Romans & Nouvelles

  • Scènes dernieres

    Stefan/Jude

    • Champ vallon
    • 1 November 1998

    " Encore onze " Histoires de vie-mort ", lesquelles ne font qu'une.
    Racaille, Retraites, Rats et Ratés nés de vers de La Fontaine ; deux éclaircies féminines en non-rencontres de Gina Vialli et de " Le Crémationniste " ; deux amis flaubertiens se retrouvent ; puis viendront vers chacun son jugement déjà premier, son Coma, sa Page des Obsèques, à lui le Nouveau-mort... Au centre : Que des journées ! " Jude Stéfan

    Sur commande

  • Que ne suis-je Catulle ; en ces presque 80 poèmes

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 25 February 2010

    « court paradis perdu coupable de Mort.
    Je ne puis aller au père.
    Mais aux filles et au vin.
    La loi m'y condamne hélas.
    Depuis Adam le glébeux.
    Que dégrossit Ève le.
    Serpent la tentant à.
    L'oreille de sa bifide langue.
    En quel idiome ? Il rampe.
    Ainsi que débout j'erre.
    En mes décombres.
    Couleur muraille.
    Que l'on rase ».

  • L'idiot de village

    Jude Stéfan

    • Champ vallon
    • 13 November 2008

    « En six nouvelles, un Idiot de village offrira cette particularité d'aussi bien incarner un Professeur extasié, une Adolescente perplexe, des Soeurs perdues, qu'un Aveugle aimé, un Utopiste comblé, un Obèse transi, un Amant rompant, enfin un Suicidant définitif : de la Littérature, c'est-à-dire une Idiotie première. » Variations dans ces nouvelles désabusées sur les thèmes chers à l'auteur : le temps, la mort, le suicide, la vieillesse, la femme toujours, amante, prostituée, soeur, mère, l'amour charnel et la littérature encore comme ultimes refuges contre l'ennui existentiel. Au service de ce cynisme dont l'humour n'est pas exclu, une langue admirable, à la syntaxe abrupte, syncopée. La voix - grinçante, acide, tendre aussi - d'un des plus grands poètes et nouvellistes actuels.

  • Chroniques catoniques

    Jude Stéfan

    • Table ronde
    • 2 April 1996
  • Caprices

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 13 May 2004

    "aux Gyrovagues à la fourbure du cheval profitons des trois w wein weib würfel vin femme et les dés (ô poëshies de Frédéric II !) Goliards ou Vagants qui chantiez en latin-allemand stetit puella rufa tunica eia !
    Riez-vous des choses dernières dieu, le jugement avant que le vent ne couche le Vieillard lui soit épargnée l'agonie urémique !

    Le terme de Caprices (Capricci, *kep, couper) désigne en tout art les oeuvres qui allient, au pur gré de l'auteur, dans leur architecture, la fantaisie à la réalité - ainsi les ruines dans les paysages.
    (Dictionnaire étymologique Labrune)" Jude Stéfan.

  • Pandectes (ou le neveu de Bayle)

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 3 April 2008

    Pandectes : Recueil de lois constitué sous Justinien au VIe siècle. Ici Commentaires: sorte de Bréviaire laïc ou Lexique partial figurant un résumé, par entrées électives, des dégoûts, refus, appropriations, rencontres, affinités d'un esprit critique lors de son parcours mini-baylien de Lecture-Littérature.

  • Xenies

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 13 February 1992

    Entre les critiques courtes (scholies) et les longues (chroniques catoniques), ces Xénies ou brefs essais variés - du Sens au Contemporain, de l'être tombal au Pied footballeur, du Sein à la Note, de la Peinture à la Mise à mort - offrent un autoportrait portant reconnaissance aux intercesseurs tels Rimbaud, Grosz, Barthes, Blanchot, Perros, Ponge, entre autres, selon le sens même du mot grec.

  • Ménippées ; p(r)o(so)esies

    Jude Stéfan

    • Argol
    • 22 September 2011

    Comme la plupart des écrivains Jude Stéfan vit avec entre les mains des livres et un carnet. Le projet de Ménipées est tout à fait nouveau dans son oeuvre : le premier « journal d'écriture ». Stéfan donne là un livre unique en son genre, « p(r)o(so)ésies », nourri de pensées personnelles, de citations relevées dans ses lectures ; mais surtout de proses et de poèmes inédits, écrits sur le vif, nés de ses rencontres et cheminements dans l'écriture, celle des autres et la sienne. Ménipées ouvre le secret de l'atelier d'écriture de cet auteur toujours novateur et résolument singulier. Le livre d'entretien Jude Stéfan donnait des clés pour comprendre une vie et une oeuvre, Ménipées prolonge, enrichit et révèle ses écrits par l'écriture même.

  • La crevaison

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 5 November 1976
  • La muse province - (76 proses en poemes)

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 29 May 2002

    Trois Lits reposent en ma demeure le Mortuaire où l'on sera sauvé le lit de Malade où l'on vous choyait le Solitaire où lire oublié l'une chambre longtemps reste close l' autre attendant votre fin l'ultime abandonnée aux Bibles : de vrai il n'est que tombe et cendres la vie ne nous prêta qu'insanité l'art n'est que des grands Seuls

  • L'angliciste

    Jude Stéfan

    • Champ vallon
    • 17 January 2006

    Vieillardise, la Bibliomanie, l'Anglicisme, enfin la Mort même en personne ou accomplie dans une vie captive. " J. S.

  • Cypres

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 21 April 1967
  • Liberes

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 11 February 1970
  • Idylles / cippes

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 7 March 1973
  • Aux chiens du soir

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 1 February 1979
  • Vie de mon frere

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 16 November 1973
  • Laures

    Jude Stéfan

    • Gallimard
    • 4 May 1984
  • Dialogues avec la soeur

    Jude Stéfan

    • Champ vallon
    • 1 September 1993

    Sur commande

  • Dialogue des figures

    Jude Stéfan

    • Champ vallon
    • 1 September 1993

    Sur commande

  • La fete de la patronne

    Jude Stéfan

    • Champ vallon
    • 1 September 1993

    Sur commande

  • Le nouvelliste

    Jude Stéfan

    • Champ vallon
    • 1 September 1993

    Dans l'air chez l'oncle Fabian ou chez les germanistes, alors l'inscription au fameux Club de Stevenson, avant la Vieillardise et la notice nécrologique - en illustrations du seul véridique penseur de l'ère : " Un homme qui pratique toute sa vie la lucidité devient un classique du désespoir " (Le Crépuscule des pensées). " Jude Stéfan

    Sur commande

  • Les etats du corps

    Jude Stéfan

    • Champ vallon
    • 1 September 1993

    Situations changeantes en ruptures : la découverte du corps à corps des adultes, la perte violente d'un proche qui devient l'origine de l'écriture, un bal ronsardien, une demande en mariage, le bonheur chez les Filles, aimées en tant que compagnes de misère et de plaisir, un célibataire magnifique, le pourrissement final d'hospice, enfin le passage à la légende... Une mise en forme musicale de phrases.

    Sur commande

  • Oraisons funestes

    Jude Stéfan

    • Champ vallon
    • 18 February 2003

    " y no quiero inventar o que no se ", je n'aime pas inventer ce que j'ignore, écrit borges (el cautivo), marquant ainsi le seuil ambigu de la nouvelle, entre vraisemblance et créativité.
    Cinq nouvelles amoureuses (la pharmacienne, une pléiade, la tante olga), quatre funèbres (oraison funeste), une dialoguée en leur centre même, pour un ultime effort d'oraison - ou assemblage de mots construits selon les règles du genre, " une chose pour laquelle on n'était pas né " (musil). j. s.

    Sur commande

empty