Berg International

  • Gangrené par les pratiques maffieuses et le dopage, soumis aux exigences du spectacle télévisuel permanent, le sport emprisonne la vie dans un totalitarisme nouveau, barbarie douce appauvrissant l'intelligence de milliards d'hommes.
    Prospérant sur la mort de la culture, le sport modélise un spécimen d'homme que le capitalisme, à la faveur de la mondialisation technomarchande, veut voir proliférer : l'humain dépolitisé. Le supporteur s'est substitué au citoyen tandis que les nations et les peuples cèdent le pas aux meutes sportives. Laboratoire hyperscientifique où se confectionne l'homme de demain, le sport s'est abîmé en un violent catéchisme futuriste, hymne tapageur au clonage planétaire des grandes marques, des médias et des individus.

empty