Archibooks

  • Petite commune des bords de la Loire, Iguerande accueille depuis quelques années, au sein de La Colline du Colombier, des gîtes ruraux d'un genre nouveau, fruits de la rencontre entre le chef étoilé Michel Troisgros et l'architecte Patrick Bouchain.
    Ces "cadoles", comme les ont baptisées leurs créateurs, en référence aux appentis des vignerons du beaujolais, inventent de nouvelles formes d'habitat pour les vacanciers, à la fois proches et incongrues dans le paysage rural qui les accueille. Constructions audacieuses et innovantes, elles reflètent les personnalités de Michel Troisgros et de son épouse Marie-Pierre, grands amateurs d'art contemporain.
    Elles n'en restent pas moins le fruit d'une entreprise humaine aboutie et d'une rencontre complice entre deux disciplines exigeantes qui partagent le même goût pour l'authenticité et l'esthétique. Toutes ces raisons justifient à elles seules que cet ouvrage soit le premier opus de la collection "Architecture étoilée".

  • Chacun a en tête une image particulière de la ville méditerranéenne. C'est, avant tout, une série de sensations : le bleu intense du ciel, le scintillement de la mer, le balancement d'un pin, les linges qui sèchent aux fenêtres, mais aussi la tonalité particulière du vent, le claquement des boules de pétanque, les deux-roues trop bruyants, les conversations qui meurent tard dans la nuit, les odeurs qui envahissent la rue... Toutes ces impressions trouvent difficilement leur place dans un manuel d'urbanisme. Elles sont pourtant ce qui fait la singularité et la beauté de la ville méditerranéenne.
    Bien au-delà des découpages territoriaux et administratifs, les villes de l'arc méditerranéen partagent, peu ou prou, une culture et des expériences communes. De Gênes à Barcelone en passant par Nice, Marseille et Montpellier, ces 10 millions d'habitants vivent dans un même paysage, face à la mer et le plus souvent adossé aux reliefs marqués de l'arrière-pays. Ils sont baignés par le même climat qui crée des similarités dans les rythmes et les occupations journalières.
    Sensual City Studio propose d'examiner cet ensemble urbain à travers les usages, les sensations, les atmosphères et souligne la nécessité de réintroduire ces critères dits subjectifs dans l'élaboration de la stratégie urbaine, économique et sociale de ce territoire.
    Il est urgent de donner une réalité à l'arc méditerranéen, cette métropole vivante et innovante à la pointe d'une économie urbaine durable, idéalement située entre Europe et Afrique.
    Enrichi d'une contribution du géographe Michel Lussault, le livre Belle Méditerranée, la métropole sensible dessine les outils pour une façon radicalement nouvelle d'aménager la ville au XXIe siècle.
    Cette étude a été réalisée avec la collaboration et le soutien d'EDF.

  • Panorama design 2011/2012 ; guide du design en Europe

    Collectif

    • Archibooks
    • 22 September 2011

    Le design est en plein essor et l'intervention des designers se déploie aujourd'hui dans tous les secteurs, avec une forte croissance dans celui des services et l'administration.
    Afin d'éclairer cette discipline en pleine ébullition, l'APCI - Agence pour la promotion de la création industrielle - propose tous les deux ans un guide européen du design : Panorama Design, coédité par les éditions Archibooks. Ce livre est un outil précieux qui aide à la compréhension des différentes facettes du métier et des enjeux du design, ainsi qu'au choix de partenaires pour des projets innovants.
    A la fois annuaire professionnel présentant les agences, organisations, concours et salons, c'est aussi un guide pratique qui donne une vision de ce que recouvre la notion de design et ses métiers aujourd'hui. Essentiel pour les entreprises, les acteurs de l'innovation, les agences de design et les étudiants, ce panorama sur le design européen rend compte de l'évolution du rôle du designer, tous les jours plus important dans les échanges économiques et culturels.

  • "Nous étions joyeux, ces jours et ces nuits, goûtant les espaces de la villa et leur transparente rigueur.
    Et parfois nous célébrions la gravité du soir. Cependant, nous n'avons pas tous vu les mêmes ombres, ni frémi aux mêmes cris. Et si certains ont cru voir des fantômes, d'autres ont joué aux fantômes."

  • Design parade 8

    Collectif

    • Archibooks
    • 22 August 2013

    Ce livre est le catalogue du 8e Festival International de Design. Il rend compte des expositions présentées lors du 8e Festival International de Design.

    En plus de l'exposition des projets des dix designers sélectionnés pour le concours, seront rassemblés :

    -une exposition personnelle de Bertjan Pot, designer, et président du jury Design Parade 8.
    -une exposition monographique consacrée à Marcel Breuer.
    -une exposition de pièces inédites de Sèvres - cité de la céramique, résultant de la résidence du designer Aldo Bakker.
    -la première exposition personnelle de Julie Richoz, lauréate du Grand Prix Design Parade 7, pièces produites lors des résidences à Sèvres, au CIRVA (Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts plastiques).
    -et une sélection d'objets récents par India Mahdavi.

  • Pascale Parillaud nous rapporte ses longues interviews du Chef sur l'histoire en cuisine du Lutetia et sur les produits au fil des 4 saisons.
    Cet ouvrage s'illustre et est illustré par les photographies de Philippe Exbrayat - fin gourmet, passionné de cuisine inventive, aux côtés des grands Chefs, il exalte son talent ; et Antoine Piechaud, dont la vision surprenante saisit les ambiances et les expressions sur le vif. "L'oeil des photographes s'allie à merveille au tour de main du Chef" : un beau livre assorti de nombreuses photographies du réputé Hôtel Lutetia de Paris, mais aussi de recettes de son Chef !

  • Le livre traduit dans un langage accessible le choix d'un travail de type monumental, sans négliger les aspects plus "intimiste" d'autres oeuvres, petites sculptures et dessins.
    Cet ouvrage retrace le parcours qui a conduit l'artiste d'oeuvres en bois comme le "nid" et de structures de type réticulaire, à ces lignes monumentales d'acier, composées de quinze éléments. Il permet de situer le travail de Nicolas Sanhes dans le champ élargi des pratiques sculpturales contemporaines.
    Par une étude approfondie de son travail ce livre dégage les enjeux de chacune des oeuvres dans la double relation qu'elle entretient avec les matériaux qui la composent et avec les dessins préparatoires. Le geste créateur est compris comme le moment "central" de cet agencement inédit de lignes dans ce que l'auteur a appelé une "géométrie incidente", c'est-à-dire une géométrie dans laquelle la singularité d'une invention se réalise en poussant à la limite les conditions mêmes de la construction.
    Une approche critique des sources et des influences rend compte de la position de l'oeuvre de Nicolas Sanhes en le rapprochant pour mieux l'en distinguer du travail de Bernar Venet, Marc Fornes ou encore Robert Schad. Tous travaillent à des constructions qui résolvent le problème de l'équilibre par des artifices techniques. Nicolas Sanhes, réalise des oeuvres qui se situent toujours à la limite de la rupture, rendant le danger si tangible que le miracle de l'équilibre en devient plus sensible et plus puissant.

  • Sur commande

  • Porté par une nécessité de reconquête urbaine, le vaste projet "Ville-Port" de la Ville de Saint-Nazaire comprenait l'étape clé suivante : un nouveau lieu de spectacle implanté au coeur de l'ancienne gare ferroviaire et de la base sous-marine. Ce sont Karine Herman et Jérôme Sigwalt, de l'agence K-architectures, qui ont imaginé ce théâtre dans l'ancienne zone industrielle.

    Le projet a dû relever le défi de concilier une architecture du Second Empire et un parti pris résolument contemporain. De son environnement immédiat, de son histoire industrielle, le théâtre puise une matière et un langage. Le béton est élevé au rang de matériau ultime et souverain et permet la masse minérale monolithique du bâtiment principal, évoquant celle de l'ancien bunker. Son aspect passe du lisse au ciselé, et une empreinte florale le lie au classicisme de la gare et aux théâtres romantiques. L'entrée du site est aujourd'hui cadrée par les vestiges de l'ancienne gare, deux pavillons liés d'une arcade pour un bâtiment tout en élégance et en contraste à découvrir absolument.

    Ce nouvel ouvrage des éditions Archibooks revient sur les étapes du projet, les aspects architecturaux, économiques et sociaux du théâtre de Saint-Nazaire et sur les liens entre les différentes périodes historiques et architecturales du site où il s'est implanté. L'équipe d'architectes a livré pour l'édition du Théâtre de Saint-Nazaire de nombreux éléments iconographiques (photographies, visuels de maquettes, étapes de chantier, etc.) et s'est prêtée aux entretiens recueillis par l'auteur, comme les autres acteurs du projet.

    Sur commande

  • Au coeur du très historique 6e arrondissement de Paris, le nouveau siège de la Banque Postale fait souffler un vent nouveau sur l'architecture parisienne.
    Poste Immo, maître d'ouvrage, a choisi Bouygues Immobilier pour l'accompagner dans la réalisation de ce programme ambitieux, donnant l'occasion à l'Atelier Chaix et Morel et Associés de s'exprimer par un geste architectural particulièrement audacieux. A la fois restauration d'un hôtel particulier du XVIIIe siècle, réhabilitation de bâtiments du XIXe et du XXe siècle et création contemporaine, ce projet témoigne de la métamorphose urbaine de Paris.
    Le nouveau bâtiment avec sa coque de verre réussit le tour de force de devenir un nouveau phare dans le quartier, sans jamais écraser de sa présence le patrimoine architectural de l'îlot, formé de l'hôtel Choiseul-Praslin, de l'ancienne Caisse nationale d'épargne et d'un centre de tri des années 1970. Chaque entité, très différente, trouve sa place dans un ensemble contrasté et singulier.

    Sur commande

  • Antony, le quartier du Noyer Doré

    Marie-Douce Albert

    • Archibooks
    • 8 December 2011

    Le quartier du Noyer-Doré à Antony est un bel exemple de renouvellement urbain.
    Souffrant d'une mauvaise réputation, abritant des populations en grande précarité, ce quartier avait besoin d'une grande transformation. L'opération entreprise par la ville d'Antony, animée par les équipes municipales qui se sont succédées et par la SEM 92, a permis de donner un nouveau souffle au quartier. L'ambition du projet était de reconquérir un bien-vivre ensemble et cela passe par la diversification de l'habitat, vecteur de mixité sociale importante, mais également par une nouvelle offre de services publics et de commerces de proximité, ôtant une sensation d'isolement.
    Enfin la valorisation paysagère joue un grand rôle avec la création du parc du Noyer-Doré, de nouvelles rues arborées et des espaces piétons plus accueillants. La ville s'étend et se reconstitue chaque jour par de petites interventions et de grands projets. Pour comprendre et mieux connaître ses développements, cette collection propose de synthétiser des projets en cours de réalisation, des réflexions menées ou des opérations tout juste inaugurées.
    Élus, aménageur, architectes, urbanistes et paysagistes sont les principaux acteurs ici interrogés sur leur manière de penser la ville de demain. Les territoires sont en mouvement et chacun d'entre nous est susceptible de juger de ces changements.

    Sur commande

  • Le tapis de Sigmund ; Sigmund's rug

    Anne Deguelle

    • Archibooks
    • 4 November 2011

    Sur commande

  • Il est admis par tous que l'architecture a un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique, et architectes et promoteurs se sont emparés de cette question.
    Bouygues Immobilier a imaginé "Green Office" avec l'idée de proposer des immeubles de bureaux à énergie positive - qui consomment donc moins d'énergie qu'ils n'en produisent, à l'échelle globale d'une année - et qui cependant conservent tous les avantages, en termes de coût et de confort, d'immeubles plus classiques. Ce sont les Ateliers 115, sous la direction de Ion Enescu, qui ont conçu et réalisé ce premier projet, idéalement situé à côté de la forêt de Meudon, premier d'une longue lignée.
    Production d'énergie renouvelable et limitation des dépenses énergétiques ont déterminé la volumétrie du bâtiment, ses façades, souvent en partant d'idées simples et efficaces, utilisées depuis la nuit des temps, et en les complétant avec des technologies de pointe - entre autres, des systèmes de gestion des dépenses énergétiques qui permettent d'ajuster les consommations automatiquement ou selon la volonté et les besoins de l'utilisateur.
    Mais c'est la volonté de créer un univers de travail confortable, lumineux et chaleureux qui a surtout guidé les architectes. Un cadre qui donne envie à chacun de s'impliquer et d'agir à son échelle pour faire de ce bâtiment une réussite.

    Sur commande

  • Architecture and the city

    ,

    • Archibooks
    • 22 August 2013

    Les années 2004/2008 ont vu la réalisation de la majeure partie de l'oeuvre construite de Jean Marc Ibos et Myrto Vitart à ce jour. Aucune publication ne regroupe ces projets une fois réalisés. La nécessité s'est alors fait sentir d'un ouvrage qui constituerait une sorte de bilan de la décennie en cours dans le parcours des architectes.
    Aux réalisations récentes sont joints quelques concours ou études significatifs d'une production qui s'est largement étendue et diversifiée au fil du temps.
    En complément des projets présentés et pour mieux en faire comprendre les ressorts, Jean Marc Ibos et Myrto Vitart proposent un portrait d'eux un peu particulier, un portrait par facettes, réalisé, indirectement, par l'intermédiaire d'une quinzaine de personnalités qui chacune posera, de son point de vue, aux architectes, une unique question.

    Sur commande

  • Tom Sheehan ; croquis 1997-2012

    Tom Sheehan

    • Archibooks
    • 31 May 2012

    Cet ouvrage rassemble une sélection de croquis et d'esquisses extraits des carnets de T. Sheehan, tous dessinés entre 1997 et 2012.

    Sur commande

  • Tramways à la française

    ,

    • Archibooks
    • 7 May 2013

    Sur commande

  • La halle Pajol

    ,

    • Archibooks
    • 27 May 2014

    Le projet de la réhabilitation de la Halle Pajol est un projet exceptionnel et très ambitieux : à la complexité de la mixité du programme (auberge de jeunesse, activités, bibliothèque et jardin) s'ajoute celle de la réhabilitation de la Halle, élément du patrimoine industriel du XIXe siècle. L'un des grands principes du parti architectural est la Halle comme enveloppe protectrice du bâtiment, la charpente de la Halle retrouvant son caractère d'abri.
    Les bâtiments, en contraste avec la Halle, sont des volumes très purs, parallélépipèdiques, construits en bois (murs, planchers et façades), posés sur des fondations indépendantes de celles de la Halle, et glissés derrière les poteaux de support de la couverture des sheds, en toute indépendance. Les jardins de Pajol, entre la halle et les voies de chemin de fer, s'étirent du nord au sud, dans la plus grande dimension du site, et comprennent un long jardin ferroviaire qui dessine un parcours continu.
    Enfin, le projet se veut un projet pilote qui minimise son empreinte écologique : il est le premier bâtiment public à énergie positive au monde en milieu urbain.

    Sur commande

  • Les rues Cuvier et Jussieu appartiennent à l'histoire urbanistique de la capitale et conservent leur charme réciproque: d'un côté les frondaisons poétiques du Paris d'autrefois, de l'autre, la raideur moderniste de la faculté des Sciences érigée dans les années 1960.
    A l'angle de ces deux voies se dresse aujourd'hui l'Institut de physique du globe de Paris, réalisé par les Ateliers Lion associés, une oeuvre parisienne et subtile. D'une surface imposante (16 000 m2), ce bâtiment se glisse en manivelle sur une parcelle étroite dont l'angle est judicieusement aménagé par un square ombragé ouvert sur l'espace public. Outre cette générosité, la pertinence de cette réalisation tient autant à son implantation qu'à l'uniformité de ses matériaux ou à sa bienveillance, puisqu'elle préserve deux bâtiments existants: l'ancien pavillon d'entrée de l'université Pierre-et-Marie-Curie et l'ancien laboratoire de ces célèbres physiciens.

    Sur commande

  • Gare Saint-Lazare : une rénovation

    Delphine Desveaux

    • Archibooks
    • 5 April 2012

    Depuis la création des chemins de fer au XIXe siècle, la gare est devenue le point central des villes.
    Lieu de départ vers de grands voyages ou lieu de passage quotidien, on y marche, on y court, on s'y retrouve. Deuxième gare de voyageurs en France, la gare Saint-Lazare est un coeur qui bat au rythme de ce flux et reflux de passagers. Depuis le ponton en bois d'où partait la première ligne de train française vers Le Pecq jusqu'au pôle d'échange qu'elle est aujourd'hui, la gare a connu de nombreuses transformations.
    Elle s'est adaptée à l'arrivée des différents transports, bus puis métro et RER, qui se sont ajoutés à la gare d'origine. La rénovation de la gare Saint-Lazare était devenue nécessaire pour l'adapter aux évolutions de la ville du XXIe siècle et à ses modes de vie. Elle a fait l'objet d'un chantier hors-norme, où l'intérieur de la gare était entièrement vidé, creusé puis reconstruit, pendant qu'autour les voyageurs continuaient leurs déplacements.
    Avec cette rénovation, la gare Saint-Lazare entre dans une nouvelle ère. Elle n'est plus le sas vers une succession de transports accolés les uns aux autres, mais un véritable lieu d'échanges. Elle n'est plus seulement un espace de départ ou d'arrivée, elle devient un espace de vie, dans lequel la ville pénètre.

    Sur commande

  • Sur commande

empty