Raphaël Baud

  • Oh la vache !

    Raphaël Baud

    Chocolat ! s'éloigne quelques instants de ses grands livres poétiques, pour une petite escapade hors collection, au pays des livres souples à prix mini...
    Mais ce détour n'est pas exempt des mêmes intentions de simplicité et d'esthétique :
    Avec Oh la vache !, livre de jeux pour les 5-8 ans, les jeux proposés sont muets et intuitifs : L'absence totale de texte induit des graphismes efficaces afin que les jeux soient compris sans difficulté par tous.
    En résultent des illustrations très graphiques et une esthétique recherchée, pour ces grands classiques tels que labyrinthes, coloriages, intrus, différences, puzzle, rébus, dessins, ombres...

  • Ce matin, la vieille dame se rend compte qu'elle est lentement en train de rapetisser. Après quelques examens, son docteur lui annonce qu'à ce rythme elle aura bientôt complètement disparu. Atterrée à l'idée que son chat se retrouve tout seul, elle décide de l'emmener chez sa soeur, au bord de la mer. Commence alors un long voyage, aux côtés de son gros matou gris qui semble de plus en plus énorme. Un graphisme réaliste et tendre souligne avec douceur la magie de cette improbable aventure, de ce duo inattendu et à leur quête lente, dérisoire et superbe, voyage aux allures de périple mêlant poésie et optimisme. L'album fondateur des éditions Chocolat, épuisé depuis des années, enfin réédité en version prestige ! (plus grand, pelliculage soft touch et vernis sélectif, papier Garda matt 200g).

  • Chats et souris

    Raphaël Baud

    Chocolat ! s'éloigne quelques instants de ses grands livres poétiques, pour une petite escapade hors collection, au pays des livres souples à prix mini. Mais ce détour n'est pas exempt des mêmes intentions de simplicité et d'esthétique :
    Avec Chats et souris, livre de jeux pour les 4-7 ans, les jeux proposés sont muets et intuitifs : L'absence totale de texte induit des graphismes efficaces afin que les jeux soient compris sans difficulté par tous.
    En résultent des illustrations très graphiques et une esthétique recherchée, pour ces grands classiques tels que labyrinthes, coloriages, intrus, différences, puzzle, rébus, dessins, ombres...

    Sur commande
  • Un bruit court ce matin dans l'école : une licorne serait cachée au sous-sol. Alors les hypothèses vont bon-train : Est-ce une licorne qui veut apprendre à lire ? Pourquoi se cache-t-elle au sous-sol ? Pourrat- on la coiffer ? Élèves, maîtres et directrice, chacun y va de ce qu'il convient de croire, de faire et d'imaginer...

  • «Si j'avais deux dragons.» voilà la litanie rêveuse du petit héros de ce livre, qui explore avec plaisir toutes les options qu'offrirait un tel privilège : se rendre à l'école à dos de dragons, ça ne manque pas de classe. Faire avec eux des parties de cartes enflammées, leur raconter des histoires de princesses, ou simplement leur trouver des prénoms. On envisage ainsi au fil des pages toutes les possibilités incroyables et magiques qui se dessinent quand on est flanqué de deux acolytes cuivrés et fumants.
    Mais à la fin de l'histoire, nous revenons à la morne réalité. comme le jeune garçon le dit lui même pour conclure : « Hélas, tout ceci n'est qu'un rêve car en effet, je ne possède aujourd'hui qu'un seul dragon ».

  • «Les animaux du zoo, en vrai, c'est leur travail. Et de temps en temps, ils prennent un peu de vacances». Et nous voilà sur les traces de Monsieur Rhino partant, impassible, se reposer deux semaines en Afrique. Raphaël Baud pose un texte discret et mesuré sur les magnifiques illustrations d'Aurélie Neyret, paysages immenses et poétiques, éclatant dans ce très grand format. De ces vacances improbables d'un rhinocéros au milieu de la lointaine savane africaine, se dégage une sorte de sérénité : Monsieur Rhino a le flegme communicatif. Une ode à la lenteur, à la poésie, à la beauté des grands paysages, dans le sillage d'un rhinocéros silencieux et attachant.

  • Chocolat ! s'éloigne quelques instants de ses grands livres cartonnés, pour une petite escapade hors collection, au pays des livres souples à prix mini...
    Mais ce détour n'est pas exempt des mêmes intentions de simplicité et d'esthétique...
    Dans Perrette et le pot au lait, le texte de La Fontaine est revisité pour les plus jeunes, et l'on s'attache plus à la fable qu'à sa morale : Le lecteur épie l'imaginaire foisonnant de Perrette, l'espace entre le rêve et la réalité, traduit par les apparitions fantômatiques des fameux « veau, vache, cochon, couvée »...

    awaiting publication
  • Chocolat ! s'éloigne quelques instants de ses grands livres cartonnés, pour une petite escapade hors collection, au pays des livres souples à prix mini.
    Mais ce détour n'est pas exempt des mêmes intentions de simplicité et d'esthétique.
    Dans Perrette et le pot au lait, le texte de La Fontaine est revisité pour les plus jeunes, et l'on s'attache plus à la fable qu'à sa morale : Le lecteur épie l'imaginaire foisonnant de Perrette, l'espace entre le rêve et la réalité, traduit par les apparitions fantômatiques des fameux « veau, vache, cochon, couvée ».

    Sur commande
empty