Sylvène Edouard

  • Cette étude retrace l'histoire de l'éducation princière dans les cours d'Europe à la Renaissance. Grâce à une abondante documentation, un éclairage nouveau est porté sur les enjeux politiques incarnés par le prince dans le temps de sa formation.

    Sur commande
  • Corps d une reine

    Sylvène Edouard

    Le corps de la reine est celui d'elisabeth de valois, fille d'henri ii et de catherine de médicis, qui fut princesse de france puis reine d'espagne de 1559 jusqu'à sa mort en 1568.
    A partir de sources diverses et originales, sylvène édouard propose une biographie du corps de la reine pour démontrer qu'il fut un et politique. en soulignant l'importance du langage des signes corporels dans les cours de france et d'espagne à la fin de la renaissance, le sujet se déplace d'une cour à l'autre, oú les cultures du corps furent différentes, au point de devenir des frontières symboliques entre ces " nations ".
    Les signes éloquents du corps majestueux de la reine et son devoir d'enfanter un héritier révèlent aussi, de son baptême à sa mort, une pratique du don, celui de ces corps princiers qui furent éduqués pour se donner pleinement à leur dignité.

    Sur commande
  • La transgression traverse et interroge toutes les époques et toutes les sociétés. Le concept recouvre quantité de pratiques diverses au point d'être utilisé souvent extensivement et abusi- vement. Les choses pourtant paraissent simples. Transgresser, c'est aller au-delà de limites juridiquement, politiquement et socialement établies ; c'est aussi s'aventurer hors du territoire dessiné par le code moral de chacun. Au-delà de cette définition sommaire - qui n'intègre pas, par exemple, le vertige enivrant et libérateur qui peut accompagner la transgression, cet « éclair dans la nuit » dont parlait Michel Foucault - comment définir en toute rigueur, à partir de cas précis, ce que transgresser veut dire ?
    L'atelier « Sociétés en guerre » qui, au sein du laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, réunit chercheuses et cher- cheurs qui croisent fréquemment les pratiques transgressives dans leur travail, s'est attelé à cette tâche. La question de savoir ce que la notion de transgression désigne et implique se pose, en effet, de manière particulièrement aiguë en temps de guerre.
    D'où le parti d'aborder cette expérience de la transgression dans une perspective pluridisciplinaire à partir d'une observa- tion sur le temps long, de la Grèce antique à l'expérience contemporaine de la guerre civile au Rwanda.
    Les éléments de réponse que l'ouvrage apporte mettent en lumière le fait que la transgression est chose exigeante et, sou- vent, plus difficile à vivre et à admettre qu'on ne le croit.

    Sur commande
  • Ce volume, consacré aux Saintetés politiques autour de la Lotharingie-Dorsale catholique (ANR LODOCAT), du ixe au xviiie siècle, éclaire les enjeux politiques de la sacralisation de l'espace par la sainteté comme instrument du ou des pouvoirs religieux et laïques.

    Sur commande

    1 autre édition :

  • L'exécution d'un prince régnant, préméditée et largement informée, a pu souvent apparaître comme la condition nécessaire à l'affermissement d'un nouveau régime ou d'une nouvelle dynastie. Pourtant, comme l'écrivait Olympe de Gouges à la veille du procès de Louis XVI, "il ne suffit pas de faire tomber la tête d'un roi pour le tuer, il vit encore longtemps après sa mort". Le condamné est en effet considéré comme un authentique martyr par les nostalgiques de l'ordre ancien. Néanmoins, tous les princes martyrs ont, à un moment ou à un autre, fini par devenir des objets mémoriels gênants.
    Avec le soutien de la région Rhône-Alpes, de l'université Jean-Moulin Lyon 3, du LARHRA-UMR 5190.

    Sur commande
empty