Omar Youssef Souleimane

  • C'est un adieu à l'enfance, celle d'un petit Syrien élevé dans une famille salafiste «normale», c'est-à-dire, comme la plupart des garçons autour de lui, en petit terroriste. Adieu à la Syrie gangrenée par l'État tyran. Adieu à la langue arabe et à l'Orient par la description minutieuse des événements qui l'ont conduit à adopter puis à rejeter son éducation, à devenir dissident, sur le long chemin des réfugiés vers la France. Ce monde-là qu'il dépeint n'est pas occidentalisé, il est pétri d'Islam, de sensibilité et d'humour.
    C'est le livre d'un voyage - entre deux pays, deux civilisations, deux langues -, le livre d'un Français.

  • « En mars 2011, quand Youssef participa à la première manifestation à Damas, il eut l'impression que le cri de liberté poussé contre le régime d'Al-Assad, après quarante ans de silence et de peur, était un miracle plus puissant que celui du prophète ».
    Joséphine, jeune alaouite au charme troublant, réunit chez elle un groupe de jeunes gens pour partager leurs espoirs, leurs rêves, leurs visions de l'avenir à ce moment où tout semble possible. Se joue alors une partition amoureuse. Youssef et Mohammad. Youssef et Joséphine. Khalil et Joséphine. Homosexualité et tradition, civilisation et oppression, sentiments et loyautés s'opposent et se croisent, jusqu'au drame qui balaie les destins et un pays tout entier...
    Une plongée au coeur de la jeunesse syrienne à l'aube du Printemps arabe, portée par la plume intense et poétique d'Omar Youssef Souleimane.

  • Omar Youssef Souleimane, journaliste et poète syrien, est né en 1987 à Quoteifé près de Damas. Adolescent, il va vivre avec son père en Arabie Saoudite. Là-bas, il suit une éducation coranique et découvre le racisme, la haine contre l'Occident érigée en modèle. Pourtant il se nourrit en même temps de la poésie de Paul Éluard et d'Aragon et renonce seul à l'obscurantisme.
    Il revient en 2004 en Syrie passer un baccalauréat scienti$que puis étudie la littérature arabe à l'Université de Homs. Entre 2006 et 2010, il est correspondant de la presse syrienne et collabore à de nombreux journaux arabes. Il publie ses premiers poèmes en arabe à l'âge de 19 ans. Il est un des journalistes les plus courageux en 2011 face à la violence du régime syrien et $lme les crimes du régime dans les manifestations.
    Contraint ensuite à vivre dans la clandestinité, il décide en 2012 de passer en Jordanie où il est $nalement réfugié à l'ambassade de France qui l'ex$ltre à Paris. Il vit aujourd'hui à Paris où il est réfugié politique.
    Son deuxième recueil de poésie publié en France, est traduit par Salah Al Hamdani, poète exilé de l'Irak et Isabelle Lagny, sa compagne et collaboratrice. Salah Al Hamdani explique : « Loin de Damas, d'Omar Youssef Souleimane, fait écho à notre pensée et donne de la hauteur à notre poésie arabe contemporaine, sa gardant bien de fabriquer un pseudo style littéraire, une sou=rance factice... ce qui émerge dans ces poèmes, est le produit d'une authentique expérience de la résistance, de l'exil et de la séparation. »

empty