Olga Galatanu

  • Les grands courants de pensée en acquisition des langues se tournent de façon préférentielle soit vers une approche de l'intervention de l'enseignant et du concepteur du programme, considérés comme des médiateurs qui fournissent un maximum d'input en vue de l'organisation et de la progression de l'interlangue ; soit vers une stratégie globale s'appuyant sur la construction du sens à partir d'échanges communicatifs. L'ouvrage, qui fait suite à un premier volume consacré à la place de la construction du sens en interaction dans l'acquisition de la signification linguistique, réunit une série d'articles qui s'interrogent, dans une perspective complémentaire à celle adoptée précédemment, sur la place de l'intervention, entendue comme explicitation et apprentissage des formes linguistiques, et notamment grammaticales, dans l'acquisition des structures langagières, et des compétences linguistique et pragmatique. Les contributeurs situent ainsi leurs questionnements et leurs propositions théoriques et pratiques à l'interface de la grammaire (son applicabilité, les nouveaux discours didactiques sur les structures langagières et les nouvelles méthodologies de l'intervention des concepteurs et des enseignants), d'une part, et de l'analyse de l'interaction en classe de langue étrangère, de la définition et de l'évaluation des compétences langagières acquises, d'autre part.

    Sur commande
  • Cet ouvrage est consacré à la complexité linguistique, cette expression couvrant des théories et des points de vue observationnels divers et de ce fait, plusieurs concepts. La diversité des approches, présente aussi dans ce volume, est toutefois sous-tendue ici par un double noyau commun : d'une part, situer le fait langagier complexe à l'interface ou aux interfaces de plusieurs disciplines des sciences du langage et, d'autre part, l'envisager sous les angles de la production, de l'interprétation et de la représentation du sens linguistique. Ainsi, la complexité linguistique n'est pas considérée de manière indépendante relativement à chaque niveau de description, mais à la croisée de deux ou plusieurs interfaces : sémantique-syntaxe, syntaxe-pragmatique, sémantique-pragmatique. Elle est également située à l'interface des sciences du langage et des sciences humaines et sociales. Le concept de complexité linguistique dont il s'agit ici concerne : les signifiants, leur ordre et leur combinaison, les signifiés, leur sens et leur mise à jour dans le discours, le langage en contexte et au service d'un certain agir.

    Sur commande
  • L'ouvrage réunit des contributions consacrées aux variations du français et à la (re)construction discursive des significations linguistiques dans les espaces francophones, qu'il s'agisse de définitions lexicographiques ou didactiques, de discours littéraires, ou d'interactions verbales au quotidien. Le sens linguistique, sa construction et sa dynamique sont analysés à travers les discours et les interactions verbales, dans la perspective de plusieurs disciplines des sciences du langage et plus généralement des sciences de la culture : sémantique, pragmatique, analyse du discours, lexicologie et lexicographie, didactique, études littéraires. Autour de l'expérience du langage, toutes ces disciplines se complètent, tout en restant différentes selon leurs points de vue observationnels, leurs domaines empiriques, leurs postures de recherche.

    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Cet ouvrage, largement interdisciplinaire, rassemble des spécialistes issus de différentes disciplines et de pratiques. Ces élaborations conceptuelles manifestent une recherche prudente mais réelle de transdisciplinarité, tant sur le plan épistémologique, conceptuel que méthodologique. Si la fécondité d'une telle approche se confirmait, il conviendrait de penser à une tout autre organisation du travail de recherche.


    Table des matières Introduction I. - Le rôle du langage dans les transformations émotionnelles par J. R. Averill et P. T. Rodis, II. - De quelques liens entre action, affects et transformation de soi par J.-M. Barbier et O. Galatanu, III. - De l'action à la passion : les variations sémiotiques de l'identité par D. Bertrand, IV. - Le rôle de l'émotion dans la transformation créative de soi par I. Getz et T. Lubart, V. - Les interactions fantasmatiques construites à partir des représentations et des affects par S. Lebovici, VI. - Expression de soi, émotion et changement par E. M. Lipiansky, VII. - La recherche des « vraies valeurs » par Ph. Malrieu, VIII. - Interstices théoriques et transformation de soi en psychothérapie par M. Pages, IX. - Expérience scolaire et travail de subjectivation par J.-Y. Rochex, X. - La transformation de soi n'a pas la psychologie qu'elle mérite par L. Sève, XI. - « Le contour de vitalité » (vitality contour) : le contour temporel des émotions comme unité de base sur la construction de l'expérience sociale chez l'enfant par D. Stern XII. - La mimésis dans la constitution du sujet et de la communauté par C. Wulf, XIII. - Action, affects, transformation de soi. Pistes bibliographiques par C. Lespessailles, M. Maillebouis et M. Schilling

    Sur commande
empty