Patrice Ordas

  • Ils auraient dû avoir leur bac en 1943. Certains le passeront à la Libération. D'autres n'en auront jamais l'occasion...
    Décembre 1943. Pour Jacques, François et Jean, le baccalauréat est en ligne de mire. Mais une altercation avec un soldat allemand va bouleverser le cours de leur vie. D'autant que les racines juives de Jacques le mettent maintenant en grand danger. Accompagnés de Colette, cousine de François, et avec ce sentiment qu'un étau se resserre inexorablement sur eux, ils fuient vers la Corrèze. Là-bas, leur seule échappatoire est d'intégrer le maquis, et de résister.

  • Ler mai 1915. Alfred Vanderbilt rejoint le RMS Lusitania commandé par l'illustre Commodore Turner. Le milliardaire américain, désespéré par le suicide de sa fiancée, accompagne un supposé prototype de locomotive électrique de New York à Liverpool. Alors que la mer du Nord et la Manche sont déclarées «zones de guerre» ; d'autres passagers comme le philosophe Elbert Hubbard et sa femme, l'espion Franck Tower ou encore le matelot Mickaël Morisson ont leurs raisons de braver les mises en garde de l'Allemagne pour embarquer à bord de ce paquebot.

  • L'ultime tome de la saga.


    11 novembre 1918. Si les armes se taisent, les rancoeurs ne s'éteignent pas. Celle qu'entretient Dervilly à l'encontre des survivants de l'Ambulance 13 reste d'autant plus vive que l'ex-maître principal devenu inspecteur de la Sureté, a les moyens de l'exercer. Le hasard plaçant l'Écaille sur son chemin, il n'aura de cesse de le harceler, jusqu'à l'envoyer passer quelques jours à la prison de la Santé.
    Incarcéré, l'Ecaille aggrave son cas en participant à une rixe dans laquelle un gardien est tué. C'est la peine de mort assurée. Louis Bouteloup met alors tout en oeuvre pour défendre son ancien camarade de tranchée.

  • La dernière bataille de Bouteloup.

    Fin septembre 1918. Après avoir participé à la fin des combats du front d'Orient, le capitaine Bouteloup est de retour en France. Il prend conscience des menaces, entre autres navales, que fait encore peser une Allemagne dont la capacité militaire est intacte.
    Néanmoins, la fin du conflit est proche et Clémenceau veut se trouver en position de force pour imposer la paix. Ce sera l'offensive finale, menée par des sacrifiés.
    Bouteloup, qui en a trop vu et n'a plus le goût de survivre, y participera en compagnie des derniers tués de la Grande Guerre.

  • Chirurgien, il affirme le pouvoir de la vie dans l'enfer des tranchées. Février 1916, dans le Bois des Caures. Le sous-lieutenant Charles-Louis Bouteloup et les gars de l'Ambulance 13 sont désormais rattachés aux 56 et 59ème Chasseurs, dit les - Diables bleus. Commandés par le légendaire et adoré lieutenant-colonel Emile Driant, les hommes de l'Ambulance 13 vont se retrouver au coeur du premier choc de la bataille de Verdun. Parallèlement, soeur Isabelle de Ferlon, d'origine allemande, est arrêtée, interrogée au sujet de l'affaire de haute trahison dans laquelle était mouillé Bouteloup, avant d'être jetée en pâture à l'opinion publique par Clémenceau. Pour tous, c'est un pas de plus vers l'enfer, d'où tout le monde ne réchappera pas vivant...

  • En plein coeur de la bataille de Verdun, la religieuse Isabelle de Ferlon est condamnée au peloton d'exécution pour être intervenue en faveur du sous-lieutenant Bouteloup, accusé de haute trahison. Parallèlement à ce drame personnel, l'horreur collective de la guerre continue. Mais une lueur d'humanité apparaît en la personne de Marie Curie, mandatée sur le front pour y présenter son invention de radiographie mobile destinée à soulager blessés et médecins d'opérations inutiles. L'autochir L'Ambulance 13 est choisie pour l'expérimentation. C'est l'occasion pour Émilie, la dessinatrice montmartroise auteure des plans de l'appareil, de revoir son amour, Bouteloup. Un album où les femmes dans la guerre ont la part belle...

  • Il s'appelle Louis-Charles Bouteloup. Fraîchement diplômé de la Faculté de Médecine, il se retrouve en première ligne, à Fleury à la fin 1915. Il commande une ambulance hippomobile dont les infirmiers sont connus autant par leur courage que par leur aversion du règlement. Bouteloup est un nom qui compte en politique, car son père est député, lieutenant-colonel et proche du général Pétain. Cette relation privilégiée, loin de le protéger, fera du jeune officier une cible désignée pour les ennemis de l'élu, entre autres le redoutable Georges Clemenceau. Néanmoins, Louis accomplira la tâche épouvantable que la guerre lui impose, en essayant de préserver un humanisme auquel il est attaché jusqu'à la rébellion.

  • Il s'appelle Louis-Charles Bouteloup. Fraîchement diplômé de la Faculté de Médecine, il se retrouve en première ligne, à Fleury, en décembre 1915.
    Il commande une ambulance hippomobile, surnommée l'As de Pique parce qu'elle est connue aussi bien pour le courage de ses infirmiers, que pour leur manque de soumission au Règlement.
    Bouteloup est un nom qui compte en politique, car le baron Horace, père de Louis, est député, lieutenant-colonel et proche du général Pétain. Cette relation privilégiée, loin de le protéger, fera du jeune officier une cible désignée pour les ennemis de l'élu, entre autres le redoutable Georges Clemenceau.
    Néanmoins, Louis accomplira la tâche épouvantable que la guerre lui impose, en essayant de préserver un humanisme auquel il est attaché jusqu'à la rébellion.

  • Il affirme le pouvoir de l'humanité dans l'horreur des tranchées....
    Mis à pied suite à une prise de décision jugée cavalière par ses supérieurs, Charles-Louis Bouteloup , chirurgien, n'est pas tenu en odeur de sainteté par ses supérieurs et risque le Conseil de guerre. Grâce au concours de soeur Isabelle, il sera réintégré et reprendra le commandement de l'Ambulance 13. Une fois encore, au milieu de la première attaque allemande contre le village de Fleury- Devant-Douaumont, l'unité bravera l'âpreté des combats pour protéger les blessés, tous les blessés, y compris ennemis. Parallèlement, le colonel-baron Bouteloup, père de Louis, songe au péril que son fils fait courir à sa carrière politique, tandis qu'Emilie apporte sa gentillesse et son humanité à un permissionnaire que le malheur poursuit jusqu'au seuil de sa maison.

  • Du front aux services de renseignements, Bouteloup traverse la guerre et ses ravages.
    Après la mort d'Émilie, Bouteloup est désespéré. Ses deux amours, son père et trop de ses amis ont été tués au cours de la Grande Guerre. Mutilé de la face et mis en disponibilité, il se sent inutile. Jusqu'au jour où le lieutenant-colonel d'Avrainville lui demande d'accompagner la folle équipée du général Jouinot-Gambetta en Orient. Louis accepte, à condition de reformer l'Ambulance 13. Au terme du voyage : Uskub, théâtre à venir de la dernière charge de la cavalerie française.

  • Chirurgien, il affirme le pouvoir de la vie dans l'enfer des tranchées. En cette année 1917, le jeune médecin de première ligne Louis-Charles Bouteloup est un officier dérangeant, car il refuse de fermer les yeux sur les aberrations de la hiérarchie. Faute de réussir à lui faire plier la nuque, l'état-major l'affecte à un secteur moins sensible, en Alsace, où Bouteloup a pour mission de former les futurs chirurgiens de tranchée américains qui s'apprêtent à entrer dans le conflit. Il a la surprise d'y côtoyer les parias de l'armée, les têtes brûlées des Corps francs, et les Peaux-Rouges, arrachés à leur réserve pour tester les défenses ennemies. Bouteloup, une fois encore, ne manquera pas de sujets de rébellion.

  • Février 1916. Le sous-lieutenant Bouteloup et les gars de l'Ambulance 13 vont se retrouver au coeur du premier choc de la bataille de Verdun. Parallèlement, soeur Isabelle de Ferlon, d'origine allemande, est arrêtée, interrogée au sujet de l'affaire de haute trahison dans laquelle était mouillé Bouteloup, avant d'être jetée en pâture à l'opinion publique par Clémenceau. Pour tous, c'est un pas de plus vers l'enfer, d'où tout le monde ne réchappera pas vivant...

  • Chirurgien, il affirme le pouvoir de la vie dans l'enfer des tranchées.

  • Du front aux services de renseignements, un chirurgien de tranchées traverse la guerre et ses ravages. Après la mort d'Émilie, Bouteloup est désespéré. Ses deux amours, son père et trop de ses amis ont été tués au cours de la Grande Guerre. Mutilé de la face et mis en disponibilité, il se sent inutile. Jusqu'au jour où le lieutenant-colonel d'Avrainville lui demande d'accompagner la folle équipée du général Jouinot-Gambetta en Orient.

    Louis accepte, à condition de reformer l'Ambulance 13.
    Au terme du voyage : Uskub, théâtre à venir de la dernière charge de la cavalerie française.

  • Chirurgien militaire, Louis Bouteloup est désormais entre les mains de ses pairs. Grièvement blessé et défiguré sur le front alsacien, il peut cependant compter sur les talents de sculpteur d'Émilie pour retrouver un visage. Mis hors du cadre de l'armée, Louis est confronté aux peurs de l'arrière, aux monstrueux canons bombardant la capitale. Il découvre aussi le sentiment profond qu'il éprouve pour Émilie. Sera-t-il trop tard pour reconstruire leur vie ?

  • Pour Napoléon, le péril est partout. y compris dans son propre camp. Alors que la Grande Armée fait retraite au travers de la steppe russe, Napoléon est certain que des comploteurs veulent l'assassiner. Martel, officier de sa garde rapprochée, propose de lui inventer un sosie attirant sur lui les coups destinés à sa Majesté. Pendant ce temps, l'empereur voyagera anonymement, escorté par une escouade de vétérans. Mais tandis que Napoléon et ses grognards sont assaillis par l'ennemi, le sosie est blessé puis enlevé.

  • Malgré les dangers conjugués de l'hiver et des Cosaques, le lieutenant Martel et la comtesse Danilov ont réussi à ramener sain et sauf l'Empereur à l'abri de l'ennemi. Malheureusement, le sosie de Napoléon, cible désignée des comploteurs, a été blessé et enlevé. Il faut le récupérer. L'Empereur charge Martel et ses vétérans de cette dangereuse mission, au milieu des Cosaques renégats et des troupes régulières russes.

  • 2160 passagers embarquèrent à bord du RMS Lusitania le 1er mai 1915. 7 jours plus tard, seuls 703 demeuraient en vie... Parmi les survivants, un agent double français, bien placé pour connaître les tenants et aboutissants de ce torpillage, et Alfred Vanderbilt, l'héritier de l'une des plus importantes fortunes des États-Unis, mènent l'enquête...

  • Contraint d'intégrer l'Ahnenerbe, la division scientifique d'Hitler créée pour prouver et légitimer la supériorité de la race Aryenne, l'archéologue Arno Ixks est envoyé aux confins de l'Himalaya pour enquêter. Placé sous la protection de Palden, une tueuse à la botte du Führer aussi redoutable que mystérieuse, il fera escale dans un camp d'entraînement nazi avant de s'envoler pour les premières missions...

  • Le naufrage qui modifia le cours de la Première Guerre mondiale...
    1915, l'enquête à bord du transatlantique RMS Lusitania se poursuit. Alors que des rumeurs d'attentat à la bombe circulent et que l'inquiétude gagne les passagers, les matelots Morisson et Shan capturent deux espions allemands. Ces derniers refusent de leur révéler l'emplacement de la charge explosive. Épaulés par le milliardaire américain Alfred Vanderbilt, les jeunes matelots vont tout mettre en oeuvre pour éviter une terrible tragédie humaine et une catastrophe mondiale sans précédent...

  • Torpillé par le sous-marin U-20, le Lusitania sombre en 18 minutes. De nombreux éléments laissent à penser qu'il s'agit d'un naufrage organisé au mépris de la vie des 2160 passagers et marins. Pourquoi et par qui ? Alfred Vanderbilt, officiellement disparu, mais survivant sous une autre identité, veut connaître la vérité. Avec lui, d'autres rescapés sont décidés à venger la mort des innocents avec l'aide d'un agent double qui était présent à bord.

  • Sur la piste Hô Chi Ming, la plus dangereuse du monde, une forteresse roulante est chargée de ravitailler des hommes...
    1948, en pleine guerre d'Indochine. Frédéric Daguet, jeune ingénieur du Chemin de fer Transindochinois recruté par la Légion Etrangère, est toujours à bord de La Rafale ! Le train blindé vient d'effectuer sa première mission de ravitaillement et non sans mal, puisque les Vietminhs n'hésitent par attaquer lorsque l'occasion se présente. Inquiet face à la situation, Daguet éprouve aussi un respect croissant pour l'audace de l'ennemi en même temps que pour le courage sans artifice des Légionnaires. Lui qui se croyait prévenu contre l'uniforme devient même proche du sergent Pascual Paco, et de son amie, une adolescente prostituée, si frêle qu'il l'a surnommée Moineau, sans savoir que ce drôle d'oiseau appartient au Vietminh. Déchiré entre sa fascination grandissante pour ce pays et sa mission auprès des hommes de la Légion, parviendra-t-il à concilier ses idées avec ses engagements sans risquer sa vie ?...

  • Sur la piste Hô Chi Minh, la plus dangereuse du monde, une forteresse roulante est chargée de ravitailler des hommes. 1948, Frédéric Daguet, jeune ingénieur du Chemin de fer Transindochinois recruté par la Légion Étrangère, est toujours à bord de La Rafale ! Loin de sa mission première de protection et de maintien de la ligne de chemin de fer, le train blindé est contraint d'escorter deux wagons de civils vers Saigon. Malades, religieuses, élèves en philosophie et familles de notables embarquent pour un périlleux voyage. Affaiblis par la nécessité de veiller sur leurs nouveaux passagers, inexpérimentés et inconscients du danger réel, les hommes du Capitaine Renaudot vont être durement confrontés aux groupes armés Vietminh qui voit l'occasion ultime de frapper fort les esprits et le train...

  • Tome 1 : L'une des plus grandes catastrophes aériennes de l'Histoire, entre complot politique et ésotérisme.
    Nous sommes en 1938 et la guerre gronde. Diane Hunter est le dernier lien d'Ahota avec le monde. Avant de mourir, le vieil indien a une prémonition : retrouver ses descendants aux dons hors du commun pour sauver le monde d'une terrible menace. Et Peter Braun, le premier héritier que la jeune canadienne rencontre, travaille comme décorateur sur l'inquiétant zeppelin commandé par Hitler, l'Hindenburg...

    Tome 2 : L'incendie qui éclaira l'Amérique.
    Diane Hunter, la jeune journaliste canadienne partie à la recherche des descendants du vieil indien Ahota aux dons hors du commun, est faite prisonnière par les nazis alors qu'elle tente de sauver le premier d'entre eux, Peter Braun. Libérée par ce dernier du camp de Dachau, elle poursuit sa mission à travers une Europe au bord de l'explosion et retrouve le second descendant sur les barricades de la Guerre d'Espagne à Barcelone. Mais c'est sans compter la présence des Chevaliers Spirit d'Hitler envoyés à Madrid pour accélérer l'entrée en guerre de l'Espagne...

    Tome 3 : L'incendie qui éclaira l'Amérique.
    Diane est enfin parvenue à regrouper les héritiers d'Ahota. À présent, elle connaît la nature de l'adversaire que les nazis ont sélectionné afin d'imposer leurs volontés aux Américains. Elle tente d'avertir les gouvernements de la menace. Churchill et Roosevelt, d'abord dubitatifs, finissent par rendre conscience de la réalité du danger : la manipulation psychique est une arme et Hitler sait en user. Alors qu'un orage s'abat sur New York, le dirigeable Hindenburg approche de son mât d'amarrage. Dans son ventre, l'ultime affrontement se prépare.

empty