Philippe Moreau-Sainz

  • Dans un paysage que seule la brique anime, Gigi le marginal, le visionnaire, l'allumé, le voleur de chiens, creuse... Il ne sait pas ce qu'il cherche, mais il n'a pas le choix : c'est Armande, son amie décédée, qui lui a dit de « creuser » et de « suivre la brique ». Avec l'aide de l'insaisissable Paula, Gigi va bousculer le quotidien de l'écrivain Charles et tous trois vont se lancer dans une improbable chasse au trésor.

  • " Antoine s'arrêta et lui demanda, Liliana Argueso, ça te dit quelque chose ? Alinor fit ses yeux surpris, ceux qu'elle avait quand il lui avait demandé s'il y avait des cafards dans son hôtel.
    Elle ne releva pas ce qu'il venait de dire, un nom qu'il avait peut-être entendu à la dérobée pendant la soirée, un nom exotique qui avait éveillé son attention, étrange dans cet environnement, qui dépareillait avec le cadre, le paysage, enfin un nom aux sonorités venues d'ailleurs, qu'il répétait car c'était le seul qu'il avait mémorisé. "

  • "Agnès est étrangère.
    Elle l'était déjà mais ce sentiment s'amplifie. Ses repères sont dispersés dans l'air réchauffé de couleurs que ce ciel ne semble pas connaître. Les façades vont s'embellir, le voile se lève sur ce décor théâtral. Agnès s'est éparpillée dans le paysage et elle erre dans les limbes de sa conscience brouillée. Elle songe à ces nouvelles couleurs, elle veut contempler les teintes devenues vives. Juste la nécessité de faire entrer ces images dans ses yeux alors que s'instille en elle cette identité particulière, complète en apparence mais inadaptée".
    À Varsovie, alors qu'elle s'apprête à rentrer à Paris, Agnès constate qu'elle a perdu son passeport. Lorsqu'elle le récupère, c'est bien sa photo qui figure sur le document, mais il est au nom d'une certaine Wioletta Wlodarska, citoyenne polonaise... Comme dépossédée d'elle-même, Agnès est donc bloquée dans une ville inconnue. Au hasard de ses pérégrinations urbaines, elle rencontre Benedykt, un beau jeune homme, et Olga, une photographe.
    Émus par sa détresse, les deux Polonais décident de l'aider. Mais plus ils avancent tous les trois, plus les mystères s'épaississent... Agnès a l'impression d'être emportée dans une spirale infernale, le sol se dérobe sous ses pas. Comment reconquérir son identité et rentrer chez elle ?

    Sur commande
  • Los Angeles 32

    Philippe Moreau-Sainz

    Au crépuscule de sa vie, un homme laisse vagabonder son âme et ses souvenirs dans les pas de son frère aîné, grand champion de la marche sportive au début des années 1930, disparu prématurément. Partiellement recomposée à partir de précieuses coupures de presse jaunies et de la contemplation d'un vieil album de photos, cette tragédie familiale se brouille et se dilate au contact de la mémoire du narrateur. Le réel devient fiction, une course de fond onirique, élégante, délicate et brutale.

empty