Pierre Villain

  • Petit guide du citoyen et de la politique au quotidien, publié à l'occasion des élections municipales de mars 2008.

  • Cet ouvrage d'entrainement est construit pour être le complément idéal du cours de physique et de chimie en MP/PT/TSI, et accompagner les candidats aux concours d'entrée aux grandes écoles dans toutes les composantes de leur préparation :
    Assimilation du cours, acquisition des savoir-faire, entraînement pour les épreuves d'admissibilité et d'admission par des exercices intégralement corrigés.

  • La trace des mots

    Pierre Vilain

    • Cerf
    • 6 September 1995
    Sur commande
  • Sur commande
  • Globalisation, choc des cultures, poids du néolibéralisme et des inégalités, émergence de nouveaux mouvements de contestation, rassemblements de Seattle, de Porto Alegre ou de Gênes...
    La mondialisation hante notre actualité. Mais face à cette réalité nouvelle, comment les chrétiens se situent-ils ? Eux qui se réclament de l'idéal de justice évangélique, du sens de l'autre, d'une éthique à dimension universelle et du souci des plus pauvres, quel langage original peuvent-ils tenir ? Doivent-ils se résigner à accepter une évolution trop souvent présentée comme inéluctable ? Présenté par Michel Cool et rédigé par Pierre Vilain, en lien avec l'hebdomadaire Témoignage chrétien, ce livre propose des pistes de réflexion.
    Tout d'abord, il expose avec un vrai sens pédagogique ce que représente aujourd'hui le nouvel âge du libéralisme étiqueté " mondialisation ", véritable " casino sans frontières ", voire " totalitarisme séducteur ". Avec force, il rappelle que l'Évangile appelle les chrétiens à s'engager aux côtés de ceux qui luttent pour un monde plus juste. Dans un second temps, des personnalités expriment leurs libres opinions sur ce phénomène inédit, parmi lesquelles J.
    Barrot, M.-C. Blandin, G. Sarre, R. Rémond, J. Boissonnat, D. Clerc, P. Valadier, P. Héritier, G. Defois, E. Lafont, J.-P. Mignard, A.-M. Idrac, F. Houtart...

    Sur commande
  • Trop souvent, constate Pierre Vilain, les chrétiens oublient la terre et se montrent assez indifférents aux réalités économiques, sociales ou écologiques. Pourtant, le divorce est radical entre le projet de vivre ensemble pour toute l'humanité qui enflamme les pages de la Bible et le credo libéral contemporain. D'un côté, voici l'homme gérant de la planète que son Créateur lui confie pour qu'il la garde, c'est-à-dire pour qu'il la développe, sans la détruire et en accordant aux plus pauvres la priorité. De l'autre, voici l'argent tout-puissant qui s'approprie l'économie, voire la société toute entière. Au profit d'une minorité de privilégiés et au prix de l'exclusion des petits et des faibles. Comme si l'on oubliait le contrat de confiance biblique et les grandes intuitions de Vatican II, qui invite l'Eglise à s'ouvrir sur le monde.
    En cette année 2007 où l'on célèbre le quarantième anniversaire de l'encyclique de Paul VI, Populorum progressio, consacrée au développement, ce livre réalisé en collaboration avec le Centre Lebret, est à la fois une invitation à la réflexion et un cri d'indignation, pour faire prendre conscience aux chrétiens de l'importance des enjeux liés à la justice. C'est aussi un signe d'espérance, comme le dit Mgr Rouet, archevêque de Poitiers dans sa préface : " Chacun porte en lui la solution à la question que soulève ce livre. Non pas en vivant hors de ce monde, mais en vivant dans ce monde autrement que dans la logique de ce monde. Il s'agit de résistance intérieure, celle qui consiste à mettre l'homme au coeur de son action. C'est cela, aimer la modernité. "

    Sur commande
empty