Pierre-Louis Fort

  • Le gone du Chaaba est un roman autobiographique qui raconte la vie d'une famille immigrée algérienne dans un bidonville de Lyon.

  • Une présentation de la problématique littéraire en sept temps :

    Ouvertures
    Quelques prolégomènes
    Perspective 1
    Petit parcours historique : la critique à travers les âges
    Perspective 2
    Méthodes critiques
    Perspective 3
    Médias, médiatisation et critique littéraire
    Perspective 4
    L'écrivain critique
    Perspective 5
    Trois regards sur la critique
    Bilans
    En guise de conclusion
    + une bibliographie

    Recommandé pour les classes de lycée.

  • 1962-2012. Cinquante ans ont passé depuis les accords d'Evian, la proclamation de l'indépendance de l'Algérie et la fin de celle qu'en France on appelle désormais officiellement la " guerre d'Algérie ". Car si du côté algérien il fut très vite question de guerre (" Guerre de libération nationale "), dans l'Hexagone, on préféra longtemps évoquer les " événements d'Algérie ". Guerre dite " sans nom ", au moins du côté français, elle n'a en revanche jamais été sans mots. Au contraire, de part et d'autre de la Méditerranée, des voix se sont élevées pendant mais aussi après ces combats d'une rare violence, pour témoigner, interroger et transmettre. Ces voix, les universitaires et les chercheurs dont les contributions sont réunies dans ce volume les analysent à travers des textes variés : journaux mais aussi - et surtout - oeuvres littéraires diversifiées tant dans leurs genres (poésie, théâtre, roman, littérature de jeunesse, bande dessinée, témoignage) que dans leurs dates de publication (de 1962 à aujourd'hui). Une spécificité de taille a cependant orienté la constitution des corpus d'étude : celle de ne retenir que des textes qui accordent à l'année 1962 une place de choix, de manière à proposer des lectures novatrices et fermement problématisées autour d'une date fondamentale de cette guerre en particulier et de l'Histoire du XXe siècle en général. Comment cette année résonne-t-elle dans les oeuvres ? Parallèlement à son déroulé, que disent-elles de 1962 ? Quel sens lui donne-t-on dans l'un et l'autre pays ? Pour quels imaginaires et pour quelle(s) mémoire(s) ?

  • "Connaît-on vraiment Simone de Beauvoir ? Si elle a parfois pu paraître scandaleuse, c'est peut-être l'adjectif révolutionnaire qui lui siérait le mieux.

    Si Simone de Beauvoir est connue pour être l'emblématique auteur du livre « Le deuxième sexe », la compagne de Sartre ou l'écrivain qui publia des romans comme « Les Mandarins » ou des autobiographies comme les « Mémoires d'une jeune fille rangée », elle est bien plus encore ! Trente ans après sa disparition, il est temps de redécouvrir non seulement une figure essentielle mais aussi une oeuvre majeure du XXe siècle."

    Sur commande
  • "L'être que j'appelle moi vint au monde un certain lundi 8 juin 1903, vers les 8 heures du matin, à Bruxelles." Cette phrase a servi de matrice aux communications réunies dans cet ouvrage, pour explorer l'oeuvre de Marguerite Yourcenar, à l'occasion du centenaire de sa naissance. Ils se sont interrogés sur la naissance de l'oeuvre, sur celle de l'auteur comme femme du siècle et sur toute question qui pouvait se rattacher de façon motivée à une problématique de la "naissance", que la critique yourcenarienne avait jusqu'alors peu investie.

  • Ecrire sur la mort de leur mère, se confronter à l'absence ou à la perte, la mettre en mots : au-delà de leurs différences d'époques ou de classes sociales, au-delà de leur variété de parcours de femmes, Marguerite Yourcenar, Simone de Beauvoir et Annie Ernaux ont toutes trois médité sur la mise au tombeau maternelle, qui deviendra l'une des sources de leur oeuvre.
    Certes, selon les textes, l'évocation des moments difficiles est plus ou moins marquée, les affects plus ou moins mis en jeu, le chagrin plus ou moins exprimé. Mais, à chaque fois, tout se passe comme si, par ce deuil scriptural, l'écrivain restituait la vie à la défunte, la mettait au monde, devenait, par la grâce du verbe, la mère de sa mère... Dans une démarche tout à la fois littéraire et psychanalytique, Pierre-Louis Fort analyse avec subtilité ces trois paroles féminines sur la disparition maternelle et contribue, par cette approche originale, à éclairer les liens complexes unissant mère et fille face à la mort.

    Sur commande
  • Décembre 1940, Saint-Exupéry s'embarque pour les États-Unis. Il commence à rédiger une préface pour accompagner le projet d'un de ses amis, Léon Werth. Elle est finalement publiée seule sous le titre Lettre à un otage, en juin 1943. Au coeur de la guerre, Saint-Exupéry s'adresse à toutes les victimes de l'Histoire et leur transmet un message d'espoir : la puissance de l'amitié et de la fraternité vaincra la barbarie humaine.

    Dossier pédagogique de Pierre-Louis Fort

    Groupements de textes :
    1. Les poètes de la Résistance
    2. Les romanciers de l'exode

    Regards sur le XX° siècle
    Classe : 3°

  • A l'occasion du centenaire de la naissance de simone de beauvoir.
    Et sous la direction scientifique de julia kristeva (université paris diderot paris 7), s'est tenu à paris en janvier 2008 un colloque international qui a réuni des chercheurs, des écrivains et des universitaires. leurs contributions sont rassemblées dans cet ouvrage.

empty