Tourisme & Voyages

  • Paris est en perpétuel mouvement, son évolution est vive et lente tout à la fois. C'est en photographiant les traces de son ancienne peau qu'on mesure le mieux combien la capitale a changé. Les clichés reproduits dans cet ouvrage ont été réalisés entre 1980 et 1995, autrement dit une éternité ! Ils oscillent entre nostalgie et mélancolie, immortalisant des traces (vieilles enseignes, peintures murales, plaques, boutiques vétustes...) qui étaient déjà désuètes il y a trente ou quinze ans et ont pratiquement disparu aujourd'hui.
    La photographie nous permet d'être un instant dans le ravissement de l'éternité. Hors du temps. Hors d'atteinte.

  • Puces de Paris

    Yvan Tessier

    Les puces de Saint-Ouen attirent irrésistiblement et plus que jamais. Jeunes et moins jeunes, touristes et Parisiens, créateurs et collectionneurs viennent y chiner, ou tout simplement flâner dans une atmosphère du Paris d'autrefois. Le fouineur trouvera toujours le singulier, et souvent la rareté s'il est avisé. Les objets y vivent une seconde vie. Paris Puces nous emmène pour une flânerie photographique aux étals du plus grand marché du monde, en nous présentant une galerie de photographies insolites d'objets drôles, bizarres, superbes présentés dans un désordre apparent, parfois très calculé, et avec beaucoup d'humour. Ils nous transportent loin, entre kitsch, surréalisme et nostalgie, pour un voyage dans le temps et dans la fantaisie.

  • Le 1er janvier 1860, les communes entourant Paris furent annexées à la capitale, l'élargissant au point de doubler son étendue.

    Chacun de ces villages ou faubourgs avait sa propre histoire, parfois très ancienne, dont il conservait les traces. Qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Des bribes ayant échappé à la régularisation haussmannienne : ruelles tortueuses, maisons basses couvertes de tuiles, nobles résidences de campagne ou plus vastes décors miraculeusement peu altérés comme il s'en trouve à Montmartre, Charonne, Belleville, Passy, aux Batignolles ou à la Butte-aux-Cailles.

    D'autres réalisations, villas ou lotissements au charme désuet, peuvent être postérieures à l'annexion mais tranchent sur la trame urbaine ordinaire. Elles sont la conséquence directe d'une histoire encore liée à la terre puisque c'est sur des champs, des garennes ou des jardins qu'elles ont fleuri. De même, dans le croissant du nord-est, les anciennes carrières de gypse ont été le sauf-conduit de maisonnettes alignées dans des ruelles noyées de verdure.

    Il se trouve donc un Paris qui ne se réduit pas au profil haussmannien mais où filtre à bas bruit un passé hésitant entre la campagne et la ville. Présentant chacun de ces anciens villages et leur histoire, Yvan Tessier part à leur découverte et en livre un portrait en 400 photographies.

empty