Soleil

  • 421 ap. J.C. Dracène et Harpya ont négocié leur salut auprès des Romains. Dracène a séduit Aetius, le général Romain, et a obtenu un accord. Les créatures quitteront le continent pour gagner la Grande Bretagne, si elles prennent part au combat contre les Huns. Rongée par la jalousie, Harpya rejoint le camp d'Attila. Le nord des Gaules est ravagé. Nul n'arrête la progression des barbares. Orléans, verrou du monde civilisé, est menacé. Une poignée d'êtres est envoyée auprès des Orléanais. Les défenses s'organisent juste avant le siège. L'ennemi est en surnombre. Les légions tardent à venir. La situation est désespérée, mais rapproche les défenseurs. Humains et Fées apprennent à se connaître et à s'apprécier. L'issue de la bataille est incertaine, mais une réalité prend vie. Les légendes survivront à la défaite.

  • IIe siècle après J.C., le Christianisme est en plein essor.
    Les créatures issues des mythologies reculent au profit de l'extension des cultes monothéistes. Les survivants des différentes espèces se rassemblent et constituent ce que l'on appelle le peuple des fées, ou le petit peuple. Obéron devient leur roi. Ve siècle après J.C., l'Empire Romain d'Occident est sur le déclin. Attila le Hun profite de cette décadence pour envahir la Gaule Romaine avec ses hordes barbares. Pris entre Le Fléau de dieu et le Christianisme, le peuple des fées risque de disparaître à jamais. Obéron leur roi, envoie deux ambassadrices négocier une alliance avec l'Empire, en échange de leur migration en Bretagne. Dracène la femme dragon et Harpya, la harpie sont choisies pour cette mission. Pendant ce temps, Attila envoie ses assassins pour éliminer l'homme fort de l'Empire, le généralissime Aetius que l'on surnomme le dernier Romain.

  • 451 après J-C, Romains et Huns, civilisés et barbares, Chrétiens et sorciers vont s'affronter sur les Champs catalauniques. Tous les êtres du Petit peuple ont choisi le camp de Rome. Tous, excepté un : Harpya. La harpie s'est rangée du côté d'Attila, car Dracène a séduit Aetius. Pour briser leur liaison, elle lui a arraché son bien le plus cher, un pendentif aux vertus magiques. Sans cet artefact, le dragon ne peut prendre forme humaine. L'heure du choc final a sonné. Il oppose humains, zombies et ogres. Acier, sang et magie. L'issue de la lutte dépend des créatures féériques. Ce troisième et dernier tome conte la naissance d'une légende, le déclin d'un empire et la fin d'un amour. C'est le chant des elfes.

  • Bad legion t.1 ; lamia

    ,

    • Soleil
    • 22 February 2006

    An 3075, Terre. Il n'y a plus de nations, plus de pays, plus de frontières. Les peuples se regroupent selon les « flux de pensées », courants semblables
    à d'immenses sectes. L'Alliance terrestre s'efforce de créer un consensus universel, mais la révolte gronde au sein des colonies de Mars et de Saturne.
    Seul espoir ? Un commando de militaires organisé selon les rites et les règles de la Sparte Antique : la Bad Legion. En mission sur l'astroplanète Cassiopée
    afin de secourir une équipe de scientifiques, elle découvre une petite fille... Lamia. Mais pourquoi a-t-elle un implant mémoriel dans le cerveau oe

empty