Littérature traduite

  • Inédit en France à ce jour, ce roman a connu une carrière mouvementée: Meyer Levin, que Tereska Torrès vient d'épouser après la guerre, la pousse à jeter sur le papier tout ce qu'elle lui raconte de son séjour dans le corps féminin des Forces Françaises libres à Londres. A l'été 1948, déjà auteur d'un roman paru chez Gallimard, elle écrit ce texte que son mari traduit et vend directement aux Etats-Unis à Fawcett, un éditeur de paperbacks. Mais cette description franche des relations sentimentales, sexuelles et plus largement culturelles au sein d'un groupe de femmes pendant la guerre, ne peut que faire scandale : l'éditeur lui demande d'ajouter un personnage de narratrice chargée d'apporter une caution " morale " Le roman connaît divers procès pour " pornographie " au Canada et aux Etats-Unis, probablement parce qu'il met en scène avec autant de liberté homosexualité et hétérosexualité, et se vend à quatre millions d'exemplaires...

empty