Patrick Thourot

  • L'ensemble de la réglementation Solvency II, directives fusionnées, règlement d'application, normes de réglementation (RTS) et d'application (ITS), orientations de l'EIOPA, notices de l'ACPR s'applique aux entreprises françaises d'assurance depuis le 1er janvier 2016. Ces textes constituent non seulement un cadre prudentiel et de contrôle nouveau de l'activité d'assurance, mais aussi une révolution dans le management et la stratégie des entreprises, centrée sur la gestion du risque et l'optimisation des fonds propres, ainsi qu'une rénovation en profondeur de la gouvernance et de l'organisation des entreprises et, demain, de leur système de distribution.
    Ces textes visent à :
    - accroître la protection des assurés ;
    - orienter la gestion et la stratégie des entreprises vers la gestion de leur solvabilité ;
    - développer une « culture du risque et de la protection des consommateurs » dans les entreprises d'assurance ;
    - renforcer le marché unique de l'assurance, en améliorant la qualité de l'information financière destinée aux autorités de contrôle et au public, et en offrant une égalité de concurrence aux assureurs européens.

    Cette nouvelle édition, largement enrichie pour tenir compte de l'achèvement du cadre réglementaire et de l'expérience de sa première année d'application, garde son orientation pédagogique : c'est un « glossaire-raisonné » des notions majeures utilisées par la réglementation, reclassées sous huit grands thèmes :
    - Les principes.
    - Le bilan prudentiel.
    - La gouvernance et l'ORSA.
    - La transparence et la protection de l'assuré.
    - Fonds propres, Actifs et Risque de marché (financier).
    - Le contrôle des assureurs.
    - La réassurance.
    - Le marché unique européen de l'assurance.

    La réglementation traite désormais de nombreux aspects du fonctionnement des entreprises : du bilan prudentiel à la politique commerciale, de la réassurance aux ressources humaines, de la « Conformité » à la gestion d'actifs. L'ouvrage intéresse tous les publics de professionnels des "entités" de gestion des risques au dispositif de Solvency II et à ses nombreuses conséquences sur l'exercice de leur métier.

  • Le Big Data désigne l'ensemble des procédures de recueil et de traitement d'informations "high volume, high velocity and high variety" que les nouvelles technologies rendent disponibles à ceux qui sauront les sélectionner et les exploiter. Le Big Data est à la fois une opportunité - que les assureurs doivent utiliser car il impacte tous les éléments de la chaîne de valeur de l'industrie d'assurance - et une révolution qui remet en cause les conditions d'exercice de tous les métiers.

    Pour l'assurance, souvent prisonnière de "l'asymétrie d'information" sur le risque, mieux connu du client que de l'assureur, cette marée d'informations modifie en profondeur les métiers de prise et de gestion de risques, la tarification, l'assurabilité, mais aussi l'organisation des métiers et des entreprises. Ce sont ces impacts potentiels des nouvelles sources d'information que les auteurs souhaitent montrer dans une suite de monographies sur chacun des éléments de la chaîne de valeur de l'assurance.

    Ils proposent une appréciation de la faisabilité de ces évolutions, en évaluant les effets économiques du Big Data sur les pratiques de marché, sur les coûts de la gestion des risques, sur l'organisation des entreprises et sur les architectures de systèmes d'information. Ils veulent mesurer l'ampleur du "choc" que peut être le Big Data sur le business model de l'assurance. Tout en reconnaissant l'importance théorique et l'amplitude d'une quasi-inversion de l'asymétrie d'information, ils n'en négligent pas les difficultés éthiques liées à la disponibilité très facilitée d'une masse considérable d'informations personnelles liées à la vie privée des clients. Enfin, ils alertent sur les risques de faible retour sur investissement de politiques extensives d'utilisation du Big Data, alors même que d'autres impératifs immédiats pour la gestion des entreprises s'imposent à elles (Solvency II, notamment).

  • Présenter les risques techniques de la même façon que l'aborderait un "risk manager" d'une entreprise. L'objectif est de pouvoirrépondre à la question : quels sont les risques que doit transférer l'entreprise, industrielle ou de services, en dehors de l'incendie / explosion / événements naturels et des responsabilités civiles exploitation et produits traditionnels ? Aborder les risques techniques en tenant compte de l'évolution de l'économie (mondialisation), du droit (responsabilité civile environnementale), voire de l'actualité (cyber-risques, conséquences de sinistres nucléaires / Fukushima, émeutes, terrorisme).

  • Une entreprise d´assurance identifie les risques, leur donne un prix, les commercialise : en un mot, elle les rend assurables. Comment le fait-elle ? Comment est pilotée et gouvernée une entreprise d´assurance ? Comment réalise-t-elle l´appréciation et la gestion de ses propres risques, encouragée par la réglementation Solvabilité II ? Cet ouvrage aborde toutes les compétences que rassemble l´entreprise d´assurances, pour piloter des réseaux de distribution, concevoir des produits de qualité, connaître, tarifer et contrôler les risques, piloter des réseaux de distribution. Il est le fruit de l´expertise de professionnels et universitaires spécialistes du droit, de la comptabilité, du marketing, du contrôle de gestion, de la stratégie et de la finance dans le secteur de l´assurance. Il présente de façon claire et pédagogique le fonctionnement des marchés d´assurance. 

  • Omnibus II est adopté. Solvency II doit s'appliquer intégralement le 1er janvier 2016. Les piliers II (gouvernance) et III (reporting) vont entrer progressivement en vigueur. Ces directives européennes fixent le cadre du futur régime prudentiel qui a pour finalité de donner aux assureurs un outil de gestion et de pilotage opérationnel pour mieux garantir leur solvabilité et assurer aux clients la bonne fin des engagements d'assurance. Elles visent ainsi à :
    -accroître la protection des assurés.
    -renforcer le marché unique de l'assurance en améliorant la qualité de l'information financière destinée aux superviseurs et au public et en garantissant une égalité de concurrence aux assureurs européens.

    Cet ouvrage décrit l'état de la réglementation avant l'élaboration et l'adoption de mesures d'application de Niveau 2. Il a une vocation pédagogique : permettre au lecteur de comprendre la réforme et ses enjeux. En faisant très largement référence aux textes des deux directives, il définit, dans un langage accessible aux non spécialistes, la plupart des termes employés dans ces textes qui sont majeurs pour de nombreux métiers de l'assurance. Il donne une vision globale de cette nouvelle réglementation.

    Ces directives impactent l'ensemble des activités de gestion des risques au sein des entreprises d'assurances, leur gouvernance, leur organisation et leur stratégie, ainsi que les modalités du contrôle des entreprises et des produits. L'ouvrage a pour objectif d'intéresser tous les publics des "entités" de gestion des risques (sociétés, mutuelles, institutions de prévoyance, courtiers et Risk Managers) aux dispositions des directives et à leurs conséquences sur l'exercice de leurs métiers. Il concerne donc les professionnels des organismes d'assurance et de réassurance, mais aussi les étudiants qui envisagent de faire carrière dans l'assurance.


  • disposer d'une vision synthétique et structurée de l'assurance française qui présente de manière simple les risques assurés ainsi que leur gestion par les sociétés d'assurance, est l'objet de cet ouvrage au caractère à la fois généraliste et très documenté, qui se veut didactique et pratique, articulé en vingt leçons.
    il s'adresse non seulement aux assurés mais aussi aux responsables et acteurs des entreprises sensibles aux sujets d'assurance sans oublier les étudiants en actuariat, en finances, en droit des assurances, en commercialisation de services financiers, ainsi que les collaborateurs des sociétés d'assurance qui souhaitent bénéficier d'une vision décloisonnée de leur environnement. au-delà des aspects techniques des métiers de l'assurance et de la description précise de l'ensemble des acteurs qui contribuent à son développement, le lecteur se trouvera vite confronté aux grandes problématiques de l'évolution de la société française en matière de protection patrimoniale et de protection sociale.


empty