Se Houseman Michael

  • Publié une première fois en 1994, repris et augmenté pour cette deuxième édition, ce livre propose une nouvelle approche de l'action rituelle, à partir d'une analyse de l'ensemble de comportements que les Iatmüls de Nouvelle-Guinée appellent naven. Cette analyse offre ainsi l'occasion de reprendre et de développer, sur de nouvelles bases ethnographiques et théoriques, les idées formulées par Gregory Bateson, dans les années 1930, sur ce rituel de travestissement. Bateson voyait dans le naven un premier modèle pour l'étude des modalités culturelles de la communication. Les auteurs montrent que l'action rituelle implique la mise en place de réseaux complexes de relations, engendrés par la condensation de modes relationnels contradictoires. Ce nouveau cadre conduit à la construction d'identités complexes et de formes spécifiques de l'interaction qui définissent l'univers de vérité du rituel.

    Ce livre vise donc à articuler l'histoire de la pensée anthropologique, l'analyse détaillée de l'ethnographie et la recherche théorique. La première partie examine les interprétations du naven formulées par Bateson et ses successeurs ; la deuxième offre une nouvelle interprétation du rituel à partir de l'ethnographie récente ; la troisième propose une nouvelle approche de l'action rituelle et suggère, à partir de l'analyse de nouveaux cas ethnographiques, une méthode pour formuler une théorie générale.

empty