Soleil

  • Sous les paillettes.
    Nouvelle enquête pour le Commandant Achab et son lieutenant, Karim, cette fois dans le milieu du showbiz parisien :
    Une jeune et jolie chanteuse est retrouvée noyée dans la Seine, ligotée sur un banc public. Tout accuse son amant, un chanteur en perte d'inspiration qui verse méchamment dans la drogue.
    Achab, son éternel joint à la main pour compenser la sempiternelle douleur d'une prothèse de plastique, perquisitionne, interroge, ronchonne et boit des bières. Un magazine sensationnaliste semble impliqué ; le vieux flic flaire aussi un truc louche du côté d'un site Internet qui fournit des photos de stars prises sur le vif par des amateurs...
    Pendant ce temps, la mère de son jeune collègue, Karim, se meurt.
    /> Achab, enfant, avait été très ami avec son époux. Elle veut voir Achab dans trois jours. Achab prend peur...

  • Tout le monde a un secret, certains ont des démons !

    Karim vient d'être muté à la Crim', au 36, le mythique Quai des Orfèvres ! Dès le premier jour, ce jeune policier rencontre Achab, un vieux flic à la jambe de bois, vaguement effrayant et carrément atypique, qu'on a d'ailleurs préféré reléguer aux archives. Karim doit faire équipe avec lui sur une affaire de meurtre d'un député marron. Leurs relations s'onnoncent difficiles: le souvenir d'un homme plane en effet entre les deux hommes. Fath, le propre père de Karim et ami d'enfance d'Achab, mort dans des circonstances mystérieuses. D'une enquête à l'autre, Karim va prendre le temps d'en savoir un peu plus sur Achab (a-t-il abandonné son père ?) mais aussi d'apprendre son métier auprès d'un flic... magistral.
    Une série de feuilletons, très polar, très humains...

  • Serge s'est fait doubler, il n'a pas touché sa part du casse et ça commence à se faire savoir dans le milieu. De plus, sa fille, Angel, a été enlevée, et on ne lui laisse que quelques heures pour rassembler la rançon. Des heures qui s'effritent... Serge doit trouver une solution coûte que coûte. Pour ce « beau mec », spécialiste du braquage, la morale, c'est d'abord de respecter la famille. Mais les voyous d'aujourd'hui s'en fichent pas mal... Leur but, c'est le fric facile et rapide, tant pis pour les malchanceux !

empty