Rudolf Steiner

  • La connaissance de l'oeuvre littéraire de Rudolf Steiner se heurte à de nombreux obstacles. Elle est marquée en premier lieu par une hétérogénéité apparente, qui empêche de la saisir dans son intégralité. Les idées réformatrices qu'elle développe touchent des champs très variés, sans liens apparents : éducation, médecine, agriculture, spiritualité, arts, système bancaire etc.
    Entre deux... entre vie et histoire, passé et futur, action et réflexion, singulier et universel, nous souhaitons emprunter dans cet ouvrage un autre chemin, pour tenter de tisser le sens perdu d'une pensée singulière en l'agrégeant à l'immense réseau signifiant de l'histoire universelle. La démarche de Rudolf Steiner est affaire d'héritage, en amont comme en aval. Elle inscrit ses principes entre les écrits scientifiques de Goethe d'une part, et la création de l'anthroposophie d'autre part

  • « La sagesse primordiale a été conservée dans les centres de Mystères de l'Inde, de la Perse, de l'Égypte, de la Chaldée, puis dans les Mystères chrétiens. Les hindous parlaient des hiérarchies spirituelles dans le même sens que plus tard les Grecs et les Romains lorsqu'ils énuméraient la série des mondes : la Lune, Mercure, Mars, Vénus, Jupiter, Saturne. Denys l'Aréopagite avait en vue les mêmes sphères que les hindous, mais il insistait sur le fait qu'il s'agissait de mondes spirituels et recourait à des appellations dont il était certain qu'elles seraient prises dans un sens spirituel. Il parlait d'Anges, d'Archanges, d'Archées, de Puissances, de Vertus, de Dominations, de Trônes, de Chérubins, de Séraphins.
    Puis les hommes ont oublié ce que l'humanité savait jadis. » Rudolf Steiner Sommaire de l'ouvrage - La sagesse primordiale - La doctrine orientale du feu - L'apparition des premières formes animales - L'évolution de l'univers, de l'ancien Saturne au futur Vulcain - La formation du zodiaque - Les planétoïdes - La corporéité des Anges, des Archanges et des Archaï - L'ancien Saturne, l'ancien Soleil, l'ancienne Lune et la Terre - Saturne, Jupiter et Mars actuels - La voie lactée - L'avenir de la Terre.

  • Peut-on encore, de nos jours, travailler la terre sans l'épuiser et fournir aux hommes une nourriture qui stimule leurs forces ? Dès les années qui suivirent la Première Guerre mondiale, des agriculteurs et des scientifiques demandèrent à Steiner s'il pouvait les aider à mieux comprendre la terre, les plantes et les animaux et les conseiller dans leurs pratiques de culture. Steiner accepta et, du 7 au 16 juin 1924, Il vint faire une série de 8 conférences, dont certaines furent suivies d'échanges. Devant un public principalement composé d'agriculteurs, il posa les fondements d'une façon nouvelle de retrouver un lien avec la terre et de la travailler. Cette agriculture, bientôt appelée « bio-dynamique », veut redonner des forces de vie à une terre qui, à cette époque déjà, commençait à être soumise à la recherche exclusive du rendement, de la quantité et de la rentabilité au détriment de la qualité. Steiner propose aux cultivateurs une méthode moderne, scientifique, de concevoir la nature, les éléments, les minéraux, les plantes et les animaux, dans un souci de respecter l'environnement et de soigner l'homme par une nourriture de qualité dans un paysage vivant et diversifié.

    8 conférences du 7 au 16 juin 1924 et une allocution à Koberwitz, ainsi qu'une conférence à Dornach le 20 juin 1924

  • Nature humaine

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 1 January 2002

    " La pédagogie doit être un art et pas seulement une science.
    Nous avons besoin d'un esprit nouveau pour la science, et nous en avons besoin, pour commencer, dans tout ce qui a trait à l'art de l'éducation ! " Rudolf Steiner Ce cours sur la Nature humaine a été donné par Steiner à la douzaine d'enseignants qui fondèrent la première école Waldorf à Stuttgart en 1919. Partant d'une nouvelle phénoménologie de l'esprit, de l'âme et du corps, il s'efforce de lancer un pont sur l'abîme qui s'était déjà creusé entre les théories sur l'homme et la pratique de la vie.

  • Rudolf Steiner part d'une agriculture totale. Pour lui, l'idéal est qu'une exploitation agricole forme un tout "organique" dont les parties sont accordées entre elles, en sorte que cette exploitation, autant que possible, vive de ses propres ressources et se développe en un organisme agricole individuel et clos. E. Riese. "Le cultivateur matérialiste, lorsqu'il ne se contente pas d'une vie bornée, mais prend la peine de penser un peu...
    Est en mesure de prévoir à peu près dans combien de décennies les produits agricoles seront tellement dégénérés qu'avant la fin de ce siècle, ils ne pourront plus servir à l'alimentation." Rudolf Steiner

  • Propos sur le karma

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 24 January 2014

    Rudolf Steiner n´a jamais voulu édifier des systèmes. Son action consistait beaucoup plus à donner des impulsions pour une vie digne de l´être humain, ici et maintenant.
    La série « ?À propos de? » rassemble autour de questions centrales des idées-clés tirées de ses livres et de ses conférences, qui invitent le lecteur à mettre en mouvement sa pensée et à approfondir ses facultés de connaissance et d´action. Les brefs passages choisis ne prétendent pas faire le tour du sujet, mais tentent simplement d´ouvrir un accès à une oeuvre foisonnante et complexe.
    Les indications de sources données en fin d´ouvrage permettent de replacer ces extraits dans leur contexte. Mais ceux qui se contenteront de lire les fragments réunis ici trouveront déjà un précieux fil conducteur pour s´orienter.

  • Dans ces conférences faites à oxford en 1922 devant des auditeurs de plus de vingt nations, professeurs d'université et étudiants, rudolf steiner développe les objectifs et les exigences d'une éducation basée sur l'esprit.
    Faisant constamment le lien entre les idées et la pratique, il prend de nombreux exemples dans la vie de la toute jeune école waldorf qu'il a fondée trois ans plus tôt à stuttgart.

  • éthique et liberté

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 9 February 2015

    Les textes réunis dans ce volume révèlent un Rudolf Steiner presque inconnu : sorte d'anarchiste prométhéen, défenseur de l'individu autonome libéré de toutes les normes morales, sociales et religieuses traditionnelles. Les anciens modèles de comportement issus du platonisme, du christianisme et du kantisme font ici figure de témoignages dépassés d'une humanité encore dans l'enfance. Ce qui convient aujourd'hui au moi indépendant, c'est l'acte jailli de la libre connaissance de soi et du monde. En ce sens, Steiner poursuit les impulsions de Stirner (L'Unique) et de Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra) et donne du même coup un fondement épistémologique à ce qu'il présentera plus tard sous forme de « science de l'esprit ».

  • Sens de la vie

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 10 May 2006

    Quel est le sens de ma vie ? devant qui suis-je responsable et de quoi ? dans quelle oeuvre commune s'insère ma vie personnelle ? telles sont les questions due pose rudolf steiner dans ces quatre conférences.
    Il replace l'existence humaine dans son contexte cosmique, en insistant sur tout ce qui semble se perdre, mais sans quoi rien ne se construit.

  • Voyez-vous, les mouvements de la volonté et ceux de l'intellect sont des déploiements de forces en l'être humain qui ont deux vitesses très différentes. L'intellect bouge très vite dans notre espace-temps alors que la volonté bouge lentement. Si bien que, puisque nous appartenons au dévdoppement de toute l'humanité, nous avons un intellect qui a dépassé notre volonté. Ce dépassement est un fait de civilisation. Les êtres hunains sont très fortement intellectuels mais ils ne savent pas en faire grand chose, c'est pourquoi ils savent intellectuellement si peu. Mais ils considèrent ce qu'ils savent intellectuellement comme si cela leur donnait une certaine sécurité dans l'action. La volonté se développe lentement. L'eurythmie est aussi, en dehors du reste, une tentative de réintroduire de la volonté dans tout le développement de l'humanité.
    Le sur-développement de l'intellect retentit aussi dans les phénomènes organiques accompagnant le développement de la parole. 8 conférences, 1922.

  • La pensée de Noël et le mystère du « Je ».
    L'arbre de la Croix et la Légende dorée.
    L'apparition des Jeux de la nativité et des bergers.
    Les Jeux de Noël et l'extinction d'un courant spirituel de l'humanité.
    L'arbre de Noël et l'arbre de la connaissance.
    La nouvelle de Stifter « Cristal de roche ».
    Pour le Nouvel-an.
    Les métamorphoses des éléments de la pensée et du sentiment chez l'être humain.
    L'union spirituelle de l'humanité par l'impulsion du Christ.
    Le monde des concepts et son lien avec la réalité.

  • Ce livre regroupe deux écrits de Rudolf Steiner jusque-là inédits en français. - Le premier, Les trois pas de l'anthroposophie, philosophie, cosmologie, religion a été rédigé lors du «  Cours aux Français  » que Steiner donna au Goetheanum du 6 au 15 septembre 1922 (GA 25). Dans ce cours, Steiner a voulu décrire le plus clairement possible, sous forme d'exercices, une démarche visant à surmonter la culture intellectuelle étroite d'aujourd'hui. Il présente ainsi les trois pas vers l'esprit que sont l'imagination, l'inspiration et l'intuition, en montrant ce qui les distingue des expériences visionnaires. Ces conférences étaient traduites en français au fur et à mesure par Jules Sauerwein­ qui recevait chaque matin de Rudolf Steiner les quelques feuilles contenant ce qu'il allait dire. Les idées y sont étonnamment limpides et structurées. - Le deuxième texte De la vie de l'âme regroupe quatre articles parus en 1921 dans la revue Das Goetheanum (extrait du GA 36).

  • La mort et au-dela

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 1 January 1998
    Sur commande
  • 15 conférences publiques faites à Berlin du 20 octobre 1910 au 16 mars 1911

  • Sur commande
  • Qui est le christ ?

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 1 January 2001
    Sur commande
empty