Yves Bamberger

  • Volume 3.Tout en évitant l'aspect trop formel, comme la simplification linéaire, Mécanique de l'ingénieur relie au modèle mathématique les idées physiques élémentaires et la vie quotidienne. L'auteur réussit anisi la diificile gageure d'établir un pont entre la réalité telle qu'elle est perçue par l'ingénieur, voire l'homme de la rue, et le modèle mathématique construit par la science. Ce livre, qui fait davantage appel aux mathématiques que les ouvrages anglo-saxons, est plus simple que les ouvrages analogues français et que ceux dits de mécanique théorique ou de physique yhéorique actuellement disponibles. L'ouvrage s'adresse aux étudiants des grandes écoles et des universités en formation d'ingénieur ; il permet d'étudier la façon dont on modélise le comportement des structures, notamment en vue de la construction dans les domaines les plus différents : nucléaire, spatial, automobile, etc. Les méthodes numériques s'appuient sur des modèles.

  • Tout en évitant l'aspect trop formel, comme la simplification linéaire, Mécanique de l'ingénieur relie au modèle mathématique les idées physiques élémentaires et la vie quotidienne.
    L'auteur réussit ainsi la difficile gageure d'établir un pont entre la réalité telle qu'elle est perçue par l'ingénieur, voire l'homme de la rue, et le modèle mathématique construit par la science. Ce livre, qui fait davantage appel aux mathématiques que les ouvrages anglo-saxons, est plus simple que les ouvrages analogues français et que ceux dits de mécanique théorique ou de physique théorique actuellement disponibles.

  • Tout au long de l'histoire, les découvertes de nouvelles sources d'énergie et de leur mise en oeuvre ont constitué un élément central pour le développement de l'humanité : c'est l'objet de la première partie de ce livre qui en fait le panorama jusque vers les années 1950. On y a vu que l'avènement de l'électricité à la fin du 19e siècle a marqué une nouvelle étape en rendant un accès plus aisé à l'énergie possible pour une part croissante de l'humanité dans un nombre croissant de régions, principalement dans les pays industrialisés.
    L'accès à l'énergie et spécialement à l'électricité reste encore très inégal ; en effet, plus d'un milliard d'habitants n'avaient pas l'accès à l'électricité encore en 2016. Depuis 1950, plusieurs évolutions ont eu un impact direct sur nos vies quotidiennes et les problématiques énergétiques, notamment : -L'impact des activités humaines, souvent désignées en tant qu'anthropiques, sur l'environnement (pollution, bruit), sur le changement climatique et sur la disponibilité des ressources est de plus en plus souvent pris en compte dans les décisions à tous niveaux.
    Plus généralement, les limitations des ressources naturelles, alors que la population mondiale continue d'augmenter, sont de plus en plus présentes dans le débat public mondial ; -Simultanément, la découverte de nouveaux gisements de ressources énergétiques classiques (charbon, pétrole et gaz), celle de nouvelles ressources (gaz et pétrole de schiste) ainsi que le développement, à des coûts raisonnables, de nouvelles technologies d'extraction de ces ressources ont permis, durant toute cette période, de satisfaire quantitativement la demande.
    Cela ne devrait se poursuivre-En outre, les usages spécifiques de l'électricité, telles que les technologies de l'information, de la communication et médicales, se sont multipliés et sont devenus majeurs pour la société, créant de nouveaux besoins en électricité.

empty