Tourisme & Voyages

  • Nos "anciens de Camargue", qu'ils aient été gardians, manadiers, pêcheurs, chasseurs ou autres, ont tous, enfouie au plus profond de leur mémoire, une somme insoupçonnée de souvenirs et d'anecdotes sur leur pays et leur activité. Des histoires souvent incroyables et fabuleuses, dignes des plus grands films de Pagnol. Parce qu'en un siècle ces hommes ont vécu de grands changements - la modernisation et le progrès -, leurs récits semblent venir d'un autre monde, comme hors du temps. Ils ont connu l'arrivée de l'électricité, de l'eau courante, de la motorisation, du téléphone, des clôtures... Malheureusement, la plupart de ces histoires s'en iront avec eux. Ici, autour du thème du bois des Rièges, qui donne le contexte et constitue le fil d'Ariane, une quinzaine de Camarguais livrent les meilleurs souvenirs d'une époque pas si lointaine. René Jalabert, Jacques et Armand Espelly, Marcel et Jean Raynaud, Jean Sol, Hubert Yonnet, René Lambert, Pierre Sellier, Roger Taillet et quelques autres ont ouvert leur mémoire à Annelyse Chevalier. Ces histoires vraies remontent à plus de soixante ans, mais émeuvent toujours autant leurs auteurs. Ces aventures de terrain souvent drôles, parfois difficiles ou tristes, nous démontrent combien, en peu de temps, le travail a changé, de même que la façon de vivre et les mentalités. Si, il y a soixante ans, les conditions de vie étaient moins faciles qu'aujourd'hui, elles comportaient visiblement moins de soucis et de contraintes. Quoi qu'il en soit, on décèle chez tous ces Camarguais une relation très forte à leur terre, proche de la nature, un amour profond pour les bêtes. Au terme de plus de quatre années de rencontres et de recherches, voilà les récits dévoilés, avec l'humble satisfaction de se dire qu'il restera une part de témoignage, une trace de ces personnages estimés et de leur vécu. Quant au bois des Rièges, endroit mythique de Camargue révélé par Joseph d'Arbaud et La Bête du Vaccarès, il est enveloppé d'une atmosphère légendaire et mystérieuse...
    Pouvait-il y avoir cadre plus symbolique pour ces aventures extraordinaires ? On apprend ainsi au fil des pages à découvrir ce lieu unique et préservé au coeur du delta, à mieux le connaître sans pour autant violer son intimité. Un véritable voyage dans le temps et l'espace pour tous les amoureux du terroir et des traditions.

  • Un portrait de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur par cinq grands photographes (John Davies, Bernard Plossu, Massimo Vitali, Jordi Bernardo et Gabriele Basilico), à travers ses monuments et paysages.
    Ce projet est le fruit d'une commande artistique passée par l'Agence régionale du patrimoine PACA à quatre photographes contemporains, de renommée internationale, dans le cadre de sa mission de sensibilisation des publics : Bernard Plossu, Massimo Vitali, John Davies et Jordi Bernardo.
    A l'occasion de cette commande, chaque photographe s'est vu confier un itinéraire ou un thème autour des " Monuments et paysages " de la région, l'objectif étant d'éclairer la fonction que jouent les monuments dans les imaginaires collectifs tout autant que dans la réalité de la vie quotidienne, mais aussi leur rôle dans la structuration des paysages et au sein de l'espace culturel et social, en tant que lieux de mémoire et objets du patrimoine.
    John Davies, photographe anglais, figure importante de la " New Topography Photography ", a été chargé du parcours le long de la vallée de la Durance, de Briançon à Avignon.
    Bernard Plossu, photographe français très marqué par l'esthétique de la déambulation, a travaillé sur les forts militaires des zones alpines et de la zone littorale, en noir et blanc et petit format.
    Massimo Vitali, photographe italien issu de la mouvance plasticienne, a photographié les monuments situés au bord de mer, de la Côte d'Azur notamment, ainsi que les places historiques de la Provence, mettant en scène ces paysages urbains et les monuments qui les structurent.
    Jordi Bernardo, photographe catalan, a réalisé en couleurs des images sur Marseille et sur la zone des bords du Rhône, des Saintes-Maries-de-la-Mer à Orange, apportant un témoignage sur l'urbanisation chaotique de la périphérie des villes historiques.
    A ces commandes s'ajoutent des oeuvres déjà produites de Gabriele Basilico, photographe italien spécialisé dans l'urbanisme et l'architecture, qui a réalisé en 2002, pour le compte de l'Agence, une commande photographique sur les sites antiques de la région.
    Chaque monument fait l'objet d'une courte notice historique présentant ses caractéristiques et accompagnant ainsi les photographies.
    Textes de Régis Debray (philosophe), Philippe Joutard (historien), Anne de Mondenard (conservateur du patrimoine), Bernard Millet, Vincent Gaston et Nathalie Abou Isaac (de l'Agence régionale du patrimoine PACA).
    Sous la direction de Bernard Millet et Vincent Gaston.


empty