Argol

  • Entre l'oeuvre d'un écrivain et celle d'un artiste plasticien, des connivences, des croisements, parfois existent. C'est le cas de Nathalie Quintane et d'Alain Rivière. Alain Rivière, qui refuse la posture d'artiste, excite l'écriture de Nathalie Quintane, son jeu avec les idées et sa jonglerie avec humour sur le fil de la littérature. Elle retrouve en lui sa façon de « donner l'embarras de pensée (le sien, le nôtre, le leur) à voir, le placarder, l'afficher en l'état, sans souci d'embellissement (...) par littérature on entendra l'art d'assembler les manches pour se faire un manteau
    et non celui de se réveiller les deux bras dans la même manche...».

empty