Langue française

  • L'homme du 17 juin.

    Lorsque le jeune sous-lieutenant Pierre Messmer entend à la radio que le maréchal Pétain a demandé l'armistice aux Allemands, il n'en revient pas. Pour lui, c'est inadmissible, on ne peut pas cesser le combat. L'armistice s'apparente à une trahison. Il ne voit qu'une seule solution : désobéir, car désobéir à un traitre, c'est son devoir de Français. Avec Jean Simon, soldat comme lui, celui qui deviendra ministre des Armées, puis Premier Ministre, prend la route de l'Angleterre, prêt à livrer le combat de sa vie à l'invitation de De Gaulle : celui de la résistance.

  • 1918, l'armistice. Ernest de Galardon, un homme d'affaires, monte une société d'aéropostale pour relier la France au continent africain. Il embauche plusieurs anciens pilotes de la grande guerre, des as Français, Belges, et même Allemands ! Hélas, l'un d'eux, le meilleur, Adrien Delamare, sombre dans l'alcool pour oublier les horreurs du conflit. Une bouteille en l'air, n'est-ce pas comme une bouteille à la mer ? Souvent, trop souvent, Adrien Delamare revit dans ses cauchemars des épisodes des massacres aériens de la " grande guerre ".
    Par ailleurs, n'aurait-il pas un contentieux avec son meilleur ami et pilote, Robert " Boby " Billaret ? Ernest de Galardon leur confie la ligne Casablanca-Dakar. Mais ils ne sont pas les seuls, Latécoère a eu la même idée... Un concurrent sérieux qu'il faut éliminer. Et de Galardon n'est pas regardant sur les moyens.

  • Tout va mal dans la trans-aéropostale. Qui a saboté les avions du concurrent Latécoère ? Qu'est devenu Hercule, le pilote belge de l'équipe, disparu mystérieusement dans la nuit ?
    La police Marocaine soupçonne Adrien Delamare, qu'on arrête pour meurtre. Il est libéré rapidement, mais, ayant toujours du mal à oublier les horreurs de la guerre, on le retrouve ivre mort au fond de son lit.
    Le courrier n'attend pas : Christina de Galardon, la femme du patron, endossant l'uniforme d'Adrien, va décoller à sa place, en compagnie du pilote allemand. Lorsqu'Adrien reprend conscience, c'est pour apprendre la disparition inexplicable de Christina et de son Bréguet !
    Il va partir à leur recherche. Le désert est hostile, les pillards sans foi ni loi. La mort plane, comme les vautours, dans le ciel d'Al Maghrib où le mensonge ne s'éclaire que d'un rayon de lune.

  • Le courrier de Casablanca ; t.1 à t.2 Nouv.

    1918, l'armistice. Ernest de Galardon, un homme d'affaire, monte une société d'aéropostale pour relier la France au continent africain. Il embauche plusieurs anciens pilotes de la grande guerre, des as. Français, Belges, et même Allemands ! Ernest de Galardon leur confie la ligne Casablanca-Dakar. Mais ils ne sont pas les seuls, Latécoère a eut la même idée... Un concurrent sérieux qu'il faut éliminer.
    Et de Galardon n'est pas regardant sur les moyens. Une aventure au coeur de l'histoire, sur les traces de ces pilotes de légende qui ont fait "La Ligne", affronté les dangers pour que passe le courrier.

    awaiting publication
empty