Yannick Vanderborght

  • L'idée de revenu de base inconditionnel est désormais au coeur des débats sur l'avenir de nos modèles sociaux. Elle consiste à verser à chacun un revenu régulier à titre individuel, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie. Diffusée en France à l'occasion de l'élection présidentielle de 2017, elle avait été peu auparavant soumise à référendum en Suisse et a fait l'objet de plusieurs expérimentations à travers le monde.
    Rédigé par deux spécialistes internationalement reconnus, ce livre offre la première synthèse systématique de la discussion aujourd'hui mondiale sur cette proposition radicale. Il explore ses origines historiques, discute les objections éthiques, économiques et politiques qu'elle soulève et jauge sa pertinence face aux défis écologiques et à la mondialisation. Il fournit un recueil d'informations fiables et d'arguments éclairants qui doivent être utiles à ceux qui plaident pour le revenu de base, mais aussi contre lui, en aidant à corriger les nombreuses erreurs factuelles et confusions conceptuelles que l'on trouve de part et d'autre.
    L'ouvrage n'en constitue pas moins un plaidoyer engagé en faveur d'une idée qui vise à rendre notre société plus libre et notre économie plus saine. Il ne manquera pas d'enthousiasmer, ou du moins d'intriguer, toutes celles et tous ceux qui veulent que le monde de demain soit plus juste et comprennent que, pour cela, notre modèle de protection sociale doit être profondément réformé.

  • Impossible aujourd'hui de penser l'avenir de nos systèmes de protection sociale sans évoquer l'allocation universelle, dont le principe est de verser, sans condition, à tous les citoyens, un revenu de base cumulable avec tout autre type de revenu. Défendue sous des appellations et pour des motifs divers par des universitaires et des militants, des hommes d'affaires et des syndicalistes, des formations politiques de droite et de gauche, des mouvements sociaux et des organisations non gouvernementales, l'allocation universelle a bénéficié de l'appui d'étranges coalitions et suscité de féroces oppositions. Pour certains, elle constitue un remède décisif à de nombreux fléaux, à commencer par la pauvreté et le chômage. Pour d'autres, elle n'est qu'une absurde chimère, économiquement impraticable et éthiquement inacceptable. En s'efforçant de donner d'un débat multidimensionnel, souvent confus, parfois émotionnel, un aperçu limpide, honnête et bien informé, ce livre fournit au lecteur une base solide pour former ses propres convictions.

  • This book brings together fifty of today´s finest thinkers. They were asked to let their imaginations run free to advance new ideas on a wide range of social and political issues. They did so as friends, on the occasion of Philippe Van Parijs´s sixtieth birthday. Rather than restricting themselves to comments on his numerous writings, the authors engage with the topics on which he has focused his attention over the years, especially with the various dimensions of justice, its scope, and its demands. They discuss issues ranging from the fair distribution of marriage opportunities to the limits of argumentation in a democracy, the deep roots of inequality, the challenges to basic income and the requirements of linguistic justice. They provide ample food for thought for both academic and general readers.

  • Depuis la seconde moitié du 20e siècle, les sociétés européennes se distinguent du reste du monde par leur haut degré d'interventionnisme étatique en matière de politique sociale. Les trois dernières décennies ont vu cette situation évoluer : le regain de mobilité internationale du capital et un discours économique dominant en faveur de la limitation du rôle de l'État dans l'économie ont commencé à éroder les bases de ces politiques sociales avec plus ou moins d'intensité selon les pays. La crise de 2008 a également provoqué une hausse brutale de l'endettement des États, des niveaux de chômage et de l'intensité de la spéculation financière. Ces évolutions modifient durablement les capacités de financement de l'État. La vague d'austérité qui en découle, sans précédent depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, remet aujourd'hui fondamentalement en cause les « modèles » sociaux en Europe.

    Cet ouvrage examine les récentes évolutions des différentes composantes des modèles sociaux en Europe avant et pendant la crise. Contribuent à cette réflexion des scientifiques spécialistes des questions sociales, politiques ou économiques européennes, qui souhaitent offrir une approche résolument multidisciplinaire dans une perspective comparative européenne. Le livre donne au lecteur une vision pédagogique et exhaustive des différentes problématiques liées aux politiques sociales en Europe dans le contexte de la crise actuelle.

    L'ouvrage intéressera les praticiens du droit social européen, les avocats. Il conviendra également aux syndicats, ONG ainsi qu'aux institutions.

    Sur commande
empty