OIP

  • Plus de 70000 personnes passent chaque année par la prison.
    Pour les détenus, leurs proches et ceux qui les côtoient professionnellement, des questions élémentaires se posent : que se passe-t-il lors de l'arrivée en prison ? Comment préparer un interrogatoire devant le juge d'instruction ? Comment obtenir l'autorisation de rendre visite à un détenu ? A quelles conditions peut-on obtenir une libération conditionnelle ? Ce sont quelques-unes des 700 questions auxquelles répond la deuxième édition de ce guide, le seul du genre en France.
    Destiné aux détenus, à leurs familles, aux professions judiciaires, aux intervenants en milieu carcéral et à tout citoyen s'interrogeant sur la peine de privation de liberté, ce livre n'est pas un manuel de procédure pénale. il accompagne par un jeu de questions-réponses l'intégralité du parcours d'un détenu, du premier au dernier jour de prison. Cinq étapes sont répertoriées : entrer en prison, être jugé, vivre en prison, faire respecter ses droits, sortir de prison.
    A chacune de ces étapes, la règle de droit est expliquée, confrontée avec son application au quotidien, illustrée de témoignages et de commentaires. Entièrement remis à jour, Le nouveau guide du prisonnier intègre les modifications de près de 300 articles du Code de procédure pénale intervenues en décembre 1998 ainsi que les nombreux changements instaurés par la loi sur la présomption d'innocence de juin 2000.
    La société française prend peu à peu conscience de l'état de non-droit et d'indignité dans lequel ont été laissées les prisons de la République. A l'initiative de l'Observatoire international des prisons qui a joué un rôle majeur dans cette prise de conscience, ce guide est rédigé par des militants des droits de l'homme et des juristes. Il est l'outil indispensable à toute personne reliée de près ou de loin au monde carcéral.

  • En 2003, dans sa première édition, le rapport de l'Observatoire international des prisons faisait état d'une institution carcérale minée par la surpopulation.
    Deux ans plus tard, force est de constater que le tableau s'est encore assombri. Tandis que l'immense majorité des personnes privées de liberté demeure soumise à une promiscuité dégradante, l'escalade sécuritaire dans laquelle s'est engagé le gouvernement l'a conduit à écarter de l'agenda politique toute idée de réforme des conditions de détention. En répondant aux constats répétés de violations de la dignité des personnes détenues par la construction de nouvelles prisons, le ministère de la Justice s'accommode sans état d'âme d'une " humiliation pour la République ", un temps dénoncée par les parlementaires unanimes.
    Restituant l'ensemble des faits constatés par l'OIP sur la période 2004/2005, ce nouveau rapport dresse un état des lieux des conditions de vie et de travail derrière les murs des prisons françaises. Après un rappel et une mise en perspective des politiques pénale et pénitentiaire en vigueur, l'OIP s'attache à décrire toutes les dimensions de cet univers opaque intimité et liens familiaux, accès aux soins, mortalité et suicides, régimes disciplinaire et d'isolement, travail et formation professionnelle, activités éducatives et culturelles, argent et coût de la vie, libération conditionnelle, permissions de sortir et semi-liberté, préparation à la sortie...
    Sur tous ces aspects du quotidien carcéral, pèse finalement le choix des pouvoirs publics de gérer la surpopulation carcérale et l'allongement des peines en renforçant les mesures de sécurité. Cette orientation contamine tout le système pénitentiaire, nourrit les violences derrière les murs et annihile tout effort de préparation au retour dans la vie libre. A l'heure où la réponse carcérale tend à se généraliser, cette radiographie donne à voir et aide à comprendre le monde hors normes des prisons.

empty