Patrick Deschamps

  • La présence de moines en Algérie date de l'implantation française par le général Bugaud en 1843. Leur action positive auprès de la population leur a permis de traverser toutes les crises politiques... L'indépendance de l'Algérie ne changera pas leur volonté de présence qui les mènera, comme Charles de Foucauld 80 ans auparavant, au martyre. En 1996, sept moines furent assassinés. Lamour du prochain fut le moteur de leur vie.

    Sur un scénario rigoureux et de superbes dessins, cette BD s'attache à raconter la longue histoire de la présence monastique en Algérie et rend un hommage à ces martyrs des sables.

  • Les aventures du colonel Mareuil t.1: tempête sur le Caucase Nouv.

    Nous sommes vers 2030. Un colonel de spahi est envoyé dans le Caucase où des affrontements opposent les Ouskouz et les Tamarkens. La France a en effet décidé d'envoyer des unités au sein d'une Force d'interposition internationale. Car cette guerre de clans d'une violence inouïe se répand à travers leurs communautés émigrées dans les grandes villes d'Europe. Du jamais vu ! Le colonel Mareuil part donc dans cette lointaine contrée enneigée à la tête d'un régiment de blindés.
    C'est une 1ère BD de fi ction militaire pour les Éditions du Triomphe ! Le lecteur est projeté dans le futur proche dans une intrigue à la géopolitique imaginaire... mais pas si lointaine de la réalité contemporaine et des opérations récentes. Le héros est précipité au coeur d'un confl it dont les actions et la stratégie ont été imaginées selon l'évolution des technologies militaires à l'échelle de 10 ans : l'intrigue s'appuie ainsi sur la vision des armes, des blindés et des moyens de communications militaires de l'avenir comme la lutte anti-drones. Un tome 1 étonnant et détonnant !
    Cette aventure a été imaginée par le duo que forment Patrick Deschamps et Marc Chassillan. Patrick Deschamps est scénariste de nombreux titres aux Éditions du Triomphe. Il a déjà retracé l'épopée industrielle d'ARQUUS (La Chevauchée d'Arquus tomes 1 et 2, en 2019 et 2020). Pour cet opus de fi ction, il s'est appuyé sur les connaissances de l'ingénieur militaire Marc Chassillan, spécialiste des chars et blindés. Celui-ci lui a apporté son expertise technique. Leur scénario est servi par un nouvel illustrateur de talent ! Didier Pagot arrive fort de son expérience dans la fi ction de guerre (série L'Alat en 2018) et la BD militaire (l'Histoire de la Patrouille de France) éditées chez Idées +. Il a aussi illustré une série d'Heroic fantasy (Les Traîne-Ténèbres chez Soleil) ainsi que de nombreux autres albums chez Dupuis et Glénat. Le scénario de politique fi ction est parfaitement servi par son dessin et la mise en couleur très réalistes.
    Cette bande dessinée a été soutenue par la société ARQUUS. Elle est un complément original aux deux titres qui remémorent l'histoire des blindés !

  • À la suite du succès éditorial de cette Histoire de la Grande Guerre en BD, Patrick Deschamps, professeur d?histoire, termine son récit.
    Le 7 novembre 1918, dans le secret de la campagne isarienne, près de Rethondes, deux trains sont sur le point de se rencontrer. Ils vont être les témoins des négociations de l?armistice entre les états-majors alliés et allemands et de la déclaration du cessez-le-feu à la très symbolique 11e heure du 11e jour du 11e mois de l?année 1918.

    Mais quelle est l?histoire du « wagon de Rethondes » après cela ? D?abord exposé dans la cour des Invalides, à Paris, le wagon est ramené dans la clairière de Rethondes pour participer à la glorification de ces soldats morts pour la Patrie.
    Pourtant son destin ne s?arrête pas là car, devenu un véritable symbole, il sera réutilisé en 1939, pour l?armistice signant la défaite française contre Hitler, l?occupation allemande ainsi que la création de la « zone libre » dans le sud de la France.

  • Histoire des blindés 1941-2020 : De l'atome à Scorpion.

    Nous sommes en 1940, dans les Causses. Le lieutenant Tom Morel, futur héros du plateau des Glières, participe à des expériences secrètes sur des grenades anti-char. Celles-ci permettront aux américains d'inventer le bazooka.

    C'est ainsi que débute le tome 2 de l'histoire des blindés. Cette entrée en matière reflète le ton de la BD toute entière : nous découvrons, en arrière des champs de bataille, les secrets de fabrication du matériel militaire ; nous y croisons des soldats célèbres, des figures politiques et des ingénieurs emblématiques. Sans cesse, dans des déserts et sur des plateaux, on teste de façon clandestine des chenilles et des moteurs, des chars et des lance-missiles de toutes sortes... Les prototypes se succèdent et défilent au rythme des grandes heures du XXe siècle : la 2e DB entrant dans Paris, les chars participant aux guerres d'Indochine et d'Algérie, Kolwesi et les impressionnantes opérations militaires de ces quarante dernières années jusqu'au programme Scorpion; en parallèle, ce sont les imposants camions dédiés à la prospection pétrolière, les armes de dissuasion nucléaire françaises mais aussi les engins furtifs contemporains. Dans une période qui va du second conflit mondial aux opérations d'interpositions en passant par la guerre froide et la décolonisation, on assiste aussi à la guerre industrielle entre les états. Si les échanges de technologie et d'expertise sont devenus la norme depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la lutte d'influence entre les états et les enjeux économiques sont au coeur du sujet, à l'heure même de la technologie de pointe.

    Voilà, en images, les dessous des combats et des grandes victoires françaises depuis 1941, les coulisses des conflits... et de la paix.

  • La Grande guerre a été un modèle du genre dans son utilisation des progrès techniques tout autant que dans son besoin d'innovation. Devant l'urgence d'imposer sa force à l'ennemi, les belligérants mènent une course industrielle. À l'arrière, les ingénieurs côtoient les généraux, les intérêts des uns rencontrant ceux des autres. Au front, on lance dans la bataille des engins inconnus, qui sont directement testés sous le feu de l'ennemi. Les plans, les essais et la fabrication des chars se font à une très grande vitesse ! C'est en effet, l'avènement de la mitrailleuse et son emploi massif dès le début de la guerre qui oblige les blocs adverses à recourir à l'usage du blindé. Cette invention marque un tournant. Ces bouleversements fondamentaux de la doctrine militaire auront un immense impact sur la tactique, au travers des opérations comme la défense de Paris avec l'épisode des taxis de la Marne, puis Verdun et les tranchées, et enfin l'avènement de l'aviation et des chars d'assaut, véritables fer de lance de la victoire de 1918.

    L'industrie a dû suivre ces évolutions, innover, s'adapter. Au-delà des immenses sacrifices consentis par le peuple en armes, on découvre l'intelligence et l'immense énergie d'hommes d'exception comme le général Estienne ou l'industriel Louis Renault. La Grande guerre gagnée, d'autres grandes figures historiques et de nombreux ingénieurs consacrèrent leur vie à la défense nationale.

    Une commande de la société ARQUUS. Un parfait complément à la BD sur Louis Renault !

  • À la suite du succès éditorial de cette cette Histoire de la Grande Guerre en BD, Patrick Deschamps, professeur d?histoire, termine son récit.

    Il retrace pour le lecteur la dernière ligne droite de la Grande Guerre, de plus en plus violente et totale.

    À la fin de 1917, les Allemands gagnent les fronts de l?Est russe et le front italien et, en mars 2018, menacent même Paris ! les Alliés commencent à envisager une défaite? Les Alliés résistent cependant et répondent en s?acharnant avec toujours plus de violence pour briser partout où c?est possible l?effort de l?ennemi. C?est un déploiement de moyens titanesque : bataille du matériel, bataille du nombre d?hommes, bataille morale avec un blocus qui touche aussi les états neutres, bataille du renseignement, etc.
    Les États-Unis, sûrs de leurs énormes ressources en hommes, argent et ravitaillement se posent en arbitres de la situation, face à des nations européennes épuisées par la durée de la guerre.

  • Quand il réalise les treize épisodes de L'Héritage de la chouette, Chris Marker dialogue avec des hellénistes, philosophes, artistes, hommes politiques, etc., autour de l'influence de la Grèce antique sur le monde moderne - à partir de mots hérités des Grecs : de « symposium » à « olympisme », de « démocratie » à « amnésie », en passant par « mathématique », « mysoginie » ou « tragédie »... Ce livre propose dix de ces entretiens, publiés pour la premiere fois in extenso : Cornelius Castoriadis, Dimitri Delis, Patrick Deschamps, Angélique Ionatos, Michel Jobert, Renate Schleisser, Michel Serres, Giulia Sissa, George Steiner, Iannis Xenakis et, bien sûr, Chris Marker, nous embarquent pour un voyage qu'Homère n'aurait pas renié...

  • Embarquer des naufragés de la vie à bord de deux voiliers pour un voyage de plusieurs semaines : c´est le pari fou du père Jaouen et de ses "flibustiers" depuis près de soixante ans.Créée par le père Jaouen en 1951, l'association des Amis du jeudi et du dimanche embarque chaque année sur le Bel Espoir et le Rara Avis. Parmi les passagers, des centaines de jeunes adultes en galère... Drogue, alcool, délinquance : chacun embarque avec son passé en bandoulière, en espérant trouver là le chemin d'une vie plus simple. L'année 1999 a vu s'ouvrir les portes du chantier naval de l'AJD, destiné à la réinsertion des jeunes par les métiers de la mer. Fort en gueule et en coeur, le père Jaouen, qui a fêté ses 90 ans, continue d'accompagner ces jeunes à la dérive, avec cette philosophie : « Aimez-vous les uns les autres, avec ça vous faites le tour du monde. »

  • Cet ouvrage est avant tout un guide destiné aux formateurs qui interviennent dans les formations alternées mais aussi aux enseignants de formation initiale concernés par les stages en entreprise.ÿIl est composé entre autres, de six fiches techniques qui apportent des éléments concrets sur : les objectifs des différentes formes de suivi en entreprise. la manière de les mettre enoeuvre (comment ? quand ? ou ?). les personnes concernées et les compétences qu'elles doivent posséder.
    Il donne égallement des indicateurs de réussite. Six formes de suivi ont été répertoriées, elles correspondent à différentes phases de la formation : la première prise de contact de l'entreprise et le centre de formation, la signature du contrat de travail ou de la convention de formation, l'adaptation de la formation à l'entreprise, la résolution des problèmes.
    Compte tenu de l'importance du suivi en entreprise pour un bon déroulement des formations par alternance, ce manuel est susceptible d'intéresser non seulement les formateurs chargés ou non du suivi en entreprise mais aussi leurs responsables administratifs.

    Sur commande
empty