Robert R. Faulkner

  • Tous les soirs, aux quatre coins des Etats-Unis, et ailleurs, la même scène se répète. Des musiciens entrent dans un club, un bar, un restaurant ou autre, attrapent leur instrument, s'échauffent et, sans grande concertation préalable, ils se mettent à jouer. Ils ne s'étaient peut-être jamais rencontrés, même si ce n'est pas le cas plus fréquent. La plupart du temps, ils n'ont en tout cas pas répété, ou du moins pas ce qu'ils vont jouer le soir même. Et pourtant, tout va se passer pour le mieux, sans difficultés particulières. Comment des musiciens qui n'ont pas préparé une prestation peuvent-ils la donner sans problème apparent ? Comment parviennent-ils à jouer avec suffisamment de compétence pour satisfaire aussi bien un patron de bar, des jeunes mariés que la mère d'un garçon qui fait sa bar-mitsva ? On pourrait croire que la réponse va de soi : c'est parce qu'ils connaissent les mêmes morceaux. Faux. La réalité est assez différente, et le mystère s'épaissit... Tel est le point de départ de cette passionnante enquête signée par deux sociologues-musiciens (ou l'inverse), Howard Becker, longtemps pianiste professionnel, et Robert Faulkner, trompettiste toujours en activité, dans le circuit des " musiciens ordinaires ", des musiciens dont les compétences s'étendent à une grande variété de styles, intéressés par le jazz et désireux d'en jouer dès que c'est possible, mais qui se contentent du premier engagement qui se présente. Quelles compétences sont réellement nécessaires ? Quelles sont les dynamiques à l'oeuvre, en particulier sur scène, dans le feu de l'action ? Les modes d'apprentissage ? Qu'est-ce qu'un répertoire dit " de jazz " ? Comment se constitue-t-il dans le long parcours d'une vie de musicien, à titre individuel puis collectif dans l'orchestre ? Cette notion de répertoire peut-elle éclairer d'autres secteurs de l'action collective ? A partir de conversations, de récits, d'anecdotes, d'exemples musicaux de plain-pied dans la réalité concrète de la scène musicale, Becker et Faulkner explorent aussi un siècle de musique populaire américaine et d'édition musicale, de radio et d'industrie du disque. Ils soulignent les évolutions du métier, les rapports parfois conflictuels entre générations, etc.

  • When Rob Faulkner and Howie Becker, two sociologists who were also experienced professionals in the music business, decided to write something about this other part of their lives, they lived at opposite ends of the North American continent. Instead of sitting around talking, they wrote e-mails to each other. And so every step of their thinking, the false steps as well as the ideas that worked, existed in written form. So, when Franck Leibovici asked them to contribute something which showed the - form of life - that supported their work, they sent him the correspondence. The result is one of the most complete and revealing records of scientific collaboration ever made public. And one of the most intimate pictures of the creative process in all its details that anyone interested in that topic could ask for.

empty