Ange

  • Un sacré coco le commandant Attila Farkas de la police judiciaire niçoise. Fils d'un carrossier hongrois et d'une émigrée piémontaise, fin gourmet et grand amateur de courses hippiques, auto-proclamé Coco de Nice, le personnage en surprendra plus d'un par son sans-gêne et ses décisions désarmantes. Et ce n'est pas la découverte d'un vieil homme enterré dans du béton Place du Pin qui lui fera changer ses habitudes. Même quand cela devient une affaire criminelle hors du commun qui dépasse les frontières et se joue des mémoires. Du Vieux-Nice à Riquier, de Cannes à Grasse, d'Ilonse à Valbonne, de la guerre d'Algérie à la guerre d'Espagne, du fait divers au crime de guerre, comment lui et sa fine équipe vont-ils résoudre cette intrigue si humaine, si terriblement humaine ?

  • Un mafieux russe milliardaire, une ex-starlette du porno, une bande d'adolescents turbulents, un agent immobilier pas très clean, une épouse au foyer, une mémère à son toutou, une villageoise à la langue bien pendue, une prof stagiaire, un homme sauvage et solitaire. Des villas forteresses, un super-yacht, une grande roue, des projets faramineux, un canal bucolique, des petits pâtés imprévus.
    Depuis une Riviéra rutilante à un arrière pays austère, d'Antibes aux Préalpes d'Azur, de Golfe-Juan aux hautes terres de l'Estéron, de la Croisette au canal de la Siagne, sans oublier une visite historico-géographico-scolaire de Nice, les trajectoires de vie se télescopent en un roman policier fantaisiste, drôle, plutôt loufoque. Bref, il s'en passe de belles sous le ciel d'azur...

  • Qui a tué sur le télésiège de la Lombarde Abigaïl Shining, milliardaire américaine résidant à Monaco et ex-star du porno ? Comment et pourquoi ? Le célèbre commissaire Bellini de la Crim niçoise va être mis à rude épreuve, d'autant que ce chaud lapin, au cours d'une ténébreuse enquête, va tomber raide amoureux d'une pharmacienne céleste aux yeux de jade.
    Heureusement, il y aura pour l'épauler Marjorie, sa tonique collègue, et Séraphin, un gendarme bondieusard de Haute-Tinée comme on n'en fait plus, familier de Nabuchodonosor. Il y aura aussi, mêlés aux péripéties, «Greg l'Indien», un fils de hippy, deux loubards à moto, plus une noble et plantureuse magistrate du T.G.I., lubrique sur les bords.
    Mais attention ! Compte tenu du passé de la victime, certains chapitres classés X sont déconseillés aux âmes pures. L'auteur qui a commis naguère un docte traité sur «Les Chemins de la libido», a tenu à nous rappeler ici que la libido (hélas ?) mène le monde.
    Pour vous consoler de cette atmosphère interlope et tragique, il vous offre le Mercantour dans toute sa splendeur avec ses ciels et ses cimes, ses névés et ses fleurs, ses lacs et ses mélèzes.

  • Un prêtre en soutane, la canicule, un accident de train à la gare de Riquier, à partir de là tout s'enchaîne... Une fois de plus, Jacques Alessandra se plaît à composer sur les arpèges du roman noir une musique bien à lui où s'embarbouillent enquête, filatures, bonne chère et courses hippiques sur fond d'humour et d'un incroyable périple dans Nice et la région. Monastère de Laghet, couvent de Grasse, abbaye de Saint-Honorat, sans oublier la chapelle Saint-Pierre de Cagnes-sur-mer, beaucoup de lieux saints sont visités par l'inénarrable Coco de Nice reconverti en détective privé.
    Un vrai pèlerinage. Et cela vaut le détour. Au final, une affaire pas très catholique où il s'agit pour Farkas, désormais secondé par le jeune et fougueux Bartók, de découvrir pourquoi un, puis deux prêtres peuvent mourir en si peu de temps et de façon si brutale dans la célèbre baie des anges.

  • Stupeur ! Dans un quartier chic de Nice, le beau gazon du «Palais Basker» a été souillé par une crotte de chien. Peu après - horreur et indignation ! - Roméo, le beau, l'adorable labrador d'une résidente anglaise, Mrs Miranda Milligan, est retrouvé mourant sur le perron. Que s'est-il passé ? Une autopsie est requise et une enquête lancée. Cette fois, ce n'est pas notre légendaire commissaire Bellini qui va prendre l'affaire en main, mais Marjorie, sa fidèle et tonique auxiliaire qui s'est déjà illustrée par sa sagacité.
    Hélas ! Le «Palais Basker» n'est plus ce qu'il était à la Belle Epoque. On y découvrira une gardienne d'immeuble antifranquiste, un chirurgien-dentiste douteux, une vieille comtesse royaliste avec Filou, son chihuahua adoré, un étudiant attardé, fan du Che Guevara, un écrivain russe raté, un psychiatre triste, un médecin charmant aux belles dents et une bimbo napolitaine.
    On aurait pu s'attendre à une enquête pépère... On va aller de surprise en surprise. Autant te le dire tout de suite, lecteur : ça va barder sur la Côte ! Notre Marjorie n'est pas au bout de ses peines et, par-dessus le marché, c'est elle qui va tomber amoureuse... Non, bigre de bigre, il ne s'agissait pas que d'une simple crotte de chien !

  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Vercors, situé en « zone libre », joue un rôle de refuge, dès le début de l'occupation. Il accueille de nombreux français et étrangers, victimes des mesures de discrimination raciales du régime nazi et du gouvernement de Vichy. Un lycée polonais est notamment ouvert dans la commune de Villard-de- Lans, en 1940.
    Sarah et Hannah, deux jeunes filles polonaises, sont élèves dans ce lycée. Pierre tombe sous le charme de Sarah, dès leur première rencontre. Mais, celle-ci est amoureuse de David, son voisin de Varsovie. Depuis qu'elle a fui la Pologne elle est sans nouvelles de lui. Hannah quant à elle, s'éprend follement de Pierre... Et puis, il y a Louise, amie d'enfance du jeune homme. Les jeunes gens rejoignent les rangs de la Résistance. Avec les maquisards, ils attendent avec espoir, l'application du « Plan Montagnard », indispensable pour combattre l'ennemi...
    Dans ce roman relatant les combats héroïques des maquisards du Vercors, la guerre côtoie l'espoir et l'amour, de l'enfer des camps de concentration, aux sites paradisiaques du Vercors et du Mercantour.

  • Dans ce nouveau titre de notre collection «noir méditerranée», Angèle de Ventabrun octogénaire niçoise vit une retraite active après une vie aventureuse entre espionnage et domaine viticole familial de Bellet. Passionnée par l'histoire de la Promenade des Anglais, elle collectionne souvenirs et oeuvres d'arts. A l'issue d'une croisière, elle disparaît dans le port de Gènes. Ses amies lancent des recherches, l'équipe du commissaire Barbera s'active. Mais des vols de diamants spectaculaires dans les palaces de la Côte d'Azur occupent les esprits. Entre recherches des diamants et recherches d'Angèle, les policiers niçois ne manquent ni de travail, ni de surprises, ni de contacts humain.
    Si la trame de cette intrigue vient de loin, les personnages et les lieux, entre Promenade des Anglais, Cimiez et collines niçoises, sont bien d'ici et d'aujourd'hui.

  • Polars niçois l'aventure continue !
    Nous retrouvons dans ce treizième polar niçois notre duo féminin qui avait signé en septembre 2015 "Mort-flash à Nice Ouest".
    « Ce pauvre caïman n'avait pas demandé à quitter sa Guyane natale pour finir étouffé par une femme nue dans un parc de loisir à l'ouest de Nice ». Quel est le secret de ce cadavre retrouvé au parc Phoenix ? Qu'arrive-t-il au beau lieutenant Vasco pour qu'il néglige autant son travail ? Maria, la femme de ménage extralucide, est-elle en passe de tomber dans les bras d'une secte ? Voilà les questions qui vont occuper l'esprit du commandant Fontan du SRPJ d'Auvare tout au long de cette enquête trépidante. Pour y répondre, il devra arpenter la ville de Nice, de l'Arénas au Port-Lympia, de Saint-Roch à la Libération, de Raimbaldi à la Madeleine, pousser jusqu'à Villefranche-sur-Mer, remonter la vallée de la Roya jusqu'en Italie, plongeant au coeur des sources piémontaises de l'identité niçoise.
    À travers un récit construit comme un puzzle, le lecteur aura toujours une longueur d'avance sur l'enquêteur. Parviendra-t-il à trouver la vérité avant lui ? Isabelle Luminet et Catherine Sackur nous entraînent dans un nouveau récit fascinant et baroque, qui mêle passé et présent, mythologie fantastique et questions d'une brûlante actualité.
    La photo de couverture est l'oeuvre de Christian Nicot (le président du collectif Photon).

  • En marchant du port de Nice au poste de Douane frontalier à Menton, on découvrira les rochers du Cap de Nice dominé de constructions de conte de fées, les mystères de la Pointe des Sans-culottes et de la Batterie de la Rascasse, la Darse médiévale de Villefranche puis les Chevaliers Hospitaliers, la marque du génie de Cocteau, celles de Nietzsche, de Maeterlinck, de Claude Monet aussi... les vacances de Churchill, maire honoraire de Cap d'Ail. Et puis les secrets de la carrière de meules du Moyen âge, du plus grand succès des Rolling Stone enregistré dans les caves d'une villa... et de la peinture à Saint-Jean-Cap-Ferrat du Cri, le tableau le plus cher du monde...
    Cette nouvelle édition enrichie, mis à jour et aussi plus pratique avec la mention des points de départ des différents sentiers. Il a été conçu pour des ballades d'ouest en est, avec comme point de départ le terminal de la ligne 2 du tram niçois et une arrivée à la frontière italienne.

  • Au cap d'Antibes, entre le boulevard de la Garoupe et la mer s'étend le domaine Mulholland. Des personnages fantasques s'y promènent à la lueur du phare, composent des scénarios, écoutent les voix de la nuit... Personne ne dort. Une employée de maison disparaît mystérieusement. On retrouve le corps d'une actrice dans sa villa. Les deux événements sont-ils liés ?
    La police, mobilisée par l'attentat du 14 juillet 2016, a peu de temps à consacrer à la question. Le commandant Fontan, alerté par son impétueuse femme de ménage Maria, paye de sa personne pour qu'on lui confie l'enquête. Il sillonne la ville de Nice, arpente la côte de Monaco au Suquet, l'arrière-pays de Châteauneuf-d'Entraunes à Sisteron, explore les coulisses des festivals de Cannes et d'Avignon pour comprendre les liens qui unissent les divers protagonistes.

  • Bannie par sa famille, Maria quitte son Piémont natal et se réfugie à Saint-Martin-Vésubie où elle donne naissance à son fils. Angelo y passe une enfance heureuse, puis sa vie bascule. Il lui faudra quitter Saint-Martin et partir sur les routes. Annot, Trigance, Nice, Entracque... des rencontres vont jalonner son parcours, façonner son existence. Il va apprendre le métier de boulanger, renouer avec ses racines italiennes et arriver à Roure. Au soir de sa vie, le chemin d'Angelo va croiser celui de Jonathan. Par les routes et les chemins du haut pays niçois et des préalpes de Grasse, suivant le tracé du GR5 de Briançon à Nice, ce roman est une itinérance retraçant la vie d'hommes et de femmes que le destin a rapprochés.
    Une saga familiale dans le Mercantour de 1938 à nos jours, qui permettra au lecteur une ballade entre les vallées de la Vésubie, du Var et de la Tinée sur les pas d'Angelo.

  • L'olivier de la paix : résistance niçoise, 1942-1944 Nouv.

    Dans son message du 25 février 1943, le général de Gaulle, appelle la jeunesse de France, à rejoindre les organisations de la Résistance. A Nice, au lycée Masséna, un groupe de lycéens et d'étudiants autour de Jacques Peirani, rejoignent la résistance. Marie, François et Marco font partie de ce mouvement avec Julia et Andréas, deux jeunes allemands ayant fui le régime nazi.
    Le 6 juin 1944, des maquisards tendent deux embuscades à l'ennemi au col de Toutes Aures dans les environs d'Annot, et dans le village voisin de St-Julien-du Verdon. L'attentat fait onze victimes dans les rangs de la Wehrmacht. En représailles, le 11 juin suivant, onze résistants, dont cinq lycéens de Masséna, sont lâchement abattus, à St-Julien-du-Verdon...
    /> Quelques années plus tard, en parcourant le Mercantour, Marie et ses amis se remémorent les heures sombres de la guerre. Au cours d'une cérémonie en hommage aux maquisards, Marco fait la connaissance de la belle et mystérieuse Claire.

  • Samba Niçoise

    Jean Emelina

    Nous sommes au début des années 80, l'action démarre sur la Côte d'Azur (entre Nice, Saint-Laurent du Var et La Bollène-Vésubie). Joseph Gouffignat, dit " Jojo Coolos ", maître-auxiliaire au collège Saint-Louis de Gonzague à Nice, a, depuis toujours, dans sa morne vie, rêvé de Brésil, de cocotiers et de garimpeiros*. C'est pourquoi, quand il peut, il va le jeudi à l'aéroport voir partir l'avion de Rio. Et voilà qu'un jour, dans le hall, fonce vers lui, essoufflée, affolée, une super-nana qui lui demande tout à trac de lui garder deux minutes ses bagages. Elle ne reviendra pas les chercher... Etourdi, ébloui, il va tenter de comprendre, tomber des nues, tomber amoureux, mener son enquête et se fourrer dans un incroyable guêpier. Ainsi démarre, à fond la caisse, la vie de Jojo Coolos. La vraie. Car tout homme porte en soi un rêve de garimpeiro* (*orpailleur).

  • On se souvient du jeune inspecteur Malaspina, expert dans la lutte contre le grand banditisme, qui, à la fin de Samba niçoise, avait débusqué une bande de truands.
    Les années ont passé. Nous sommes en 2006. Promu commissaire divisionnaire à Nice, René Malaspina, bien que pète-sec, a du vague à l'âme. La police est en crise, iI croule sous les dossiers et doute qu'on puisse jamais remettre de l'ordre dans un monde à la dérive peuplé de brutes et de fêlés. Seules consolations : son ami, le capitaine Bellini, un bon vivant, et la plage de Coco Beach où il aime se relaxer. Et voilà que par un bel après-midi de septembre, il remarque sur les rochers une splendide brune digne du Crazy Horse Saloon qui se dore au soleil. Il décide quand même de se remettre à l'eau. Comment pourrait-il imaginer ce qui l'attend ?...
    Ainsi s'amorce cette enquête singulière où le détective se retrouve à la fois enquêteur et victime. Comme la précédente, elle inaugure un nouveau style de polar où, au coeur du suspense, se mêlent violence et tendresse, horreurs et ferveurs, légèreté et mélancolie, humour et amour.

  • Voici l'héroïque histoire de l'humble Clotilde Soleilhavoup, ("Cloclo"), descendue tout droit de son plateau de Millevaches. Elle est moche, bigote, bigleuse, mais volontaire et cuisinière hors de pair dans la noble famille de Bourgazel à Paris. En plus, elle a découvert la Côte d'Azur.
    Cet été-là, malgré l'actuel climat d'insécurité, qui pouvait prévoir que des menaces terroristes pesaient sur l'illustre cité du Bailli de Suffren, de Brigitte Bardot et d'Eddie Barclay ? Ni la DGSE, ni la DGSI, ni même notre cher commissaire Bellini. Mais il y avait Cloclo, digne soeur de l'indomptable Catherine Ségurane, et tout un tas de puissances célestes étaient de mèche avec elle.
    Ses soupçons ? Ils venaient de sa pieuse fréquentation d'un mystérieux prieuré du Vieux-Nice et d'une rencontre bizarre qu'Adélaïde, sa jeune maîtresse, ("Didy"), folle de mode et affamée d'amour, venait de faire dans une boîte branchée de la capitale avec un play-boy aux yeux de velours.
    Le pire, en pleine fiesta, pouvait arriver.
    Vous l'avez compris l'action se déroule entre la ville de Nice, de la montée de Pessicart aux ruelles touristique du Vieux-Nice et de ses églises, à Saint-Tropez ses plages (Pampelonne, les pairies de mer...) et ses boites de nuit au seizième arrondissement de Paris. La photo de couverture est l'oeuvre de Louis-Paul Fallot notre spécialiste es-couverture Baie des Anges !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Retrouvez les aventures lubriques de Messalina, jeune beauté brune aux yeux bleus, déjà provocante et sensuelle, sous le règne Caligula.
    Jean-Yves Mitton nous donne ici sa version de la vie scandaleuse et dissolue de Valeria Messalina, la 3e épouse de l'empereur romain Claude. Orgies, débauche, luxure, tout est réuni dans cet album qui ne néglige pas pour autant la réalité historique.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Rome est cernée par les légions. Le vieil empereur, effondré car encore amoureux de celle qui fit de lui le plus glorieux cocu de l'Histoire, ne veut pas d'un ultime massacre que n'aurait pas dédaigné Caligula. Lors de l'assaut final du Capitole, après une vaine bataille, la Garde Prétorienne, la légion consulaire et les derniers fidèles de Messalina se rendent ou se suicident en se jetant du haut des murs palatiaux. Abandonnés par leurs esclaves, Caïus Silius, Messalina et sa mère Domitia se réfugient dans les appartements impériaux tandis que les ordres de Pallas les contraignent au suicide. Domitia Lepida réclame la mort et Messalina, au comble de sa folie, n'hésite pas à lui porter le coup fatal. Son dernier meurtre. Celui de cette mère débauchée par qui tout est arrivé, depuis le Temple de Priape jusqu'ici, au sommet de l'Empire.

  • Dans le Mercantour, en Haute-Vésubie, en plein coeur de cette belle région que l'on appelle "la Suisse Niçoise" tout près de Saint-Martin-Vésubie, la révolte gronde chez les bergers et les propriétaires dont les troupeaux, sont soumis à de fréquentes attaques de loups. Ceux-ci, se livrent à de véritables carnages, réduisant à néant le travail des éleveurs. Certains d'entre eux, au bord du gouffre financier, las de combattre ce fléau, mettent un terme à leurs souffrances morales, en se suicidant.
    Marie et François vivent une belle relation amoureuse. François, guide de Haute Montagne, est un défenseur inconditionnel des loups. Il veut protéger cette espèce animale, qui selon lui, fait partie intégrante de la nature et en garantit la biodiversité.
    Louis, le père de Marie est éleveur de brebis, il voue une haine féroce à ces prédateurs qui déciment son outil de travail. Il mène avec ses amis, une lutte sans merci pour en finir avec eux. Réprouvant l'attitude de François, il lui demande un jour de choisir clairement son camp ! François restant sur ses positions la discorde s'installe entre eux. Marie, est partagée entre les deux hommes et ne sait plus comment faire pour les réconcilier. Elle comprend les arguments de François concernant la protection des animaux sauvages, et compatit à la souffrance de son père qui se bat jour après jour contre les loups.
    Dans ce climat de mésentente et de haine, attisé par les suicides répétitifs d'éleveurs désespérés, Marie et François, trouveront-ils la force de se battre pour sauver leur amour ?

  • Lundi 14 Septembre. Jour de procès presque ordinaire à Nice où la Cour d'assises s'apprête à juger le meurtrier de deux jeunes femmes.
    Deux ans plus tôt, la découverte de ces étudiantes assassinées de plusieurs coups de couteau avait plongé la Côte d'Azur dans la crainte d'un tueur insaisissable.
    Le commandant Gabriel Lavilla et son équipe s'étaient alors engagés dans une course contre la montre pour identifier puis interpeller l'assassin. Et tant pis si l'homme n'avait jamais avoué, les charges étaient suffisantes pour le mettre à l'ombre et l'empêcher de récidiver.
    Et aujourd'hui, à l'heure du procès, Lavilla regrette déjà les cinq jours d'audience prévus. De longues heures inutiles selon lui car le verdict ne fait aucun doute...
    De plus il se serait bien passé de cette convocation au tribunal. Sauf que lorsque l'accusé persiste à nier, qu'un ténor du barreau se mêle de sa défense et que les failles d'une enquête se referment sur leur auteur, les certitudes volent en éclat et avec elles, la conviction d'une condamnation acquise d'avance.

  • Dans les années 40, après la « drôle de guerre », la France est occupée par l'Allemagne. François Giraud officier dans l'Armée des Alpes, est démobilisé lorsque celle-ci est dissoute le 25 juin 1940. Les départements frontaliers des Savoie aux Alpes-Maritimes, sont placés sous occupation italienne.
    A Valberg, François retrouve son ami Marco, comme lui guide au Club Alpin Français. En 1943, la Résistance s'organise partout sur le territoire national. Dans le Sud- Est des maquis importants voient le jour. Sur le plateau de Canjuers dans le département du Var, Marie est infirmière au maquis « Vallier », aux côtés du « Toubib de la Résistance ». Marco et François, commandent celui de Beuil-Valberg. Le 15 août 1944, c'est le débarquement de Provence...
    Dans ce roman aux multiples rebondissements, nous retrouvons les personnages chers à l'auteur. Marie, François et Marco, pris dans la tourmente de la seconde guerre mondiale, parviendront-ils à surmonter les horreurs, les vengeances et les trahisons, liées à cette période trouble de notre Histoire ? L'amour triomphera-t-il de la mort ?

  • Comment faire une rencontre quand on a dix-neuf ans et qu'on est confiné ?

    Lors du premier confinement de 2020, un étudiant niçois esseulé, se désespère, tourne en rond, arrose son jardin et écrit son journal intime. Il nous raconte sa vie à Nice, ses errements sur les chemins tordus du Mont Boron, sur les quais du Port, entre les rails du tram à la Place Garibaldi, ou le long de la voie ferrée du train des Pignes. A l'heure des changements climatiques et des dérives de la société moderne, il évoque à sa façon ses doutes face à l'avenir et sa nostalgie d'un passé idéalisé qu'il n'a pas connu. Mais il nous raconte aussi sa rencontre avec une jeune fille séduisante et énigmatique, et jusqu'où cette relation le mène...

    Un roman qui possède une narration singulière et originale qui permettra au lecteur de s'immerger dans la ville de Nice et les tourments adolescents à l'ère du covid !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Simon le Magicien est à la mode. Ce vieux mage guérisseur, prophète mais aussi noble sophiste, tient toute l'aristocratie romaine entre ses mains du fond de sa discrète villa de campagne grâce à ses onguents, ses prédictions et ses vastes connaissances. Sa table est renommée, ses conseils habiles et ses danseuses nues très chaudes. Il suffit de bien l'écouter.et de bien le payer.
    Lors de l'orgie qui suit le banquet, subjugué par Messalina que Silius vient de lui présenter, le Mage désigne Claudius à la jeune fille et lui fait entrevoir qu'un mariage avec cet oncle de Caligula lui serait hautement profitable et assurerait son avenir. Claudius, minable, vient de répudier sa quatrième épouse et noie son célibat et sa promotion temporaire dans les vins épicés tout en recherchant celle qui pourrait la remplacer parmi les invités.
    Messalina ne veut pas de ce vieillard ivrogne. Mais la prédiction de Simon l'intéresse lorsque le vieux mage lui apprend que Claudius est le successeur désigné par Caligula sur le trône impérial. Le Pouvoir est à portée de cuisse de Messalina.

empty