Arts et spectacles

  • Le chanteur Nougaro. J'aurai littéralement été habité. Cet enchanteur de ma jeunesse dans les cordes. J'aurai vraiment été à la merci de cette voix. Fasciné par ses gestes lyriques. Ce boxeur frappait à l'âme. Comme d'autres au ventre. Ce boxeur de syllabes vous touchait, en chantant, à cet endroit où c'est pareil, L'âme, le ventre. Il n'y allait pas de main morte. Quatre boules de jazz. J'ai fini par mélanger toutes les nougasongs du bluesman. Pot pourri de mes proses rongées de rimes. Serai-je parvenu, dans ce livre, à capter la fréquence-Nougaro. Sa pensée soufflée jusque dans mes plus intimes fibres. "Mon seul chanteur de blues" n'est pas mort. Son alchimie du verbe swingué. Le lyrisme est une fête. Rimes ou prose.
    Ancien de "Normale sup'", écrivain, vivant à Toulouse et travaillant là où il se trouve (trains, avions, hôtels, cafés...), Yves Charnet est un spécialiste de Baudelaire et, poète lui-même, également un grand amateur de jazz et de tauromachie. Il cultive en outre une passion dévorante pour la chanson française : Lama, Sardou, Trenet... Poursuivant son autofiction sans fin, commencée avec "Proses du fils" (1993), il ouvre, dix ans après la mort de son ami, ses "archyves Nougaro".

empty