Economica

  • Qualité et management

    Yvon Pesqueux

    L'objet de cet ouvrage est de prendre du recul par rapport à la référence écrasante à la norme ISO 9000 sur la base d'arguments d'ordre historique, didactique, académique et critique. Argument historique car il vise à resituer la perspective organisationnelle de la qua-lité dans le cadre des différents moments de la gestion de la qualité, logique qui constitue une question récurrente depuis les années 1920 compte tenu des méthodes et démarches qui se sont succédé depuis la Deuxième Guerre Mondiale. Argument didactique puisque cet ouvrage sera le moment de préciser un certain nombre de notions (modèle organisationnel, économie de la qualité, relation de service, processus, etc.). Argument académique car cet ouvrage va considérer la qualité comme un " objet " dont la conceptualisation contribue au développement du champ des sciences des organisations, qu'il s'agisse de leur volet théorique (théories des organisations), de celui des thèmes organisationnels (organization behavior) comme de celui des techniques d'organisation au regard des démarches, méthodes et modalités de gestion de la qualité. Argument critique car les dimensions politiques de la question seront mises en évidence. Cet ouvrage est destiné aux professionnels, universitaires et étudiants à un moment où il est temps de faire un point sur la perspective organisationnelle de la qualité, beaucoup trop marquée par les logiques protocolaires. Il s'adresse donc à ceux qui sont concernés par la mise en oeuvre de dispositifs de gestion de la qualité, qu'il s'agisse du volet ISO 9000 ou du volet TQM.

    Sur commande
  • Cet ouvrage a pour ambition d'être un propos d'étape dans un champ foisonnant qui est parti de l'apprentissage organisationnel pour être aujourd'hui relié aux perspectives de knowledge management ainsi qu'à la dimension plus large de la société de connaissance.
    La question de la connaissance sera ainsi considérée au travers des " objets " (entreprise, organisation, etat, société) tout somme des disciplines (" sciences des organisations ", droit, économie, sciences politiques, etc. ). il part de la perspective plutôt informelle avant de s'intéresser au management de la connaissance, d'aborder la question des organisations apprenantes (structures matricielles, organisations en réseaux, communautés de pratiques) et d'étudier les logiques de compétition du " marché de la connaissance " ainsi que des perspectives plus larges qui sont celles de la société de la connaissance.
    Cet ouvrage s'adresse aux enseignants et aux étudiants en sciences de gestion, sciences économiques et sciences politiques, ainsi qu'aux professionnels concernés par la mise en oeuvre de dispositifs de knowledge management, qu'il s'agisse du volet " système d'information " ou du volet organisationnel.

empty