Philip Stewart

  • Fut, longtemps, le plus souvent opposé à Voltaire, sauf lorsqu'ils étaient considérés tous deux comme les représentants les plus glorieux ou les plus condamnables du siècle des Lumières. On suit d'abord ici, à travers sa correspondance et celle de ses imprimeurs et intermédiaires, sa lutte pour laisser ses oeuvres en mains sûres, puis la longue histoire, au cours de plus de deux siècles et demi, des éditions collectives dans leurs incarnations nombreuses et controversées.
    Chaque édition représente, certes, un investissement financier, mais aussi une gageure artistique, idéologique, pédagogique voire politique. Cette comparaison diachronique permet de réunir des données dispersées dans quantité de bibliothèques et souvent cataloguées de manière inadéquate. On voit ainsi se dessiner une grande variété de formats, de présentations, de censures et de contenus. Enfin, le XXe siècle voit paraître des éditions plus scientifiques, ayant fait l'objet de nombreuses études qui trouvent leur aboutissement dans les dernières éditions publiées à l'occasion du tricentenaire de l'auteur.

    Sur commande
empty