrage a le grand avantage de permettre de construire sa compétence par un travail régulier, pas à pas et fiche par fiche. Et le jeu des renvois internes est une aide décisive pour bien circonscrire les champs notionnels et sémantiques de l'univers littéraire du Moyen Age français.

  • Les théories narratives étudient le récit : qu'est-ce qui défi nit un récit, une histoire ? comment le récit s'organise-t-il par rapport à l'histoire ? y a-t-il un narrateur pour tous les récits ? etc.
    L'auteure s'intéresse ici à la question du narrateur dans le récit de fiction, c'est-à-dire à celui qui raconte à l'intérieur de la fiction.
    Elle étudie la conception et le rôle du narrateur dans les principales théories narratives contemporaines et prend part au débat qui oppose les deux grandes positions théoriques sur la question.
    Pour certains théoriciens, tout récit de fiction est un acte de communication, au même titre qu'un récit oral, une lettre, un compte rendu de presse. pour d'autres au contraire, le récit de fiction n'est pas toujours un acte de communication. selon ces théoriciens, le récit de fi ction a le pouvoir de signaler, par des marques linguistiques précises (« je », « ici », « maintenant » et la langue évaluative et expressive correspondante), que le lecteur doit construire un narrateur. en l'absence de ces marques, il lui est possible de percevoir d'autres formes et d'autres eff ets narratifs, que certains auteurs se sont tout particulièrement eff orcés d'obtenir.
    Sylvie patron propose ici les éléments d'une problématisation linguistique et pragmatique de la question du narrateur.
    Le livre est assorti d'un choix de textes littéraires sur le narrateur et d'index des notions et des noms.

  • Référence pour les candidats à l'agrégation de lettres modernes.
    Cet ouvrage offre les clés de l'évolution de la tragédie française depuis son apparition au XVIe siècle jusqu'à la fin du XVIIe siècle : comment et pourquoi passe-t-on d'une tragédie de la déploration des funestes conséquences des passions à une tragédie de l'action fondée sur l'affrontement des passions. Son originalité est de mettre en rapport cette évolution avec les débats sur les « règles classiques ». Sa nouveauté porte sur le jeu dialectique entre ce qui fait la violence de la tragédie et le carcan de règles de la tragédie à l'époque classique.

  • Ce manuel propose une initiation à l'analyse linguistique dans son application au français contemporain.
    Après une brève présentation de la linguistique comme discipline, sont présentées tout à tour les différents sous-champs de la linguistique : la phonétique et la phonologie, la morphologie lexicale, la lexicologie, la morphologie grammaticale, la syntaxe et la sociolinguistique. Conçue pour les débutants, chaque leçon est suivie de questions visant à vérifier les connaissances acquises (réponses en fin d'ouvrage) et agrémentée de citations et de jeux linguistiques.
    Cette méthode dynamique et ludique permet d'apprendre par soi-même et de s'auto-évaluer.

  • Ce livre a été écrit à partir de deux manuels - Linguistique pour le texte littéraire et Pragmatique pour le discours littéraire - bien connus des étudiants de littérature. À présent, ils disposent d'un seul ouvrage, ce qui est à la fois plus pratique et plus satisfaisant intellectuellement. Le présent ouvrage transforme en profondeur l'architecture des deux précédents, de nombreuses modifications de détails ont été effectuées et de nouveaux développements ont été introduits. Il s'agit donc d'un ouvrage neuf qui ne propose ni une théorie générale de la littérature fondée sur les sciences du langage, ni un traité complet des faits de style, mais qui fournit de nombreuses notions utiles pour l'étude des textes, en prenant pour fil directeur certaines problématiques des théories de l'énonciation et des courants pragmatiques. Les quatre sections dont se compose la seconde partie sont suivies d'une série d'« analyses », qui mettent à l'épreuve des textes les notions introduites dans les chapitres qui précèdent.

  • NouvautéQu'est-ce que la poésie

    Sur commande
  • Ces « grandes théories » constituent une présentation claire et précise des principaux développements de la linguistique. Elles se fondent sur une mise en perspective raisonnée de l'apport du Cours de linguistique générale de Saussure. Ce texte princeps qui consacre l'avènement et l'autonomie de la linguistique est resitué par rapport aux courants de pensée avec lesquels il rompt, mais également aux élaborations théoriques qui l'ont revendiqué comme nouveau point de départ.
    L'exposé des « grandes théories » obéit alors à une triple exigence : épistémologique, historique et pédagogique. L'ouvrage rend compte des principaux moments de constitution de la discipline : l'interrogation linguistique au XIXe siècle (la grammaire comparée), le moment saussurien (les diverses formulations du structuralisme et du fonctionnalisme), les modèles post-structuralistes (théorie de l'énonciation, linguistiques discursives, théories pragmatiques).
    Les auteurs ont voulu répondre à une demande pratique, en dotant enseignants, étudiants et chercheurs d'un outil pédagogique complet et maniable, stimulant pour la réflexion et l'entretien des connaissances, facilitant le repérage et l'apprentissage des notions.

  • Avant et pendant la Première Guerre mondiale, en Occident, ont fleuri des mouvements qui, parce qu'ils ont conjointement revendiqué un renouvellement radical des pratiques artistiques et une remise en question sociale plus large, ont a posteriori été appelés « avant-gardes ». Ce sont ces mouvements qui, du futurisme italien à dada en passant par le futurisme russe, l'imagisme et le vorticisme, sont au centre de cet ouvrage. Aucun, au moment de sa fondation, ne s'est pensé d'« avant-garde ». Tous ont en commun de s'être définis sur le mode de l'action collective, d'avoir été fondés en tant que groupes et de s'être pensés les uns par rapport aux autres. L'analyse fait émerger, dans le contexte de la modernité et du modernisme occidentaux du premier XXe siècle, la spécificité de ces mouvements autoproclamés, qui les distingue à la fois d'auteurs individuels d'« avant-garde » qui ne se sont jamais reconnus dans aucun mouvement et aussi d'autres groupes contemporains qui ne se sont pas autoproclamés tels le vorticisme vs Bloomsbury, le cubisme ou l'expressionnisme vs le futurisme ou le dadaïsme.

    Sur commande
  • notre époque, supposée prosaïque et désenchantée, reste fascinée par le surnaturel et manifeste envers lui un regain d'intérêt. il importe d'autant plus, si l'on veut jouir de ses fantasmagories en poète et non en dupe, de connaître les voies que l'irrationnel emprunte pour séduire nos imaginations.
    le surnaturel est cosmogonique : il engendre des mondes dont il trouve le modèle dans la pensée magique et qui s'alimentent à toutes les sources de l'irréel. l'exploration de ces mondes et l'analyse de leurs arcanes intellectuels constituent une invite à en goûter la poésie, et à relever les défis qu'ils tendent à la raison.
    on n'a cessé, au fil des siècles, de cliver et de hiérarchiser ces mondes. l'auteur de ce livre récuse ces distinctions traditionnelles entre foi et fantaisie, fantastique et merveilleux, genres nobles et genres populaires. il adopte une perspective panoramique et étudie la dynamique créatrice de l'ensemble des littératures du surnaturel, des grands textes sacrés aux comics américains, des contes de fées aux nouvelles fantastiques, des apocalypses spirites à la fantasy, des chansons de geste aux dessins animés et jusqu'aux traités de parapsychologie.
    ce livre s'adresse aux étudiants de lettres, d'arts et de sciences humaines.

    christian chelebourg est maître de conférences en littérature française à l'université de la réunion. il est l'auteur de nombreuses études sur jules verne, victor hugo ou alphonse daudet. il a notamment publié jules verne, l'oeil et le ventre (minard, 1999), l'imaginaire littéraire (armand colin, 2000), le romantisme (armand colin, 2001), prosper mérimée, le sang et la chair (minard, 2003).

    approches du surnaturel. le surnaturel et les lois de la nature. le surnaturel et l'imaginaire. le merveilleux, le fantastique et le surnaturel. configurations du surnaturel. anthropologie. sociologie. le monde enchanté. les contes de fées. les mille et une nuits. le monde signifiant. les sens des miracles. le coran et les signes. le merveilleux chrétien. le surnaturel moral et philosophique. le monde onirique. les créatures du rêve. l'écriture du cauchemar. l'écriture du rêve. le monde hanté. les fantômes sont parmi nous. l'amour des morts. la peur des morts. le monde halluciné. le génie et la folie. l'homme et les plantes magiques. poétique des stupéfiants. le monde déréglé. l'héroïsme superlatif. la parapsychologie. la réalité imaginée.

    Sur commande
  • L'épopée

    Judith Labarthe

    A la charnière de la littérature orale et de la littérature écrite, liant les cieux, la terre et les mondes souterrains, le genre épique est probablement le plus ancien et le plus durable que l'humanité ait cultivé. Fondateur de la culture européenne avec Homère puis Virgile, il connaît
    maints avatars selon les lieux et les temps, enchantant le Moyen Age des chansons de geste et de la matière de Bretagne, marquant la Renaissance avec Dante, s'absentant ou peu s'en faut d'une France trop " classique ", resurgissant avec le Romantisme et l'affirmation des nations et des cultures, et implosant dans les sombres volutes wagnériennes... Aujourd'hui, notre monde qui se croit désenchanté lui concède toujours une place, avant tout au cinéma (de La Guerre des étoiles au Seigneur des anneaux). Paradoxalement, il nous manquait un véritable travail d'exploration et de synthèse, propre à répondre aux besoins des étudiants comme des lettrés. Le voici, qui rend compte avec précision et talent tant de l'histoire du genre en Europe que de ses motivations, de ses thématiques (chants de célébration, de mort, etc.) et de ses univers de héros, de fées, de monstres et de simple humanité. Une attention fine est également portée aux procédés d'écriture et de récit : l'épopée sera toujours de l'ordre du chant, et de l'alliance
    rythmée des images et de la musique...

    Sur commande
empty